August 13, 2016 Artists Ile Maurice, Blakkayo

Blakkayo récidive avec Fierte nou zil, le deuxième album de Solda + Mwadka

L’artiste, qu’on ne présente plus donne une fois de plus un aperçu de son talent dans Fierte nou zil, le nouvel album du collectif Solda + Mwadka, regroupant une pléiade d’artistes dont certains sont inconnus au bataillon, en attendant son prochain album solo.
Ilest passé maître dans l’art de faire découvrir de nouveaux talents. Après la sortie du premier album de Solda + Mwadka en 2004 et celle du Collektif Solda Kaz Bad en 2014, Blakkayo récidive avec Fierte nou zil, le deuxième album de Solda + Mwadka. Ce nouvel album regroupe plusieurs styles musicaux, allant du rap au hip-hop, en passant par le ragga, avec Blakkayo à la baguette le temps d’une synergie musicale.

«Je devais préparer mon prochain album solo. Mais depuis quelque temps, de nombreux jeunes artistes talentueux viennent me voir pour avoir mon soutien car ils n’arrivent pas à percer sur la scène locale. Je suis toujours disponible pour partager mon expérience. J’ai alors eu l’idée de poursuivre l’aventure Solda + Mwadka», souligne-t-il.

Blakkayo a mis toutes les chances de son côté pour réaliser cette nouvelle aventure musicale. Il a ainsi approché Elvis Heroseau, un jeune musicien, pour avoir de nouvelles sonorités et mélodies, avec la complicité de Richard Hein. «Nous avons voulu innover avec un nouveau concept. Le précédent opus de Solda + Mwadka était un album de revendications, de même que Linite Misikal du Collektif Solda Kaz Bad. Cette fois, nous faisons la part belle à tout ce que nous aimons», précise Blakkayo.

Différents thèmes populaires sont abordés : le sport, le pays, la femme ou encore la musique. Au niveau de l’écriture des textes, le natif de Bois d’Oiseau apporte également sa touche personnelle : «Certains sont venus avec leurs textes qu’on a retravaillés alors que d’autres textes ont été écrits collectivement. Fierte nou zil regroupe environ 35 artistes. C’est un album de 14 titres dont un en riddim.»

Les voix connues sont Manna C, Don Panik, Lomtopher, Guy Blanko, Mervin Clelie-The Prophecy, Elijah, Ti Benoît Ultimatum, Yoan Catherine, Tian Corentin, Stelio Pierre Louis, Danger et Blakkayo. Du côté des jeunes talents, on retrouve Oeson Saunders, qui a marqué les esprits il y a quelques mois avec son premier album solo, Freedom Talk, Seljah Bwoy, Miss Celine, Clawdia La Nikita, General Love, Eric Real Rasta, Jahson Tega, Marygeanne, Lhome Nigga, Daddyson Killa, Lady Whitney et Kooljah. C’est Caroline Jodhun qui fait les chœurs.

Voilà de quoi ravir les fans de Blakkayo et de ses Mwadka en attendant son prochain album solo. Le chanteur sera en studio bientôt pour démarrer l’enregistrement de ses titres qui vont aussi marquer ses 20 ans de carrière. «Je ne sais pas encore combien de temps je vais prendre pour préparer et sortir cet album. En attendant, j’invite tous les fans de l’OSB Crew à notre grand concert du 3 septembre. Nous allons également sortir un single prochainement en attendant un gros album», confie le coach.

Seul hic : les Bad Boys de Plaisance n’ont toujours pas trouvé un lieu pour faire le concert marquant le retour de l’OSB Crew après le succès obtenu lors du concert Sa Mem Saen mai. «Il n’y a toujours pas de salle de concert acoustique à Maurice. C’est triste pour les artistes car les autres pays de la région n’ont pas à se plaindre à ce sujet. Les artistes n’ont pas la vie facile. Les jeunes manquent d’ouverture. Ce qui explique pourquoi certains tombent dans des fléaux», lance Blakkayo.

L’appel est lancé.

Share: