Transport Public - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 05/02/2007, 07h38
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Transport Public

Appel à la courtoisie dans les autobus:


Des autobus qui démarrent pendant que les passagers cherchent une place assise, qui ne s’arrêtent pas là où il y a des personnes âgées, ou encore des receveurs qui utilisent un langage grossier envers des passagers. Ces doléances sont régulièrement adressées par courrier au ministère des Infrastructures publiques et du Transport intérieur.

Les responsables du ministère ont, tout récemment, rencontré les opérateurs d’autobus pour leur faire part de ces doléances et de la nécessité d’être plus courtois envers le public voyageur.

Selon l’Union of Bus Industry Workers (UBIW), le syndicat des receveurs et chauffeurs d’autobus, le manque de courtoisie envers le public voyageur est minime chez les compagnies d’autobus en général. “Les receveurs sont soumis à des règles très strictes sur leurs lieux de travail, explique Wakhil Lalloo, conseiller technique de l’UBIW. Ils doivent les appliquer sinon ils ont à comparaître devant un comité disciplinaire.” Il indique qu’un receveur vient d’être suspendu pendant deux mois pour avoir parlé grossièrement à un passager.

Un autre, qui a obligé un étudiant à payer son ticket parce que son pass n’était pas estampillé, a dû donner des explications à la National Transport Authority (NTA) car l’élève avait fait une déposition à la police.

La loi régissant le comportement des receveurs d’autobus et les passagers, est très stricte. Le Road Traffic Act stipule que le chauffeur doit démarrer son véhicule une fois que les passagers sont assis afin d’éviter tout risque d’accident. Avant de se faire embaucher, un receveur d’autobus est formé par la NTA et même après avoir obtenu sa licence, il doit encore suivre des cours intensifs.

Wakhil Lalloo, qui a été receveur pendant plusieurs années, affirme que c’est lui qui donnait l’ordre de démarrer aux chauffeurs. “Nous savons qu’il y a des personnes âgées, des femmes enceintes, des parents qui transportent des bébés dans les bras ou des petits qui prennent plus de temps pour s’asseoir. Il faut que les chauffeurs soient indulgents envers eux.” Il argue, toutefois, qu’il y a parfois des passagers provocateurs qui incitent les receveurs à sortir de leurs gonds…


Formation continue :

Pour sa part, Raj Daliah, directeur général de la Compagnie nationale de transport (CNT) explique :“A la CNT, nous avons très peu de doléances concernant le manque de courtoisie. La raison est simple : nos receveurs et chauffeurs sont régulièrement soumis à des cours dans notre école de formation.”

Selon l’UBIW, c’est plus particulièrement chez certains opérateurs individuels que le problème se pose. Sunil Jeenarain, secrétaire de la Mauritius Bus Owners Cooperation Federation se dit conscient du problème. “Les opérateurs individuels ont été informés des doléances des passagers et ils sont conscientisés en ce sens.” Outre les problèmes de courtoisie, certains passagers se sont aussi plaint des autobus qui coulent en période de pluie.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 05/02/2007, 17h40
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Courtoisie? C quoi ca?
Ca banne sovages ki derriere zote volant la, zote promener car zote proteger par zote compagnie ki encourage zote pou demare vite pou capave depasse lote bus pou cokin passagers.
Combien fois dimoune fine faire doleances lor radio priver conte ca banne cowboys la, okene action disiplinaire na pa prend conte zote.

Rocco
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 06/02/2007, 09h35
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
To ena raison Frero, courtoisie pas existe lors ban bus , zot plus intéressé fer lecourse avec les zot bus pour gagne plus beaucoup passagers.
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 06/02/2007, 10h08
Avatar de SISTA
Super Fan RM
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: paris
Messages: 1 742
Envoyer un message via Yahoo à SISTA
Fer mwa mazine lepok bus vagabond !
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 16/02/2007, 15h24
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Question Transport gratuit : cauchemar quotidien

Transport gratuit : cauchemar quotidien


Les transport gratuit est définitivement une source de problèmes pour les élèves, les personnes âgées et les opérateurs d'autobus. Tandis que les passagers n'arrêtent pas de se plaindre de la mauvaise qualité des services, les opérateurs, eux, critiquent l'attitude des passagers.
Entre ce qui a été écrit et ce qui est mis en pratique, la différence est de taille. Les clauses faisant partie du Memorandum Of Understanding (MOU) signé entre opérateurs et gouvernement ne sont pas toujours respectées, résultant en un mécontentement chez les élèves, les personnes âgées, le gouvernement et les opérateurs d'autobus.
Constatant ce qui se passe sur les routes, les usagers du transport en commun ainsi que les opérateurs se demandent s'il ne serait pas plus pratique de retourner à l'ancien système.
Depuis que voyager en bus est gratuit pour les Mauriciens scolarisés, se rendre à l'école est devenu un parcours du combattant. A travers le pays, ils sont des milliers de garçons et de filles à vivre un cauchemar au quotidien. Néanmoins, l'objectif est le même pour tous ces élèves : tenter de se frayer une petite place dans les autobus de passage pour arriver à l'école à l'heure.
"Auparavant, les autobus prenaient le maximum de passagers. Aujourd'hui, les receveurs d'autobus réagissent différemment et refusent de laisser monter des élèves". Dans les rangs des opérateurs, on laisse entendre que les élèves ne se comportent pas correctement et posent beaucoup de problèmes. "Le matin comme l'après-midi, aux heures de pointe, une plus grande flotte d'autobus est mise à disposition. Mais bien souvent les élèves ne sont pas pressés", explique Sunil Jeewoonarain, secrétaire général de la Mauritius Bus Owners' Federation.
Le désordre règne souvent dans les gares. L'ordre dans les files d'attente est rarement respecté et une technique souvent employée consiste à ouvrir les portes de secours pour que d'autres élèves montent dans le bus.
Une situation chaotique qui, pour certains, découle de l'infrastructure inappropriée des gares. "Il n'y aura pas de respect des priorités parce qu'il n'y a pas de plateforme pour débarquer et embarquer les passagers. C'est un chaos total pendant les heures de pointe", explique un responsable de gare.
A la gare de transit de Saint-Pierre, les autobus qui arrivent au compte-gouttes provoquent un manque de discipline. Dès qu'un autobus pointe le bout du nez, plusieurs personnes foncent dans sa direction. Des ruées risquées qui risquent, un jour, d'être fatal.
Avant l'introduction de la gratuité du transport, les autobus individuels prenaient jusqu'à vingt passagers debout. Aujourd'hui, la logique des opérateurs a changé. Pas question de remplir les autobus de passagers qui voyagent gratuitement. "Nous avons reçu la consigne de toujours garder, en priorité, des places pour les passagers payants. Nous ne sommes que des employés et nous devons exécuter les ordres", explique un receveur d'autobus.
Leg : A la gare de transit de Saint-Pierre, les autobus sont pris d'assaut pas des centaines d'élèves
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 17/02/2007, 02h52
Avatar de xavlemorisien
Manev
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: france (42)
Messages: 25
Envoyer un message via MSN à xavlemorisien
ayo ca problem bis la touzour la em, ca fair moi rapel kan mo ti maurice ena fois trouv bann vié dimoune manké tombé akoz certains sofere tro pressé pou rédémarré, et la cot mone trouvé bann sofere ek controlere bis plis sovaz c dans TRIOLET BUS SERVICE. enna fois zott gagne toupé dire enn vié dimoune ki pé gagne difilculté pou monte dans bis la " dégazé do arete fair lair" bé ki kouyonade okenne respect né pli ena... pas seulment ca problem enna fois zot pas arété lor bis stop alors ki ena enn ta dimoune pé atane, zot passé zot nek dir "ena enn lot pé vini derier la". enfin bon mo kroir pou touzour pareil ca problem bis la...
Réponse avec citation
  #7 (permalink)  
Vieux 06/07/2007, 09h27
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
TRANSPORT EN COMMUN:Tickets d’autobus : vers une hausse d’environ 10 % à 12 %

TRANSPORT EN COMMUN
Tickets d’autobus : vers une hausse d’environ 10 % à 12 %

La National Transport Authority (NTA) travaille actuellement sur le quantum d’augmentation du prix du ticket d’autobus. Les opérateurs réclament une hausse de 25 %.


Le secteur du transport en commun n’a pas connu de hausse de prix depuis juillet 2004.
D’ici septembre, vous pourriez bien avoir à payer plus cher pour vos trajets par autobus. C’est en effet vers cette période que l’augmentation du prix du ticket devrait intervenir. La National Transport Authority (NTA) compte recommander une hausse se situant dans une fourchette de 10 % à 12 %. Mais le cabinet doit d’abord donner son feu vert.

Les techniciens de la NTA se penchent actuellement sur le quantum à appliquer. Cela à la suite d’une demande officielle des opérateurs d’autobus. Ces derniers, regroupés au sein de l’Association of Bus Operators (ABO), ont formulé une demande d’augmentation du prix du ticket de l’ordre de 25 %

Le rapport final de la NTA sera soumis aux autorités concernées d’ici la fin du mois. La décision finale reviendra au gouvernement. Entre-temps, la NTA travaille aussi sur les implications d’une éventuelle augmentation des prix du ticket quant aux dispositions prises pour accorder le transport gratuit aux étudiants et aux personnes âgées et handicapées. L’enveloppe qu’accorde le gouvernement aux opérateurs d’autobus s’élève à quelque Rs 600 millions. Cette somme devrait être révisée dans le cas d’une éventuelle hausse du coût du ticket d’autobus.


Prix des pièces de rechange

Viraj Nundlall, président de l’ABO, nous a confirmé, hier, avoir fait une demande officielle de hausse de 25 %. Selon lui, le secteur du transport en commun est l’un des rares opérateurs de l’économie qui, tout en touchant une bonne partie de la population, n’a pas bénéficié de hausses de prix depuis juillet 2004. Sa demande est, dit-il, justifiée du fait que le prix des châssis d’autobus a monté, ainsi que celui des pièces de rechanges et de l’huile de moteur. “On n’a pas pris en considération la récente hausse du prix du diesel et le prochain rapport du NRB pour le transport en commun.”

Il fait, du reste, remarquer qu’au cours des trois dernières années, l’industrie du transport a accordé une compensation aux quelque 10 000 employés du secteur à la suite de la hausse du coût de la vie. Une somme qui n’a pu être récupérée. Il estime ainsi que l’ABO est “raisonnable dans son approche et ne veut pénaliser personne”. Il en est d’ailleurs convaincu : si le gouvernement rejette le rapport de la NTA et décide de ne pas accorder la hausse préconisée, les opérateurs d’autobus “seront en très mauvaise posture”.

D’autre part, répondant aux critiques des usagers d’autobus qui se plaignent du délabrement des autobus sur certaines lignes spécifiques en régions rurales et dans les faubourgs, il déclare que “la flotte d’autobus s’est considérablement améliorée. Il y a quelques cas isolés et c’est à la NTA de sévir”. Il en est de même pour les autobus qui bénéficient de la somme accordée par le gouvernement pour le transport gratuit et qui n’utilisent pas leurs véhicules. “Là encore, c’est aux autorités d’agir mais la majorité des compagnies ne pénalise ni les élèves ni les vieilles personnes.”

Bernard SAMINADEN

SYNDICAT

Hausse salariale de 37 % réclamée

■ L’Union of Bus Industry Workers (UBIW) a fait une demande auprès du National Remuneration Board pour une hausse salariale générale de l’ordre de 37 %. Cette instance a fait savoir à Wakhil Lalloo, porte-parole de l’UBIW, qu’elle fera ses recommandations ce mois-ci ou au début du mois prochain. Interrogé, hier, Wakhil Lalloo maintient qu’il faut que ceux qui travaillent dans ce secteur aient droit à cette augmentation en raison de la hausse du coût de la vie. Le syndicat réclame aussi une amélioration des conditions de travail des salariés. L’introduction des congés de paternité est une des propositions faites en ce sens.



Jean-Denis PERMAL
Réponse avec citation
  #8 (permalink)  
Vieux 02/03/2008, 08h36
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Majoration du ticket d'autobus: Le GM face à un sérieux dilemme

Transport public


Majoration du ticket d'autobus: Le GM face à un sérieux dilemme

S'il est presque certain que le ticket d'autobus fera l'objet d'une révision à la hausse dans les jours ou semaines à venir, le gouvernement est par contre confronté à une décision difficile, pour ne pas dire un dilemme. Les opérateurs d'autobus estiment en effet que l'augmentation devrait se situer dans la fourchette de 40% en tenant compte de l'augmentation des coûts d'opération et la publication prochaine du rapport du National Remuneration Board sur le transport. Mais un deuxième scénario est également appréhendé par les opérateurs, la suppression des subsides sur le diesel, qui avoisinent les Rs 1 milliard par an. Une telle mesure du gouvernement résulterait en une augmentation de 100% du ticket d'autobus, estime l'Association of Bus Operators (ABO).

En deux fois depuis ces 18 derniers mois, l'ABO a fait des représentations au gouvernement en vue de réviser à la hausse le ticket d'autobus. La dernière majoration du ticket d'autobus avait eu lieu octobre 2004. Dans leur première demande vers fin 2006, les opérateurs des compagnies d'autobus et de coopératives estimaient que la majoration devait être de l'ordre de 25%. Une année après, soit en novembre de l'année dernière, ils devaient cette fois réclamer une hausse de 40% sur les tarifs actuellement en vigueur.

Avec l'annonce de la publication prochaine du rapport du NRB, qui a déjà eu le feu vert du gouvernement, la question semble être plus que jamais d'actualité, d'autant que dans les réunions entre les opérateurs et le gouvernement, les fonctionnaires n'ont pas caché l'intérêt du gouvernement, particulièrement le ministère des Finances, de mettre un terme à l'allocation des subsides sur le diesel. Les compagnies d'autobus payent actuellement le diesel à 11,40 contre Rs 35,60. la différence est subventionnée par le gouvernement, soit Rs 24,20 par litre. Les opérateurs individuels, mais regroupés au sein des sociétés coopératives, bénéficient par contre d'une subvention de Rs 17,40. Ces subsides sur le diesel totalisent presque Rs 1 milliard annuellement.

Un tel scénario n'est pas envisageable, estiment les membres de l'ABO. Ils envisagent même le pire. "La fin des subsides sur le diesel n'aiderait pas l'industrie du transport. Cela occasionnerait une série de problèmes avec une multiplication des opérateurs illégaux et une augmentation brutale du ticket d'autobus. Le prix du ticket d'autobus devrait coûter deux fois plus cher", précisent-ils.

Avec l'élimination des subsides sur le diesel, le tarif pour le trajet Curepipe/Port-Louis, Vacoas/Port-Louis, ou Grand-Baie/ Port-Louis devrait coûter plus de Rs 42. Les trajets intra-urbains devraient coûter entre Rs 18 et 20, estiment les opérateurs d'autobus.

Compte tenu de la politique du ministère des Finances de réduire ses subventions publiques dans les différents secteurs, il est donc à se demander si les autorités concernées iront jusqu'au bout de leurs intentions. Toujours est-il que les départements concernés ont travaillé sur l'impact d'une telle décision sur l'industrie du transport et sur les finances des opérateurs d'autobus. Les autorités seraient déjà en présence d'un rapport d'analyse sur les différents scénarios.

Pour les opérateurs, une majoration de 40% du ticket d'autobus est tout à fait raisonnable. Cela se justifie, disent-ils, par une hausse continue de leurs dépenses. "Nos coûts ont en général augmenté par plus de 50% au cours de ces trois dernières années. Rien que les salaires ont augmenté par un peu plus de 20%, alors que les lubrifiants, par exemple, ont augmenté par 137%, les "fees" aux collectivités locales par 100% et les spare parts par 50%", indique Sunil Jeewoonarain, secrétaire de Mauritius Bus Owners Coopérative Federation (MBOCF).

Les opérateurs indiquent également que le NRB a déjà recommandé une révision salariale variant entre 26% et 30% pour les employés de l'industrie du transport public. Le prochain rapport du NRB préconise également des nouvelles conditions d'emplois pour les employés de ce secteur, estimés à un peu plus de 8000 personnes. L'application d'une hausse de 40% équivaudrait ainsi à une majoration variant entre Rs 2 et Rs 6, dépendant des trajets et du nombre de stages. Le ticket pour un trajet Curepipe/Port-Louis devrait coûter entre Rs 26 et Rs 27, par exemple. Tout porte à croire cependant que l'augmentation que le gouvernement pourrait accorder avoisinerait les 30%.


Week-End 2/03/2008
Réponse avec citation
  #9 (permalink)  
Vieux 10/11/2008, 09h08
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Transport En Commun

Vers des autobus plus confortables

Le confort des passagers intéresse les opérateurs d’autobus. La Corporation nationale de transport (CNT) étudie actuellement la possibilité de commander des autobus pourvus de sièges de deux places au lieu de trois. L’objectif est de permettre aux passagers d’avoir plus d’espace pour s’asseoir.

La décision de procéder à l’acquisition de ce type d’autobus provient des plaintes et autres suggestions des passagers. Bon nombre ont fait savoir qu’ils éprouvent des difficultés pour s’asseoir et se lever lorsqu’ils utilisent des sièges de trois places. La gent féminine se plaint notamment de se retrouver souvent désagréablement coincée entre deux passagers… La direction de la CNT a donc pensé qu’il était mieux de se pourvoir d’autobus aux sièges à deux places et elle a déjà eu l’aval du gouvernement.

Afin d’améliorer davantage le confort de ses passagers, la CNT compte bientôt introduire 70 Low Floor Buses qui ne comportent pas de marches pour accéder à l’intérieur. Ce qui devrait soulager les personnes âgées et les enfants en bas âge qui ont des difficultés à gravir les quatre hautes marches de certains autobus.

Le gouvernement s’intéresse de près à ce projet car il pourrait être utilisé pour une route dédiée aux autobus sur le tronçon Port-Louis-Plaines-Wilhems. Ainsi, il a décidé d’accorder une partie du financement aux opérateurs qui sont intéressés à acquérir des Low Floor Buses. Le projet est actuellement à l’étude à la United Bus Service et chez d’autres opérateurs d’autobus individuels.

«Nous voulons plus d’informations sur ce que propose le gouvernement car l’achat de ces types de véhicules coûte cher», indique Guruduth Chuckun, dirigeant de la Bus Owners Cooperative Society. Il propose aussi que le gouvernement étudie la possibilité d’acquérir ces types d’autobus pour les opérateurs car «un Low Floor Bus coûte environ Rs 6 millions». Pour l’instant, le gouvernement a décidé de mettre un Capital Grant de Rs 1 million à la disposition des opérateurs pour l’achat d’un Low Floor Bus. Le porte-parole de l’Union of Bus Industry Workers, Wakhil Lalloo, a proposé aux opérateurs, qui ne peuvent pas faire des gros investissements en raison de leur situation financière, de commencer à installer des sièges plus confortables et des rideaux pour protéger les passagers du soleil.


