September 21, 2016 Dernier Albums

Kozé Fam étant une source de motivation, quatre artistes moins connues ont rejoint Linzy Bacbotte, Jasmine Toulouse, Mary Jane Gaspard et Anne Sophie Paul

Avec la troisième édition de Kozé Fam, les artistes au féminin prendront d’assaut la scène du J&J Auditorium à Phoenix le samedi 5 novembre à partir de 19 h 30. Si l’année dernière, ce concert, qui a pour but de mettre en avant la femme, a vu la participation de quatre principaux artistes, cette année, on en comptera huit dont Linzy Bacbotte, Cindia Amerally, Jasmine Toulouse, Mary Jane Gaspard, Anne Sophie Paul, Caro Perne, Sadrina Duval, Darriana Amerally.

«Nous avons choisi huit femmes pour montrer que Kozé Fam est en train de progresser. Il y a aussi un mélange d’artistes connues et moins connues. Si Linzy Bacbotte, Jasmine Toulouse, Mary Jane Gaspard et Sadrina Duval ont déjà leurs albums, le public connaît aussi Anne Sophie Paul pour sa version d’Anita my love et Cindia Amerally pour le titre Un amour parfait. Darriana Amerally fait partie des chœurs de plusieurs artistes dont OSB et Mr Love, entre autres, et Caro Perne est une révélation. C’est une chanteuse qui poste ses chansons sur internet et qui reçoit beau- coup de bons retours», explique Bruno Raya de Live n Direk Entertainment, partenaire de cet événement organisé par Breathe Again.

Si Bruno Raya reconnaît qu’il n’y a pas beaucoup de femmes dans l’univers des artistes locaux, il affirme que les temps sont en train de changer. «Autrefois, la femme était cantonnée dans son rôle de femme au foyer. C’était la société qui voulait cela. Il y avait aussi beaucoup de tabous par rapport aux femmes artistes. Aujourd’hui, il y a davantage d’ouverture. Les femmes artistes sont reconnues et appréciées. Il reste toutefois encore beaucoup à faire», souligne Bruno Raya.

Ce dernier espère également que le concert annuel Kozé Fam sera un vecteur de nouveaux talents. «Kozé Fam est une source de motivation pour celles qui ont du talent. Les femmes réalisent qu’elles ont une plateforme pour s’exprimer. En voyant d’autres femmes sur scène, celles qui ont du talent ont envie d’en faire autant», soutient Bruno Raya.

Sing Again, l’école de chant de Linzy Bacbotte, est également un vivier de jeunes talents. «Depuis l’ouverture de l’école, plusieurs femmes viennent prendre des cours de chant», raconte Bruno Raya.

À plus d’un mois du concert, les répétitions sérieuses n’ont pas encore commencé. «Nous venons de terminer une séance photos. Il est important que les chanteuses se sentent bien entre elles. Kozé Fam, ce n’est pas une compétition. Donc, on prend le temps de se connaître et de s’apprécier.»

Les deux premiers concerts Kozé Fam se sont tenus à guichets fermés. «Depuis que les billets ont été mis en vente il y a une semaine, 40 % ont déjà trouvé preneurs. Je conseille aux personnes intéressées de s’y prendre tôt.»

Tous les billets pour la première et la deuxième édition de Kozé Fam étaient épuisés un mois avant le concert.

Share: