Ras Natty Baby 25 ans de Reggae

Le concert marquant son jubilé a été soigneusement enregistré par l’équipe de Digital Island. Aujourd’hui, Ras Natty Baby vous l’offre en DVD. Le lancement officiel se fera à Mahébourg cette semaine.

Nuvel Vision, Leve mo pep, Trinité… les grands succès de Ras Natty Baby vous sont servis en live. Cela grâce au DVD de son concert marquant ses 25 années de carrière. Le seggaeman d’origine rodriguaise, a laissé son empreinte dans la musique mauricienne. S’il reconnaît que ce style a été créé et popularisé par Kaya, il dit avoir apporté sa contribution pour faire que cette musique dépasse nos frontières.

Aujourd’hui, ce DVD se veut être comme un testament. Un souvenir, mais aussi un héritage laissé à la jeune génération. Un travail qui se fera en deux étapes, avec la collaboration de Digital Island. “Le DVD qui sera mis sur le marché cette semaine est en fait, un enregistrement de mon concert donné en décembre dernier au Théâtre Serge Constantin. Le deuxième, sera un DVD retraçant surtout mon parcours.”

Vision. Une interview où il donnera sa vision du monde et expliquera “sa vérité”, mais aussi des extraits de ses concerts donnés à Maurice, à La Réunion et à Rodrigues. “Pour l’Europe ça va être un peu difficile, mais on va essayer.” Ras Natty Baby donnera également la parole aux personnes qui l’ont côtoyé pendant ses 25 années. Ses musiciens de Natty Rebels, les personnes dans les coulisses, des amis rodriguais et mauriciens.

Mais nous n’en sommes pas encore là. Pour l’heure, il faudra se contenter du DVD du concert. Un événement pour le chanteur qui souligne qu’il s’agira de son premier DVD en 25 années de musique. “Je sais que cela ne représente peut-être pas grand chose pour d’autres qui en ont l’habitude. Mais moi, c’est pour la première fois et c’est un événement.”

Un événement, car Ras Natty Baby veut également revenir au-devant de la scène après ses démêlés avec la justice dans des affaires de drogue. Dans une interview accordée à notre magazine en décembre, il faisait son mea culpa et reconnaissait ses fautes. Il veut maintenant retrouver cette image de chanteur qui a contribué à la promotion de la musique mauricienne. Il dit ainsi son regret de ne recevoir aucun soutien et aucune reconnaissance. “Je ne suis pas en train de dire qu’on me doit quoi que ce soit, mais je dois avouer que ce sont toujours les étrangers qui m’ont soutenu. Pour être reconnu, il a fallu qu’une Française nous découvre et nous emmène à La Réunion ; même pour ce DVD, c’est Jérôme Vallin, un Français, qui me soutient.”

Engagé. Quant à savoir si Ras Natty Baby est déjà arrivé à la fin de sa carrière, il répond qu’un artiste n’arrête jamais de créer. De même, il n’est jamais satisfait et a toujours des idées pour aller plus loin, pour faire mieux. “C’est ça qui nous permet d’évoluer.”

Notre interlocuteur rappelle aussi qu’il est un artiste engagé. Qu’il ne chante pas uniquement pour le plaisir, mais pour faire passer des messages, défendre des causes humaines, lutter contre l’injustice. “La musique est en fait, un outil qui permet de véhiculer des messages et dégager des émotions fortes.”

Abordant un ton philosophe, le chanteur ajoute que tout le monde voudrait vivre heureux sur terre et ne pas faire des bêtises. Mais que la vie est remplie de circonstances et d’imprévus, telles que la discrimination, la souffrance et aussi les comportements menant à la déroute.

Dans la même foulée, il confie son désir d’écrire son autobiographie, afin de mieux parler de sa vie à travers la musique. “Les gens me connaissent depuis la sortie de Nuvel Vision, en 1993. Mais j’existe depuis 1954. Cette partie de ma vie est aussi importante. J’aimerais que les gens me connaissent sous cet aspect également.”

Comment parler de Ras Natty Baby sans parler de Rodrigues ? Le chanteur avoue qu’il est resté très attaché à son île. Pour la sortie du DVD, il prévoit d’y donner un concert. Il nourrit également le désir de monter une émission sur Rodrigues à travers son regard. Un projet qu’il souhaite réaliser avec la collaboration d’une télévision régionale. En attendant, Ras Natty Baby invite ses fans à apprécier le DVD et leur lance son message, désormais devenu une obligation : “Faites ce que je dis, ne faites pas ce que j’ai fait.”

REPÈRES : Le combat en musique

Joseph Nicholas Émilien, dit Ras Natty Baby, est une figure incontournable de la musique mauricienne. Originaire de Rodrigues, il débarque à Maurice à l’âge de 19 ans. Suivant la tradition familiale, il se lance dans la musique au début des années 80. Il faudra toutefois, attendre 9 ans, pour être remarqué par une Française qui le présente à des producteurs réunionnais.

Nous sommes alors en pleine explosion du seggae. Kaya fait déjà un malheur avec Seggae nu lamizik. Ras Natty Baby et son groupe, les Natty Rebels, leur emboîte le pas. Leur nouvel album, Nuvel Vision, se classera immédiatement parmi les meilleurs ventes. Le groupe multiplie les concerts à Maurice et à La Réunion.

Après deux autres albums, Trinité et Armageddon, Ras Natty Baby s’envole pour la France. Sur place, il collaborera avec des Antillais et participe à la compilation Media Zouk Party en 1998, ainsi qu’au concert du Zénith à Paris. Ras Natty Baby enregistrera également Vibration Rasta Zom et Seggae Time en France. Militant, le dernier album, sortira chez un producteur mauricien, en 2002.

Le chanteur avoue toutefois que cette belle carrière a été entachée par une affaire de drogue toujours en cours. Toutefois, il dit assumer ses responsabilités, même s’il y a eu des circonstances qui ont mené à une telle situation.

Share: