November 13, 2008 Musique News

Daniella Résidu, mamzelle séga

Daniella Residu débarque avec un premier album en solo. Chaleur, gaieté, la chanteuse de Petite Rivière respire toujours l’amour du séga.

Quelques feuilles de tôles rouillées plantent le décor. Une terre rougeâtre offre un semblant de plancher. À l’épicentre, huit bambins drapés dans des costumes traditionnels de séga, aux couleurs multicolores, se fondent agréablement au paysage. Des petits mains se lèvent synchroniquement. Quelques déhanchés maladroits ça et là sur la musique de Baté la Mé. Et c’est ce que font les marmailles de Nouvo Zeneration. Des enfants qui goûtent au plaisir du folklore mauricien. Les nouveaux protégés de Daniella Residu

Rappelez vous! Quelques années de cela, elle enflammait les fêtes mauriciennes avec sa voix faite pour le séga d’ambiance. S’imposant avec son célèbre Tialani Tialana pour ensuite goûter au succès de Mo vini coco. Daniella Résida revient une fois de plus sous les projecteurs, plus sereine que jamais. La jeune femme fait du neuf. Nouvel album. Nouveau souffle. Nouveau projet.

Racine. Incontestablement, Daniella Résidu a le séga dans la peau ! Dès le berceau, l’amour de la musique mauricienne lui a été insufflé. A Petite Rivière, chez les Residu, l’engouement pour le séga est un flambeau transmit de génération en génération. ” Depi zenfan, nou la dan “ commente la jeune femme. Un père musicien, une mère danseuse de séga, un frère chanteur. Et cette fameuse tante qu’on ne présente plus avec son Tangalé li fine aller. Daniella a grandit au sons des triangles, ravanes et des maravanes…

Eveil. Il y a eu Zeness ti Riviere – où elle se démarqua – puis Revelation Zeness ti Riviere et finalement Zeness ki ti la. Cette fois, l’oisillon quitte le nid et prend son envol. Elle offre à ses fans un album 100% séga à l’ambiance festive. Pour cette première sortie en solo, elle affiche la grande forme. Offrant au amoureux du séga une nouvelle bouffée d’énergie. D’autant plus que c’est un véritable baptême de feu pour elle. Elle ne chante pas exclusivement mais elle s’adonne au joie de l’écriture. Son inspiration, elle le puise des événements de la vie de tous les jours.

Relais. Quand cette grande amoureuse du séga n’est pas sur scène à partager sa passion avec ses fans, elle s’occupe de son école de séga. Et ce sont ses protégées que nous avons rencontré ce samedi. À son tour, elle a voulu retransmettre la saveur de cette musique traditionnelle aux enfants de sa région. “On avait besoin des enfants pour danser et l’idée m’est venue” explique la chanteuse. Ainsi débute une nouvelle aventure avec une dizaine d’enfants de Petite Rivière. Et Nouvo Zénération prend naissance.

Chaque vendredi après midi la bande de joyeux lurons se retrouvent au Centre Sociale de Petite Rivière. Pendant plus de deux heures, ils sont initiés à de nouvelles chorégraphies, perfectionnant mouvements et déhanchés. Souvent sollicités pour danser lors des fancy-fair ou les fêtes de quartiers, les marmailles de Nouvo Zeneration frayent leurs bouts de chemin. Ils se produisent aussi au côté de Daniella durant les sorties musicales de Revelation Zeness Ti Riviere. Kerwin un des petits danseurs nous confie qu’au début il éprouvait des difficultés à faire les mouvements, des ‘moves’ comme il le dit si bien. Mais désormais, la petite bande toute souriante se laissent porter et savourent les joies du séga. La relève est assurée à Petite Rivière!

Share: