December 25, 2008 Musique News

Bal Reggae dan sud

Bal Reggae dan sud compte parmi les derniers événements musicaux de l’année 2008. Regroupant une pléiade d’artistes de renom de la scène locale, il promet d’être l’un des rendez-vous phares dans le sud du pays. Ce sera pour le 28 décembre à Chemin Grenier.

One Drop Groove présente Bal Reggae dan sud. Prévu le dimanche 28 décembre, au Keats College, Chemin Grenier, ce grand rendez-vous musical dans cette région du pays a pour but de “rassembler les habitants du sud à travers une activité musicale” dit Dagger Kkilla, organisateur de l’événement. Dans la même lignée que les “bals séga” ou encore les bals d’antan, Bal Reggae dan sud se déroulera dans une ambiance purement tropicale. “C’est sur du reggae, du ragga, du dancehall, du hip hop, du zouk et du séga qu’on dansera ce jour-là” mentionne Dagger Kkilla. Contrairement aux bals traditionnels, Bal Reggae dan sud comprendra également un concert. Ainsi, de 14h à 17h, la piste de danse sera ouverte au public. Puis, le concert débutera aux alentours de 17h pour se terminer à 21 h. Durant la dernière heure, la piste de danse sera de nouveau accessible à l’assistance. C’est sur les mixages de DJ Did Steph et DJ Kingdom que le public dansera.

Popularité. Seront à l’affiche pour le concert-live : Linzy Bacbotte, Blackowes Crew, Tian, Natir, Lion Kklash, SBRZ Crew et Dagger Killa lui-même. Le passage de chaque artiste sur scène sera d’une demi-heure approximativement. “Pour le choix des artistes, je me suis basé sur la côte de popularité de ces derniers dans le sud du pays. Dans ma boutique de disques, je constate que l’album Breathe again de Linzy Bacbotte et celui de Blackowes Crew par exemple sont très demandés par les clients” indique l’organisateur de l’événement. En ce qui concerne SBRZ Crew, qui regroupe quelques jeunes du sud, et Lionkklash, Dagger Kkilla explique que “c’est l’occasion pour ces derniers de se faire un nom auprès du public.”

Électrique. Ce sont les musiciens du groupe Riddim Syndicate qui accompagneront les artistes. Cette formation qui a pris naissance il y a près de deux ans, a déjà fait ses preuves, sur scène, aux côtés de Ras Poldo et Dagger Kkilla lors de prestations en solo. Le groupe est composé de Dario Manique (batterie), Didier Baniaux (basse), Jean-Marc Nanon (clavier) Yannick Manerou (guitare) Percy Grenouille (percussion), Joel Chengen et Didier Lavaillant (cuivre) Marie-Michèle Perrine et Marie-Joanna Baniaux (choristes). Également membre du Riddim Syndicate, DJ Kingdom sera quant à lui sur les platines durant le concert. “La musique live fusionnant avec celle préenregistrée mettra le public dans l’ambiance électrique du reggae dance-hall.” souligne Dagger Kkilla.

Bien qu’il cible surtout les habitants du Sud, ce dernier indique que ce bal est ouvert à tous ! Il précise également que “la plupart des concerts organisés dans le pays se déroulent dans les centres villes. Ces endroits sont peu accessibles aux habitants du sud. Donc j’ai décidé de mettre en œuvre ce projet, afin de leur permettre, eux aussi, d’accéder à ce genre de loisir.” Les billets pour Bal Reggae dan sud seront en vente à la porte à Rs200.

École de musique

La recette récoltée lors du bal-concert servira à financer une école de musique pour les jeunes du sud. Dagger Kkilla explique : “ce projet permettra à la fois aux enfants doués et passionnés de musique de développer leur talent.” Cette école bénéficiera aussi du soutien de quelques professeurs de musique, qui ont accepté de suivre l’apprentissage des élèves. Selon Dagger Kkila, cette institution est non seulement une école, mais également un centre de loisirs pour les jeunes. Il soutient : “Si to anvi sov le mond comans par bann zanfan !”

Share: