Ile Maurice : deux touristes françaises portent plainte pour viol - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 27/09/2009, 08h24
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Ile Maurice : deux touristes françaises portent plainte pour viol

Ile Maurice : deux touristes françaises portent plainte pour viol






Marisa Faion | 26.09.2009, 11h35 | Mise à jour : 20h44








Les vacances paradisiaques ont tourné au cauchemar pour deux touristes parisiennes, deux soeurs respectivement fonctionnaire de police et infirmière. Parties pour l'Ile Maurice pour un séjour de dix jours en compagnie de leur frère et de leurs compagnons, policiers eux aussi, elles affirment avoir été victimes d'un viol digital lors d'une séance de massage organisée par une agence de tourisme, une agence qui a pignon sur rue sur l'île.

Les deux jeunes femmes ont déposé plainte au commissariat de Grand-Baie mais craignent que l'affaire - qualifiée là-bas de simple «attentat à la pudeur» - ne puisse être jugée.
Tout avait pourtant bien commencé pour le jeune groupe de vacanciers. Arrivés le 2 septembre à Grand-Baie, un village côtier réputé, situé au nord de l'Ile et à 20 kilomètre de la capitale, Port-Louis, les cinq Français décident de faire appel à une agence locale spécialisée dans l'immobilier et les excursions pour visiter la région. «On a pris un «pack» de quatre excursions à l'agence Libellule pour être tranquilles, précise le frère de Laure et Isabelle, les deux victimes âgées de 28 et 31ans. Alors, on a été un peu surpris quand on nous a demandé, dès le premier jour, de régler les frais d'essence et l'entrée du parc floral. Je suis allé me plaindre à l'agence, et la suite des visites s'est beaucoup mieux déroulée, on a même retrouvé confiance.»
Un «dédommagement» pour oublier les «petits désagréments»
A la troisième excursion, le 11 septembre dernier, le gérant de l'agence en personne, Kalam J., se déplace pour les accueillir. Contre toute attente, il propose en «dédommagement» et «pour oublier les petits désagréments de la première journée», des massages gratuits aux deux jeunes femmes. Le rendez-vous est pris pour le soir-même à 17h30, devant l'agence de la rue Royale à Grand-Baie. «Il s'est rendu avec mes soeurs dans un salon de massage où l'attendait un soi-disant naturopathe, poursuit Sébastien. Il a refermé à clef la porte d'entrée derrière lui. Mes deux soeurs ont été séquestrées par ces deux hommes durant près de deux heures et ont subi des attouchements sexuels de leur part. Elles ont aussi été menacées de représailles dans le cas où elles parleraient.»
Les deux jeunes Françaises osent tout de même se confier à leur frère et à leurs conjoints. «On a déposé plainte auprès du commissariat de Grand-Baie et on a alerté la presse locale ainsi que le consulat français qui ne nous a pas beaucoup aidé,» confie encore Sébastien. Anne Clivot, consul, affirme de son côté avoir «suivi l'affaire de près et avoir été en contact permanent avec eux tous les jours».
Intervention du ministre du Tourisme mauricien
L'affaire a fait grand bruit sur l'Ile. Selon le journal en ligne lexpress.mu, le vice-Premier ministre et ministre du Tourisme est lui même intervenu sur la radio populaire Radio-One et a proposé son aide aux victimes. Son ministère s’est occupé des démarches administratives pour que les deux sœurs, ainsi que leurs amis, soient hébergées gratuitement dans un hôtel afin que l’enquête puisse avancer. «Tout n'est pas si simple, avoue tout de même Sébastien. On a dû reporter notre retour en France à plusieurs reprises pour être entendus par les enquêteurs et par une magistrate.»
Toujours selon lexpress.mu, les deux suspects, le gérant de l'agence d'excursion, et son complice, âgé de 60 ans, ont été placé en garde à vue pour être entendus et laissé libres sous caution. Ils nient tous les deux les faits.
La dernière audience était prévue hier, samedi 25 septembre, au Tribunal de Mopou mais elle a été reportée au 25 octobre. «Ici tout est difficile et obscur car personne ne tient le même discours, poursuit le frère des victimes. On nous a même dit que la date de l'audience était prévue le 26 novembre ! Mes soeurs en ont pleuré. A cause de cela, on a déjà dû reporter notre retour en France à plusieurs reprises. Ici (NLDR : à l'Ile-Maurice) il est indispensable que les deux parties soient présentes au procès pour qu'il puisse se tenir. Et on doit rentrer dimanche soir...»




leparisien.fr
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 28/09/2009, 15h15
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
ALLEGATIONS
Deux Françaises victimes
d’attouchements : le procés renvoyé


Suresh MOORLAH


AMERTUME et colére : tels sont les sentiments qui animent les deux Françaises, Isabelle et Laure Lepetit. Le procés qu’elles intentent à Darmen Bissessur et Kalam Joomun pour attouchements sexuels dans un salon de massage a été renvoyé aux 25 et 26 novembre. Visiblement hors d’elle à l’annonce de ce renvoi, Laure a lancé aux deux accusés : « Profitez de votre liberté, on sera là à la reprise. » Les deux accusés plaident non coupables. La présence de bouncers , dont Philippe Harel, dans l’enceinte du tribunal de Mapou samedi, n’est pas passée inaperçue. Ils étaient venus soutenir Kalam Joomun. Les deux plaignantes, qui étaient en compagnie de leur frére Sébastien et de deux amis, paraissaient nerveuses.
En attendant que le procés ne débute, elles grillaient cigarette sur cigarette.
« Mon client n’aura pas un procés équitable »
A l’ouverture du procés, M e Sanjay Bhuckory et M e Sanjeev Teeluckdharry, qui représentent les deux accusés, ont présenté trois motions. Ils ont argué que les droits constitutionnels de leurs clients avaient été bafoués. M e Bhuckory, assisté de M e Yanilla Moonshiram et de M e Atma Ramburuth, a informé la magistrate Sheila Bonomally n’avoir reçu ni plan des lieux, ni photos.
L’avocat a soutenu que l’accusation ne lui a remis les rapports du Forensic Science Laboratory que le vendredi et les rapports médicaux des deux victimes que le samedi matin en cour. De plus, a- t- il avancé, les rapports psychologiques des deux Françaises ne lui ont pas été remis. « C’est trés difficile pour moi de préparer la défense de mon client en 48 heures. Je suis d’avis que mon client ne va pas bénéficier d’un procés équitable dans ces conditions » , a déclaré l’avocat.
M e Bhuckory a également indiqué qu’il aurait besoin de l’enregistrement de l’interview donnée par les deux plaignantes à une radio privée. Il a estimé que son client avait subi des préjudices.
C’est pourquoi il a réclamé le renvoi du procés.
M e Teeluckdharry, pour sa part, a réclamé l’arrêt du procés pour vice de procédure. Il a soutenu que la défense n’avait pas obtenu certains documents et les dépositions de témoins.
Il a aussi fait état d’articles « préjudiciables » parus dans la presse.
L’avocat a avancé que cette affaire était trés complexe et a déclaré qu’il ne pouvait préparer la défense de son client à la hâte. Dans ces circonstances, a- t- il affirmé, il est impossible pour son client d’obtenir un procés équitable.
M e Vinode Ramayah, assisté de M e Ajay Gingah, qui représente l’accusation, a objecté aux motions de la défense. Il a indiqué que la police a fait diligence pour boucler cette enquête au plus vite.
Pour lui, l’accusation a remis à la défense tous les documents réclamés, sauf le plan des lieux et les photos. Il a précisé que la défense aurait dû en faire la demande auprés de la section technique du Central Criminal Investigation Department pour obtenir ces documents. Dans son jugement, la magistrate a tranché en faveur de la défense et lui a accordé un renvoi pour mieux se préparer.


Réponse avec citation
Réponse

Tags
deux, francaises, ile, maurice, plainte, portent, pour, touristes, viol

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Deux Françaises auraient subi des attouchements lors d’un massage MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 15/09/2009 14h20
Les touristes vont-ils déserter Maurice? michou Discussions Générales 14 13/11/2007 14h12
Deux suspects de vols avouent un viol MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 1 06/06/2007 17h15
Hausse de 6,6% pour l'arrivée des touristes Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 1 07/10/2006 18h01
8910 : une hotline pour aider les touristes Dev Discussions Générales 1 20/09/2006 09h20


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 04h35.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com