Baisse du prix des billets chez «Air Mauritius» - Page 2 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #11 (permalink)  
Vieux 07/12/2008, 09h11
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Aviation civile

Air Mauritius : garantie du GM pour Rs 1,2 milliard



La chute du cours du baril de pétrole sur le marché mondial ne semble pas profiter à la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, alors que d'autres compagnies, comme Air India, ont déjà signifié leur intention de répercuter cette baisse du prix du pétrole par une réduction de l'ordre de 15% du billet d'avion sur les destinations desservies. Les informations glanées par Week-End auprès des sources bien renseignées au sein du conseil d'administration confirment qu'Air Mauritius a dû solliciter de manière urgente les béquilles financières du gouvernement pour éviter une situation compromettante et honorer les engagements pris avec les fournisseurs lors des contrats de hedging du prix du carburant.
En effet, après des consultations au plus haut niveau entre Air Mauritius et le gouvernement, ce dernier a consenti de "pledge" une garantie financière jusqu'à hauteur de Rs 1,2 milliard (US $ 40 millions) suite à des exigences des fournisseurs de carburant à la compagnie aérienne pour des paiements. C'est ce qu'ont confirmé des sources autorisées approchées par Week-End en fin de semaine. Avec le feu vert de l'hôtel du gouvernement pour cette garantie, la direction générale de la compagnie aérienne a poussé un véritable ouf de soulagement.
"Sans cette garantie du gouvernement, Air Mauritius aurait dû puiser dans ses propres ressources, mettant du même coup à rude épreuve son cash flow dans la conjoncture pour satisfaire les conditions contractuelles", ajoute-t-on dans ces mêmes milieux. La compagnie s'est retrouvée en difficulté devant les exigences des fournisseurs en carburant pour que les conditions agréées lors des opérations de hedging soient respectées malgré la réduction substantielle du prix du pétrole sur le marché mondial.
Les recoupements d'informations effectués indiquent qu'avec la flambée du cours de pétrole depuis ces dernières années, Air Mauritius avait tiré avantage en établissant une politique de hedging pour se protéger contre la volatilité des prix. Avant la récente baisse vertigineuse, le prix accepté lors d'une des dernières opérations de hedging était de l'ordre de $ 104, a-t-on appris de sources officieuses. Mais pour des raisons stratégiques, aucune des sources approchées n'a voulu confirmer officiellement ce chiffre.
"Avec un prix de hedging de $ 104, Air Mauritius se trouvait en position confortable quand le cours mondial avait atteint des sommets de $ 155 le baril. Mais, aujourd'hui, avec un baril à moins de $50 dollars, les fournisseurs exigent que les engagements contractuels soient respectés et dans les moindres détails. Ce qui est normal dans les affaires", avancent des spécialistes de la question pour justifier ce recours à une garantie du gouvernement pour une somme de Rs 1,2 milliard.
Très peu d'indications sont disponibles quant aux conditions qui sont attachées à cette garantie pour ne pas détériorer le cash flow de la compagnie ou encore sur la durée de ce dernier contrat de hedging du prix du carburant.
La facture du carburant représente 40% des coûts d'opération d'Air Mauritius. Intervenant lors de l'assemblée générale des actionnaires au début d'août dernier, le Chief Executive Officer, Manoj Ujoodha, soutenait que "we have been able to mitigate the effects of both factors, record fuel prices and softening demand in most markets, by implementing the initiatives of the transformation programme initiated two years ago and the various measures to reduce fuel costs since the outset of the present crisis".
Pour ce qui est de la "softening demand" sur les principaux marchés, Air Mauritius suit de près les dernières évolutions de réservations de places à bord des avions et du load factor réalisé pour décider de la marche à suivre en termes d'ajustement des opérations et d'allocations des ressources sur les principales dessertes. Les signes ne sont guère rassurants pour l'année prochaine, indique-t-on.
En marge de ces problèmes d'ordre financier, la compagnie aérienne a connu une autre zone de turbulence avec le départ d'un de ses Executive Vice-Presidents (Human Resources and Organisational Development), Ashwin Ramdin, jeudi. Les circonstances de cette séparation demandent encore à être élucidées, même si les parties ne font que confirmer le développement en fin de semaine.
Ashwin Ramdin avait rejoint la compagnie aérienne en janvier 2008 après deux précédents passages des plus tumultueux, en 1989 alors qu'il occupait les fonctions de Coordination and Communications Manager et en 2003. Le principal concerné n'avait pas souhaité faire de commentaires en fin de semaine alors qu'Air Mauritius, par le biais d'Imagine Communications, émettait un communiqué succint à l'effet que "Air Mauritius wishes to inform you that the Executive Vice President of Human Resources and Organisational Development leaves the company today." La compagnie aérienne perd son deuxième responsable des ressources humaines après le départ de Dinesh Burrenchobay peu après celui de Nirvan Veerasamy en tant que Chief Executive Officer.

