La “légende Gool” de père en fils - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 20/03/2007, 11h00
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
La “légende Gool” de père en fils

Oui ki sane la pas connne Gool à beau bassin, ene vrai legende pour nous pays , Frero souvent alle mange mine touni la bas. Ene ti l'article cot nous capave gagne bon souvenirs
La “légende Gool” de père en fils
En 1969, Ahmed et Goolam décident d’ouvrir un de ces “hôtels de thé” très prisés à l’époque. Aujourd’hui, Gool est un lieu incontournable. A 68 ans, Ahmed se prépare à passer le relais à son fils.

Qui ne connaît pas Gool, à Beau-Bassin ? L’endroit où l’on trouve de tout à n’importe quelle heure ! Des gâteaux piments aux laddou en passant par un “bon mine frire”, vous êtes chez Gool. Certes, l’établissement est délabré et poussiéreux, mais il n’en demeure pas moins une institution à Beau-Bassin.

Ahmed Issack nous accueille avec un sourire. Avec beaucoup d’humour, il affirme : “Vous voulez encore parler de Gool, mais j’ai déjà tout dit.” A 68 ans, cet homme impressionne par son calme, fait sourire grâce à son sens de l’humour et intrigue par son énergie. “Je ne m’assois jamais pendant le travail”, nous dit-il. Et il restera debout pendant tout l’entretien, un œil vif sur les opérations effectuées par son fils, Yousouf Issack, au comptoir. Avec beaucoup de nostalgie, il revient sur ce qu’il appelle lui-même “la légende Gool”.

L’histoire de Gool, c’est l’histoire de deux hommes : Ahmed Issack et son acolyte, Goolam Mohammed Hossensaeb. C’est ce dernier qui donnera d’ailleurs le nom de Gool à l’endroit. En 1969, les deux compères décident d’ouvrir un de ces “hôtels de thé” très prisés à l’époque. “C’était une époque difficile, la vie était dure.” Les débuts sont difficiles et le business ne décolle pas tout de suite. “On ouvrait jusqu’à 22 heures. Nos clients étaient ceux qui fréquentaient les salles de cinéma. Les gens n’avaient pas beaucoup d’argent à dépenser.”

Avant de se lancer dans cette aventure, Ahmed travaillait dans les cinémas, à la caisse. “Je n’ai fait que jusqu’à la 6e. A la mort de mon père, il a fallu que je travaille tout en continuant l’école. Ma mère, qui avait des gens à son service avant la mort de notre père, a vu sa situation changer du jour au lendemain.”

Autour de 1972, les deux compères décident d’ouvrir la nuit. Petit à petit, le business commence à marcher mais demande de plus en plus de temps. “Il fallait travailler 20 heures par jour presque pour pouvoir s’en sortir.”

“Je n’ai fait que
jusqu’à la 6e. A la mort
de mon père, il a fallu
que je travaille tout
en continuant l’école.
Ma mère, qui avait
des gens à son service
avant la mort de notre
père, a vu sa situation
changer du jour
au lendemain.”


Entre-temps, Ahmed se marie. Il aura deux enfants. Dans les années 75, les choses commencent à s’arranger dans le pays et le business des deux amis commence à marcher. “On a décidé de suivre l’évolution, on a cessé le thé et on a commencé à faire des snacks. Il faut suivre les changements d’habitude, et s’adapter à l’évolution.”

S’adapter, c’est probablement une des raisons de ce succès après tant d’années. Chez Gool, les clients ont entre sept et 77 ans, viennent de tous les milieux et ont des goûts différents. D’un côté, un couple d’amoureux qui a cherché un petit coin tranquille et de l’autre, deux amis venus se détendre autour d’une assiette de “mine”.

Fier de son “hôtel”, Ahmed nous explique que même les Européens le connaissent. “En 1992, un Allemand a écrit un livre touristique et on en a eu une bonne page. En 1998, un Français cette fois-ci a fait la même chose. J’ai rencontré beaucoup de gens grâce à cet endroit.”


“Le choix de continuer”

Gool ne ferme vraiment jamais ses portes ? “On a été ouvert même pendant l’alerte 4 du cyclone. Mais c’est aussi pour des raisons de sécurité que nous venons. Le bâtiment est vieux, on ne sait jamais.” Travailler le soir comporte aussi des risques, comme nous le confirment le père et le fils. “On voit de tout quand on travaille le soir, ce n’est pas toujours facile”, nous explique Yousouf Issack.

Malgré tant d’années et une réputation solide, Ahmed Issack ne se relâche pas. “Pour moi, il faut toujours que le client soit satisfait. Et puis maintenant, il y a de la concurrence. A la sortie des discothèques, nous ne sommes plus le seul endroit de restauration disponible. Il y a des marchands ambulants.”

A quand la retraite ? Avec beaucoup d’humour, il réplique: “Je travaille plus d’heures que tous ici. Je suis le plus jeune, c’est pour ça. Je me réveille à 3 heures tous les jours et je ne dors que quatre heures par nuit.” Et son ami, Goolam Mohammed Hossensaeb, est toujours à ses côtés, après ces longues années.

En tout cas, la relève est assurée. Yousouf, le fils assure déjà le travail même si son père aurait voulu qu’il fasse autre chose. “Je voulais qu’il fasse des études mais il n’a pas voulu. Il a fait le choix de continuer.”

Conflit de génération entre eux ? “Oui, ça arrive parfois mais c’est un peu normal”, nous dit le fils. Nouvelle génération signifie changement ? Yousouf a, en effet, des projets de rénovation du bâtiment. Gool ne ressemblera plus à ce qu’il est depuis tant d’années mais continuera à accueillir ses clients à toutes les heures.







Pouspam RAMSAMY
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 20/03/2007, 12h16
Avatar de brunoyaka
Sirdar
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: Paris
Messages: 282
mari baz sa, nimporte ki ler capav manz enn kitsoz. Serye net si li kontinye.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
fils, gool”, père, “légende

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Au chevet du Père Laval Dev Discussions Générales 6 11/09/2006 19h53
Zocriste le pere mechant. Rocco Discussions Générales 3 11/08/2006 12h15
Portée disparue depuis le 6 décembre Champawati Narain tuée et enterrée par son fils mervyn Discussions Générales 10 05/05/2006 16h02
La Legende des armoiries de Rodrigues DJ El-Syd Discussions Générales 0 14/12/2005 22h19
Fan club d'une legende parmi les internautes mauricien / Fan club of RadioMoris _phi_ Divers. Miscellaneous. 109 08/08/2005 07h01


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 18h16.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com