Les jeunes et l'argent: Tendances - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 06/04/2007, 13h01
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Les jeunes et l'argent: Tendances

Les jeunes et l'argent: Tendances


"On ne se rend compte de la somme qu'après avoir dépensé"


Le coût de la vie est à la hausse et les Mauriciens le ressentent. Mais qu'en est-il de nos jeunes ? Quelles sont aujourd'hui leurs priorités par rapport à l'argent ? Qu'il s'agisse de vêtements de marque, de gadgets dernier cri, de cartes téléphoniques ou encore de Lan Gaming, les jeunes dépensent des sommes insoupçonnées.
Mes parents me donnent Rs 500 par semaine, que je dépense au cyber-café, mais ils ne le savent pas. Je ne peux m'en empêcher car le jeu est addictive ", avoue Havok (prénom fictif). Notre interlocuteur nous avoue qu'il lui est arrivé de dépenser jusqu'à Rs 2 000 par mois pour ces séances de jeu en ligne.
Le Lan Gaming est un phénomène moins visible que les vêtements de marque et les téléphones 3 G mais il constitue un item important du budget de nombreux jeunes. Ils ont entre 12 et 20 ans et passent tous leurs après-midis dans des cybers-cafés où ils font des duels virtuels qui semblent faire partie de leur réalité. Ces collégiens qui fréquentent le même établissement scolaire ne deviennent amis qu'après s'être affrontés en réseau. Mais quel est le prix de cette amitié ? " Ceux qui viennent tous les jours dépensent en moyenne Rs 800 par mois, nous confie un gérant de cyber-café mais il arrive que certains déboursent jusqu'à Rs 300 en une seule journée, surtout les samedis ". Il ajoute que " ena foi zot mama bizin vinn tir zot depi cyber sinon zot zoue mem ".
Les jeux virtuels prennent une ampleur presque effrayante. Les collégiens deviennent très vite accros à ce monde qu'ils se sont crée. Leur principale source d'argent étant leurs parents, y consacrant des sommes qu'ils n'ont pas gagnées eux-mêmes, certains semblent perdre le sens de la réalité. Certains préfèrent l'option package pour jouer en ligne. En gros, cela coute Rs 350 pour 10 heures, mais un gamer est parfois amené à renouveler plusieurs fois son package en un mois.
Achats d'équipements
Quand il était collégien, Benji était un mordu d'informatique. Grâce à un emploi à temps partiel et l'argent de poche provenant de ses parents, il s'achète un ordinateur à Rs 29 000. Influencé par ses amis qui sont également des passionnés de technologies informatiques, il décide de upgrade son PC en y ajoutant des accessoires tels qu'une nouvelle carte graphique, des disques durs additionels, un nouveau casing, etc. Au total son PC lui aura couté Rs 40 000. Il n'est pas non plus indifférent aux gadgets. À l'heure de la révolution iPod, il rêve du modèle Nano, mais n'a pas les moyens de s'en acheter un. Il opte pour un lecteur MP 4 dont la ressemblance avec l'Ipod est frappante.
" J'ai beaucoup frimé grâce à ce petit bijou ", nous avoue Benji. Il n'a aucun regret par rapport à ces dépenses car il estime que cela n'a pas été inutile.
Christopher en est à sa dernière année de secondaire. Fan de punk music et de rock, son argent de poche au profit va au matériel pour la musique, en " équipements pour ma guitare " Sa plus grande priorité : les répétitions en studio, qu'il finance grâce à son argent de poche - Rs 350 par semaine " sans les bonus " - et avec l'aide des autres membres de son groupe, qui sont aussi collégiens. Christopher économise environ Rs 200 par mois, car il rêve de faire carrière au Canada, avec son groupe. Des vêtements et des accessoires hi-tech, il en possède quelques-uns " comme tout le monde mais sans plus ". Pour lui, la musique c'est tout ce qui compte en ce moment.
Egalement passionné de musique, Olivier 20 ans, a déjà investi " Rs 37 000 dans mes équipements de sonorisation ". Il a parfois des regrets par rapport à la somme dépensée car " il s'agit d'une somme importante qui aurait pu servir à autre chose. Je l'ai fait sur un coup de tête mais ça m'aide beaucoup quand je dois animer des soirées ". Aspirant à faire carrière dans le monde du deejaying, il n'hésite pas à dépenser de fortes sommes pour le matériel nécessaire. Une partie de l'argent provient de la famille, lors des anniversaires par exemple. Il gagne aussi Rs 1 000 par nuit en animant des fêtes. Pour le reste, il lui arrive de s'acheter des vêtements de marque mais il n'investit gros que pour concrétiser son rêve de devenir DJ professionel.
Dépenses féminines
Et les filles dans tout ça ? Elles dépensent autant que les garcons mais pour des raisons différentes. Cliché ou réalité, leur budget va surtout aux produits cosmétiques et aux accessoires de mode. La beauté n'a pas de prix pour ces demoiselles. Tout est bon pour être la plus belle - la toute dernière collection de vêtements de marque, les lunettes de soleil cachant la moitié du visage, les produits cosmétiques, les sacs, les chaussures, et l'indispensable téléphone portable. Lily, 20 ans dépense en moyenne Rs 1 000 en produits de beauté, sans compter les vêtements de marque et les chaussures. " Quand j'étais à l'école, je dépensais moins, faute de moyens mais, maintenant que j'ai un emploi, je me fais plaisir ".
Les cartes prépayées sont aussi la cause de dépenses incontrôlées. A raison de 3 ou 4 cartes par semaines, certains jeunes dépensent près de Rs 600 par mois, ou plus. Les SMS sont pratiques, discrets et personnels. " On a tendance à en envoyer beaucoup car, 60 sous par message, on ne se rend pas compte de la dépense ". On communique en "langage sms" parfois pour ne rien dire - " t ou ", " tu fe koi " - et c'est à chaque fois 60 sous qui s'en vont. Benji nous confie avoir dépensé " presque Rs 2 000 par mois en cartes téléphoniques et Internet prépayé " quand il était à l'école. Outre les messages, les appels sont également plus fréquents car, en appelant un portable, " on est sûr de tomber sur la personne voulue, sans passer par les parents ", contrairement au téléphone fixe.
De portable à portable, entre jeunes, dans une économie où ils constituent une réelle part de marché.





Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 06/04/2007, 13h02
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Jobs de vacances, le prix du sacrifice
" Recherche jeune homme ou jeune fille pour travailler pendant les vacances " : nombreux sont les magasins à travers l'île où nous pouvons lire cette annonce. Les commerçants recherchent de plus en plus ces jeunes, motivés et dynamiques, pour un mois ou deux, le temps des vacances scolaires, surtout en période festive, soit de novembre à janvier. En cette période, les les supermarchés et magasins comptent sur cette main-d'œuvre saisonnière.
Tandis que certains jeunes font la grasse matinée, vont à la plage ou en randonnée, d'autres se lèvent tôt pour aller au boulot. Qu'est-ce qui pousse un jeune à sacrifier ses vacances ? Davantage l'argent que pour l'expérience, avouent-ils. Christopher, 20 ans nous confie avec une certaine amertume : " J'ai travaillé huit heures par jour pendant un mois pour à peine Rs 1 000 ". De son coté, Nathaniel, 22 ans, a " gagné Rs 3 800 en deux mois ". " Certains peuvent penser que c'est assez pour un collégien, mais j'étais quand même très décu ", commente le jeune homme. Il s'attendait à plus car son employeur avait parlé d'un salaire " intéressant ". Ayant travaillé tous les jours de la semaine, il espérait que ses efforts seraient mieux récompensés. D'autant plus que toute la somme n'était déjà plus qu'un vague souvenir au mois de janvier, le tout ayant servi à acheter Rs 1 000 de pétards et feux d'artifices, ainsi que des vêtements, des cadeaux et un portable seconde main - n'ayant pas les moyens de s'en offrir un neuf.
Quant aux conditions de travail, les jeunes peu ou pas habitués trouvent qu'elles sont " parfois dures ". " Quand on est étudiants, on n'est pas traité avec respect. C'est toujours que des critiques ".

Une offre d'épargne pour les jeunes
Les jeunes sont de plus en plus encouragés à ouvrir un compte d'épargne afin d'assurer leur avenir. Les produits des différentes banques étant assez similaires, notre interlocuteur a préféré rester anonyme.
Quelles sont les options proposées aux jeunes qui souhaitent ouvrir un compte d'épargne ?
Il y a deux types de comptes d'épargne proposés aux jeunes, le junior savings plus account et le teenage savings account. La première option est offerte jusqu'à l'âge de 16 ans et la seconde est proposée aux jeunes âgés de12 à18 ans.
Dans quel but proposez-vous aux jeunes d'avoir un compte en banque avant leur majorité ?
Avoir un compte en banque avant la majorité peut contribuer à un avenir prometteur. L'argent obtenu quand l'enfant atteindra ses 18 ans peut etre utilisé pour les études tertiaires par exemple.
Les jeunes de moins de 18 ans ont-ils la possibilité de dépenser cet argent ?
Les jeunes n'ont pas la possibilité de dépenser cet argent avant leur 18 ans. C'est mieux parce que ces jeunes risquent de dépenser l'argent n'importe comment. Les jeunes sont plus responsables en atteignant leur majorité et sont mieux capables de gérer cet argent à ce moment.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
jeunes, largent, les, tendances

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Des jeunes en or Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 3 17/10/2006 10h32
eddytamby vous demande de plus versé l'argent pour les logem eddytamby Discussions Générales 5 07/03/2006 09h52
L'argent, pitay, la monnaie, kas, fizon... tipima Discussions Générales 6 16/06/2005 07h08
Pensez-Vous Que l'argent puisse faire le Bonheur mirella Discussions Générales 8 13/06/2005 02h47
Les jeunes mauriciens et la sexualité tipima Divers. Miscellaneous. 63 24/04/2005 15h30


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 00h56.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com