Combattre l'homophobie à Moris - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 01/06/2007, 14h06
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Combattre l'homophobie à Moris



Combattre l'homophobie






Le coup d'envoi du Festival International de films LGBT a été donné lundi au Centre culturel Charles Baudelaire. Samedi, une manifestation appelant à la tolérance est prévue à Rose-Hill de même qu'une fête en soirée. Le Collectif Arc-en-Ciel reste actif pour combattre l'homophobie.
Difficultés
Alya : Ce n'est pas facile d'être homosexuel à Maurice. Les gens ne nous acceptent pas, que ce soit le public ou des membres de notre famille. C'est la raison pour laquelle je suis obligée de me cacher. J'ai abordé le sujet avec mes parents, mais elle préfère prétendre ne rien savoir. J'ai aussi perdu beaucoup d'amis qui trouvaient que ce que je fais est "pervers." Certains m'ont même dit de ne pas m'en faire, que je "changerais" après. J'ai aussi souffert de discrimination de la part de certains enseignants à l'école.
Xavier : Tout dépend de la manière dont on vit sa relation et comment l'on se comporte. Mon copain et moi savons nous tenir en public et nous vivons notre sexualité en privé. Nous n'avons aucun problème, ni à la maison, ni au travail, non plus. Mes collègues ont été surpris d'apprendre que je suis homosexuel. Mais, après, ils ont trouvé cela normal. Mon copain et moi vivons en couple normalement et les gens nous acceptent comme des personnes qui s'aiment. Certains, par contre, vivent une vie dépravée en projetant une mauvaise image des homosexuels. Cela devient une provocation.
Shane : C'est difficile parce qu'il y a trop de préjugés qui persistent. Je constate cela au niveau de la société et au niveau de ma famille. On dit accepter, mais, en même temps, on se moque des homosexuels. Je constate aussi une certaine intolérance, comme cette collègue qui a trouvé dégueulasse que deux filles s'embrassent. Ce genre de comportement me fait mal… Ce sont les raisons qui m'empêchent de vivre ma vie librement.
Raphaël : Certains éprouvent du mal à vivre en tant qu'homosexuels à Maurice. Chez les gens et pour cause de manque d'informations, l'homosexualité reste mal vue.
Être
Xavier : On ne devient pas homo, on l'est. Quand on est petit, on ne se pose aucune question sur sa sexualité. Ces questions apparaissent à la puberté et l'on ressent une attirance se développer. Pour bien vivre son homosexualité, il faut commencer par s'accepter.
Alya : Je suis sortie avec un garçon pendant trois ans, mais ne pouvais supporter qu'il me touche. Je me sentais mal de lui imposer cela. Un jour, une fille que j'ai trouvée attirante m'a fait des propositions. Je me suis sentie très à l'aise. Tout s'est fait naturellement. Mais, certains ont considéré que j'étais malade. On m'a fait voir psychiatres et psychologues, qui ont confirmé que tout allait bien dans ma tête. Des gens pensent que les homosexuels sont malades. C'est une manière d'être…
Raphaël : Dans mon cas, au départ, j'ai fait comme les autres pour que les gens ne sachent pas. Mais, faire semblant, sortir avec des filles, etc., m'ont fait plus de mal. Et puis, j'avais peur de faire souffrir mes proches. Mais, une fois cette étape traversée et les choses mises au clair, ça va mieux.
Shane : Déjà, en primaire, j'étais attirée vers les filles. Il n'y a pas d'âge… on vient au monde homo. Mais, après, cela dépend de la manière dont on a été élevé. Dans mon cas, mes parents ont été soulagés quand, une fois adulte, j'ai fait mon coming out. Ils s'en doutaient bien tout ce temps et souhaitaient que je leur en parle.
Vivre
Shane : Ce n'est pas un fantasme sexuel, comme tendent à le penser certains. Il y a beaucoup de sentiments dans les couples homosexuels et on vit l'amour. Mais, depuis quelque temps, on note que certaines femmes prétendent être lesbiennes parce que c'est à la mode. On dit aussi que les homosexuels couchent à droite et à gauche, mais ils ne le font pas plus que les hétéros ! Je trouve, toutefois, que certains homos ont tendance à trop en faire pour tenter de "montrer la gueule" des gens.
Alya : En tant qu'homosexuelle, je me sens bien. Cependant, la question ne devrait pas être posée dans le sens de si l'on est homo ou hétéro. L'essentiel est d'être aimé et de se sentir aimé.
Xavier : Je sens que j'ai développé des qualités et une sensibilité que je n'aurais pas eues si j'avais été hétéro. J'ai aussi développé un côté perfectionniste qui m'encourage à mieux faire dans ma vie comme dans mon travail.
Raphaël : Être homosexuel, c'est vivre sa vie normalement. C'est une manière d'être.
À vous
Alya : Mieux vaut s'affirmer comme homosexuel que de rester seul et triste. Être homosexuel n'est ni une honte, ni une fierté. On ne peut changer cette mentalité des gens intolérants, mais, d'un côté comme de l'autre, le respect doit prévaloir. On fait des marches et autres pour changer la mentalité, mais il y a peu de changements. Voilà pourquoi je dois vivre mon amour en cachette. Ce que nous voulons, c'est d'être acceptés parce que nous ne faisons de mal à personne.
Xavier : Arrêtez d'entretenir une image caricaturale des homosexuels et de croire que nous sommes obligatoirement très efféminés ou des travestis ! Certains sont des hommes virils dont on ne devinerait jamais l'orientation sexuelle. Ceux qui croient que nous sommes des malades sont des gens qui sont petits dans leurs têtes. Et je suis sûr qu'ils ne sont même pas capables d'argumenter sur ce point.
Raphaël : Il sera difficile de changer les mentalités à Maurice à cause de la culture prévalant dans le pays. On peut toujours essayer…
Shane : Voyez l'être humain avant de penser à son orientation sexuelle. Tout le monde a le droit d'être aimé et d'aimer. Il ne faudrait pas forcer quelqu'un à agir contre son gré. Pourquoi obliger une fille à épouser un garçon si elle se sentira mal après et qu'elle sera malheureuse ? Cela ne sert aussi à rien de rejeter l'autre.



Rainbow March

Organisée par le Collectif Arc-en-Ciel, la Rainbow March quittera le Plaza à 12h30 samedi pour un défilé riche en couleurs contre l'homophobie dans les rues de Rose-Hill. Les participants seront attendus à partir de 11h. À travers cette 2e manifestation - après celle de 2006 -, le collectif continue ses efforts contre l'homophobie, prônant le respect des droits de tout un chacun. Cette année, il interpellera directement les politiques afin qu'ils fassent connaître leur position exacte sur la question après les déclarations homophobes faites par certains élus récemment. Dans la soirée, une fête est prévue au Kart Loisir. Pour rappel, le festival de films LGBT continue jusqu'au 1er juin au Centre culturel Charles Baudelaire (CCB). Les films sont en projection à partir de 19h. Comme l'a précisé Thierry de Ravel, président du collectif, lors du lancement du festival, lundi, l'occasion est surtout d'apprécier des professionnels du film à l'œuvre. Parce que, trop souvent, souligne-t-il, "quand on parle d'homosexuels, la première image que l'on voit, c'est le sexe."


Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 08/06/2007, 13h04
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
DROITS HUMAINS : Homosexualité : respect et crainte

DROITS HUMAINS : Homosexualité : respect et crainte
Deux marches, samedi, autour de l'homosexualité. L'une organisée par le Collectif Arc-en-Ciel pour appeler à la tolérance et contre l'homophobie. L'autre, contre ce qui est considéré comme des "déviations sexuelles." Pour la 2e année consécutive, la marche de visibilité du Collectif Arc-en-Ciel a connu un vif succès. Placée sous le signe du respect des droits humains, cette manifestation a réuni une foule colorée appelant au respect des individus dans leur choix et leur orientation sexuelle. La Rainbow March a traversé la rue principale de Rose-Hill dans une ambiance de carnaval.
Organisée par le Mouvement des Croyants Bibliques en réponse à l'initiative du collectif, l'autre manifestation a couvert le trajet du parking de Shoprite à la gare de Quatre-Bornes. Pour ceux qui y ont pris part, l'homosexualité est considérée comme "un fléau", une "immoralité", qui peut attirer la "malédiction." "Protez moi contre sa fléau là", "Pas fer Maurice vinn enn Sodome", "Nou pas lé personne vive contre natir", "La famille est en train de devenir en extinction comme le dodo" étaient quelques-uns des slogans scandés et brandis par les marcheurs. Se basant principalement sur les écrits bibliques pour soutenir leur position, ces derniers ont aussi dénoncé l'abus contre les enfants, la violence, l'alcoolisme et la drogue, entre autres. À la marche de Rose-Hill, les organisateurs ont réclamé du gouvernement que des mesures soient prises pour le respect des droits de tous les individus, indistinctement. Ils ont, cependant, déploré l'absence des représentants politiques. Le ministère de la Femme s'est, toutefois, associé à la marche tenue à Quatre-Bornes, les organisateurs ayant salué la présence d'un de ses représentants. Le maire de la ville y a aussi pris part.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 23/05/2008, 22h18
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
L'homophobie

ARC-EN-CIEL : La longue route contre l'homophobie


En trois ans, d'une "situation zéro" quelques améliorations ont été notées. Mais "la route à parcourir" pour le respect des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) "est encore longue". Du seul fait de leur, ou présumée, orientation sexuelle, à Maurice, comme dans d'autres pays, des individus continuent à être agressés, attaqués et privés de leurs droits à différents niveaux. Dans son constat après trois années d'activités, le Collectif Arc-en-Ciel tire la sonnette d'alarme: "À Maurice, aucune loi n'interdit l'homosexualité. Pourtant, les personnes LGBT ou présumées comme telles subissent de nombreuses discriminations et sont victimes quotidiennement d'inégalités sans aucune protection ou sans aucune recours légal possible." Si la société tarde à réagir, les politiques préfèrent jouer à l'autruche. Après l'appel lancé par le Collectif, seul Lalit a fait connaître sa position sur la question. Les autres restent des aux abonnés absents. Lors de débats ou polémiques liés à la sexualité, certains politiciens ont, cependant, exprimé des opinions qui inquiètent les militants des droits humains. Engagé dans la lutte contre l'homophobie, le Collectif Arc-en-Ciel revient, pour la 3e année consécutive avec une série d'activités prônant la visibilité, le dialogue, la communication et la tolérance. Le samedi 7 juin, la désormais traditionnelle Marche Arc-en-Ciel est prévue à Rose-Hill à partir de midi. Manifestation de paix et de tolérance, la Rainbow March promet d'être colorée et des prendre des allures de carnaval. Une Pride Party est annoncée pour la soirée du 31 mai au Kart Loisir - VIP Club (donation de Rs 200 à la porte). Du 3 au 6 juin, le Kitsch Pub, à Ébène, accueillera le 2e Festival de Film LGBT avec la participation de réalisateurs mauriciens et étrangers.

Scope 24/05/2008
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 26/05/2008, 21h19
Labourer
 
Date d'inscription: novembre 2007
Localisation: paris
Messages: 36
Envoyer un message via MSN à difédancité
moi jdi ke c pa pck kelkun a une sexualité différente de la notre kon doi la rejetter. on doi dabor la respecter en tan ke personne et ne pa la considéré kom kelkun de lépreu.
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 03/10/2008, 10h24
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
DROITS HUMAINS : Arc-en-Ciel mise sur le dialogue et la formation

