Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice (http://www.radiomoris.com/forum/)
-   Nouvelles de l'Ile Maurice (http://www.radiomoris.com/forum/nouvelles-de-lile-maurice/)
-   -   Fete National Lor Nu Zil (http://www.radiomoris.com/forum/nouvelles-de-lile-maurice/5273-fete-national-lor-nu-zil.html)

ZahoOL 10/03/2007 11h28

Fete National Lor Nu Zil
 
Le ministère des Arts et de la Culture invite le public à la fête populaire organisée ce 12 mars à l’occasion de la fête nationale.
http://files.radiomoris.com/files/misc/82198_1.jpg
Le public a rendez-vous à 18 heures 30 sur la place Professeur Basdeo Bissoondoyal au Port Louis Waterfront pour assister à un grand spectacle. Invités à venir célébrer la fête avec nous, deux artistes mauriciens, établis à l’étranger.

Clarel Betsy que l’on ne présente plus sera accompagné de la jeune star d’Afrique du Sud, Ardée Williams, d’origine mauricienne.

Les Artistes à l’affiche

Art Academy, Nalini Dance Group, OSB et Natir, Menwar, Centre Culturel Chinois, Groupe Latanier, Idriss Lallmahomed, NCRD, Coreame Dance Compagny, Police Pop Group, Korom Zenes Madad, Gagnants des concours de la MBC Hum Tum, Katrinilé et Baté SégaPiton Mandra Youth, Wing, Zenfan l’océan Agaléga, Groupe de Rodrigues, Meera Mohun, Daniéla Résidu, Maratha Mandir, Alain Auriant, Bhojpuri, Bad Dilem, Didier Clarel, Kazimik, Cassiya, Wilson Félix et Gino Lapunaire.




ZahoOL 10/03/2007 11h30

photo la mo pas pe trop daccord selmant , clarel pe tini la main joli fi la dans place trappe pavion :) sa em appelle patriotism

bomli 10/03/2007 11h41

Citation:

Posté par ZahoOL (Message 57672)
photo la mo pas pe trop daccord selmant , clarel pe tini la main joli fi la dans place trappe pavion :) sa em appelle patriotism


Kerrrrrrrrrr ! to pa rate ene détail toi selma !!!:lol: :grin:

SISTA 10/03/2007 12h09

hum joli plateau d'artistes mo espéré zot pou filmé et nu ena chance ene zour guete çà lor tv !

Dev 10/03/2007 20h29

Oui ene zoli plateau d'artistes couma Sista fine dire , même si Zahool fine remarque le patriotisme de Clarel en tenant la main d'Ardé...., mais si morisien pas ene pep couyon même si ena tous sa ban artistes qui GM fine payé, fodé pas oublié la situation actuelle dans Tizile avec la dispartions des 15 pechers, ban étidiants ki ne pli capave paye fees, ban dimoune mizere qui pé tellemnt serre ceintures que pe trouve la peau lezos, ban prisoniers qui pé déclare mari dans prison avec ban garde avec la bénédiction Rama valayden , ene lot Rama ,Sithanen qui ti capave gagne ene role avec Komico, Nuvin ki pe get ene sel lizié sorry Chacha pa pé critique ou ene sel lizié même si ou fine mort azordi et ou fine laisse ou piti Nuvin dirige pays ,trop beaucoup zaffaire besoin raconté donc Lutchmeenaraidoo qui fine rezouene Popaul dans MMM, moris mo mama mo pays vire tout sa ban malpropre la:moris: :moris: :moris:

christian1 11/03/2007 04h13

Eh ben, Dev, si parfois nou pa fer enn ti fete coumsa et nou selma pense la misere et l'injustice, nou pou truv nou dans enn depresyon permanente. Malgre ki mo fine dire sa, mo toujours d'accord avec twa lor sa banne point ki to fine pose, en tan ki pecheurs, prisoniers, etudiants, etc. Zot ti bizin ena enn dimoun la-bas ki ti cave raise sa ban issues la avan fete coumence, fer dimoun pran conscience et apres laisse zot fer enn ti lafaya pou cool la tete down.

monica__95 12/03/2007 16h57

Cérémonie du 12 mars 1968 : 'matante' Beda se souvient
 
Cérémonie du 12 mars 1968 : 'matante' Beda se souvient :

