Politichiens qui change parti couma pé change chemise - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 06/03/2007, 13h13
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Politichiens qui change parti couma pé change chemise

Avec sa thread la , nous capave met la dans tout sa banne politichiens qui rode zot l'avantage et qui change parti politique uniquement dans zot l'intéret.
Dernier en date Vishnu Luchmeenaraidoo qui ti vende Paul Béranger quand li ti au pouvoir avec MMM c'était dans les années 80, MMM
ti au pouvoir , Bérenger décide pou allé mais la majorité so ban membres qui ti ministre ti décidé pou resté et forme parti politique MSM avec Aneerod Jugnauth. Vishu Luchmeenaraidoo qui ti ministre des finances ti quitte MMM pour reste avec Jugnauth. Zordi M Lutchmeenaraidoo pé rétourne MMM comme l'homme providentiel
Shame ar tout ban vendeur lalit
toi qui dans MMM si to envie qui politik changé pas vote sa boug là
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 06/03/2007, 13h26
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev

Le charisme de Bérenger, toujours vendable mais pas loin de sa date de péremption, sans doute est-ce un MMM désespérément à la recherche d'un nouvel élan charismatique qui faisait risette, hier, à l'Hôtel Labourdonnais, à Vishnu Lutchmeenaraidoo. Même le récent candidat malheureux au poste de directeur général de l'OMC, Jayen Cuttaree, ne sera que membre de la commission économique que présidera l'ancien ministre des Finances d'Anerood Jugnauth, susceptible de vite s'imposer comme porte-parole des mauves sur ces questions. Et quiconque connaît la maîtrise dont dispose Luchmeenaraidoo des ficelles de la communication peut déjà entrevoir que celle du MMM est promise, très rapidement, à être plus efficace, le propos moins répétitif et rasoir.
Les adversaires politiques du MMM ont des munitions plein les poches. En effet, il ne manque pas, dans les collections de journaux, de mars 1983 à la mi-90, et même d'après, de propos aigres échangés entre Lutchmeenaraidoo et les dirigeants actuels du MMM, les piques mauves contre l'ancien ministre des Finances allant de sa gestion considérée trop libérale de l'économie à celle, considérée trop dirigiste, de son propre porte-monnaie. Tant ceux du pouvoir - à l'exception, peut-être, de Lormesh Bundhoo auquel la reconnaissance pourrait inspirer un peu de retenue - que les cousins éloignés du MSM ont de quoi s'en donner à cœur joie. Sur le même terrain, celui des outrances d'hier qu'il s'agit désormais de ravaler, les mauves répondront sans doute qu'un ticket Paul/Vishnu n'est pas plus antinomique qu'un tandem Rama/Manou. Quoi qu'il en soit, sans doute n'est-il pas prématuré d'entrevoir que ce n'est pas au seul niveau de la grâce budgétaire qu'est engagée l'épreuve. Si tant est que Vishnu Lutchmeenaraidoo dispose effectivement de ce charisme mobilisateur qui faisait si cruellement défaut à notre opposition depuis son évincement des affaires, son équivalent au sein de la majorité n'est, de toute évidence, pas la rigueur de Rama Sithanen mais, bien davantage, le charme de Navin Ramgoolam. Quitte à sembler aller un peu vite en besogne, les vraies questions, pour 2010, sont les suivantes : qui mènera les troupes mauves au combat ? si ce n'était pas Bérenger, lui-même, le travail soutenu, et régulièrement évoqué, de Lutchmeenaraidoo sur sa religiosité et sa spiritualité ne compenserait-il pas largement le léger "défaut" de son profil de naissance ? Un MMM mené par un Prime Minister Designate Lutchmeenaraidoo serait-il plus ou moins crédible qu'un rabibochage MSM/MMM mené par Pravind Jugnauth ? Dans la mesure où l'option Ashock ne fait plus recette.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 06/03/2007, 20h12
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Avec sa thread la , nous capave met la dans tout sa banne politichiens qui rode zot l'avantage et qui change parti politique uniquement dans zot l'intéret.
Dernier en date Vishnu Luchmeenaraidoo qui ti vende Paul Béranger quand li ti au pouvoir avec MMM c'était dans les années 80, MMM
ti au pouvoir , Bérenger décide pou allé mais la majorité so ban membres qui ti ministre ti décidé pou resté et forme parti politique MSM avec Aneerod Jugnauth. Vishu Luchmeenaraidoo qui ti ministre des finances ti quitte MMM pour reste avec Jugnauth. Zordi M Lutchmeenaraidoo pé rétourne MMM comme l'homme providentiel
Shame ar tout ban vendeur lalit
toi qui dans MMM si to envie qui politik changé pas vote sa boug là

Ene bonne idee to fine ouvert ca thread la frero, pas longtemps li pou plein avec banne transfuges. Coma zote senti zote caraille chaud et senti ki pou ena ene lote election, zote pou lek change camp.

Rocco
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 06/03/2007, 20h19
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Avec sa thread la , nous capave met la dans tout sa banne politichiens qui rode zot l'avantage et qui change parti politique uniquement dans zot l'intéret.
Dernier en date Vishnu Luchmeenaraidoo qui ti vende Paul Béranger quand li ti au pouvoir avec MMM c'était dans les années 80, MMM
ti au pouvoir , Bérenger décide pou allé mais la majorité so ban membres qui ti ministre ti décidé pou resté et forme parti politique MSM avec Aneerod Jugnauth. Vishu Luchmeenaraidoo qui ti ministre des finances ti quitte MMM pour reste avec Jugnauth. Zordi M Lutchmeenaraidoo pé rétourne MMM comme l'homme providentiel
Shame ar tout ban vendeur lalit
toi qui dans MMM si to envie qui politik changé pas vote sa boug là

Ene bonne idee to fine ouvert ca thread la frero, pas longtemps li pou plein avec banne transfuges. Coma zote senti zote caraille chaud et senti ki pou ena ene lote election, zote pou lek change camp.

Rocco
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 10/03/2008, 17h00
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
En ce moment ena tentative de coalition entre PTR et MMM. faudé arrete prends morisien pour couyon, MMM ine fer allaince avec tout partie politique moris et aprés dés qui li gagne élections, li casse l'alliance. Moris besoin commence avec ban nouveau dirigeants qui pense que pour le peuple et non pour zotte intéret personel
Réunion avortée hier soir entre Bérenger et Reza Issack
Prendre du recul. C’est ce qu’a décidé Reza Issack hier soir, peu de temps avant une seconde rencontre prévue avec Paul Bérenger. Rashid Beebeejaun lui aurait demandé de l’annuler.

Ils devaient se voir hier soir, mais une succession d’événements a fait que les choses se sont passées autrement. Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, et le député travailliste, Reza Issack, avaient planifié une deuxième rencontre, après celle du 23 février dernier. Il était prévu que les deux hommes se voient chez un ami commun, Shyam Oodit, à Beau-Bassin à 20 heures.

Les raisons qui ont poussé le député de Port-Louis à annuler la réunion ne sont pas connues avec précision. Toutefois, il ressort, des recoupements d’information, qu’une intervention du Premier ministre (PM), Navin Ramgoolam, a été décisive. Alerté en début de soirée sur l’intention du député travailliste de rencontrer, pour la deuxième fois, le leader de l’opposition, le PM aurait agi promptement. Il aurait demandé à son vice-Premier ministre (VPM), Rashid Beebeejaun de dissuader son colistier du n°2 (Port-Louis Sud–Port-Louis Centre) d’aller de l’avant avec la rencontre.

Lorsque Rashid Beebeejaun est parvenu à avoir au bout du fil Reza Issack, il lui aurait dit qu’il était au courant de sa démarche et lui aurait demandé d’annuler le tête-à-tête avec Paul Bérenger. La raison invoquée étant que toute information à ce sujet sèmerait «une confusion» dans le pays à la veille des célébrations de l’Indépendance.


«Pas un opportuniste ni un jouisseur»

Selon une source généralement bien informée, Rashid Beebeejaun aurait également indiqué au député que le PM est disposé à le rencontrer après les festivités de l’Indépendance. Le député aurait alors décidé de prendre du recul et de ne pas précipiter les choses. Il appelle le leader de l’opposition peu avant 20 heures et demande de reporter la rencontre qui était prévue.

Un peu plus tard, Reza Issack reçoit un nouvel appel du VPM. Ce dernier lui aurait proposé une rencontre dans les plus brefs délais. Toutefois, interrogé vers 21 h 30 hier, Rashid Beebeejaun a affirmé qu’aucune rencontre n’est à l’agenda. Reza Issack, lui, était injoignable durant la soirée.

Une chose est sûre, au niveau du Parti travailliste, on n’apprécie guère les bonnes relations qui semblent lier en ce moment Paul Bérenger à Reza Issack.

Est-ce que l’ancien lord-maire de Port-Louis, Reza Issack, va faire le saut du Parti travailliste vers le MMM ? Interrogé durant la matinée sur un éventuel changement de camp, Reza Issack est resté ambigu. «Expect the unexpected. En politique, toutes les options restent ouvertes, mais je ne veux trahir personne.»

Il tient cependant à faire ressortir qu’il se sent parfaitement à l’aise au sein du Parti travailliste et qu’il est redevable envers le leader du parti, Navin Ramgoolam, et le vice-Premier ministre, Rashid Beebeejaun. Et de préciser qu’il n’est «pas un opportuniste ni un jouisseur».

La situation idéale, avance-t-il, serait que les mauves et les rouges acceptent de se mettre en alliance. «Le pays serait gagnant si une telle alliance voyait le jour. Actuellement, nous vivons trop dans une tension permanente. Il serait bon d’avoir une configuration où Paul Bérenger serait président de la République, Navin Ramgoolam Premier ministre et Rashid Beebeejaun vice-Premier ministre.»



«Nou bizin konn mat zot»

Il a fait part de cette idée au leader de l’opposition. Selon Reza Issack, c’est Paul Bérenger qui aurait montré un intérêt pour le rencontrer. Et toujours selon ses dires, le leader du MMM lui aurait proposé de quitter le Parti travailliste pour entrer au MMM. «Je lui ai dit que je suis dans un parti et que j’ai de la reconnaissance pour ce parti», déclare l’ancien lord-maire qui prend la précaution de dire qu’il n’est pas venu en éclaireur pour le compte du Parti travailliste et qu’il n’est pas mandaté pour jeter les bases pour une éventuelle alliance entre les deux partis.

Reste que du côté des rouges, la colère est vive. Lors d’une fête à Centre-de-Flacq hier, Navin Ramgoolam a fait référence à «celui qui quand il n’a pas ce qu’il veut – être ministre – change de camp». Certes, il ne nomme pas le député du n°2, mais c’est lui qui est vraisemblablement ciblé.

Il devait ajouter qu’«il y a des gens qui s’engagent en politique pour obtenir quelque chose en retour alors que les politiciens devraient être les serviteurs du peuple. Cette mentalité est en train de se développer. Certains n’ont pas réussi à accomplir grand-chose et veulent donc être nommés ministres. Et quand ils n’ont pas ce qu’ils veulent, ils commencent une rébellion dans le parti. Sa nou bizin konn mat zot».

Toujours sur sa lancée critique contre les «rebelles» au sein de la majorité, Navin Ramgoolam devait dire que «ce n’est pas possible que vous votiez pour quelqu’un lors des élections, nous, nous travaillons, nous trimons et quand ils n’obtiennent rien, ils changent de camp ! Et ils disent avoir un esprit indépendant ! Ler gete, lespri kabose sa, pa lespri independan !»






Patrick HILBERT
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 17/03/2008, 15h03
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Madan Dulloo en présence d'une " offre ferme " du MMM







Madan Dulloo, leader du MMSM, le visage crispé, face au Premier ministre Navin Ramgoolam (de dos) lors de la cérémonie d'ouverture du Sommet Afrique/ Amériques/Asie (AAA), ce matin, au Centre de conférence international Swami-Vivekananda, à Pailles







Madan Dulloo, leader du Mouvement militant socialiste mauricien (MMSM), serait en présence d'une offre ferme pour une alliance avec le Mouvement militant mauricien (MMM) : le poste du Premier ministre lui reviendrait après trois ans au cas où cette éventuelle alliance se concrétisait et remportait les prochaines élections générales. " Toutes les options restent ouvertes ", a déclaré M. Dulloo, hier, à l'issue d'une réunion de son comité national tenue à la mairie de Port-Louis.
Selon nos informations, il aurait été proposé au leader du MMSM la formule suivante : durant les trois premières années d'un éventuel gouvernement MMM/MMSM et d'autres formations politiques, le Primeministership reviendrait à Paul Bérenger, avec Madan Dulloo comme N° 2. Sam Lauthan serait alors N° 3 avec le titre de vice-Premier ministre. Quant à Jayen Cuttaree, il pourrait, selon notre informateur, occuper, dans un premier temps, les fonctions de Speaker ; le poste de président de la République lui reviendrait par la suite.
Madan Dulloo a eu jusqu'ici quatre rencontres avec des dirigeants du MMM, en l'occurrence Paul Bérenger (leader), Jayen Cuttaree (1er Deputy-Leader), Alan Ganoo (2ème Deputy-Leader) et Sam Lauthan (président). Lors des premières discussions, le leader du MMSM, avons-nous appris, voulait être N° 2 au sein du Front Bench actuel du MMM à l'Assemblée nationale, mais sa demande avait rencontré de la réticence chez deux élus mauves. Et ce n'est que récemment que M. Dulloo aurait accepté, au cas où il démissionnerait des rangs du gouvernement, de s'installer tout juste derrière les parlementaires mauves. Selon nos sources, un émissaire du MMM irait à la rencontre de deux autres parlementaires de l'Alliance sociale, l'un élu dans l'Est et l'autre dans le Sud.
Position à être reconsidérée
Le leader du MMSM a rendez-vous avec le Premier ministre aujourd'hui à 15h. A la lumière de cette rencontre, indique-t-il, " nou pou aple a konsider nou bann pozisyon ". M. Dulloo a révélé, hier, lors de la réunion du Comité national du MMSM, avoir sollicité le chef du gouvernement " depi lontan pou koz bann zafer … bann kestyon vital pou l'Eta morisyin… e bann kestyon byin inportan konsernan laksyon gouvernmantal et sirtou pou gagn so lopinyon lor sitiasyon politik ". Et de poursuivre : " Depi eleksyon nou pa finn gagn renyon ase souvan avek bann lider bann parti l'Alliance sosial malgre plizyer reket. Mo mem, mo finn solisit bann rankont avek leader AS an tan ki lider enn konpozant l'AS e osi an tan ki manb kabine. " Il dit avoir eu carte blanche des autres dirigeants du MMSM " pou etablir bann diskisyon, dialog " avec toutes les formations politiques à Maurice.
Madan Dulloo a souligné, dans une déclaration à la presse, que la réunion des délégués, hier après-midi, à la mairie de Port-Louis a été l'occasion de faire un tour d'horizon de l'actualité politique. Et aussi, ajoute-t-il, pour discuter de l'organisation du 13ème congrès-anniversaire du MMSM prévu le 13 avril à 9h30 à l'auditorium de l'Université de Maurice. " Nous avons aussi fait une analyse de l'action gouvernementale au pouvoir depuis 1 000 jours et de la situation sur le terrain. " Ses militants, ajoute-t-il, se sont appesantis sur la nécessité d'adopter l'Equal Opportunities Bill et d'apporter des réformes au système électoral mauricien avec une dose de proportionnelle. Selon lui, les militants ont insisté pour des mesures incitatives en faveur des opérateurs économiques, surtout " des PME qui, ces jours-ci, ont beaucoup de difficultés pour survivre ". Le licenciement, le redéploiement des travailleurs, le secteur privé, l'éducation et aussi d'autres aspects de l'action gouvernementale ainsi que la préparation du prochain budget ont été au centre des discussions. " Les délégués ont insisté sur le fait que le MMSM doit faire entendre sa voix concernant certaines mesures qui ne sont pas acceptables pour la population et qui demandent à être revues. "
Madan Dulloo affirme que " bilan ki nou bann mam parti inn fer an mo prezans, li pa elokan … pena satisfaksyon ". Il dit avoir été à l'écoute des propositions de " bann mezir ki bizin met an plas dan lintere devlopman pei ek popilasyon pour faire face à la perte du pouvoir d'achat… " Il annonce la tenue d'une conférence de presse la semaine prochaine " pou sitye nou byin lor lesikye politik ". Signalons que Satyadeo Moutia, autre élu du MMSM, n'était pas présent à la réunion hier. Selon son leader, M. Moutia s'était excusé de son absence.
Réponse avec citation
  #7 (permalink)  
Vieux 25/07/2008, 09h33
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Paul Bérenger : "Le MMM souhaite faire alliance avec le MSM"

Paul Béranger ne sait plus quoi faire , l'ami de demain n'est plus l'ennemi d'hier. Paul pé rode fer coalition avec Praveen... ? Fine l'heure pour passe la main maintenant laisse la place aux jeunes
Paul Bérenger : "Le MMM souhaite faire alliance avec le MSM"
  • Le Défi Media Group News Service
Le cœur de Paul Bérenger bat pour Pravind Jugnauth. Hier, lors de sa rencontre avec les activistes du Mouvement militant mauricien (MMM) à Goodlands, le leader des mauves a exprimé le vœu de faire alliance avec le Mouvement socialiste mauricien (MSM) pour les prochaines législatives. Mais pas sous n’importe quelle condition, précise Paul Bérenger. Une telle coalition qui suppose un arrangement à l’israélienne se fera sous la condition que le poste de Premier ministre doit revenir à Paul Bérenger pendant les premiers deux ans et demi du mandat. "Soyez rassurés ! On ne se servira pas de nous une nouvelle fois."

Mais il est hors de question, insiste Paul Bérenger, que le MMM fasse alliance avec le Parti travailliste. Si l’éventualité d’une alliance avec le MSM ne se concrétise pas, le MMM choisira l’option de se rendre aux élections générales avec plusieurs petits partis, dont le Parti mauricien social démocrate (PMSD). "Dans un tel cas de figure, nous alignerons 50 candidats. Les dix autres seront des petits partis", précise-t-il.

Sur les candidats qui seront alignés dans la circonscription No 6 (Grand-Baie/Poudre d’Or), Paul Bérenger soutient que tout dépendra du travail qui sera abattu sur le terrain. Il se pourrait ainsi que Madan Dulloo et Pradeep Jeeha soient candidats côte à côte. Pradeep Jeeha pourrait aussi bouger dans la circonscription No 17 (Curepipe/Midlands) où il habite. "J’ai évoqué cette éventualité à Pradeep Jeeha. Je lui ai dit que ce serait un avantage pour lui vu qu’il connaît les gens là-bas."

"Une bonne méditation"

Après cette rencontre, Pradeep Jeeha a déclaré succintement que son leader a précisé sa position et qu’il faut maintenant laisser le temps au temps. "Si vous voulez savoir mon état d’esprit, je dirai que j’ai besoin d’une bonne séance de méditation". Il se dit aussi disposé à parler avec Madan Dulloo pour régler leur différend. "Il connaît mon numéro de téléphone. Il n’a qu’à m’appeler."

De son côté, le leader du MSM n’a pas tenu à commenter l’appel de pied de Paul Bérenger se contentant de dire que ce ne sont que des paroles. Et que ces sont les actions qui comptent le plus. Il reviendra sur la question demain lors de sa conférence de presse
Réponse avec citation
  #8 (permalink)  
Vieux 28/07/2008, 09h58
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Je suis prêt à rencontrer Pravind Jugnauth n’importe quand»

Je suis prêt à rencontrer Pravind Jugnauth n’importe quand»
La perspective d’une alliance MMM-MSM ne fait pas l’unanimité au sein de son parti. Mais pour Paul Bérenger, il ne faut pas se laisser guider par l’émotion et se montrer responsable.

Du côté du parti de Paul Bérenger comme de celui de Pravind Jugnauth, on parle de développements, mais tout n’est pas réglé.Paul Bérenger, leader du Mouvement militant mauricien (MMM), est visiblement dans un bon mood lorsqu’il évoque les relations avec son partenaire d’hier, le Mouvement socialiste militant (MSM). «Je suis prêt à le rencontrer any time», a-t-il déclaré en réponse à une question de l’express lors d’une conférence de presse samedi. Il prend toutefois le soin d’ajouter «laissons le temps au temps».

En fait, entre les deux partis, les échanges vont bon train. Par personnages interposés, les deux leaders communiquent et font connaître leurs conditions. «L’éventualité d’une partielle dans la circonscription n°8 a précipité les choses. Cela ne fait aucun doute», confie-t-on au MMM.

D’ailleurs, lors de sa rencontre avec la presse, le leader des mauves devait indiquer que si partielle il y a, cela «précipitera une alliance MSM-MMM». Et d’ajouter que si Pravind Jugnauth, leader du MSM, se présente comme candidat, «nou pou soutenir li».

Mais outre cette hypothétique partielle, qui dépend, entre autres, d’un jugement du Conseil privé qui pourrait tomber à n’importe quel moment, l’échéance pour les élections générales se rapproche. «Nous pensons qu’il y aura des élections en 2009 et il faut se préparer à cela», assure ce dirigeant du MMM. Ce dernier se montre toutefois sceptique par rapport à une rencontre immédiate entre les deux leaders. «Le travail a commencé et il y a des évolutions positives, mais tout n’a pas encore été réglé. Je ne crois pas qu’une rencontre au sommet, c’est pour demain.»


«Rétablir la confiance»

Même son de cloche du côté du MSM. «Le fruit n’est pas encore suffisamment mûr», déclare une source au Sun Trust. La direction du MSM accueille néanmoins positivement les développements entre les deux partis et s’attend à ce que les mots soient suivis d’actions concrètes pour «rétablir la confiance». Et parmi ces actions, le retour au bercail du député du n°19 (Beau-Bassin-Petite-Rivière), Shekar Naidu, qui a divorcé du MSM quelques jours avant le 1er Mai. Pravind Jugnauth et ses camarades de parti sont convaincus que ce départ a été savamment orchestré par «certaines personnes du MMM».

Chez les mauves, l’on soutient «comprendre» ce sentiment et que «nous n’avons aucun problème s’il retourne, mais nous ne pouvons pas le forcer. C’est à lui de voir».

Quant au principal intéressé, il nie que la séparation a été forcée par le MMM. «Mon départ du MSM n’a rien à voir avec l’orchestration de qui que ce soit. Je n’ai été influencé par personne. D’ailleurs, je siège toujours en indépendant trois mois après mon départ. Je n’ai intégré aucun parti», dit Shekar Naidu.


«Ena tro lemosion»

Se disant fortement en faveur d’une nouvelle alliance entre les deux grands partis de l’opposition, il précise cependant que «la question de revenir au MSM ne se pose pas en ce qui me concerne. La clef de l’alliance n’est pas entre mes mains et l’obstacle Naidu se résoudra automatiquement quand l’alliance se fera». Les rapprochements politiques du MMM ne font cependant pas que des heureux. L’arrivée de Madan Dulloo, ex-ministre des Affaires étrangères, dans l’écurie mauve, et les retrouvailles avec le MSM divisent.

