Un étudiant mauricien découvert mort à Stratford en Angleterre - Page 2 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #11 (permalink)  
Vieux 10/11/2008, 20h12
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par Scheherazadex Voir le message
Nabeel avec Ashik meme famille a ce qui mo pe trouve?!
" Nabil (NdlR : le prénom du jeune homme selon les documents officiels) = Ashik, c'est la même personne
Réponse avec citation
Google
  #12 (permalink)  
Vieux 10/11/2008, 20h49
Avatar de devhi
Foreman
 
Date d'inscription: avril 2006
Messages: 393
toutes mes condoléances aux deux familles.
Réponse avec citation
  #13 (permalink)  
Vieux 16/11/2008, 11h59
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Psychose chez les étudiants mauriciens
Le meurtre de Nabeel Bakurally, 19 ans, à Londres, fait grandir la peur chez les étudiants mauriciens. De plus, les agressions à l’encontre des ressortissants étrangers vont croissant. Nombreux sont nos compatriotes qui évitent désormais de sortir la nuit et qui font profil bas lorsqu’ils croisent des groupes de jeunes.

Nabeel Bakurally aurait été victime d’un gang. Le meurtre de Nabeel Bakurally, 19 ans, est de toutes les conversations. Les étudiants mauriciens de Londres ne s’expliquent toujours pas l’acharnement meurtrier dont a été victime l’un des leurs. Son seul crime, avoir été « au mauvais endroit au mauvais moment ». Cette agression mortelle à l’arme blanche n’est que la dernière d’une longue série : une trentaine depuis le début de l’année. Face à cette insécurité grandissante, nombreux sont les étudiants mauriciens à éviter les sorties nocturnes.

Nabeel Bakurally ne croyait pas cette précaution utile. C’est en revenant d’une soirée avec une amie qu’il a été agressé. La bande vidéo d’une caméra de surveillance, saisie par les enquêteurs britanniques, montre le couple rejoint par trois individus. Ils échangent quelques mots, avant de se jeter sur le couple et de le rouer de coups. La jeune fille, blessée, parvient à prendre la fuite, alors que Nabeel, gisant au sol, est poignardé à huit reprises par l’un de ses assaillants.

Ces derniers prendront la fuite en laissant le jeune homme inanimé sur le trottoir. Plusieurs témoins assisteront, impuissants, à cette mise à mort. Chargés de l’enquête, les policiers britanniques ont arrêté les trois présumés agresseurs de Nabeel Bakurally : Abdul Siddik, Pradip Mistry et Kalam Mohammad.

« Ce qui est arrivé à cet étudiant mauricien est véritablement effrayant. D’autant que ce genre d’agression est de plus en plus courant », explique Nareena Beenesreesingh, installée à Londres depuis maintenant cinq ans. Il ne se passe pas un jour sans que les journaux britanniques rapportent, dans leurs colonnes, des agressions perpétrées à l’encontre de ressortissants étrangers. Un sentiment xénophobe qui n’est pas pour rassurer nos compatriotes sur place.

« Lorsqu’on croise des groupes de jeunes dans la rue, il est préférable de marcher en baissant la tête et surtout ne pas répondre à leur provocation. Ils cherchent la plupart du temps le moindre prétexte pour s’en prendre à vous », explique Jason*, âgé de 22 ans.


« J’ai pu m’enfuir avant que cela ne dégénère »

Cet étudiant en communication explique avoir été agressé il y a un peu plus d’un an et demi alors qu’il revenait d’une soirée entre amis : « Ils étaient quatre et m’ont demandé une clope. Mais comme je ne fume pas, je n’en avais pas. Ils ne m’ont bien sûr pas cru et m’ont roué de coups, mais j’ai pu m’enfuir avant que cela ne dégénère trop. » Jeff explique n’avoir jamais parlé à ses parents restés à Maurice de cet épisode, de peur qu’ils ne lui demandent de rentrer au pays.

Face à la psychose qui s’empare d’une partie de la communauté estudiantine de Londres, certains étudiants mauriciens ressentent cependant le besoin de rassurer. « Ce n’est pas plus dangereux qu’ailleurs. Il faut simplement faire attention lorsqu’on sort une fois la nuit tombée, comme à Maurice. C’est vrai qu’il arrive parfois aux étudiants étrangers d’être pris à partie par des gens louches, mais pour éviter tout problème, il suffit de sortir en groupe », explique Vanessen Tirvassen de Londres.

Un avis partagé par Arvind Gutty, étudiant en hôtellerie. Les risques d’agression seraient, selon lui, plus grands dans les quartiers « chauds » de l’East London. « Ces agressions, dont on entend parler à la télévision et dans les journaux ont lieu dans certains quartiers où s’affrontent des membres de gangs. Cette psychose n’a vraiment aucune raison d’être. »

Depuis le meurtre de Nabeel Bakurally, nombreux sont les étudiants qui ont ressenti le besoin de rassurer leurs proches, inquiets devant la recrudescence d’agression au couteau (voir hors-texte).

« Il est important de faire comprendre qu’il ne s’agit que d’un acte isolé même s’il est vrai que depuis le début de l’année, il y a eu beaucoup de bagarres et d’agressions impliquant des jeunes. Cet étudiant mauricien était simplement au mauvais endroit au mauvais moment », résume Bhavna Babooram qui a élu domicile dans le Nord-Ouest de la capitale britannique.


• Prénom modifié.




Guillaume GOUGES
Réponse avec citation
  #14 (permalink)  
Vieux 16/11/2008, 11h59
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Les agressions à l’arme blanche se multiplient

La Grande-Bretagne est en effet confrontée depuis plusieurs mois à une vague de violence à l’arme blanche. A tel point que le gouvernement britannique a annoncé une série de mesures pour tenter de juguler ce phénomène qui choque l’opinion publique. Rien qu’à Londres, un peu plus de 7 000 plaintes, concernant des agressions au couteau, ont été rapportées à la police depuis le début de l’année. Un chiffre inquiétant qui a amené les forces de l’ordre à entreprendre des opérations de « stop and search ». Ces actions de prévention ont permis aux policiers de saisir quelque 1 600 couteaux en l’espace d’une journée.

Le gouvernement britannique a officialisé, en juillet dernier, une série de mesures radicales pour tenter de combattre cette vague sans précédent de meurtres à l’arme blanche.

Il a notamment suggéré que ceux pris en possession d’un couteau rendent visite à des personnes poignardées et à des familles de victimes dans les services d’urgence des hôpitaux, ainsi qu’à des criminels emprisonnés pour attaque à l’arme blanche.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
angleterre, découvert, etudiant, mauricien, mort, stratford

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Un ressortissant mauricien de 31 ans retrouvé mort dans une piscine MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 09/12/2007 12h10
Scotland Yard recherche le père d’un bébé mort en Angleterre MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 07/08/2007 00h00
Un Mauricien condamné pour viol en Angleterre MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 26/07/2007 17h10
VISA ETUDIANT: tremplin pour emigrer Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 4 26/01/2007 22h30
L'amérique pé découvert tizil bomli Nouvelles de l'Ile Maurice 8 04/11/2006 16h57


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 15h21.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com