kine arriver à Goodlands hier? - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 06/11/2006, 10h22
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
kine arriver à Goodlands hier?

Haute tension à Goodlands
Forte présence policière dans le centre de Goodlands hier, le casino Pallagames ayant été la cible de vandales.20 h 38. Les sirènes de la police hurlent dans la rue principale de Goodlands. Des badauds s’engouffrent dans les ruelles adjacentes, craignant le gaz lacrymogène. Au coeur des événements : le casino Pallagames, théâtre d’actes de vandalisme depuis 17 h 15, cocktails Molotov aidant. Selon le directeur, Paul Moutou, les dégâts seraient de l’ordre de Rs 15 m.

Un employé explique que la situation s’est détériorée lorsqu’un joueur, sous l’influence de l’alcool, se fait expulser. Une dizaine de personnes débarquent peu après. Armés. Ils saccagent tout : les écrans des machines à sous volent en éclats. Une trentaine d’appareils sont endommagés.

La cinquantaine d’employés et les clients sont évacués par une petite porte à l’arrière. La police est informée de la situation. Elle se fait attendre, racontent des employés interrogés. Alors que les vandales disparaissent aussitôt leur besogne accomplie.

Entre-temps, les videurs sortent du casino pour faire face aux vandales. Les menaces entre les deux groupes se succèdent. “J’ai sommé mes hommes de se retirer et de retourner au casino. Nous avons tiré les volets. Mes hommes auraient bien pu s’engager dans la confrontation. Mais j’ai voulu éviter que tout cela dégénère” , raconte le directeur du casino. Il est alors 18 heures.

Après la pluie de pierres, place aux flammes. Alors que des employés se regroupent à l’intérieur, des cocktails Molotov sont lancés à travers la baie vitrée du premier étage. Le feu se propage. Les extincteurs sont à portée de main pour éviter toute aggravation. La police se fait toujours attendre.

L’accalmie dure jusqu’à la tombée de la nuit. Les badauds se massent le long de la route. Les employés sont de retour devant le casino, pour se défendre contre toute récidive. Certains munis de gourdins.

20 h 38. Les sirènes de la police s’annoncent enfin. Deux jeeps bondées de la Special Supporting Unit et deux vans du Divisional Support s’amènent devant le casino. Les éléments casqués, visières baissées, descendent, boucliers devant. Ils effectuent une dizaine de mètres à pied. A un signal, ils rentrent dans leurs véhicules et s’engouffrent dans une ruelle plus loin.

Les employés du casino suivent les policiers et mettent la main sur un des vandales qu’ils croient avoir reconnus. Ce dernier est roué de coups et traîné jusqu’au casino. Le directeur intervient pour empêcher tout défoulement sur cette personne. Blessée, elle est placée sous la garde d’employés jusqu’à ce que les policiers prennent le relais.

21 h 00. Les jeeps de la Special Mobile Force viennent en renfort. La situation revient à la normale. Le directeur du casino est, lui, serein. Les caméras installées ont tout capté. La grande question reste sans réponse : Pourquoi la police a pris tant de temps avant de réagir ?
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 06/11/2006, 19h59
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Goodlands C ene l'endroit bien chaud, ki faire?????? Eski banne la police labas ena calibre et competence pou faire zote travail?

Rocco
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 07/11/2006, 11h22
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Arrestation pour incidents au Pallagames
L’homme qui serait à l’ori-gine des incidents de dimanche soir au casino Pallagames, Sayed Ali Gopalkhan, a été arrêté par la Criminal Investigation Division (CID) de la Northern Command, à sa sortie de l’hôpital hier. D’autres suspects ont été identifiés sur la bande vidéo de surveillance. Celle-ci a été remise aux enquêteurs. Les arrestations ne devraient pas tarder.

Un homme expulsé de cette maison de jeux en fin d’après-midi est revenu accompagné d’une dizaine de personnes, armées de barres de fer et de gourdins, pour saccager l’intérieur. Bilan : 18 machines à sous et quatre tables de roulette endommagées. Les dégâts sont estimés à Rs 15 millions.

Depuis le matin, le Scene of Crime Office et le Forensic Science Laboratory étaient sur place, avec la CID, dirigée par le surintendant de police Satyadev Bhoyroo, les sergents Ritoo, Seerattun et le caporal Murday. Des employés ont participé à une reconstitution des faits.


Fauteurs de trouble pris en chasse

Paul Moutou, directeur et fondateur de Pallagames, avance que “la police n’a pas assumée sa responsabilité”. Cet homme compte 34 ans d’expérience dans ce domaine. Pallagames a 17 ans d’existence. Paul Moutou fait ressortir que parmi les auteurs qui ont saccagé le casino, trois sont interdits d’accès depuis quelque temps. Il a demandé à ses employés de baisser les rideaux et de rester à l’intérieur pour éviter la confrontation. C’est à ce moment que deux cocktails Molotov et des pierres ont été lancés contre le bâtiment. Des habitants de Goodlands ont pris en chasse ces trois fauteurs de trouble.

Du côté de la police, l’assistant commissaire de police Rajesh Ramen, Northen Divisional Commander, défend l’allégation que la police a pris du temps pour répondre à la requête du casino. Il fait ressortir qu’aussitôt que l’incident a été rapporté, des policiers de Goodlands se sont rendus sur place pour faire un constat. Au départ, les rideaux métalliques étaient baissés. Un responsable de la sécurité du casino, Somduth Ashoksing Roopnauth, se trouvait au poste pour consigner sa déposition lorsqu’il a été informé que des pierres étaient lancées. L’officier de police dit avoir solliciter le renfort de la Special Supporting Unit. Une unité en poste à Mon-Choisy mettait le cap sur Goodlands lorsqu’il a sollicité deux unités supplémentaires.

Paul Moutou explique que depuis quelque temps, il a lancé l’idée avec d’autres directeurs de maisons de jeux qu’une équipe spéciale du genre du Groupe d’intervention de la police mauricienne assure la sécurité des maisons de jeux. Mensuellement, Pallagames paie Rs 50 000 à la police pour extra duties. Généralement, ce sont des policiers qui ont travaillé durant la journée qui y sont affectés. Ils sont donc fatigués.

L’enquête est supervisée par l’adjoint au commissaire de police Jean Bruneau, responsable de la division Nord.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
arriver, goodlands, hier, kine

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Paroles de "Ene zour" par D.Larose mamzelle_crapo Paroles. Classées 0 01/02/2006 01h11


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 19h00.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com