Ram Joganah la voix d’un Latanier

Trente ans. C’est le nombre d’années que l’arbre musical des fréres Joganah pousse dans notre univers. Ram, l’une des voix de cette formation s’exprime sur les actions à venir de son groupe mais revient aussi sur les accusations portées contre lui lors de la récente rencontre des artistes au siége de la MASA. Le soldat militant s’exprime. Une série de concerts débutera dans les villages en mars pour marquer les 30 ans de Latanier. Un grand concert sera organisé le 29 novembre à Rose- Hill avec des artistes réunionnais. C’est ce qu’annonce Ram Joganah. « Je suis fatigué mais pas découragé » , soupire le chanteur. Au moment où les artistes sonnent l’heure de la rébellion face à l’apathie de l’Etat, Ram Joganah est critiqué pour son rapprochement avec le parti au pouvoir et sa contribution lors de la campagne de 2005. Aujourd’hui, même si la politique l’intéresse, il se dit libre et sans aucune attache. « Il faut que les artistes arrêtent de brandir l’arme vers les autres artistes mais qu’on pointe nos armes vers ceux qui entravent et qui bafouent nos droits » , déclare- t- il. Aujourd’hui, il faut s’unir pour faire face à l’injustice dont sont victimes les artistes, ajoute le chanteur. S’il concéde avoir commis des erreurs dans le passé, il souligne qu’à cette époque les contestations présentes n’avaient pas été formulées. Maintenant, il faut être soudé pour remporter la bataille.

Share: