La voix du peuple… - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 25/05/2007, 14h23
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
La voix du peuple…

La voix du peuple…







Une mobilisation citoyenne d'envergure peut influer sur des mesures jugées inappropriées, la masse ayant la possibilité d'enrayer certaines décisions. Or, ce type de protestation ne survient que quand des droits acquis sont menacés. La perception est que certains sujets semblent laisser insensibles en raison, notamment, des tabous, du silence et du politiquement correct.
Une foule que personne ne pouvait prévoir s'était massée dans les rues de Port-Louis le 22 février dernier pour exprimer son désaccord sur la décision des autorités de supprimer les subventions des frais d'examens du cycle secondaire. Le pouvoir en place s'est résolu de revoir cette mesure et d'accorder 25%de subvention à ceux qui n'auraient alors bénéficié d'aucune aide. Ce, seulement pour d'une année. Or, cette capitulation démontre qu'une mobilisation citoyenne peut influer sur des mesures prises par un gouvernement et jugées inappropriées par la masse.
Vox populi. Cet exemple conduit un de nos intervenants à constater que la solidarité populaire peut pousser le pouvoir à répondre promptement à un problème. Parce que le peuple a la possibilité de changer de gouvernement à un moment donné, estime Thierry de Ravel, président du collectif Arc-en-ciel, association militant pour le respect et les droits de la communauté homosexuelle. Il relève que "le gouvernement doit travailler pour le bien-être de la population." Ce à quoi le président de l'Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE), Yahya Paraouty, renchérit : "Quand la masse parle, le gouvernement est obligé de réagir."
Cependant, il est noté que les grandes masses - à l'instar des étudiants qui ont protesté dans les rues de la capitale - ne se sont soulevées que quand des droits acquis sont menacés. Le syndicaliste Paraouty indique que la décision de supprimer les subventions des frais d'examens fut perçue "comme une douche froide par la population qui a été prise à contre-pied." Cela pourrait expliquer la grande affluence, estimée à environ 5 000 personnes, lors de la manifestation du 22 février. Rappelons aussi le soutien de la Plate-forme citoyenne composée de parents d'élèves dans cette même optique.
Mobilisation. Or, la perception est que certains sujets touchant pourtant au bien-être des citoyens laissent la population insensible. Ce qui conduirait, par ailleurs, les autorités à ne s'impliquer que timidement. En attestent, entre autres, la lutte contre la propagation du VIH & SIDA et le respect des droits humains. Cela implique, selon Yahya Paraouty, que les prises de position réunissant une faible participation "sont, peut-être, vouées à l'échec dès le départ en raison d'un manque d'effectif."
Thierry de Ravel s'indigne : "Si tout le monde restait tranquille, le gouvernement dormirait sur ses lauriers, comme en ce moment !" Il déplore surtout que les autorités concernées ne s'engagent pas à respecter les droits de tout un chacun et n'assument pas leur rôle de protéger la population. Il lance, néanmoins, que le collectif Arc-en-ciel est là pour faire comprendre au gouvernement qu'il doit à la communauté homosexuelle de la traiter avec autant de respect que la communauté hétérosexuelle. Sans aucune différence.
Tabou. Thierry de Ravel se désole, cependant, que nombre de Mauriciens font preuve de manque de solidarité par rapport à certaines causes, tant que cela ne les touche pas directement. Le président du collectif Arc-en-ciel attribue cette attitude à "une ignorance ou à une certaine hypocrisie." L'universitaire Vina Ballgobin tempère que les Mauriciens ont tendance à vivre dans les tabous, le silence et le politiquement correct, en raison d'un problème de mentalité (voir hors-texte). Ceci pourrait expliquer, dans une certaine mesure, la gêne éprouvée à l'évocation de l'avortement, de la sodomie et de l'homosexualité.
Religiosité. La chargée de cours met en exergue que le fondement de ce constat réside en une séparation qui n'est pas bien entamée entre religion et État. "Nous sommes à notre première République, et la laïcité est encore en construction. Il faudra laisser le temps à la population de comprendre comment fonctionne une structure républicaine." Elle dit également observer une situation où les politiques sont, pour leur part, en situation de fragilité face aux multiples associations religieuses du pays.
"Dieu merci, il existe des gens qui ont l'intelligence de soutenir des causes !", relève Thierry de Ravel, en saluant le travail des ONG, de certains groupes de citoyens autant que d'individuels. Un travail qu'il juge indispensable pour réveiller les consciences. L'International Aids Candlelight Memorial, dimanche 20 mai, atteste de ce travail effectué, notamment par la jeunesse, en collaboration avec des travailleurs sociaux et des artistes bénévoles.
Cette commémoration rendant hommage aux personnes mortes des suites du VIH & SIDA a été orchestré du point de vue médiatique par Les Zarbiens et Evazyon. Des groupes de jeunes artistes ayant souhaité apporter leur contribution à la réalisation d'une campagne d'affiches, comprenant des personnalités mauriciennes, ainsi qu'à la conception d'un CD pour sensibiliser au thème du VIH & SIDA : "On a voulu apporter une vision artistique et mauricianiser cette campagne en accentuant sur la stigmatisation des personnes vivant avec le virus. Parce qu'on se sent, en tant qu'humains et en tant qu'artistes, interpellés par cette pandémie."





Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 25/05/2007, 14h23
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Rainbow March

Le collectif Arc-en-ciel - militant pour la visibilité et les droits légaux des homosexuels en tant que citoyens de la République de Maurice, ainsi que pour la protection de ceux-ci - organise le samedi 2 juin la Rainbow March, à partir de 11h au Plaza. Rendez-vous est donné à ceux qui soutiennent la lutte contre l'homophobie. La dernière édition de cette manifestation avait réuni quelque 400 personnes l'année dernière. Cela a eu pour effet de rendre la communauté homosexuelle davantage visible et de contribuer à décomplexer plus d'un par rapport à ce sujet. Thierry de Ravel, président du collectif, soutient que beaucoup encore reste à faire pour briser les tabous et concourir à ce que les homosexuels se sentent bien dans leur peau.


Silence, tabous, politiquement correct

Vina Ballgobin, chargée de cours en enseignement de langue et de culture, dit que les masses manifestantes sont un phénomène assez rare de par le monde. Et ne sont visibles que quand une population est en proie à une souffrance nécessitant une grande adhésion pour changer les structures. Elle observe ainsi que le tempérament des Mauriciens, dont celui des jeunes, n'est pas à la revendication de rues. Non parce que cette jeunesse n'est pas interpellée par les problèmes d'ordre national, mais davantage en raison d'un manque de confiance en la classe politique et aussi, dit-elle, en certains syndicalistes.

Elle donne en exemple la manifestation contre la suppression des subventions aux frais d'examens, avec un but précis, mais cette démarche ne semblait pas aller au fond du problème, qui, à ses dires, est plus vaste. Et de faire ressortir que les leçons particulières ainsi que leur coût limitent l'accès au School Certificate (SC) ainsi qu'au Higher School Certificate (HSC) à ceux n'ayant pas les moyens de payer ces cours privés. Un sujet qui n'est pas évoqué, dit-elle.
Vina Ballgobin avance que "les jeunes comprennent" que ceux qui se battent ont souvent d'autres idées en tête et que celles-ci sont parfois inavouables. Elle remarque encore que ces causes ne sont pas forcément celles que revendique la jeunesse, à l'exemple de celle de vivre dans un pays intègre. Le blocage au niveau de la participation citoyenne des jeunes s'expliquerait, selon elle, à la lumière du manque de confiance en une génération d'adultes qui ne partage pas les mêmes aspirations qu'eux. Notre intervenante déplore l'absence de role models.
Est aussi évoquée la nécessité d'un changement de mentalité passant par la conscience que le pays est aujourd'hui indépendant. Selon Vina Ballgobin, Maurice vit dans les tabous, le silence et le politiquement correct. Elle soutient que cette attitude date d'une structure de société remontant au colonialisme, avant d'ajouter que "les Mauriciens n'ont pas encore atteint l'indépendance dans leur psychologie de citoyens." Elle fait aussi valoir que "certains intellectuels veulent maintenir ce système de dépendance où ils ont tout à gagner. Ils gardent la connaissance et, donc, le pouvoir."
Et de conclure que si la perception voudrait que la population reste passive quant aux questions d'intérêt national, cela est essentiellement dû au fait qu'elle ne dispose pas de la connaissance qui lui permettrait de réellement saisir les enjeux du pays.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
peuple…, voix

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Aniele, la voix d?Australie ZahoOL Discussions Musicales 1 04/02/2007 02h07
Zotte Pe Prend Le Peuple Pu Couyon maligaie Discussions Générales 9 11/01/2007 10h12
Fans De Mrj - La Voix Qui Fait Vibrer Rm Sophia Divers. Miscellaneous. 27 30/06/2006 08h41
LE PEUPLE DE MORIS Nadine Discussions Générales 0 05/09/2004 11h52


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 01h21.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com