Week-End 07/12/2008
Réponse avec citation
Google
  #12 (permalink)  
Vieux 14/12/2008, 12h04
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Air Mauritius dans la tourmente avec les "Hedging Losses"



Crise pétrolière à l'envers


Air Mauritius dans la tourmente avec les "Hedging Losses"



Le dossier des "Hedging Losses" de la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, et de la State Trading Corporation (STC) avec la baisse du cours du baril de pétrole sur le marché mondial a monopolisé l'attention à l'Hôtel du gouvernement en fin de semaine dernière. Les recoupements d'informations effectués par Week-End auprès des sources autorisées indiquent que si Air Mauritius a conclu des "Hedging Contracts" au prix de 104 dollars le baril sur une relativement longue période, la State Trading Corporation s'est retrouvée avec un "Hedging Price" de 140 dollars le baril pour un volume d'importations pétrolières plus conséquent. Le baril de pétrole était coté à 46 dollars sur le marché international à la clôture pour la semaine écoulée. D'ailleurs, le député Alan Ganoo, et ancien ministre des Utilités publiques, interpellera mardi prochain le ministre Mahen Gowressoo au sujet des "Hedging Commitments" de la STC.
La fin de la semaine a été extrêmement difficile pour la compagnie aérienne nationale, qui a dû solliciter une nouvelle fois l'aide du gouvernement pour satisfaire les exigences d'au moins une institution bancaire internationale engagée dans les "Hedging Contracts" pour l'approvisionnement en carburant. En effet, avec la baisse du cours mondial du pétrole, cette banque, dont le QG est installé à l'étranger, a émis une directive formelle à l'effet que les 100 millions de dollars (Rs 3 milliards), soit la différence entre le cours mondial et le "Hedging Price", devraient être versés en liquide avant la fermeture des transactions internationales vendredi.
Contrairement au précédent de 40 millions de dollars, soit Rs 1,2 milliard (voir Week-End de dimanche dernier), la banque n'était pas disposée à accepter de garantie bancaire de l'Etat comme "Comfort" en attendant qu'Air Mauritius honore ses engagements financiers sur une plus longue échéance. De cruciales négociations furent initiées par l'Hôtel du gouvernement auprès de la banque internationale concernée et d'autres institutions financières en vue d'assurer un montage financier de cette envergure pour garantir la crédibilité de la compagnie aérienne nationale.
Selon des informations glanées de sources autorisées, les exigences de cette banque commerciale, qui a pignon sur rue à Maurice, furent satisfaites suite à des négociations ouvertes avec deux autres banques. Ces dernières ont mis les fonds nécessaires à la disposition d'Air Mauritius contre une nouvelle garantie bancaire de l'Etat dans l'espoir d'une reprise du cours mondial du pétrole avec une réduction des "Hedging Liabilities". La "Hedging Period" s'échelonnerait sur deux ans. Aucune confirmation officielle n'est disponible. Ces derniers arrangements, qui ont été évoqués en haut lieu à l'Hôtel du gouvernement, vendredi, devaient susciter des commentaires frisant la panique.
Pour les spécialistes de l'aviation, les problèmes d'Air Mauritius - la compagnie n'étant pas en mesure de tirer bénéfice de la baisse du cours du carburant en raison du "Hedging", accompagnés de la baisse dans la demande sièges-avion avec la crise économique internationale et le taux de change de l'euro par rapport au dollar américain - constituent des éléments d'une "Perfect Storm". Pour le premier semestre de l'exercice financier se terminant au 31 mars 2009, Air Mauritius a dû payer la somme supplémentaire de 32 millions d'euros, soit quelque Rs 1 milliard.
L'autre grosse appréhension au sein d'Air Mauritius concerne le taux de remplissage des avions à compter de janvier prochain. "Les prévisions au niveau des réservations d'hôtel indiquent que la baisse varierait dans la fourchette d'un minimum de 15 % à un maximum de 40 %. Avec la clientèle touristique constituant les 80 % des passagers transportés par les avions d'Air Mauritius, il ne faut pas être sorcier pour évaluer les répercussions sur les opérations", souligne-t-on dans les milieux autorisés.
Différentes options, dont l'élaboration d'un plan de sauvetage marqué par la rigueur et l'austérité à tous les niveaux, sont actuellement à l'étude au sein de la compagnie. "Nous aborderons en début d'année la phase active de la préparation du budget pour l'exercice financier 2009/2010 à compter du 1er avril prochain. Des scénarios doivent être mis en place en tenant compte du fait que tous les "Pundits" de l'économie prévoient que 2009 sera pire que 2008. Dépendant des choix qui s'opéreront, Air Mauritius devra adopter un programme de dessertes avec un nombre déterminé d'aéronefs et d'effectifs. Nous revoyons notre réseau et des décisions seront annoncées au moment opportun pour toutes les liaisons mono fréquence", laisse entendre, de son côté, Donald Payen, l'Executive Vice-President, Communications and Corporate Affairs en attendant que les décisions soient avalisées officiellement.
Par ailleurs, la compagnie aérienne nationale doit prendre livraison d'un nouvel Airbus A 330 en octobre prochain selon le calendrier agréé avec le constructeur. L'inclusion de ce nouvel aéronef au sein de la flotte dans une configuration de crise internationale pose déjà problème. Mais aucune décision n'a encore été prise à ce stade.

Week-End 14/12/2008
Réponse avec citation
Réponse

Tags
baisse, billets, chez, des, mauritius», prix, «air

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
ou trouver vous les bon prix de billets davions pour lile maurice metissegurl23 Nouvelles de l'Ile Maurice 9 29/07/2008 17h53
Air Mauritius revoit sa capacité à la baisse Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 28/07/2008 16h28
baisse des couts de production zotsaaa Discussions Générales 2 09/12/2006 15h36
Re: Billets Avion Air Mauritius NetRunner Discussions Générales 12 07/12/2006 18h26
Air Mauritius : des profits en baisse Dev Discussions Générales 1 17/09/2006 08h39


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 09h53.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com