Déplorable sa drame là - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 03/11/2006, 09h04
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Déplorable sa drame là

«Justice delayed is justice denied», dit-on souvent dans le jargon juridique. La famille Wassil a ce sentiment par rapport au procès du meurtre de la jeune fille qui dure depuis des années…

La famille de la victime, en deuil depuis plus d’une décennie, a soif de justice. Après 11 ans d’attente, le procès dans le viol et l’assassinat, en 1995, de leur fille Noorafza, 16 ans, est toujours en cours. Âgée de 65 ans, Afez, sa mère a fait le va-et- vient entre sa maison et la cour intermédiaire toutes ces années. Son nom est sur la liste des témoins.
Visiblement fatiguée par le poids de l’âge, elle n’a qu’un souhait : «J’espère que je pourrai assister au jugement avant que je ne quitte ce monde. L’affaire a été appelée jeudi avant d’être renvoyée au 7 novembre.
L’enfer des Wassil débute le vendredi 21 juillet 1995. Ayant abandonné l’école au niveau du Certificate of Primary Education (CPE), Noorafza, Mongol pour les intimes, accompagne sa mère pour cuire des dholl puri pour un marchand à la rue Desforges. C’est leur quotidien. À la mi-journée, l’adolescente informe sa mère qu’elle rentre à la maison pour faire ses prières du vendredi. C’est la dernière fois qu’Afez verra sa fille. Cette dernière ne reviendra jamais. Noorafza sera violée et tuée.
«C’était une fille très pieuse. Elle suivait des cours sur la religion. Le Coran n’avait pas de secret pour Noorafza. Comme chaque vendredi, elle m’a demandé la permission de rentrer pour les prières. Ce jour-là, j’ai constaté qu’elle tardait beaucoup. Je me suis donc rendue à mon domicile pour voir ce qui se passait. Sur place, j’ai vu que la porte était fermée. J’ai regardé à travers la fenêtre et c’est alors que j’ai aperçu son corps sur le sofa», raconte la mère en pleurant.
Trois jeunes hommes, d’une vingtaine d’années, dont un cousin de la défunte, seront par la suite arrêtés dans cette affaire. Mamade, le frère aîné de la victime, raconte qu’il y avait une histoire d’amour entre sa petite sœur et le cousin suspect. «Il aimait Noorafza et voulait l’épouser mais nous étions contre cette union. Je préférais que ma sœur se marie à quelqu’un de professionnellement stable. Elle ne manquait de rien à la maison. Le jour de sa mort, j’étais chez mes beaux-parents à The Vale, dans le Nord. Je me rappelle cet appel téléphonique de ce cousin. Il m’a dit : ‘Mongol ine mort. Dimunn inn touy li.’ Je ne pouvais pas le croire. J’ai fait le trajet de The Vale à Cité Martial espérant que rien de tel n’était arrivé à ma sœur. Arrivant dans la rue où j’habite, j’ai vu des policiers et une foule de gens devant la maison. J’ai alors appris que Noorafza était partie pour toujours.»
Un des trois prévenus a été condamné, en 1998, à huit ans de prison. Il avait plaidé coupable et impliqué les deux autres, qui ont plaidé non coupables. Le jeune homme est ainsi devenu le témoin de la poursuite. Depuis, le procès contre les deux autres prévenus dure toujours.
«C’est difficile pour nous. Notre cœur saigne encore en pensant à la façon dont Noorafza a été tuée. À chaque fois, l’affaire est renvoyée pour x ou x raison. Nous comprenons qu’il faut laisser la justice faire son travail mais, 11 années, cela commence à devenir trop long. Il est grand temps que les choses aillent plus vite. C’est stressant pour la famille. Nous voulons simplement que justice soit faite. Un des prévenus a eu le temps de purger huit ans de prison et de retrouver la liberté cette année alors que le procès n’est pas encore terminé. Ma mère a 65 ans et ce serait vraiment regrettable qu’elle n’assiste pas à la fin de cette affaire. C’est beaucoup trop long», fait ressortir Mamade.

--------------------------------------------------------

«Elle nous parle dans nos rêves»
On pourrait croire que c’est une mauvaise blague mais, à en croire les dires des membres de la famille Wassil, tel ne serait pas le cas. «Elle nous parle dans nos rêves. Le jour de la fête Eid, j’ai rêvé d’elle. Elle était en blanc. J’ai encore rêvé d’elle mercredi soir. Elle m’a parlé et m’a dit de la sauver. Le lendemain, on s’est rendus en cour pour le procès de ses présumés meurtriers», raconte Afez, la mère de la défunte, les larmes aux yeux.
La vieille dame ajoute : «Pa fasil sa pu perdi ene tifi sa laz la sirtou ki nu abitié fer nu laniverser ensam. Nou tou le de finn né le 1er desam. Sak lane, kan mo laniverser coste, mo ena ene gran sagrin lor mo leker. Mo gagn impe rekonfor kan mo truv li devan mwa dan mo rev.» Ses fils Mamade et Hossen disent rêver aussi régulièrement de leur défunte sœur. «Lorsqu’elle me parle, son expression me fait de la peine surtout lorsqu’elle me demande de combattre jusqu’au bout pour connaître la vérité», relate Mamade, la voix nouée par le chagrin.
«Ma fille aura la paix éternelle lorsque le jugement sera rendu dans cette affaire», souligne Afez.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 03/11/2006, 09h13
Avatar de bomli
Fan RM
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: FR
Messages: 1 276
11 ans...abé couma apel ca ?? justice 2 vitesse ?? lenteur system ?? foutage de gueule ??
pffffffffff pov fam, li cave pa trouve zaffer so prop zenfant réglé avant li mort...
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 03/11/2006, 13h18
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par bomli
11 ans...abé couma apel ca ?? justice 2 vitesse ?? lenteur system ?? foutage de gueule ??
pffffffffff pov fam, li cave pa trouve zaffer so prop zenfant réglé avant li mort...
foutage de gueule pour moi. Si sa famille la ti bien placé ou si li ti ena pitaye , so case ti pour fini résoudre azordi.....
Réponse avec citation
Réponse

Tags
déplorable, drame

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Une mére d'origine mauriçienne et sa fille mortes de faim à aubervilliers SISTA Discussions Générales 17 20/07/2006 07h08


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 10h05.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com