Une Mauricienne a bord du Boeing: Catastrophe aerienne - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 07/05/2007, 22h47
Sirdar
 
Date d'inscription: mars 2007
Messages: 285
Post Une Mauricienne a bord du Boeing: Catastrophe aerienne



Catastrophe aérienne

Une Mauricienne, Mira Shah, à bord du Boeing de Kenya Airways



Une jeune professionnelle mauricienne, installée à Nairobi au Kenya, Mira Shah, née Ramdoyal, âgée de 30 ans, se trouve parmi les 114 passagers du Boeing 737-800 de Kenya Airways assurant la liaison entre la Côte d'Ivoire et Kenya avec escale à Nairobi et qui s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi dans le sud-ouest du Cameroun. C'est ce qu'a appris Week-End de sources officielles du côté de Kenya Airways à Nairobi dans la journée d'hier. Entre-temps, des membres de la famille Ramdoyal habitant Quatre-Bornes attendaient à hier en début de soirée une confirmation officielle de la compagnie aérienne kenyane quant à la présence de leur fille parmi les passagers de l'avion, dont l'épave n'avait pas encore été localisée lors de la search and rescue operation en cours. Pour des raisons de procédures, Kenya Airways s'était gardée jusqu'à hier soir de rendre publique la liste des passagers se trouvant à bord du vol KQ 507. Mais les informations en provenance du Kenya confirment que Mira Shah, qui travaillait pour le compte d'un cabinet d'experts-conseils, avait pris ce vol pour rentrer à Nairobi après un déplacement professionnel en Afrique de l'Ouest.

En début de soirée d'hier, la presse internationale et kenyane, relayant le troisième news update de la compagnie aérienne kenyane sur le crash aérien, faisait état de la présence d'un second Mauricien sur le vol. Dans un premier temps, la compagnie kenyane n'avait pas été en mesure d'identifier trois des 114 passagers et membres d'équipage. Mais en fin d'après-midi, mention était faite d'un second ressortissant mauricien.
Mais quand Week-End a été à la confirmation auprès de sources officielles à Nairobi, la confusion fut dissipée. "C'est un Mauritanien et non un second Mauricien qui a été identifié sur la liste des passagers. Nous allons apporter la rectification nécessaire", a-t-on fait ressortir à Week-End vers 21h, hier, alors que les autorités mauriciennes allaient entamer des démarches pour obtenir des précisions sur ce nouveau passager mauricien à bord du vol KQ 507.
Les recoupements d'informations effectués par Week-End auprès des sources proches de la famille Ramdoyal indiquaient que depuis la mi-journée d'hier, l'on avait voulu aller aux renseignements au sujet de cet accident d'avion survenu au sud-ouest du Cameroun. En effet, au cours de la semaine écoulée, les parents de Mira Shah avaient appris que cette dernière était partie en mission professionnelle au Cameroun. Rien de grave jusqu'ici vu qu'elle avait l'habitude de ces déplacements en Afrique de l'Ouest pour le compte de ce cabinet international où elle travaillait.
Mais la confirmation d'un message de Mira Shah à son époux confirmant à ce dernier qu'elle allait prendre le vol KQ 507 pour arriver au Jomo Kenyatta International Airport à 6h15 (7h15, heure de Maurice), hier matin, allait changer les données de manière dramatique. Peu avant son embarquement, Mira Shah avait transmis un message à son époux lui demandant de venir la chercher à l'aéroport hier matin. Les contacts établis par les membres de la famille Ramdoyal pour d'autres éclaircissements ne devaient pas mener à grand-chose.
Face à une situation d'absence d'informations, l'époux de Mira Shah devait prendre la décision de se rendre à Douala au Cameroun dans la journée d'hier. Il voulait retrouver les traces de son épouse. Les proches de la famille Ramdoyal tentaient d'obtenir des renseignements auprès de la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, sur les connexions possibles entre Maurice et Nairobi pendant le week-end en vue d'un éventuel déplacement. L'angoisse n'a cessé de croître au fil de la journée d'hier et l'absence de communications de la part des autorités kenyanes n'a fait qu'amplifier cette douleur.
Le seul élément d'information disponible pendant la journée d'hier était qu'une le nom d'une Mme M. Shah se trouvait sur la liste des passagers du KQ 507 attendu à Nairobi, hier matin. Cette confirmation était disponible dès la mi-journée d'hier en composant le 27 11 2071100, numéro basé en Afrique du Sud pour les passagers intercontinentaux. "Yes, we can confirm that the name of Mrs M. Shah appears on the list of passengers of flight KQ 507. We can't say if she has boarded the flight. We can't help you with the nationality of that person. We've been provided only with a list of names", devait faire comprendre dans la journée d'hier à Week-End le préposé à ce Passenger Information Centre provisoire géré par Kenya Airways.
De leur côté, des journalistes kenyans de The Standard travaillant sur ce crash aérien, interrogés au téléphone, devaient confirmer que Kenya Airways se montrait extrêmement prudente quant aux détails de la liste des passagers sur ce vol. "We don't have any detail on the names of the passengers on board flight KQ 507. We've been told during the press briefings that same will be made available later. But nothing up to now", devaient-ils soutenir.
Le consul de Maurice à Nairobi, Charles Kutwa, qui se trouve actuellement à Maurice, a tenté d'entrer en contact avec les autorités kenyanes pour essayer de débloquer la situation dans la journée d'hier, mais en vain. "I talked to Nairobi over the phone for some details. Apparently, they do not have the names of the passengers. We shall have to wait until these details are made available. Maybe Sunday morning", a répondu le diplomate kenyan représentant les intérêts de Maurice à Nairobi. L'ambassade de Maurice en Afrique du Sud a également été sollicitée pour des compléments d'informations en fin de journée d'hier et aussi pour suivre le cours des événements.
La dernière visite de Mira Shah à Maurice remonterait à janvier 2006. Sur le chemin du retour à Nairobi, elle devait faire escale à Madagascar pour des raisons professionnelles. Avocate de profession, elle a travaillé en étroite collaboration avec Me Clarel Benoît, avocat spécialisé dans les affaires, avant de partir s'installer au Kenya en compagnie de son époux, qu'elle avait rencontré pendant ses études universitaires à l'étranger. À Nairobi, elle avait pris de l'emploi en tant que consultant au sein d'un cabinet d'experts-conseils de réputation internationale. La nouvelle de la présence de Mira Shah (Ramdoyal) à bord de ce Boeing 737-800 de Kenya Airways, qui s'est écrasé au sud-ouest du Cameroun, a jeté la consternation et le désarroi parmi ses proches, dont le père avait été à un certain moment un des partenaires de PricewaterhouseCoopers lors du merger de 1998 et également au sein de son cercle d'amis et de contacts professionnels à Maurice.
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
aerienne, boeing, bord, catastrophe, mauricienne, une

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Ene ti tonique pou oublier tou banne catastrophe a travers le monde Rocco Discussions Générales 9 29/05/2008 07h36
Solidarité Mauricienne Rocco Discussions Générales 8 22/11/2007 17h43
La Pedagogie Mauricienne Rocco Discussions Générales 8 07/08/2006 05h54
SoIrEe MaUrIcIeNnE kayssa Discussions Générales 3 06/07/2006 15h50
soirée mauricienne? Razul Discussions Générales 0 12/12/2004 08h46


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 21h29.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com