November 13, 2008 cassava, Dernier Albums

Missié mo mari

Le groupe Cassava sort son deuxième album baptisé Missié mo mari. Une suite logique du premier opus Mo pa pu resté. Un disque qui parle des maux de la société avec légereté et sobriété.

Cassava prône la continuité avec cet album. Le titre phare, Missié mo mari, est une suite directe du morceau Li baté mama qui a connu un franc succès lors de sa sortie en 2007. Le quatuor, composé de Alain Marie-Jeanne, ses deux fils Aldo et Ridley et de sa nièce Luana Panain, a fait des problèmes conjugaux son leitmotiv. “Ban problem conjugal c’est éne réalité de tous les jours. Li éne problem récurrent et nous ti envi dénonce li à travers Missié mo mari”, explique Alain, fondateur du groupe. Un thème trop souvent oublié et qui mérite qu’on y prête une attention particulière.

Solo. C’est en 2006 que l’idée de créer un groupe germe dans la tête d’Alain Marie-Jeanne. Après avoir fait une carrière en solo pendant plus de 20 ans, il décide de fonder Cassava avec des membres de sa famille. Une manière de partager ses émotions et ses expériences personnelles. Durant sa carrière solo, Alain a travaillé avec de grands noms de la musique locale tels que Cassiya et Marclaine Antoine. Il acquiert une grande expérience de la scène dans les années 90 en participant à plusieurs concours musicaux.

Confiance. Une expérience non négligeable qui lui a appris les ficelles du métier de ségatier. “C’est à travers ban concours qui dimoun ine kon moi. A l’époque pas ti facil pou tir éne album, pa ti pé gagne débouché dans la musique”, nous dit Alain Marie-Jeanne. Depuis la création du groupe, Alain a confié les rênes à Gérard Louis de GEDA Music, qui s’est occupé de l’arrangement musical sur ce nouvel album. “Gérard éne vrai professionel. Mo ena éne confiance totale en li” confie Alain. Aidé de ses deux fils, il a composé la majorité des titres de cet album. Comme le dit le dicton, “dilo suiv canal” .Les deux jeunes gens veulent faire aussi bien que leur père dans le domaine de la musique. Pour cette raison, ils consacrent leur temps libre à se perfectionner musicalement.

Mœurs. Ruana Tanain, la seule fille du groupe, a pour sa part suivi un tout autre tracé. Quelques années de cela elle fit ses armes dans le groupe Zéness ti rivière. Faute de temps, elle a dû abandonner son groupe et se lancer dans une carrière solo. Une carrière qui atteint son apogée avec une deuxième place dans le concours Bat séga en 2006. C’est son titre Li baté mama qui lui a permis d’atteindre la notoriété auprès du grand public. Désormais, elle est la voix féminine du groupe Cassava, et elle interprète quatre titres sur Missié mo mari dont une reprise d’Alain Maccabé, Zanzan pou le Roi. “Sa santé la ine marque moi parce ki li koz lor ban zenfan maltraité et mo ti déjà sant li dans ène concours dans l’endroit ki mo ti gagné” dit Ruana. Mœurs mauriciennes traitées sur fond de séga d’ambiance qui amènent à réfléchir, un album qui séduira sans doute le grand public.

Share: