Chirurgie cardiaque : pas besoin de se tourner vers l’étranger - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 08/09/2009, 08h12
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Chirurgie cardiaque : pas besoin de se tourner vers l’étranger

Chirurgie cardiaque : pas besoin
de se tourner vers l’étranger




Jane L. O’NEILL




Le centre cardiaque de Pamplemousses se modernise et recrute, avec l’ambition de pouvoir opérer sur place tous les malades cardiaques. Il reçoit l’appui de médecins étrangers.
« NOUS avons les moyens de le faire. C’est un de nos objectifs de réduire à zéro le nombre de patients devant subir des interventions à l’étranger. » Le directeur administratif du centre cardiaque de Pamplemousses, Siven Poinusawmy, estime ainsi que d’ici l’an prochain, il ne sera plus nécessaire d’envoyer des patients cardiaques à l’étranger pour des interventions.
Siven Poinusawmy brandit avec fierté les réalisations du centre cardiaque. « Nous avons le personnel, nous avons les équipements et c’est une de nos priorités. C’est dans ce cadre- là qu’on se consolide en ce moment à plusieurs niveaux » , expliquet- il. Des discussions ont d’ailleurs eu lieu en ce sens la semaine derniére.
Un décés sur deux est attribué aux maladies cardiaques.
Chaque jour, dix nouveaux patients cardiaques sont répertoriés, mais tous ne nécessitent pas des interventions.
Un des chirurgiens explique que « ce sont surtout pour des interventions concernant les enfants et des cas trés compliqués que nous envoyons des patients à l’étranger. Mais, d’ici peu, le département pédiatrique du centre cardiaque, opérationnel depuis l’an dernier, sera perfectionné. Les experts étrangers en chirurgie pédiatrique défilent pour aider les chirurgiens à mieux maîtriser les interventions chez les enfants. » Déjà, l’an dernier, une quarantaine d’enfants avait été opérée sous la supervision de ces experts étrangers. Cette année, le centre cardiaque envisage d’effectuer des interventions sur environ 60 enfants.
Mais afin de ne plus envoyer des patients pour des interventions à l’étranger, plusieurs dispositions ont été prises. Siven Poinusawmy annonce des recrutements d’infirmiers pour travailler dans le département pédiatrique.
De plus, le ministére de la Santé s’est engagé dans une procédure rapide pour l’achat d’équipements pour le centre cardiaque. La majorité de ces équipements arriveront d’ici la fin de cette année. Ils sont destinés aux salles de soins intensifs, si importantes aprés les interventions.
Dans un premier temps, une enveloppe de Rs 10 millions est dédiée à ces achats.
Une réunion a eu lieu la semaine derniére au ministére de la Santé sur l’extension du bâtiment.
Ce projet, qui attend d’être réalisé depuis longtemps, a pris du retard faute de financement. La direction s’attend à ce que la situation se débloque à l’issue du prochain budget en novembre.
Ne pas faire attendre les patients
Avec le nombre grandissant de patients, certains déplorent une trop longue attente avant les interventions. Mais Siven Poinusawmy fait valoir que « l’attente maximale est de deux mois à trois mois. Les gens qui attendent sont souvent ceux qui n’ont pas de complications et dont les cas ne sont pas urgents. Autrement, avec nos deux chirurgiens et les ressources que nous avons, nous essayons de ne pas faire attendre les gens inutilement. Actuellement, il y a une cinquantaine de personnes qui est sur liste d’attente.Mais, dans certains cas, nous ne voulons pas prendre de risques inutiles ».
Un des chirurgiens souligne que « si délai il y a, c’est souvent pour des raisons médicales. Si le patient continue de fumer, n’a pas perdu de poids, n’a pas bien contrôlé son diabéte ou n’a pas pris ses aspirines, nous ne pouvons pas faire des interventions » . De janvier 2009 à ce jour, le centre cardiaque a effectué 250 interventions chirurgicales.
Pour l’an dernier, 2 000 angiographies ( examen pour diagnostiquer les artéres bouchées) et 800 angioplasties ( dilatation des artéres à l’aide d’un stent ) ont été enregistrées.
Le nombre important de patients qui se font opérer au centre est dû au fait qu’une intervention cardiaque dans le privé reste trés onéreuse, pouvant coûter dans les Rs 350 000. Une angiographie revient à Rs 50 000 et une angioplastie à Rs 150 000 au patient. « Cette situation a perduré car il n’y avait pas de concurrence. Maintenant avec l’arrivée d’une nouvelle cliniq ue, les prix vont peut- être baiss er » , confirme Cassam Hingun, cardiologue dans le privé.




Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
besoin, cardiaque, chirurgie, l’étranger, pas, tourner, vers

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
La chirurgie esthétique a la cote MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 14/07/2009 23h44
Chirurgie Esthétique à Maurice. Rocco Discussions Générales 6 06/04/2006 16h31
Pour ou contre la chirurgie esthetik? keyshia Discussions Générales 16 09/06/2005 14h58
[DEM] Alain Ramanisum - Li Tourner corinna Paroles de Chansons. Song Lyrics. 0 28/12/2004 09h41
so lecorp devant so lecor derriere li tourner li tourner Sir_Ashwin Discussions Musicales 0 12/11/2003 19h34


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 08h27.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com