Annees de braise: l'Histoire en "Je" majeur - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 18/05/2007, 10h58
Sirdar
 
Date d'inscription: mars 2007
Messages: 285
Post Annees de braise: l'Histoire en "Je" majeur

Article publié le Lundi 14 mai 2007.

CONFÉRENCE DE BÉRENGER
Années de braise : l’Histoire en “Je” majeur

Quand l’historien a été un acteur de la période qu’il retrace, Paul Bérenger livre une version personnelle des années 1968 à 1982.

Le thème abordé par l’historien Paul Bérenger : Les années de braise, 1968 à 1982. Ses coups de fil consignés heure par heure. Des négociations et des propos notés au mot près. Dès les années 70, Paul Bérenger affirme avoir pris le soin de consigner l’Histoire au moment des faits.

Fort de ses notes, d’un vécu marqué par les grèves de la faim et les séjours en prison, Paul Bérenger a donné sa huitième conférence d’histoire samedi au Plaza. Le thème abordé : Les années de braise et de transition, 1968 à 1982. Une période où il distingue “les années de braise” de 1969 à 1971 et “les années de transition à partir de 1972 jusqu’à la victoire 60-0 de 1982”.

Période où se distinguent deux séries de configurations : la coalition puis la naissance du Mouvement Militant Mauricien ( MMM). Le tout raconté sur un mode particulier. Celui de Bérenger qui parle de Paul.

à partir de mai 1968, la presse fait état de tractations entre le Parti travailliste (PTr) et le Parti mauricien social démocrate (PMSD), en vue d’une coalition. Le 11 novembre 1969, Gaëtan Duval révèle, au Parlement que les tractations ont débuté avant les élections d’août 1967.

Une coalition qui avant d’aboutir voit une longue série d’aller-retour entre le PTr et le PMSD.

Au scrutin, 40 % des électeurs se prononcent. Pour le conférencier, c’est le début de la répression. Des militants sont arrêtés. Bérenger l’historien précise que Paul n’est pas encore rentré de ses études.

Le mois suivant, au congrès annuel du PTr, Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR) souhaite une “coalition honorable”. En juin, SGD dit non à la coalition parce que le PTr insiste pour que les élections de 1972 ne se tiennent pas avant 1977. Le lendemain SSR dément le renvoi des élections générales. SGD réagit le même jour et pose ses conditions : si SSR accepte la tenue d’élections en 1972, il est d’accord pour une coalition.

Autant d’éléments pour soutenir la thèse du conférencier que la question de renvoi des élections a été discuté par le PTr et le PMSD avant même la naissance du MMM et non en raison

de l’action du MMM. Il le répétera : le PTr et le PMSD se partagent la responsabilité du renvoi des élections devant l’Histoire.


L’histoire du MMM

C’est en 1968 que le Club des étudiants devient le Club des étudiants militants. L’année suivante, c’est la naissance du Mouvement militant mauricien (MMM), dans un contexte de “règne des tapeurs”. Dans son sillage, il popularise le terme “militant”. Acte fondateur du MMM : la visite de la princesse Alexandra, perçue comme “un symbole du capitalisme colonial”.

à sa naissance, le MMM est un parti très radical et idéaliste qui s’inspire de Frantz Fanon, des tiers-mondistes, de mai 68, de la révolte contre le communisme d’état des pays de l’Est. Parti anti-communaliste, il milite pour la valorisation de la langue créole et pour que “la lutte des classes remplace la lutte des races”.

Paul publie le 8 septembre, dans Le Mauricien : Un socialisme à visage humain. Le 14 septembre, Bérenger raconte qu’une demi-douzaine de tapeurs agressent Paul à l’arrière de la municipalité de Port-Louis. Il est arrêté. C’est sa première expérience du cachot. Le conférencier précise : la police a perdu tous les procès contre les militants. Le 16 septembre, SGD reconnaît que ce sont des partisans du PMSD qui ont agressé Paul.

Les tractations avec le PTr se poursuivent. Le PMSD est divisé. SGD menace de démissionner. En éditorial, le Dr Philippe Forget écrit dans l’express que “ces hommes sont dangereux”. Le 18 novembre 1969, la Constitution est amendée par une majorité de plus de trois-quarts pour le renvoi des élections pour 1972 au plus tard.

Cet amendement prévoit que les élections du 7 août 1967 seront considérées comme s’étant tenues le 31 juillet 1971. Commentaire du conférencier sur un ton enjoué : “Mo sipoze se inik o mond.” L’intervenant note que le speaker Harrilall Vaghjee est de ceux qui ont voté en faveur de l’amendement.


Percée syndicale du MMM

L’année suivante – 1970 – voit, la “percée syndicale du MMM”, dans le transport public d’abord. Fin avril, SGD est pris à partie à Cité Vallijee. Conséquence : les meetings publics sont interdits. Juin voit la visite à Maurice d’Indira Gandhi. Deux mois plus tard, le MMM publie son manifeste. Dans le courant du mois, Bérenger rapporte que Paul est arrêté à nouveau.

Le mois suivant, le décès de Lall Jugnauth, cousin d’Anerood et membre de l’IFB provoque une partielle à Pamplemousses-Triolet. “Réaliste et refusant le choix dicté par des raisons communales, le MMM choisit Dev Virahsawmy et non Paul Bérenger comme candidat.” La veille du scrutin, des tapeurs attaquent des voitures MMM, Paul Bérenger et Fareed Muthur sont arrêtés.

