Social : école de barkly - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 25/05/2009, 15h08
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Social : école de barkly



SOCIAL : ÉCOLE DE BARKLY

Un petit déjeuner, une lueur d'espoir


Depuis deux semaines, les élèves de l'école primaire de Barkly bénéficient d'un petit déjeuner avant d'entrer en classe. C'est après avoir noté que plusieurs de ces enfants étaient privés de ce repas du matin, que Mary Jolicoeur a lancé ce projet avec l'aide de quelques volontaires.
07h30, Beau-Bassin. Les premiers élèves commencent à s'assembler dans l'enceinte de la grotte de Notre Dame du Grand Pouvoir, qui se trouve juxtaposée à la Barkly Government School. Âgés de 4 à 11 ans, ces garçons et filles sont tous habitants de la cité Barkly.
Eux, à qui la chance n'a pas sourit, qui ne se réjouissent d'aucune opulence ou de facilité, voient tout instant de joie balayer par la misère.
Certains portent des chaussures en mauvais état, alors que d'autres sont tout simplement en savates, habillés de vêtements usés, avec des cartables démunis de toute nourriture, car c'est la pauvreté qui fait partie du menu. Malgré cette insuffisance qui ronge leur quotidien, les visages innocents de ces petits anges s'illuminent par un sourire accueillant en voyant Gisèle Noël préparé le petit déjeuner. Le parfum des céréales et le lait chaud leur donnent l'eau à la bouche. Certains n'ont pas eu de dîner la veille, et ils attendent avec impatience ce repas du matin afin d'apaiser leur faim. Pour rappel, Gisèle Noël, également habitante de la cité (qui s'occupe aussi de la grotte), a accueilli ce programme à bras ouverts et a offert la cour de la grotte en guise de salle à manger.
Un grand nombre d'enfants fréquentant la Barkly Government School viennent à l'école sans avoir pris de petit déjeuner chez eux. Ils attendent la réception du pain et du fromage offerts à l'école pour leur premier repas. Dans plusieurs des cas, ils gardent même la moitié pour le dîner. "La situation est grave car il est impossible qu'un élève se concentre sur ses études avec le ventre creux", déplore Mary Jolicoeur qui a fait ce constat alors qu'elle exerçait le métier de liaison officer. Aujourd'hui, avec l'aide de quelques volontaires, elle a mis en place ce projet de petit déjeuner qu'elle appelle Contan, ça mem nou simé la limière. Au menu : des céréales, du lait et du pain. " Moi j'adore les céréales", ce sont les mots du petit Loïc, âgé de seulement 6 ans. Il nous fait part que c'est la première fois qu'il goutte aux céréales, et qu'il aime aussi les pains fourrésavec de la salade. Cet enfant et son frère Pascal, qui lui est âgé de 11 ans, ne prenaient pas de petit déjeuner…Ce projet, se révèle être un oasis pour eux. "J'aime venir ici car c'est pas tous les jours que je mange à la maison", admets Ryan, élève en cinquième. Un vrai moment de bonheur pour ces enfants qui ont la possibilité de bien se nourrir.
Tout à commencé lorsqu'un un jeune garçon de 10 ans, qui était doué pour l'athlétisme se retrouve forcé à abandonner sa course. C'est alors que Mary Jolicoeur l'approche pour s'enquérir de ses nouvelles, et finit par comprendre que l'enfant ne dînait pas tous les soirs. "Des jours, il y avait de la nourriture, et d'autres non", confie Mary Jolicoeur. Le constat s'avère grave, car ils sont plusieurs dans une cette situation. Attristée par cet état des choses, elle décide de leur venir en aide. Pour beaucoup, ce geste, certes petit mais grand dans son ensemble, est une lumière au bout du tunnel. Le seul et unique vœu de ces mômes, et des volontaires, qui les aident, c'est de pouvoir continuer le projet.
Au début, le projet accueillait 29 enfants, aujourd'hui le nombre est passé à 40. Grâce au projet, beaucoup d'enfants reprennent le chemin de l'école. "On a fait la remarque depuis que les enfants viennent pour le petit déjeuner, ils ne s'absentent plus", explique notre interlocutrice. Effectivement, ça aide à combattre l'absentéisme, car les enfants ne se rendaient pas école faute de nourriture. On note aussi qu'ils sont ponctuels, donc, plus de soucis au niveau du retard, car juste après le petit déjeuner ils se rendent à l'école. Toutefois, le projet ne s'arrête pas là, car il donne la possibilité de faire un suivi auprès des enfants, ce qui permets d'inculquer l'importance d'être à l'école. "Les enfants sont l'avenir de demain, et si on les laisse dans la pauvreté, c'est une des causes de la délinquance." Aussi, cela aide à adoucir l'animosité entre parents et professeurs, car les deux partis soutiennent cette démarche. Se sont joints à cette mouvance, les parents qui apportent leur aide pour faire la vaisselle, à la préparation et distribution du petit déjeuner.
Dans la majorité des cas, les parents de ces enfants ont des problèmes de drogue ou d'alcool. Les parents, étant confrontés à leur dépendance, sont toujours occuper à trouver de l'argent pour leur prochaine dose, et de ce fait, les enfants sont laissés à eux, sans nourriture. "Dans un deuxième temps, on va approcher les parents, et les canaliser vers les institutions qui les aideront par rapport à leur dépendance", ajoute Mary Jolicoeur.




Grand cœur


Mary Jolicoeur milite pour mettre ces enfants dans le droit chemin. "Ça nous donne la possibilité de montrer aux enfants qu'ils sont importants, et qu'on partage leur difficultés", avoue cette dame au grand cœur qui travaille beaucoup dans le social. D'ailleurs, elle fait partie du service d'écoute de Beau-Bassin où elle conseille, aide et donne un support à ceux qui en ont besoin. Les vendredis, elle procure un accompagnement aux dames, les incite à prendre part à des activités et les aide à découvrir leurs talents.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 29/05/2009, 10h43
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Trés bonne initiative de la part de ces personnes qui partagent leur temps et leur savoir pour le bien des autres.Souhaitons leur bonne chance dans leur entreprise.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
barkly, ecole, social

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Den Ramsamy, de SDF à travailleur social devhi Nouvelles de l'Ile Maurice 0 15/05/2009 21h50
Guerre des clans dans Cité Barkly Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 1 03/01/2009 16h21
Le gang qui secoue Barkly MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 16/09/2007 11h40
Nuit chaude à Barkly avec échanges de coups de feu Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 11/09/2007 14h50
Social work n volunteering senaz In English 6 17/10/2006 08h44


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 19h58.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com