Asven Murugan
Port-Louis, 11 mars

Les aînés qui ont assisté à la cérémonie du 12 mars 1968 au Champ de Mars le diront d'emblée : ce fut une grande fierté d'être Mauricien ce jour-là. A la rue Sivananda, dans le village de Mahébourg, dès que l'occasion se présente, Muriam Chadun, plus connue sous le nom de matante Beda, fait un cours d'histoire aux jeunes de la localité. Cela se passe souvent sous la varangue de son restaurant 'Kimburley'. Son histoire à elle, c'est la cérémonie du 12 mars 1968.
Avec ses soixante-douze ans bien comptés, matante Beda fait partie des rares Mauriciens encore vivants à avoir participé à cette cérémonie. C'est sa proximité avec feu Sir Harold Walter, à l'époque député de la circonscription no 12 Mahébourg/Plaine Magnien, qui lui donne la chance d'y participer. Elle était le chef agent de sir Harold Walter dans le village et agent du parti Travailliste alors qu'elle n'avait que dix-sept ans. Elle se remémore : ''Mo pa ti per personne. Bel bel zome ti pe gagne baté ar moi''. Et de souligner que quand chacha Ramgoolam se déplaçait pour venir à Mahébourg, c'est elle et ses amies qui agissaient comme ''tapers''.
Elle a les larmes aux yeux lorsqu'elle fait le récit du fameux 12 mars 1968. Initialement, c'est Ti-Frère (Alphonse Ravaton) qui devait assurer l'animation musicale. Mais le ségatier s'est désisté à la dernière minute. La raison, selon matante Beda : des personnes lui avaient raconté qu'un hélicoptère bombarderait le Champ des Mars le jour de la cérémonie. Elle relate : ''En catimini, sir Harold a téléphoné au poste de police de Mahébourg. Un policier est venu chez moi pour me dire de m'y rendre tout de suite parce que Sir Harold allait me rappeler à midi.'' Au téléphone, sir Harold Walter lui demande de venir assurer, avec ses amies, le spectacle pour la cérémonie parce qu'elles savaient mettre de l'ambiance.
Elles le faisaient souvent lors des mariages dans la localité. ''Missié Walter dire moi ale aster la toile couler drapo national dans magasin Moolnah pour fer jupe ek blouses séga, après li pou payé. Ti ene jeudi. Nou ti reste zis 4 jours pou prépare nou. Pane gagne létan fer répétition narien.''
En tout, ils seront neuf danseurs à danser pour l'occasion, six femmes et trois hommes. Et de rappeler : ''Arrivé le moment tant attendu, nos danseurs se sont lancés dans l'arène. En tout, ils ont dansé sur quatre morceaux dont le fameux 'Prend mo lamain donne to lamain'. Après le spectacle, les danseurs seront conviés au jardin de Pamplemousses pour ''mangé boire''.
Cette journée est un des plus merveilleuses qu'a connues matante Beda. Chaque année, depuis, elle s'est fait un devoir d'être présente à la cérémonie du 12 mars.
Mais pour ce lundi, elle ne pourra se déplacer pour le cérémonie à La Place d'Arme à cause de sa santé.Mais, sa fille et ses petites- filles iront la représenter. Et d'ajouter : ''Mone casse mo jupe qui mo ti mété en 68, mone ajoute 75 mètres la toile pou fer 2 jupes pou bane ti z'enfants. Zot pou mete li lundi''.
Quant à son quadricolore, il flotte depuis trois jours déjà sur son toit. Son souhait le plus cher : rencontrer avant de mourir le Premier ministre Navin Ramgoolam. Histoire de parler politique...

Dev 12/03/2007 22h03

Citation:

Posté par monica__95 (Message 57773)
Cérémonie du 12 mars 1968 : 'matante' Beda se souvient :