Paul Bérenger souhaite le retour à la raison. «En politique, l’émotion n’est pas toujours bonne conseillère.» Et d’ajouter, sourire aux lèvres, qu’il est «évident qu’il y a un bon nombre de meter choula kote politik, à la radio, dans la presse… C’est de bonne guerre, mais chacun doit réagir de manière responsable. Ena tro boukou lemotion dans l’air», devait-il affirmer lors de sa conférence de presse lorsqu’il évoquait le dossier Dulloo.

Il fait référence notamment à la réunion de la régionale de jeudi dernier du n°6 (Grand-Baie-Poudre-d’Or) où Dulloo est député. Les militants de cette régionale y ont clairement fait comprendre qu’ils n’avaient pas l’intention de soutenir le député, lui préférant de loin Pradeep Jeeha. «Ena tro boukou lemotion la e dimoun pa pe reflesi ek zot latet. Mo konpran osi zot reaxion. Dulloo et la régionale n°6 inn klash souvan juskan 2005», dit Bérenger.

Et de préciser que l’arrivée de Dulloo, qui présidera la commission pour la réforme constitutionnelle et légale au MMM, «ne viendra bousculer personne». Quant au dégel entre le MSM et le MMM, ça ne plaît pas du tout à Ashock Jugnauth, qui a déjà fait savoir que l’alliance entre les deux se fera sans lui et que si Pravind Jugnauth est présenté comme candidat MSM-MMM au n°8 en cas de partielle, celui-ci ne sera pas élu.

Suite à une question de l’express, Paul Bérenger a abordé ce thème lors de sa conférence de presse. «J’ai lu dans la presse qu’Ashock Jugnauth a été catégorique en disant qu’il ne sera pas là où le MSM est. Mo santi ki ena boukou lemosion dan l’air. Mo pran not lor sa ki li finn dir as at now.»






Patrick HILBERT
Réponse avec citation
  #9 (permalink)  
Vieux 10/10/2008, 09h55
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Des affiches qui laissent perplexes…

Des affiches qui laissent perplexes…

Une campagne d’affichage qui vient de démarrer intrigue. Deux affiches – l’une mauve avec un cœur au milieu et un slogan, l’autre orange avec un soleil en son centre et également accompagnée d’un slogan – sont placardées dans les quatre coins du pays.

Les similitudes sont frappantes, tout comme le timing. Même format, même type de slogan. Du coup, certains se sont hâtés à faire des conclusions. Pour les plus enthousiastes, c’est une indication claire que l’alliance entre le Mouvement militant mauricien (MMM) et le Mouvement socialiste militant (MSM) a été scellée. Du coup, les dirigeants des deux formations politiques de l’opposition ont reçu de nombreux appels pour demander des clarifications.

«Cela ne vient pas de nous. On ne sait pas d’où ça sort, mais nous n’y sommes pour rien», avance-t-on du côté du MSM. Du côté des mauves, l’on croit savoir. «Beaucoup de militants ont appelé pour demander de quoi il s’agissait. Certaines personnes ont extrapolé en voyant là les signes d’une alliance MSM-MMM. Mais les affiches, ce n’est pas nous. Quand j’ai eu la nouvelle de l’apparition de ces affiches, on a été à la recherche d’explications. Il s’agirait en fait d’un coup de pub d’une agence ou d’un réseau publicitaire», explique Rajesh Bhagwan.






Patrick HILBERT

Réponse avec citation
Réponse

Tags
change, chemise, couma, parti, politichiens, qui

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Taux De Change Rocco Nouvelles de l'Ile Maurice 127 31/01/2012 12h25
100 zour pou change la vie banne morisien zilion Divers. Miscellaneous. 11 25/06/2009 13h14
Agalega eh oui forme parti Moris Dev Discussions Générales 5 30/11/2008 07h48
Moris.net - Vine Forme Parti Plis Grand Evenement Mauriciens Sur Le Net !!! ZahoOL Annonces RM 7 05/07/2006 02h20
Parti gagnant sammarjo Divers. Miscellaneous. 0 04/07/2005 14h53


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 17h02.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com