Nouveau Eldorado pour morisiens - Page 5 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #41 (permalink)  
Vieux 21/10/2008, 18h00
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Décevant et triste:Toutes les situations décrites sont bien la réalité de ce qui se passe partout.Des personnes peu scrupuleuses profitent de la détresse des autres pour se remplir les poches sans ce préoccuper des conséquences qui vont suivre.Malheureusement ces beaux parleurs ont un don pour accrocher leurs victimes.
Réponse avec citation
Google
  #42 (permalink)  
Vieux 12/11/2008, 16h39
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Escroquerie : un faux agent recruteur arrêtéLe dénommé Mohammad Afraan Bin Sidiqui aurait extorqué Rs 5 millions à une soixantaine de personnes contre une promesse d’emploi en Europe et en Australie.

Agé de 35 ans, le suspect a été arrêté cet après-midi par les membres de la Major Crimes Investigation Team (MCIT). Il sera traduit sous une accusation provisoire d’escroquerie devant le tribunal de Curepipe demain.

Il ressort que le prévenu s’adonnerait à ce genre d’activités depuis des années. Plusieurs de ses victimes l’ont dénoncé à la police ces derniers temps. Aujourd’hui cinq personnes ont porté plainte contre lui au poste de police de Curepipe. L’enquête se poursuit. »
Réponse avec citation
  #43 (permalink)  
Vieux 12/11/2008, 17h00
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Escroquerie : un faux agent recruteur arrêtéLe dénommé Mohammad Afraan Bin Sidiqui aurait extorqué Rs 5 millions à une soixantaine de personnes contre une promesse d’emploi en Europe et en Australie.

Agé de 35 ans, le suspect a été arrêté cet après-midi par les membres de la Major Crimes Investigation Team (MCIT). Il sera traduit sous une accusation provisoire d’escroquerie devant le tribunal de Curepipe demain.

Il ressort que le prévenu s’adonnerait à ce genre d’activités depuis des années. Plusieurs de ses victimes l’ont dénoncé à la police ces derniers temps. Aujourd’hui cinq personnes ont porté plainte contre lui au poste de police de Curepipe. L’enquête se poursuit. »

Ene seul membre ki fine arreter, ordinairement zote travaillent en equipe.
100 ans pour les voleurs un jour pour le maitre.

Rocco
Réponse avec citation
  #44 (permalink)  
Vieux 22/11/2008, 07h51
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Diaspora Mauricienne

Ces coins du monde où l'herbe est plus verte



L'herbe est plus verte ailleurs, dit le proverbe, une vérité pour de nombreux Mauriciens qui ont choisi de quitter leur île natale pour aller travailler à l'étranger. Tandis que certains sont attirés par l'Australie, le Canada, la France et même l'Angleterre, d'autres ont préféré suivre des chemins peu ordinaires.
Éric Cotry est un de ceux qui a voulu quitter Maurice. Son choix, il l'assume, bien que sa famille et ses amis lui manquent. Son parcours est certes atypique, car il a travaillé dans plusieurs pays qui sont moins connus pour certains et peu développés pour d'autres.

Savoir. Son premier envol, le Rwanda, il y a maintenant 5 ans. Malgré les idées reçues, Éric n'éprouve aucune crainte sur la destination lorsqu'une offre se présente à lui. Comptable de profession, il trouve de l'emploi comme Head of Finance dans une banque. Déjà, l'ambiance lui plaît, sans compter ses motivations. "C'était une opportunité unique, j'ai travaillé avec des étrangers, des Anglais en particulier, qui ont exercé leur profession dans d'autres pays. Pour ma part c'était ma première expérience étrangère. Leur expérience et leur ouverture d'esprit m'ont énormément encouragé et ont contribué à mon adaptation." Cette ouverture d'esprit vers d'autres cultures mais aussi le savoir-faire qui règne dans cette compagnie motive d'avantage Éric Cotry. "C'est la raison principale qui explique mon désir de travailler dans d'autres pays." Pourtant, les raisons ne s'arrêtent pas là. Détenteur d'un ACCA, ce jeune Mauricien éprouve le besoin de mettre ses compétences au service d'entreprises étrangères. "Comme le marché mauricien n'était pas assez challenging, j'ai voulu me tourner vers d'autres horizons où je pouvais me surpasser et aussi acquérir beaucoup plus de connaissances qui me serviront plus tard."

Motivations. Difficile de se retrouver loin de ses proches, mais pourtant Éric ne perd pas ses repères et maintient ses objectifs. Une meilleure qualité de vie, des rencontres, des moments de partage mais aussi des opportunités de voyage, Éric en retient le maximum. Pour ce Mauricien, les opportunités de voyage coïncident également avec les offres d'emplois. Des offres qui l'emmènent à l'autre bout du monde, aux Bermudes. Jusqu'ici, les Bermudes n'étaient qu'une illusion pour lui. "Cela fait bizarre de se retrouver aussi loin de chez soi mais je retiens de très bons souvenirs de cette île. Chaque endroit est unique et apporte quelque chose de particulier. Les Bermudes comptent plusieurs expatriés, des Irlandais, Canadiens, Sri lankais, et Anglais. C'est un pays où les gens sont simples, le patron qui va travailler en scooter, c'est cette authenticité que je recherche." Son détour vers Guernsey - une petite île qui se trouve à deux heures de vol de Londres - où une proposition de carrière plus intéressante l'attendait, lui a inculqué plusieurs valeurs, donte respect au travail. Le taux très bas de criminalité, mais aussi une meilleure qualité de vie l'ont aussi tenté. Sa quête d'autres horizons, il l'a dans l'âme. Actuellement à Madagascar, il ne compte pas retourner travailler à Maurice de sitôt.

Afrique. Cette soif de découverte, Pitill Fatadin, l'a aussi dans le sang. Ce technicien de sport a toujours eu un penchant pour le continent noir. Des contrats en Liberia, à Porto Novo, au Burkina Faso, à Madagascar, à Mayotte et aux Comores, Pitill n'arrête pas de voyager. Le métissage, les cultures, le partage, c'est ce qu'il recherche. "L'Afrique est un continent où les gens ont le cœur dans la main. C'est toute une autre façon de vivre, une simplicité et une humilité qu'on ne retrouve malheureusement pas à Maurice." À Maurice pour quelques semaines, il pense déjà à sa prochaine destination. "Ce sera entre Porto Novo et le Liberia", nous dit-il. Ces contrats le privent de son île durant 3 à 6 mois. Le petit plus, nous dit-il, c'est le dur labeur mais aussi le sérieux des travailleurs. "C'est un continent pauvre et les gens connaissent encore plus l'importance de travailler." Ces multiples voyages lui ont permis d'apprendre d'autres langues comme le swahili mais aussi l'arabe qu'il a appris après 5 ans au Qatar.

Choix. Lino a lui quitté Maurice il y a maintenant un an et demi. Bien que l'Australie et l'Angleterre le tentaient, il a toutefois opté pour l'Irlande, plus pratique car il n'avait pas besoin de visa. Difficile au début, il a dû attendre plus de deux mois et demi avant de trouver du boulot. "J'ai eu de la chance en trouvant un travail dans mon domaine chez Airtricty." Depuis, Lino a pris goût à sa nouvelle vie. "Malgré le froid, l'Irlande est un bon pays où vivre. On parle souvent de racisme, mais ce n'est pas le cas, il peut y avoir plus de racisme sur notre île qu'ici." Quant à retourner à Maurice, Lino n'y pense pas. "Mes parents et mes amis me manquent mais je me sens beaucoup plus libre et avec un niveau de vie stable et correcte." Pour Daya, c'est par motivation financière qu'il s'est retrouvé à Dubayy. Sa profession, comptable, et cela fait 3 ans qu'il a quitté Maurice. Sa raison principale, construire son avenir et avoir une expérience à l'étranger sur son CV, c'est pour lui un plus. "À Maurice, j'étais plus family oriented et ce changement m'a appris à être plus autonome." Malgré une vie professionnelle chargée, Daya dit aimer ce pays qu'il considère comme safe. Son retour aux sources, pas avant 5 ans, dit-il.


Week-End Scope 21/11/2008
Réponse avec citation
  #45 (permalink)  
Vieux 22/11/2008, 07h58
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Le Maroc


Jennifer, Mauricienne et mariée à un Français, Sébastien (chef d'atelier), ont quitté la France - pour des raisons de travail - et se retrouvent au Maroc. Une aventure qui a commencé en 1999. "Nous cherchions du travail sur l'île Maurice, et la société pour laquelle travaille mon époux, Sébastien, nous a proposé le Maroc. La vie en France ne nous plaisait pas, on a choisi de tout quitter pour partir à l'aventure." Ce choix, Jennifer ne le regrette pas. Ils s'installent à Casablanca avec le statut d'expatriés. Après 3 ans à la Réunion, ils regagnent le Maroc, Agadir. "Après plus de dix ans d'expatriation, on peut déduire que chaque pays a du bon et du mauvais, l'essentiel : c'est de savoir s'adapter, et respecter les coutumes du pays, ne pas essayer d'imposer notre culture, puisque de toute façon on n'est pas chez nous."
Bien que son mari occupe un poste important, Jennifer veut elle aussi trouver du boulot, chose qui n'est pas facile. Après quelques tentatives, elle doit abandonner. "En tant que femme d'expatrié, c'est très difficile de trouver un emploi qui soit valorisant au niveau du salaire, étant donné que les salaires sont très bas. Ici, c'est très moderne, les femmes travaillent, sont motorisées, donc si je le voulais je pourrais travailler, mais les conditions ne sont pas du tout intéressantes. De plus, les écoles françaises ne prévoient pas de cantines scolaires, ni de garderie ; ce qui implique qu'on doit se tenir à la disposition de nos enfants, matin, midi, 14h, 16h30."
Des concessions, Jennifer en fait tout comme sa famille. "On ne voit pas ses proches aussi souvent qu'on le souhaiterait. La vie de famille est un peu chamboulée, si on n'a pas une bonne base. Et puis, ce qui est essentiel à savoir, c'est que les conditions de travail sont difficiles, des chantiers dans tout le Maroc, des déplacements en permanence. Mais les enfants ont beaucoup de chance de côtoyer des personnes de différentes nationalités. Ils apprennent l'arabe dialectal à l'école. Les enfants qui vivent l'expatriation sont toujours un peu déracinés. Et c'est un peu pareil pour nous, adultes, car on s'adapte au pays, on fait le deuil de notre pays, et les années passent. Même si on ne renie surtout pas d'où on vient, il y a toujours un petit bémol : on ne sait plus où c'est chez nous. Et on se demande si finalement imposer une nouvelle destination à nos enfants est une aussi bonne idée ?" "La vie au Maroc est similaire à l'île Maurice, salaire très bas, mais le coût de la vie est cher. Avec l'installation des Européens, le prix de l'immobilier, l'alimentation et les locaux ont du mal à suivre le rythme. Avec un salaire et des conditions d'expatriés, nous avons une qualité de vie relativement correcte. Au niveau sécurité, j'estime qu'à ce jour il n'y a pas un pays où l'on peut dire qu'il n'y a aucun risque. Effectivement, depuis un ou deux ans, le risque de terrorisme a augmenté avec quelques attentats à Casablanca, mais le Royaume fait le nécessaire. De plus, il faut savoir qu'à Agadir, nous sommes sur une zone sismique, et que la ville d'Agadir a été détruite il y a quelques années de ça. Nous ne sommes pas à l'abri d'un autre tremblement de terre."


Week-End Scope 21/11/2008
Réponse avec citation
Réponse

Tags
eldorado, morisiens, nouveau, pour

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Billets Moins Chers Pour Faire Morisiens Voyage? Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 4 15/01/2007 20h46
Morisiens ena gout du luxe Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 36 09/01/2007 19h33
Morisiens escrocs Rs 6,6 millions Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 03/11/2006 14h05
Un nouveau remède pour soulager le chikungunya Dev Discussions Générales 0 18/09/2006 08h47
pour ou contre le look des groupes chanteurs morisiens mtv Discussions Générales 11 29/10/2005 20h26


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 02h26.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com