Main-d’oeuvre etrangere - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 16/02/2009, 21h33
Avatar de devhi
Foreman
 
Date d'inscription: avril 2006
Messages: 393
Main-d’oeuvre etrangere

Des ouvriers bangladais
contraints à mendier pour survivre

Marc ATCHIANE
VENUS travailler à Maurice, ils vivent un calvaire. Ces Bangladais, tous âgés d’environ 25 ans, ne savent plus à quel saint se vouer. Depuis novembre de l’année dernière, ils ne travaillent plus. Et n’ont pas été payés. Comment font- ils alors pour survivre ? Ils mendient et attendent que de bons samaritains aient pitié d’eux.
Installés à Bambous, leurs conditions de vie surprennent.
Dans un bâtiment inachevé, des lits à étage sont superposés et sont recouverts de moustiquaires de fortune. Faisant office de toilette : un vase qui arrive à tenir grâce à des blocs de construction placés autour.
A manger, ces Bangladais n’en trouvent pas ou alors pas suffisamment. Une incursion dans la cuisine nous permet de voir le déjeuner du jour : une montagne de riz placé dans un conteneur en plastique. A côté, dans une caray , du bouillon de dholl qui suffirait à peine pour quelques personnes.
Ces ouvriers travaillent pour Vogue Garment Ltd . Son directeur, Sanjaye Gooroodoyal Pillay, explique que « nous ne sommes pas en mesure de payer nos travailleurs car la compagnie avec laquelle nous sommes en sous- traitance ne nous a pas encore remis notre chèque. J’entreprends actuellement des démarches auprès de ma banque en vue d’avoir un peu d’argent.
Dès qu’une somme sera débloquée, je vais verser leur dû aux travailleurs.
Je vais, par la suite, les inviter à reprendre le travail. Car j’ai pu décrocher un autre contrat de sous- traitance » . Il ajoute qu’il n’est pas le seul concerné et qu’il y a trois autres usines envers lesquelles le client n’a pas honoré ses engagements financiers.
Interrogé, un des directeurs de ces trois usines confirme les dires de Sanjaye Gooroodoyal Pillay.
En attendant, ces Bangladais vivent des dons des uns et des autres, en argent ou en nourriture.
Les habitants mettent aussi la main dans la poche. A l’exemple de Reshad Soobadar qui leur a remis une somme de Rs 2 000 la semaine dernière.
Le consul honoraire du Bangladesh à Maurice, Ganny Joonas, a également aidé ces ouvriers financièrement et est intervenu en leur faveur auprès des autorités. Mais ces aides sont insuffisantes en raison du grand nombre de bouches à nourrir.
Le ministre de l’Emploi et des Relations industrielles, Jean François Chaumière, et les officiers de son ministère se sont montrés « très coopératifs » , soutient Ganny Joonas.
« Les inspecteurs sont venus à l’usine et ont fait le tour du problème avec le directeur de Vogue Garment . En leur présence, le patron a promis de nous payer. Mais nous attendons toujours » , confient cependant les travailleurs.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 16/02/2009, 22h04
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par devhi Voir le message
Des ouvriers bangladais
contraints à mendier pour survivre

Marc ATCHIANE
VENUS travailler à Maurice, ils vivent un calvaire. Ces Bangladais, tous âgés d’environ 25 ans, ne savent plus à quel saint se vouer. Depuis novembre de l’année dernière, ils ne travaillent plus. Et n’ont pas été payés. Comment font- ils alors pour survivre ? Ils mendient et attendent que de bons samaritains aient pitié d’eux.
Installés à Bambous, leurs conditions de vie surprennent.
Dans un bâtiment inachevé, des lits à étage sont superposés et sont recouverts de moustiquaires de fortune. Faisant office de toilette : un vase qui arrive à tenir grâce à des blocs de construction placés autour.
A manger, ces Bangladais n’en trouvent pas ou alors pas suffisamment. Une incursion dans la cuisine nous permet de voir le déjeuner du jour : une montagne de riz placé dans un conteneur en plastique. A côté, dans une caray , du bouillon de dholl qui suffirait à peine pour quelques personnes.
Ces ouvriers travaillent pour Vogue Garment Ltd . Son directeur, Sanjaye Gooroodoyal Pillay, explique que « nous ne sommes pas en mesure de payer nos travailleurs car la compagnie avec laquelle nous sommes en sous- traitance ne nous a pas encore remis notre chèque. J’entreprends actuellement des démarches auprès de ma banque en vue d’avoir un peu d’argent.
Dès qu’une somme sera débloquée, je vais verser leur dû aux travailleurs.
Je vais, par la suite, les inviter à reprendre le travail. Car j’ai pu décrocher un autre contrat de sous- traitance » . Il ajoute qu’il n’est pas le seul concerné et qu’il y a trois autres usines envers lesquelles le client n’a pas honoré ses engagements financiers.
Interrogé, un des directeurs de ces trois usines confirme les dires de Sanjaye Gooroodoyal Pillay.
En attendant, ces Bangladais vivent des dons des uns et des autres, en argent ou en nourriture.
Les habitants mettent aussi la main dans la poche. A l’exemple de Reshad Soobadar qui leur a remis une somme de Rs 2 000 la semaine dernière.
Le consul honoraire du Bangladesh à Maurice, Ganny Joonas, a également aidé ces ouvriers financièrement et est intervenu en leur faveur auprès des autorités. Mais ces aides sont insuffisantes en raison du grand nombre de bouches à nourrir.
Le ministre de l’Emploi et des Relations industrielles, Jean François Chaumière, et les officiers de son ministère se sont montrés « très coopératifs » , soutient Ganny Joonas.
« Les inspecteurs sont venus à l’usine et ont fait le tour du problème avec le directeur de Vogue Garment . En leur présence, le patron a promis de nous payer. Mais nous attendons toujours » , confient cependant les travailleurs.
C l'esclavage moderne devhi.

Rocco
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 16/02/2009, 22h41
Avatar de devhi
Foreman
 
Date d'inscription: avril 2006
Messages: 393
c'est plus que l'esclavage ça, les patrons et autres devraient avoir honte.
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 17/02/2009, 10h04
Avatar de Ina
Ina Ina est déconnecté
Sirdar
 
Date d'inscription: juin 2005
Localisation: Allemagne
Messages: 215
couma dire pena assez chomeurs dan moris,qui pe rodent travaillent,bizin amene les autres etrangers dan pays,apres exploite zot coumsa,eski banne responsable la capave manger et dormi sans mauvaise concience...Et oui comme dit Rocco,c'est l'esclavage moderne pure.._Bien triste sa apres nou nomme nou ene societé civilisé,cultivé et devélopé
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 17/02/2009, 10h14
Avatar de vanemillie
Sirdar
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: France
Messages: 239
c'est plus que désolant de voir cela!! Deja prendre de la main d'oeuvre étrangere quand il y en a à maurice qui ne demande que travailler, mais bon les entreprises ne pensent qu'à leur bénéfice, leur marges donc la solution c'est la main d'oeuvre étrangere! De surcroit, les employeurs (AVARE ET plus que PINGRE) ne daignent meme pas remunérés ces salariés!!
Quel honte!! jsui indignée de constater cet esclavage moderne!!!
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 24/02/2009, 11h54
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Mo trouvé ki zot tous indigné par ce ki pe arrivé , mais ouvert zot lizié ca fer longtemps ki mo fine ouvert ene post"bravo nous ban entrepreneur moris" kot ban patrons pé exploité la misere de la main d'oeuvre étrangere, kot ban la pena aucune scrupule pour ban sri lankais , bangladeshi, chinois et autres
Réponse avec citation
Réponse

Tags
étrangère, maind’oeuvre

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Vente - Deux compils et Main dans la Main en tête de liste Dev Discussions Musicales 0 22/12/2008 09h44
Sidicalists marchent la main dans la main avec patron Rocco Discussions Générales 1 21/11/2008 13h58
Vols organisés sur les chantiers à main-d’oeuvre chinoise MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 08/06/2007 22h21
la main d'oeuvre étrangére à Moris Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 5 20/02/2007 16h00
moris besoin main d'oeuvre étrangere pour construction Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 13/10/2006 13h41


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 09h13.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com