DROITS HUMAINS : Arc-en-Ciel mise sur le dialogue et la formation
Les choses continuent à bouger du côté du Collectif Arc-en-Ciel. Cette organisation milite pour le respect des droits humains et contre l'homophobie. Depuis le début de ce mois, elle invite les intéressés à des rencontres dans ses locaux, chaque samedi. Mensuellement, ce sont les même thèmes qui sont repris. Ainsi, les premiers samedis du mois seront consacrés à la Santé. L'occasion étant pour animateurs et participants de discuter, d'échanger des idées et des informaitons sur le sujet. Vient ensuite la journée dédiée aux filles. Les troisièmes samedis seront dédiés aux questions touchant aux droits humains. Ces rencontres sont prévues de 12h à 15h dans les locaux du Collectif à la rue La Faye, Belle-Rose (465 4596). Par ailleurs, le Collectif organisera une fête le 4 octobre au twenty-one-22, Orchard Centre, Quatre-Bornes. À travers cette Flower Party, elle espère récolter des fonds pour le financement de ces activités. La fête est prévue à partir de 22h. L'entrée sera à Rs 200. Rs 150 pour ceux qui présenteront une fleur et Rs 100 pour les membres.
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 17/08/2009, 08h45
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Lutter contre l’homophobie: le Collectif Arc-en-Ciel publie deux livrets
Béatrice Hope
08/17/09



Lutter contre l’homophobie: le Collectif Arc-en-Ciel publie deux livrets«L’homosexualité, c’est quoi?» et «Mon enfant est homosexuel» sont les deux brochures que le Collectif Arc-en-Ciel vient de produire.
Elles sont dorénavant disponibles gratuitement au siège de cette association. Objectif: informer et sensibiliser les Mauriciens. «Le Collectif Arc-en-Ciel a publié ces deux brochures, l’une à destination des parents et l’autre à destination des jeunes, en particulier, pour expliquer ce que c’est que l’homosexualité et l’homophobie», déclare Nathalie Ahnee, présidente du Collectif Arc-en-Ciel.
«L’homosexualité, c’est quoi?» tente d’inciter la personne qui découvre son homosexualité ou qui a du mal à l’accepter, à relativiser. Mais l’avant-propos précise que «cette brochure ne t’apportera pas de solution toute faite, ni de solution miracle, mais pourra t’aider à mieux comprendre ton homosexualité et toutes les étapes qui l’entourent».
De plus, dans «Mon enfant est homosexuel», il est dit aux parents qu’ils ne sont pas responsables de l’homosexualité de leur enfant. «Mais les parents ne sont pas responsables. Ils ont élevé leur enfant du mieux qu’ils ont pu, avec tout leur amour. Il n’y a rien à comprendre, il faut aimer son enfant et l’accepter tel qu’il est…», y lit-on.
Ces livrets gratuits sont disponibles au public, au centre de cette association, installé au 57, Avenue de la Faye, à Belle-Rose.
«Nous les distribuons également lors des séances de formation que le Collectif a entrepris dans différentes associations depuis le début de l’année, grâce au financement de la Decentralised Cooperation Programme (DCP) de l’Union Européenne», affirme Nathalie Ahnee.
Ceux qui assistent aux séances de formation du Collectif Arc-en-Ciel, notamment au siège de l’Organisation non-gouvernementale (ONG) Prévention Information Lutte contre le Sida (PILS), au Centre Idrice Goomany et à la Mauritius Family Planning and Welfare Association (MFPWA), y ont également accès.
«Lors de ces séances, nous exposons les différents aspects de l’homosexualité, de l’homophobie et ses conséquences sur les victimes. Ces brochures viennent compléter nos sessions», poursuit la porte-parole de l’association.
«Nous espérons continuer ce projet et distribuer ‘L’homosexualité, c’est quoi?’ et ‘Mon enfant est homosexuel’ au grand public, dans le but d’informer le maximum de personnes sur l’homophobie et les discriminations liées à l’orientation sexuelle», conclut Nathalie Ahnee.

Réponse avec citation
Réponse

Tags
combattre, lhomophobie, moris

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Comment nou pou combattre la misère? Dev Discussions Générales 119 27/01/2008 10h44


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 05h01.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com