Ene morisien demande RV avec Minis avant alle dans prison - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 28/12/2006, 11h36
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Ene morisien demande RV avec Minis avant alle dans prison

Nou pays ine vine extra, azori quand to condamné pou alle dans prison to capave alle get Ministre de lajustice et "droits de l'homme" pour assurer qui to sejour dans prison pour passe bien.Heureusement M Rama Valayden nous minis droits de l'homme fine donne sa dimoune la tout garantie qui so sejour pour bien passé.
Eski tout dimoune qui pou condamné par la justice pour demande ene entretien avec présence journaliste avant zot alle dans prison ? ou bien pé fer encore ene farce avec la justice nou pays?

JUSTICE Au bureau de l'Attorney General


Manan Fakoo s'est constitué prisonnier ce matin







Manan Fakoo au bureau du ministre Valayden ce matin pour se constituer prisonnier







Manan Fakoo, recherché par la police suite au jugement rendu contre lui par la justice - qui l'avait condamné à une année de prison suite à son implication dans des actes qui ont perturbé un meeting de Dinesh Ramjuttun en 1998 -, s'est constitué prisonnier, ce matin. Accompagné de son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, il s'est rendu au bureau de l'Attorney General et ministre de la Justice et des Droits humains. L'ex-fugitif craignant pour sa sécurité en prison, le ministre Rama Valayden lui a donné des garanties que les autorités pénitentiaires s'assureront qu'il puisse purger sa peine en toute quiétude.
Un mandat d'arrêt avait été émis contre Manan Fakoo, poursuivi sous trois chefs d'accusation - les deux premiers pour possession d'armes à feu et le troisième pour avoir donné des instructions afin de troubler l'ordre public (en tentant de mettre fin à un meeting public animé par Dinesh Ramjuttun, lors de la campagne électorale pour la partielle de Flacq/Bon-Accueil -N°9). Manan Fakoo a été condamné d'abord par la Cour intermédiaire à purger une peine de prison de trois ans. Il avait interjeté appel ; la Cour suprême a rejeté cette démarche, mais la peine a été réduite à une année. Le jugement d'appel a été rendu le 12 septembre dernier, et, depuis cette date, il est recherché par la police.
M. Valayden a déclaré aux journalistes présents ce matin à son bureau, que l'avocat de Manan Fakoo était venu le voir pour l'informer que son client était prêt à se rendre à la police, pourvu qu'il obtienne des garanties pour sa sécurité à l'intérieur de la prison. La mère et l'épouse du fugitif ont également entrepris les mêmes démarches.
" En tant que ministre de la Justice, j'ai plaidé pour le respect de nos lois en vigueur dans l'État de droit que Maurice est. Selon ces lois, il est normal que tout citoyen qui se trouve condamné par une cour de justice purge sa peine. Je demande donc que les autorités compétentes prennent les dispositions nécessaires afin que le séjour en prison de Manan Fakoo se passe sans encombre ", a dit le ministre.
Il a précisé que le dénommé Manan Fakoo n'est pas la première personne ayant des démêlés avec la justice à se présenter à son bureau avant de se livrer à la police. " En ce qui concerne la sécurité, il est du devoir de l'État de garantir celle de chaque citoyen de ce pays, que l'on soit libre ou que l'on purge une peine de prison. Chacun d'entre nous peut avoir un sentiment d'insécurité ", a ajouté M. Valayden.
Invité par des journalistes à évoquer le changement d'attitude de sa part en se livrant à la police, Manan Fakoo a fait remarquer qu'il a reçu des menaces à l'effet " ki enn fwa ki mo pou andan zot pa pou les mwa viv ". Et de souligner qu'il a reçu plusieurs coups de sabre et qu'il a dû subir plusieurs opérations. L'inspecteur Ranjit Jokhoo, de la Major Crime Investigation Team (MCIT), a par la suite embarqué Manan Fakoo, qui devait être conduit aux Casernes centrales pour les formalités d'usage, cela conformément au mandat d'arrêt qui avait été émis contre lui. Le prisonnier devait également se présenter en Cour intermédiaire pour compléter les procédures en vue de sa condamnation.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 29/12/2006, 07h33
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
UNIVERS CARCÉRAL Incendie


Jour de Noël agité à la prison de Beau-Bassin














La journée de Noël a été difficile à la Prison Centrale de Beau-Bassin et celle d'hier - avec le traitement accordé au nouveau prisonnier Manan Fakoo - n'a pas facilité la tâche des responsables de l'administration pénitentiaire. Des prisonniers, agissant sur les instructions d'un caïd de la drogue (actuellement incarcéré à la Prison de Beau-Bassin), selon les indications recueillies, ont endommagé par le feu des Jammers installés dans l'enceinte de la prison.
Ces équipements, installés à grands frais, ont pour but de brouiller les appels émanant des détenus ou reçus par ces derniers à Beau-Bassin, Par ailleurs, les dispositions prises en vue d'assurer la sécurité de Manan Fakoo, qui s'était constitué prisonnier après une cavale de plus de trois mois, sont diversement commentées dans le milieu carcéral en raison de leurs caractéristiques particulières.
Suite aux incidents survenus dans les Yards de la prison le jour de Noël, les autorités pénitentiaires ont dû faire appel aux spécialistes en télécommunication en vue d'effectuer des réparations d'urgence aux Jammers endommagés par le feu. Une source officielle à la Prison de Beau-Bassin, confirmant les désordres notés le 25 décembre, a soutenu que les équipements de brouillage de télécommunication fonctionnent de nouveau. Pas moins d'une douzaine de Jammers ont été installés à différents points de la prison de Beau-Bassin.
Les recoupements d'informations effectués indiquent que le plan visant à mettre hors d'usage deux Jammers placés sur le Catwalk (passage qui donne accès aux différents Yards de la prison) avait été élaboré par un parrain de la drogue (en détention provisoire à Beau-Bassin et en attente de son procès). Avant la mise en opération de ces équipements de brouillage, il aurait dirigé, apprend-on, des opérations de trafic de drogue à l'extérieur de sa cellule par le biais d'un téléphone cellulaire.
Mais depuis, les temps sont devenus difficiles car les appels téléphoniques ne passaient plus. Dans un premier temps, il est soutenu que ce parrain de la drogue avait approché des détenus pour une mission contre paiement en argent liquide. Ils avaient reçu des instructions pour tenter de réorienter les deux Jammers s'y trouvant, croyant pouvoir déjouer le système de brouillage en place. " Ce fut en vain. Ils croyaient qu'en réorientant les Jammers, un peu à la manière des antennes de télévision, ils allaient pouvoir recevoir et passer des appels téléphoniques. Ils se sont vite rendus compte que leur plan a échoué ", devait-on faire comprendre au Mauricien.
Ainsi, dans la journée du 25 décembre, un autre volet du plan a été mis à exécution. Deux prisonniers devaient envelopper avec des morceaux de tissus les équipements de brouillage, qui se trouvaient dans des boîtes en plexiglas, avant d'y mettre le feu. Ces prisonniers ont eu tout le loisir de passer à l'acte vu qu'il n'y a, dans cette partie de la prison, aucun Prison Officer affecté.
Transfert
Mais avec la fumée émanant de ces équipements, l'alerte fut donnée. Les deux détenus ont été rattrapés par des officiers de la prison. Lors de leur audition, ils devaient passer aux aveux. Depuis le début de la semaine, les prisonniers récalcitrants, qui ont été mis Under Report, ont été transférés à la prison de haute sécurité de La Bastille en guise de punition. Le dossier a été référé à la police à des fins d'enquête alors que les techniciens de la firme qui avait décroché le contrat pour la fourniture des Jammers, furent sollicités d'urgence pour les réparations.
D'autre part, les conditions entourant l'arrivée de Manan Fakoo dans le milieu carcéral en vue de purger sa peine d'une année de prison sont venues s'ajouter à une ambiance post-Noël difficile. Contrairement à la pratique établie pour l'arrivée de tout nouveau prisonnier, Manan Fakoo, qui s'était rendu dans la matinée d'hier en compagnie de son homme de loi, Me Sanjiv Teeluckdharry, au bureau de l'Attorney General, Me Rama Valayden, n'a pas eu à suivre les procédures d'usage à la réception de la Prison de Beau-Bassin.
Des consignes strictes à l'effet que les autres détenus ne devaient avoir aucun contact avec Manan Fakoo avaient été communiquées formellement à la prison. De ce fait, au lieu de passer par la réception comme tel est le cas pour les autres détenus, Manan Fakoo fut dirigé directement du Gate de la Prison de Beau-Bassin au Records Office, zone exclusivement réservée aux Prison Officers. Par la suite, le nouveau prisonnier Fakoo a été emmené à la prison de Phœnix. Ces dispositions initiales pour la réception de l'ex-fugitif interpellent plus d'un dans les milieux de la prison, que ce soit du côté des Prison Officers ou encore de celui des détenus, qui sont sujets aux mêmes traitements en vigueur. Mais officiellement, aucune des sources officielles approchées n'a voulu s'aventurer pour des réactions officielles. À ce stade, très peu de détails ont transpiré sur les conditions de détention de Manan Fakoo.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 29/12/2006, 09h24
Avatar de jrr
jrr jrr est déconnecté
Foreman
 
Date d'inscription: décembre 2004
Messages: 351
farce avec la justice nou pays sa mo pli sire jamais mone tann sa ki prisonnier bizin faire entretien avec présence journaliste avant zot alle dans prison ,enfin ! lol
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 20/01/2007, 08h19
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Les «hallucinations» de Fakhoo

Manan Fakhoo (en blanc) en compagnie de son avocat, Me Teeluckdharry et ses sympathisants à Port-Louis.Il dit avoir des «hallucinations» et il n’est plus emprisonné à La Bastille à Phoenix. En effet, depuis le vendredi 12 janvier, Manan Fakhoo se trouve à l’hôpital Brown-Séquard à Beau-Bassin.

