766 touriste francais fine trape chikun - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 18/10/2006, 12h41
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
766 touriste francais fine trape chikun

SANTE Dans l'océan Indien


Chikungunya : 766 touristes français l'ont contracté


Quelque 766 touristes français ont été soignés, dont un certain nombre hospitalisé, après avoir contracté le chikungunya lors d'un séjour dans un pays de l'océan Indien. Ces cas ont été confirmés au 30 juin 2006 par des analyses sérologiques réalisées par les laboratoires Pasteur-Cerba en France et rapportées sur le siteweb de l'institut de veille sanitaire français et de son département international et tropical.
À l'association des hôteliers et restaurateurs de l'île Maurice (AHRIM), le directeur exécutif, Patrice Legris, et la responsable de communication, Christine Rochecouste-Collet, déclarent au Mauricien que ces chiffres proviennent " d'un organisme digne de foi ".
Sur 155 fiches précisant la destination visitée par ces voyageurs, 97 personnes contaminées revenaient de La Réunion, 29 des Comores, 13 de Mayotte, 8 de Maurice, 5 de Madagascar, 2 des Seychelles, une de l'Inde et une du Cameroun. La forme la plus grave du chikungunya, le syndrome de Guillain-Bar, a été dépistée chez un touriste en provenance de l'île Maurice.
L'AHRIM affirme que " les hôteliers de Maurice ont redoublé de vigilance et ont mis tous les moyens en oeuvre pour lutter contre les moustiques ".
" Nous avons fait appel à des experts singapouriens, spécialistes en Vector Control Management, pour nous conseiller sur les mesures à prendre, précise Mme Rochecouste-Collet, l'AHRIM a mis en place avec eux des procédures qui ont été suivies à la lettre dans le but de fournir aux touristes un environnement sain sans moustiques. Les touristes inquiets pour leur prochain séjour à Maurice sont informés des risques du chikungunya et reçoivent des conseils quant aux précautions à prendre ".
Un des touristes venant de Maurice a souffert d'une maladie associée au chikungunya qui se caractérise par une infection sino-broncho-pulmonaire récurrente susceptible de provoquer des tumeurs cancéreuses.
Se référant à une étude au Sénégal, le Dr Bernard Gauzère, du Centre Hospitalier de Réanimation de l'île de La Réunion, affirme aussi sur le site http//medecinetropicale. free. fr, dans une remise à jour en date du 6 septembre 2006 : " L'évolution semble confirmer le rôle important des oiseaux migrateurs comme vecteur potentiel du chikungunya et des arboviroses ", dont l'albopictus, virus du chikungunya. " C'est, dit-il, une piste intéressante à suivre ".
Il y a eu quelques cas de chikungunya dans un service neurologique de la région parisienne, dont un Mauricien.
Selon l'Institut de veille sanitaire de France, " le nombre de cas importés a connu un premier pic d'avril 2005 à juillet 2006, correspondant au premier pic de l'épidémie aux Comores, à La Réunion et au début des vacances en France ". Une importante communauté comorienne vit à Marseille. Les victimes ont en moyenne 48 ans, mais les âges des personnes contaminées vont de 5 mois à 83 ans.
Déclaration obligatoire
Les 766 cas de chikungunya importés ont été recensés dans 81 des 95 départements français. Les 3 départements les plus touchés sont Paris, les Bouches du Rhône, le Val de Marne, les Alpes Maritimes. Un cas importé est celui où le prélèvement sérologique a été relevé en France, que le domicile principal du patient soit ou non situé sur le territoire français. Selon une décision de l'État français, le chikungunya ou la dengue sont considérés maladies à déclaration obligatoire.
" Le problème qui se pose est celui du diagnostic d'une fièvre et des douleurs chez des personnes en provenance de la zone de l'épidémie. Les arthralgies (douleurs des articulations et l'évolution plus courte de la fièvre et de l'éruption cutanée) indiquent qu'il s'agit d'une infection du chikungunya ", indique le service des maladies infectieuses et tropicales de La Pitié Salpêtrière, à Paris, après un examen de patients voyageurs de retour en France. L'institut de médecine tropicale concurremment avec l'Institut Pasteur émet des doutes sur le chiffre des 2 553 cas notifiés au mois de mars 2006. " Il y a beaucoup plus de cas officieux ", a relevé le Pr Pierre Aubry, (http : //medecinetropicale. free. fr) qui suggère que " Maurice aurait eu au moins 200 000 cas ". Les souches du virus, d'origine est-africaine, relevées dans l'océan Indien montrent aussi la survenue de formes plus ou moins graves, dont des insuffisances rénales, respiratoires, cardiaques, des atteintes aux yeux et des picotements oculaires, des effets neurologiques, une hyperpigmentation et l'aggravation de maladies de peau existante, dont le psoriasis. L'Inde a été pour la première fois touchée par le virus est-africain et non plus asiatique comme c'était le cas auparavant. " Le potentiel pandémique de ce virus est-africain semble très puissant ", affirment des scientifiques après avoir observé les foyers d'épidémie de chikungunya en Inde. Dans ce pays, plus de 610 000 cas suspects ont été recensés dans sept États entre octobre 2005 et juillet 2006, selon l'Institut de veille sanitaire de France.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 18/10/2006, 14h09
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par Dev
SANTE Dans l'océan Indien


Chikungunya : 766 touristes français l'ont contracté


Quelque 766 touristes français ont été soignés, dont un certain nombre hospitalisé, après avoir contracté le chikungunya lors d'un séjour dans un pays de l'océan Indien. Ces cas ont été confirmés au 30 juin 2006 par des analyses sérologiques réalisées par les laboratoires Pasteur-Cerba en France et rapportées sur le siteweb de l'institut de veille sanitaire français et de son département international et tropical.
À l'association des hôteliers et restaurateurs de l'île Maurice (AHRIM), le directeur exécutif, Patrice Legris, et la responsable de communication, Christine Rochecouste-Collet, déclarent au Mauricien que ces chiffres proviennent " d'un organisme digne de foi ".
Sur 155 fiches précisant la destination visitée par ces voyageurs, 97 personnes contaminées revenaient de La Réunion, 29 des Comores, 13 de Mayotte, 8 de Maurice, 5 de Madagascar, 2 des Seychelles, une de l'Inde et une du Cameroun. La forme la plus grave du chikungunya, le syndrome de Guillain-Bar, a été dépistée chez un touriste en provenance de l'île Maurice.
L'AHRIM affirme que " les hôteliers de Maurice ont redoublé de vigilance et ont mis tous les moyens en oeuvre pour lutter contre les moustiques ".
" Nous avons fait appel à des experts singapouriens, spécialistes en Vector Control Management, pour nous conseiller sur les mesures à prendre, précise Mme Rochecouste-Collet, l'AHRIM a mis en place avec eux des procédures qui ont été suivies à la lettre dans le but de fournir aux touristes un environnement sain sans moustiques. Les touristes inquiets pour leur prochain séjour à Maurice sont informés des risques du chikungunya et reçoivent des conseils quant aux précautions à prendre ".
Un des touristes venant de Maurice a souffert d'une maladie associée au chikungunya qui se caractérise par une infection sino-broncho-pulmonaire récurrente susceptible de provoquer des tumeurs cancéreuses.
Se référant à une étude au Sénégal, le Dr Bernard Gauzère, du Centre Hospitalier de Réanimation de l'île de La Réunion, affirme aussi sur le site http//medecinetropicale. free. fr, dans une remise à jour en date du 6 septembre 2006 : " L'évolution semble confirmer le rôle important des oiseaux migrateurs comme vecteur potentiel du chikungunya et des arboviroses ", dont l'albopictus, virus du chikungunya. " C'est, dit-il, une piste intéressante à suivre ".
Il y a eu quelques cas de chikungunya dans un service neurologique de la région parisienne, dont un Mauricien.
Selon l'Institut de veille sanitaire de France, " le nombre de cas importés a connu un premier pic d'avril 2005 à juillet 2006, correspondant au premier pic de l'épidémie aux Comores, à La Réunion et au début des vacances en France ". Une importante communauté comorienne vit à Marseille. Les victimes ont en moyenne 48 ans, mais les âges des personnes contaminées vont de 5 mois à 83 ans.
Déclaration obligatoire
Les 766 cas de chikungunya importés ont été recensés dans 81 des 95 départements français. Les 3 départements les plus touchés sont Paris, les Bouches du Rhône, le Val de Marne, les Alpes Maritimes. Un cas importé est celui où le prélèvement sérologique a été relevé en France, que le domicile principal du patient soit ou non situé sur le territoire français. Selon une décision de l'État français, le chikungunya ou la dengue sont considérés maladies à déclaration obligatoire.
" Le problème qui se pose est celui du diagnostic d'une fièvre et des douleurs chez des personnes en provenance de la zone de l'épidémie. Les arthralgies (douleurs des articulations et l'évolution plus courte de la fièvre et de l'éruption cutanée) indiquent qu'il s'agit d'une infection du chikungunya ", indique le service des maladies infectieuses et tropicales de La Pitié Salpêtrière, à Paris, après un examen de patients voyageurs de retour en France. L'institut de médecine tropicale concurremment avec l'Institut Pasteur émet des doutes sur le chiffre des 2 553 cas notifiés au mois de mars 2006. " Il y a beaucoup plus de cas officieux ", a relevé le Pr Pierre Aubry, (http : //medecinetropicale. free. fr) qui suggère que " Maurice aurait eu au moins 200 000 cas ". Les souches du virus, d'origine est-africaine, relevées dans l'océan Indien montrent aussi la survenue de formes plus ou moins graves, dont des insuffisances rénales, respiratoires, cardiaques, des atteintes aux yeux et des picotements oculaires, des effets neurologiques, une hyperpigmentation et l'aggravation de maladies de peau existante, dont le psoriasis. L'Inde a été pour la première fois touchée par le virus est-africain et non plus asiatique comme c'était le cas auparavant. " Le potentiel pandémique de ce virus est-africain semble très puissant ", affirment des scientifiques après avoir observé les foyers d'épidémie de chikungunya en Inde. Dans ce pays, plus de 610 000 cas suspects ont été recensés dans sept États entre octobre 2005 et juillet 2006, selon l'Institut de veille sanitaire de France.

Heureusement ki ministere de la santer fine dire ki juste 11.000 morisiens ki fine toucher par le Chik.

Ministere dela santer tine faire ene declaration ki comme koi so banne officiers pou passe de porte en porte pou collecter banne datas lor nombre dimoune ki fine affecter par le Chik. Juska maintenant ene feuille na pa fine bouger tension zote embarasser avec la veriter.

Rocco
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 18/10/2006, 21h30
Avatar de Magel
Fan RM
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: D'Ici et d'Ailleurs (Maurice/FRANCE)
Messages: 1 144
Envoyer un message via MSN à Magel Envoyer un message via Yahoo à Magel
Térrible sa Pareil même dialogue ki Ministre de la santé ti confirmé ki péna Chik Et le lendemain aprés Beaucoup dimunes ti pé plaigné avek chikungunya et Enn ti Bébé de 2 ans ine mort are sa !!!!
Ministre pé guétte zis zot lavantage !!! mé séki pé passé en déhors li pas trouvé !!!!!!!!!!!!
Pendant mo Vacances là bas fodé guétté comié dimunes ine attrappe sa vilain maladie là ,Protézé pas protézé Moustik là li pou touzours là!!!!
Réponse avec citation
Réponse

Tags
766, chikun, fine, français, touriste, trapé

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
double nationnalité toto Discussions Générales 41 16/05/2006 21h22
LE CONSULA de la france a ile maurice des voleurs Arnaud_27 Discussions Générales 25 13/05/2006 05h18
Ile Maurice Ete 2005 NetRunner Discussions Générales 74 17/10/2005 08h26
Paroles de "Tangalay fine retourné" par Marie Michelle Etienne mamzelle_crapo Paroles. Classées 1 29/09/2005 23h31
Paroles de "Viol" par Mighty Jah mamzelle_crapo Paroles. Classées 0 29/09/2005 19h06


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 21h10.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com