L'express 10/11/2008



Jean-denis PERMAL
Réponse avec citation
  #10 (permalink)  
Vieux 10/11/2008, 09h48
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par monica__95 Voir le message
Vers des autobus plus confortables

Le confort des passagers intéresse les opérateurs d’autobus. La Corporation nationale de transport (CNT) étudie actuellement la possibilité de commander des autobus pourvus de sièges de deux places au lieu de trois. L’objectif est de permettre aux passagers d’avoir plus d’espace pour s’asseoir.

La décision de procéder à l’acquisition de ce type d’autobus provient des plaintes et autres suggestions des passagers. Bon nombre ont fait savoir qu’ils éprouvent des difficultés pour s’asseoir et se lever lorsqu’ils utilisent des sièges de trois places. La gent féminine se plaint notamment de se retrouver souvent désagréablement coincée entre deux passagers… La direction de la CNT a donc pensé qu’il était mieux de se pourvoir d’autobus aux sièges à deux places et elle a déjà eu l’aval du gouvernement.

Afin d’améliorer davantage le confort de ses passagers, la CNT compte bientôt introduire 70 Low Floor Buses qui ne comportent pas de marches pour accéder à l’intérieur. Ce qui devrait soulager les personnes âgées et les enfants en bas âge qui ont des difficultés à gravir les quatre hautes marches de certains autobus.

Le gouvernement s’intéresse de près à ce projet car il pourrait être utilisé pour une route dédiée aux autobus sur le tronçon Port-Louis-Plaines-Wilhems. Ainsi, il a décidé d’accorder une partie du financement aux opérateurs qui sont intéressés à acquérir des Low Floor Buses. Le projet est actuellement à l’étude à la United Bus Service et chez d’autres opérateurs d’autobus individuels.

«Nous voulons plus d’informations sur ce que propose le gouvernement car l’achat de ces types de véhicules coûte cher», indique Guruduth Chuckun, dirigeant de la Bus Owners Cooperative Society. Il propose aussi que le gouvernement étudie la possibilité d’acquérir ces types d’autobus pour les opérateurs car «un Low Floor Bus coûte environ Rs 6 millions». Pour l’instant, le gouvernement a décidé de mettre un Capital Grant de Rs 1 million à la disposition des opérateurs pour l’achat d’un Low Floor Bus. Le porte-parole de l’Union of Bus Industry Workers, Wakhil Lalloo, a proposé aux opérateurs, qui ne peuvent pas faire des gros investissements en raison de leur situation financière, de commencer à installer des sièges plus confortables et des rideaux pour protéger les passagers du soleil.


L'express 10/11/2008



Jean-denis PERMAL
Ca meme ki appel passe du beure ca, depi kand to ti conne banne compagnies bus interesse zote dans comfort des passagers? Zote personel ignorant et sovages envers banne passagers notament les vieux. Zote demare zote bus avant ki passagers fini assiser ou dessane lor deoniers pas.
Tous banne bus sale endans et souvent to trouve cancrelas pe marcher.
Bus la pou plein mais choffere la pou continuer ramasse encore ene vingtaine de passagers pou deboute dans couloir.
Chofferes na pena consideration pou passagers, zote conduire vite et dangereusement, kand passagers exigent zote droit, zote gagne zourer mama.
Kite politiciens fine alle l'inde, fine alle order ene banne ca banne bus Tata la, line retourner avec so vente bien plein, apres, li vine passe du beure are nous. Telma zote interesser dans comfort passager, kand zote ti introduire bus climatiser morice, zote faire dimoune paye en plus.

Rocco







Rocco.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
public, transport

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Reforme Du Transport A Moris? Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 1 04/11/2006 14h31
Menace concernant le transport gratuit dorine421 Discussions Générales 6 09/10/2006 09h45
Le transport gratuit aux retraités et aux étudiants! tipima Discussions Générales 3 26/08/2005 14h51
[Important] Transport De Liege A La Salle SheHzaD555 Discussions Générales 4 28/03/2005 20h24


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 17h13.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com