Le prisonnier-fugitif, qui a beaucoup fait parler de lui en fin d’année, a été examiné hier par un panel de médecins.

Ces derniers ont recommandé le prolongement de son séjour à l’hôpital psychiatrique jusqu’au 2 février.

En attendant, Manan Fakhoo devra suivre un traitement qui lui permettra de chasser les démons qui hantent ses nuits. Son retour à La Bastille dépendra du diagnostic des médecins spécialistes qui feront une nouvelle évaluation de sa santé mentale ce 2 février.

C’est Manan Fakhoo qui a lui-même demandé à l’officier responsable du département Bien-Etre de La Bastille de le faire examiner par le médecin de la prison. A ce dernier, de même qu’à son avocat, Sanjiv Teeluckdharry, il aurait confié qu’il «se sentait mal dans sa tête et qu’il avait surtout des hallucinations». Après la consultation, le médecin a décidé de le faire admettre à l’hôpital Brown-Séquard.

Interrogé hier, Me Teeluckdharry estime que son client est très mal en point. «Je l’ai rencontré mercredi et ce n’est plus le même homme que j’ai vu le jour où il a décidé de se rendre à la police.» Selon lui, Manan Fakhoo a beaucoup souffert du régime sévère de détention en vigueur à la prison de haute sécurité de la Bastille et qu’il n’est pas en état de continuer à purger la peine d’un an de prison que lui a infligée la cour intermédiaire.

A La Bastille, les détenus sont logés dans des cellules de trois mètres par deux, contenant un lit et un coin lavabo. Les heures de sortie sont limitées à une heure par jour, une demi-heure le matin et l’autre dans l’après midi. S’ils reçoivent la visite de proches ou d’avocats, la communication se fait à travers les barreaux.

Manan Fakhoo avait été trouvé coupable sous trois chefs d’accusation, deux pour possession d’armes offensives et le troisième pour avoir provoqué du désordre dans un lieu public, c’est-à-dire avoir donné des instructions pour créer du désordre dans le meeting de Dinesh Ramjuttun durant la campagne électorale de la partielle de Flacq-Bon Accueil en 1998.

Son avocat compte, la semaine prochaine, présenter une nouvelle demande de rémission de peine auprès de la Commission de pourvoi en grâce. Il rappelle qu’une première demande en ce sens n’a pas été considérée, son client ayant refusé de se rendre à la police au moment où la demande était devant les membres de la commission.
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 04/02/2007, 11h51
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Revenons à l'Attorney General. Avant d'aller jouer aux "cisailleur" au Morne, savez-vous ce qu'il a fait ? Il s'est livré à une de ses opérations médiatiques préférées qui est sur le point de devenir sa spécialité: la réception dans son bureau d'un prisonnier en cavale recherché par toutes les polices de Maurice. L'Attorney General avait reçu et réconforté Manand Fakoo, condamné en cavale, et lui avait donné l'assurance qu'il purgerait sa peine dans la prison de son choix. Cette semaine, il a reçu un des évadés du poste de police de Terre Rouge soupçonné de faire partie du gang qui dévalise les stations d'essence au sabre. C'est dans le bureau du ministre de la Justice que l'évadé a choisi de se livrer à la police. À ce rythme, il est temps de modifier l'appellation française de l'Attorney General. Il faut l'appeler le ministre des Repris de Justice
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 04/02/2007, 11h57
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Revenons à l'Attorney General. Avant d'aller jouer aux "cisailleur" au Morne, savez-vous ce qu'il a fait ? Il s'est livré à une de ses opérations médiatiques préférées qui est sur le point de devenir sa spécialité: la réception dans son bureau d'un prisonnier en cavale recherché par toutes les polices de Maurice. L'Attorney General avait reçu et réconforté Manand Fakoo, condamné en cavale, et lui avait donné l'assurance qu'il purgerait sa peine dans la prison de son choix. Cette semaine, il a reçu un des évadés du poste de police de Terre Rouge soupçonné de faire partie du gang qui dévalise les stations d'essence au sabre. C'est dans le bureau du ministre de la Justice que l'évadé a choisi de se livrer à la police. À ce rythme, il est temps de modifier l'appellation française de l'Attorney General. Il faut l'appeler le ministre des Repris de Justice
C ca ki appel la justice a moris.

Rocco
Réponse avec citation
Réponse

Tags
alle, avant, avec, dans, demande, ene, minis, morisien, prison

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Ban morisien envie alle vive à l'étranger Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 1 07/10/2006 18h04
ene morisien promis à ene bel avenir fini en prison en amérique Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 8 03/10/2006 11h22
sanz la vie bane morisien avec ene"Douloureuse surprise pour les contribuales" zilion Discussions Générales 15 25/09/2005 21h24
probleme avec demande de disques whayo Discussions Générales 2 13/02/2005 01h21
(NEWS) Dernier nouvel - demission minis touni pe aller.... pilchard Discussions Générales 3 08/02/2005 16h03


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 18h53.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com