Asven Murugan
Port-Louis, 11 mars

Les aînés qui ont assisté à la cérémonie du 12 mars 1968 au Champ de Mars le diront d'emblée : ce fut une grande fierté d'être Mauricien ce jour-là. A la rue Sivananda, dans le village de Mahébourg, dès que l'occasion se présente, Muriam Chadun, plus connue sous le nom de matante Beda, fait un cours d'histoire aux jeunes de la localité. Cela se passe souvent sous la varangue de son restaurant 'Kimburley'. Son histoire à elle, c'est la cérémonie du 12 mars 1968.
Avec ses soixante-douze ans bien comptés, matante Beda fait partie des rares Mauriciens encore vivants à avoir participé à cette cérémonie. C'est sa proximité avec feu Sir Harold Walter, à l'époque député de la circonscription no 12 Mahébourg/Plaine Magnien, qui lui donne la chance d'y participer. Elle était le chef agent de sir Harold Walter dans le village et agent du parti Travailliste alors qu'elle n'avait que dix-sept ans. Elle se remémore : ''Mo pa ti per personne. Bel bel zome ti pe gagne baté ar moi''. Et de souligner que quand chacha Ramgoolam se déplaçait pour venir à Mahébourg, c'est elle et ses amies qui agissaient comme ''tapers''.
Elle a les larmes aux yeux lorsqu'elle fait le récit du fameux 12 mars 1968. Initialement, c'est Ti-Frère (Alphonse Ravaton) qui devait assurer l'animation musicale. Mais le ségatier s'est désisté à la dernière minute. La raison, selon matante Beda : des personnes lui avaient raconté qu'un hélicoptère bombarderait le Champ des Mars le jour de la cérémonie. Elle relate : ''En catimini, sir Harold a téléphoné au poste de police de Mahébourg. Un policier est venu chez moi pour me dire de m'y rendre tout de suite parce que Sir Harold allait me rappeler à midi.'' Au téléphone, sir Harold Walter lui demande de venir assurer, avec ses amies, le spectacle pour la cérémonie parce qu'elles savaient mettre de l'ambiance.
Elles le faisaient souvent lors des mariages dans la localité. ''Missié Walter dire moi ale aster la toile couler drapo national dans magasin Moolnah pour fer jupe ek blouses séga, après li pou payé. Ti ene jeudi. Nou ti reste zis 4 jours pou prépare nou. Pane gagne létan fer répétition narien.''
En tout, ils seront neuf danseurs à danser pour l'occasion, six femmes et trois hommes. Et de rappeler : ''Arrivé le moment tant attendu, nos danseurs se sont lancés dans l'arène. En tout, ils ont dansé sur quatre morceaux dont le fameux 'Prend mo lamain donne to lamain'. Après le spectacle, les danseurs seront conviés au jardin de Pamplemousses pour ''mangé boire''.
Cette journée est un des plus merveilleuses qu'a connues matante Beda. Chaque année, depuis, elle s'est fait un devoir d'être présente à la cérémonie du 12 mars.
Mais pour ce lundi, elle ne pourra se déplacer pour le cérémonie à La Place d'Arme à cause de sa santé.Mais, sa fille et ses petites- filles iront la représenter. Et d'ajouter : ''Mone casse mo jupe qui mo ti mété en 68, mone ajoute 75 mètres la toile pou fer 2 jupes pou bane ti z'enfants. Zot pou mete li lundi''.
Quant à son quadricolore, il flotte depuis trois jours déjà sur son toit. Son souhait le plus cher : rencontrer avant de mourir le Premier ministre Navin Ramgoolam. Histoire de parler politique...

C'est ene rel plaisir lire sa temoignage la mo rapelle Harold Walter li pas ti encore vine Sir Harold. Mo rapelle aussi sa chanté prend mo la main,
compléte li ban cam si mofine oublié quelque chose
:moris: Prend mo la main donne to la main
la main dans la main monwar
ah nous batir
ah nous batir
ene nasyon morisien :moris:

jrr 13/03/2007 00h19

weh DEV sa ti en 1967 kot tou ban chantere dans moris ti pe faire le course ek composition pour hymne national mais tres gentilment avec prosperite MOTHERLAND ine bat zot tou lor bitre ek ban paroles George Prosper met en musique par philippe Gentil

monica__95 13/03/2007 04h09

[quote=Dev;57776]C'est ene rel plaisir lire sa temoignage la mo rapelle Harold Walter li pas ti encore vine Sir Harold. Mo rapelle aussi sa chanté prend mo la main,
compléte li ban cam si mofine oublié quelque chose
:moris: Prend mo la main donne to la main
la main dans la main monwar
ah nous batir
ah nous batir
ene nasyon morisien
Tous c'est ki finn né
Dans sa pay la :moris:
mo pas trop rapel ecoute rediff zigilé demain MrJ ti passe sa santé la.


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 18h12.

Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com