Verdict des urnes le 22 septembre : 72 % des voix pour Dev Virahsawmy et un taux de participation de 81 %. “Le MMM se déclare prêt à prendre le pouvoir avant un an.” Analyse d’André Masson : deux tendances s’affrontent au MMM. L’une “pouvoiriste”, l’autre portée vers la formation sur le terrain.

Le 17 novembre, SGD démissionne du gouvernement mais les ministres PMSD restent en poste. Il lance le mouvement Black Power et s’attaque “à la police, à la presse et au MMM”. Avant de retourner au gouvernement le 9 décembre. Au Parlement, le Public Order Bill est à l’agenda.

Cette loi est votée le 20 décembre. Cette fois, le speaker s’abstient.

1971 voit la mort de Fareed Muthur et l’assassinat d’Azor Adelaïde. Le 25 novembre, des tapeurs en voiture – le conférencier donne la marque et l’immatriculation de la voiture – tirent sur Paul, incendient sa voiture, tirent sur la voiture de Dev Virahsawmy et touchent Azor Adelaïde.

En août, c’est une “flambée syndicale” qui dure jusqu’en décembre. La grève est déclarée illégale. Paul, Dev Virahsawmy et des travailleurs sont emprisonnés. Ils sont remis en liberté le 25 du même mois après une grève de la faim.

En septembre, la crise gagne le port et le paralyse. Les travailleurs obtiennent une demi-journée de paie par jour de grève, mais la situation reste tendue. Bérenger raconte : “les travailleurs ont refusé d’écouter Paul parfois, plusieurs fois.” Ils obtiennent 12 % d’augmentation salariale. La crise gagne le secteur sucre, qui reçoit 12 % d’augmentation en novembre, alors que les travailleurs du transport reçoivent une hausse de 15 %. Sur le plan politique, Anerood Jugnauth démissionne de la magistrature pour le MMM.

à partir du 4 décembre, le conférencier se réfère à ses notes prises heure par heure. Ses rencontres avec SSR. Le Trade Dispute Act voté avec un certificat d’urgence qui conduit le MMM à se réunir d’urgence. Le conférencier met en scène Paul dans ses discussions avec ces médiateurs que sont Harold Walter et le juge Ramphul, qui lui disent qu’il pourrait empêcher la grève générale dans le port. Là où le riz attend d’être débarqué.


L’apprentissage parlementaire du MMM

Jeudi 16 décembre, c’est la grève générale. C’est aussi l’état d’urgence. Paul a plusieurs échanges téléphoniques avec SSR. “Nou pa ti diskit elektion zeneral zis Trade Dispute Act. SSR n’a pas parlé d’ultimatum.” Des syndicalistes et des militants sont en prison, certains depuis un an. Dev Virahsawmy démissionne le 23 août, de la prison. Il n’est pas d’accord sur le choix du candidat à une éventuelle partielle.

En janvier 1973, SSR démentit vouloir aller au Réduit comme gouverneur-général. LeMMMSP naît en avril alors que le MMM élit son bureau politique avec Sheila Bapoo à la présidence. Le 9 novembre, le Parlement vote une loi abolissant les partielles et la remplace par un système de best loser étendu. Le gouvernement offre à Dev Virahsawmy de reprendre son siège, ce qu’il fera.

Le mois suivant, le gouvernement de coalition éclate. SGD est révoqué. Des tractations entre le PTr et le MMM ont lieu tout le long de 1973. Début 1975, fin de la trêve entre le PTr et le MMM. En mai, c’est la manifestation des étudiants. Qui dégénère en affrontements sur le pont de Grande-Rivière-Nord-Ouest. Les étudiants réclament l’éducation gratuite, l’égalité des chances et l’enseignement de la vraie histoire de Maurice. Le 16 décembre, le Parlement donne le droit de vote aux électeurs âgés de18 ans.

En octobre, visite d’Indira et Sanjay Gandhi. Le 21, le Parlement est dissous. Les élections sont pour le 20 décembre. Dix jours avant, SSR annonce que l’éducation sera dorénavant gratuite. Le MMM reporte 34 sièges contre 28 au PTr et 8 au PMSD. Le PTr discute à la fois avec le MMM et le PMSD. SSR forme un gouvernement minoritaire.

Le conférencier commente les années 1977 à 1981 comme étant celles de l’apprentissage parlementaire du MMM. Dans un contexte de deux dévaluations de la roupie. Et des contestations d’Harish Boodhoo au PTr. Avant d’aboutir à 1982 et les élections fixées au 11 juin 1982. Le MMM propose le thème : Pour un socialisme à visage humain. L’alliance MMM/PSM remporte tous les sièges avec 63 % de voix.

Le cycle de conférences de Paul Bérenger n’est pas tout à fait terminé. Il a donné à nouveau rendez-vous à l’auditoire dans quelques semaines, pour un exposé sur les dépendances de Maurice de 1814 à aujourd’hui.





Aline GROËME-HARMON
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
années, braise, lhistoire, majeur

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Poisson pour disparaitre dans les années à venir Dev Discussions Générales 0 03/11/2006 13h24
"Negro Pou La Vi"en langaze "ESPERANTO" miaou Discussions Générales 51 22/09/2006 09h34
L'histoire du "Coupé Décalé" DJ El-Syd Discussions Musicales 2 07/01/2006 14h12
"soiree "Spam" (SUISSE) BHUG2005 Discussions Générales 0 10/05/2005 16h45
Paroles de "li tourne" et "zoiseaux" piotr Discussions Musicales 2 01/03/2005 10h06


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 06h48.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com