July 23, 2016 Dernier Albums

À la découverte des univers de Laura Beg

La chanteuse dévoilera les multiples facettes de son univers musical ce soir, vendredi 5 décembre, lors d’un concert en solo à partir de 20 heures au J&J Auditorium, Phoenix. En attendant ce moment de pur plaisir, Laura Beg nous fait découvrir ses autres passions…

SON COCON FAMILIAL
«La famille est le ciment de ma vie», souligne Laura Beg. Pour la chanteuse, la famille est la base de tout. «Je suis issue d’une famille nombreuse. J’ai trois sœurs et un frère et nous sommes très solidaires. Ils sont toujours là pour me soutenir. Ils me donnent la force et le courage nécessaires pour faire mon métier. Nous nous rencontrons souvent. Ce sont eux qui me permettent de ne pas oublier d’où je viens», explique-t-elle. Son cocon familial serait incomplet sans son époux, Alain Ramanisum et leur fils Ian, âgé de trois ans. «C’est auprès d’eux que je me ressource à chaque fois que j’en ai besoin.»

UNE FAN DE FITNESS
Eh oui ! Sa taille fine, elle le doit au sport. Depuis ses années au collège Friendship, Laura Beg n’a jamais délaissé le sport. «Quand j’étais étudiante, je participais souvent aux journées sportives. Plus tard, c’est au gymnase que je me rendais. Avant la naissance de Ian, j’y allais tous les jours. Maintenant j’y vais plusieurs fois par semaine», raconte-t-elle. Mais la jeune femme explique que chanter requiert également des efforts physiques. «Quand j’arrête de chanter pendant un moment, j’ai des courbatures lorsque je recommence», affirme-t-elle

ACCRO AU PARFUM
Laura Beg est une passionnée de parfum. Mais attention, elle ne porte pas toujours le même. «En été, je choisis une fragrance plus légère et florale telle la Fleur de cerisier, tandis qu’en hiver j’opte pour une senteur plus fruitée et intense comme le parfum Opium.» Il existe toutefois un parfum dont elle ne peut se passer. «C’est un parfum que je ne trouve pas à Maurice, il s’agit de Shaik Opulent No. 33. Il a des fragrances poudrées et fruitées. J’aime tellement ce parfum que je peux le porter aussi bien en été qu’en hiver.»

LE SHOPPING: UNE THÉRAPIE
Comme beaucoup de personnes, Laura Beg est une adepte du shopping. «C’est pour moi une thérapie. Je me sens libre et heureuse quand je fais du shopping», raconte-t-elle. Avant d’ajouter: «Je ne peux résister à acheter quand j’ai un coup de cœur. Je fais tout pour avoir l’objet sur lequel j’ai flashé.» Et sur quoi flashe le plus souvent notre chanteuse ? Sur les vêtements. «Je renouvelle souvent ma garde-robe. Je fais toujours en sorte que chacun de mes concerts soit unique.»

Quid du costume qu’elle nous a préparé ce soir ? «C’est la designer Anaïs Lionnet qui a conçu mon costume. Ce sera un ‘tout en un’. Je vous laisserai découvrir.»

UNE CHANTEUSE AU FOURNEAU
Derrière l’artiste se cache un cordon-bleu. «J’aime cuisiner. Se retrouver autour d’une table est un moment de partage. Et c’est autour d’une table que souvent se font les meilleurs accords.» Laura Beg confie d’ailleurs qu’elle cuisine tous les jours. Mais «des fois, je ne sais plus quoi cuisiner. C’est un vrai casse-tête de trouver un menu tous les jours.»

Certains mets lui mettent immédiatement l’eau à la bouche, à l’instar d’un sauté de viande, des lentilles noires accompagnées d’un chutney de pomme d’amour et de pommes de terre frites en rondelle ou encore des faratas avec du potiron, des brèdes songes, une rougaille «touni» et un curry de gros pois et de pommes de terre…

Vous avez faim ? Ce n’est pas fini ! Pour le dessert, Laura Beg vous propose une part de gâteau au yaourt servi avec une boule de glace à la vanille. Cette jeune femme n’a pas fini de nous étonner.

Share: