étude à rodrigues sur grossesse précoce - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 06/10/2006, 09h24
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
étude à rodrigues sur grossesse précoce



GROSSESSE PRÉCOCE

L'importance de l'éducation sexuelle


Une récente étude menée à Rodrigues par Anita Ramgutty-Wong, lecturer à l'Université de Maurice, fait état d'une situation alarmante quant aux grossesses précoces. 84% de filles de 13 à 16 ans seraient consentantes pour des relations sexuelles. Selon une autre étude effectuée cette année à Maurice, 33% de jeunes de 15 à 24 ans ont utilisé un préservatif lors de rapports sexuels. Par ailleurs, il y aurait 28 naissances annuellement chez les filles de moins de 15 ans. L'ignorance, résultant de l'absence d'une éducation sexuelle appropriée, est ici mise en cause.
Pour expliquer la situation, psychologues et éducateurs s'accordent à dire que ce sont les manquements dans l'éducation sexuelle qui sont en cause. Selon eux, certains facteurs tels que l'incapacité de contrôler ses pulsions et une idée floue de la sexualité jouent un rôle prépondérant dans cet état de fait. "La sexualité est aujourd'hui moins taboue et plus accessible qu'avant. Les médias donnent également une certaine idée de la sexualité qui peut paraître attirante aux jeunes. Aujourd'hui, il est plus facile pour un jeune de rencontrer des partenaires à travers les chat, groupes de rencontres ou SMS par exemple. Beaucoup de jeunes que je rencontre dans le cadre de la thérapie n'ont pas pour autant une idée claire de la sexualité. Bon nombre d'entre eux passent à l'acte tout simplement parce que la plupart de leurs amis en ont fait autant. L'intégration dans le groupe étant d'une importance primordiale à cet âge, on décide souvent de faire comme les autres plutôt que de faire ce que l'on désire réellement", dit Natasha Chakowa, psychologue.
Méconnaissance. Si elle ne rencontre pas souvent des adolescents devant affronter une grossesse précoce, la psychologue a, toutefois, eu affaire à des patients ayant une idée déformée, floue, voir inexistante, de la sexualité. "Beaucoup d'entre eux ignorent, par exemple, qu'une grossesse est possible dès le premier rapport sexuel." Cette méconnaissance est souvent la source de la précocité de l'acte sexuel. Ainsi, explique la psychologue, "lorsqu'il survient très tôt dans le développement de l'enfant, il peut entraîner des répercussions sur le plan psychoaffectif. À cet âge, beaucoup de jeunes ont recours à la pornographie, ce qui peut donner une vision déformée de la sexualité, l'acte sexuel étant représenté de façon crue, sans accorder de place aux sentiments. L'acte sexuel ne dépend pas uniquement de la maturité physique, mais aussi de la maturité psychologique."
Le gros souci des parents est de choisir le bon moment pour évoquer le sujet avec leur enfant. Si la croyance populaire évoque la puberté comme point de départ pour les explications, Natasha Chakowa estime qu'il doit en être autrement. "Il est nécessaire que cette éducation sexuelle n'attende pas la puberté : il est tout à fait recommandé d'expliquer aux plus jeunes enfants que leur corps leur appartient et que nul ne peut le toucher. Parallèlement, il apprendra le respect du corps de l'autre", explique la psychologue.
Autres dangers.Mise à part la grossesse précoce, plusieurs maux guettent les jeunes qui débutent leur vie sexuelle. Le Sida et autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont souvent au tournant. Une étude menée à Maurice a démontré que 40% des personnes infectées par le VIH/sida sont des jeunes. Ceci démontre que ces derniers sont très vulnérables à un âge où ils vont à la découverte de leur sexualité et de leur personnalité. Selon Natasha Chakowa, même si la majorité des jeunes a entendu parler du Sida, ils sont peu à savoir que le risque d'attraper d'autres maladies est bel et bien présent. "Souvent, les jeunes de cet âge pensent d'abord au plaisir immédiat, sans réelle prise de conscience par rapport aux risques qu'ils peuvent rencontrer."
Ainsi, il est évident que l'éducation sexuelle peut être une planche de salut pour les jeunes contre les grossesses précoces. "Le rôle de tout parent est d'accompagner leur enfant dans chaque étape de sa vie. La sexualité est une étape essentielle qu'il ne faut pas nier. Pour mieux aider leur enfant, les parents doivent instaurer un espace d'écoute et de dialogue ; pour cela, ils doivent surmonter leur propre pudeur, leurs propres gênes et les tabous rencontrés quant à la question la sexualité. Il n'y a pas de recette, mais le " parler vrai " vaut sans doute mieux qu'une explication trop floue ou technique." Aussi, l'adaptation des explications à la maturité des enfants est primordiale si l'on veut vraiment leur faire comprendre ce qu'est la sexualité. "Une même chose ne sera pas dite de la même façon à un enfant 5 ans et à un autre de 15 ans", dit Natasha Chukowa. Par ailleurs, "avoir une attitude trop réfractaire ou opposante ne peut permettre un espace de confiance et de parole. Il est important de laisser la place aux échanges et à la parole. L'enfant ou l'adolescent informé sera avant tout quelqu'un d'averti par rapport aux risques d'une sexualité précoce."
Parents. Pour pallier le problème d'une éducation sexuelle non adéquate de la part de certains parents, des ONG, à l'instar d'Éducation à la Vie et à l'Amour (EVA), sont là pour les aider. "Le parent d'aujourd'hui est souvent acculé. Souvent, il ne trouve pas les mots pour expliquer. Il y a aussi la pudeur parentale qui entre en jeu. Parfois même, le parent n'a pas l'éducation voulue pour cette tâche. Mais, ça ne veut pas dire qu'il doit démissionner", disent les responsables de l'association.


Mesures annoncées


Ces rapports inquiétants n'ont pas manqué d'alerter les autorités de la Santé. On indique que de nouvelles stratégies doivent être développées dans les services de santé reproductive pour réduire les risques et la vulnérabilité de la population jeune. Par ailleurs, les services de Family Planning seraient revus pour accueillir aussi bien les hommes que les femmes. On annonce également que le personnel de la Aids Unit sera renforcé. Des autres mesures annoncées, on retrouve la volonté du ministère de promouvoir le préservatif féminin.


Situation à Rodrigues


D'après le rapport d'Anita Ramgutty-Wong, qui a interrogé des filles de 13 à 16 ans à Rodrigues, 84% d'entre elles sont consentantes pour avoir des relations sexuelles avec leurs partenaires ; 60% ne cherchent pas un partenaire, et 38 % en sont à leur première expérience de relation sexuelle. Le constat a été fait à partir des données recueillies entre 2001 et 2005. Toujours selon le rapport, il y aurait 150 grossesses précoces par an. Parmi, 15 filles de moins de 15 ans et 121 de plus de dix-huit ans. D'après la lecturer, cette situation serait étroitement liée à un problème économique qui pourrait définitivement déboucher sur une explosion sociale.

Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
etude, grossesse, précoce, rodrigues, sur

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Myrna Philippe couronnée Miss Rodrigues ZahoOL Discussions Générales 4 12/07/2006 19h32
Rodrigues et Maurice! tipima Discussions Générales 6 05/03/2006 03h25
Hébergement à l'ile Rodrigues DJ El-Syd Discussions Générales 9 04/12/2005 20h18


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 21h07.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com