jeune de ghetto? - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 29/09/2006, 15h16
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
jeune de ghetto?



Ghetto youth






Après la ménagère de plus cinquante ans, place à la jeunesse ! Du haut de ses 18 ans, Cédric Kistohurry se fait kestionner en plein milieu de sa banlieue sise au pied du Corps-de-Garde. Il saute à pieds joints dans l'interrogatoire et raconte une vie qu'il prend à bras-le-corps.
Qu'est-ce qui vous motive le matin ?
Rencontrer ma bande d'amis. On se retrouve le matin pour rigoler un bon coup avant de rentrer en classe. On se taquine mutuellement. J'arrive à l'école vers huit heures et demi… pile poil à l'heure.
La chose la plus émouvante qui vous soit arrivée ?
Je sortais avec une fille depuis vingt mois ! C'était une longue période où on a passé de bons moments. Après, je me suis senti comme déséquilibré et je n'ai pas pu tenir mes promesses. On voulait aller jusqu'au mariage. Mais, j'ai toujours aimé faire la fête. Un soir, je n'ai pas eu la force de décliner une invitation d'aller en boîte. Elle ne voulait pas que j'y aille… et je lui ai raconté un mensonge. Cela a abouti à notre rupture. Maintenant, j'ai l'impression que ma vie n'est pas complète.
Votre principal trait de caractère ?
Je suis un fêtard qui ne rate jamais une occasion de s'amuser. J'ai besoin de m'éclater pour me sentir vivant. Je dirais que la vie est pour moi une grande fête. Je suis aussi un sportif. Cela me détend et me permet de canaliser mon énergie. Quoique les dimanches, je suis complètement à plat… pour avoir trop dansé en discothèque la veille. Il en est ainsi presque tous les week-ends.
Qui considérez-vous comme une personne digne
d'admiration ?
Mon ex-copine. C'est une fille que j'admire car elle m'a permis de m'améliorer en tant qu'individu. Elle m'a encouragé pour les études et m'a fait découvrir les bonheurs de la vie. Cela est dû à sa personnalité qui me semble hors du commun pour une fille de son âge.
Votre artiste favori ?
Master Kool B. Je suis interpellé par les paroles de ses chansons et les messages de celles-ci. Sa musique me parle car elle semble s'adresser aux gens qui vivent dans les "ghettos." On pourrait dire sans problème que OSB en est la voix.
Que considérez-vous comme votre plus grande réussite ?
Depuis l'âge de 12 ans, je joue au hand-ball. J'ai toujours rêvé d'évoluer dans une équipe de première division. J'ai finalement pu atteindre ce but alors que j'étais à peine en âge de jouer dans la catégorie senior.
Votre plus vif regret ?
Avoir perdu mon père alors que je n'avais qu'un an. J'aurais tant aimé le connaître et, ne serait-ce qu'une seule fois dans ma vie, pouvoir appeler un homme "papa." J'ai fini par accepter son absence avec le temps. La vie est ainsi faite, je n'ai pas tellement le choix.
Quel talent aimeriez-vous le plus avoir ?
Être un chanteur de RnB et de musique soul, à l'instar de Puff Daddy et autres artistes du même registre.
Votre rêve le plus fou ?
Je voudrais devenir un joueur de hand-ball professionnel et, puisqu'on parle de rêve, pourquoi pas, devenir une star dans cette discipline. Le sport mauricien a connu des avancées non négligeables… L'espoir est permis !
Votre plus grande peur ?
J'ai peur de la mort. Je redoute une situation où je la sentirais venir sans être capable de réagir. Ce qui m'effraie est de ne pas savoir ce qu'elle peut bien réserver. On sait de quoi la vie est faite, mais on ignore tout de la mort. On ne sait pas si tout s'arrête après la mort ou si on se retrouvera pour une grande fête au ciel.
Votre plus grande interrogation ?
Revivrais-je un jour les bons moments que j'ai connus au cours de mon existence, entouré de mes amis ?
À part la canne à sucre et les préjugés, que cultive-t-on à Maurice ?
On cultive pas mal d'égoïsme et aussi beaucoup de racisme. Le racisme me semble assez bien ancré en certains points du pays. Cela dépend des secteurs. Il existe des endroits où les communautés sont repliées sur elles-mêmes, et d'autres où se fait un certain brassage. Je note que le racisme n'a pas la peau aussi dure parmi la jeunesse, en comparaison à ce qu'elle a pu être au temps de la génération précédente.
Si vous pouviez changer une chose à Maurice ?
J'aurais essayé d'améliorer la qualité de vie des gens pauvres. Ceux qui ont du mal à vivre décemment avec le bas salaire qu'ils perçoivent.
Comment se porte votre porte-monnaie en ce moment ?
Étant étudiant, je ne travaille pas encore. Mon porte-monnaie se trouve dans la poche de ma mère ! Après les examens de SC, j'envisage d'arrêter l'école pour me mettre à travailler. J'aspire à plus d'autonomie et de ne plus avoir à demander de l'argent à ma mère. Je m'orienterai soit vers la force policière ou la restauration.
Si le Premier ministre devait venir prendre le thé chez vous, de quoi lui parleriez-vous ?
Je lui demanderais de ses nouvelles et lui parlerais comme n'importe quel autre citoyen, malgré son titre. Car ce n'est pas le titre qui fait les grands hommes. Je l'entretiendrais de la difficulté qu'éprouvent beaucoup de personnes dues à l'augmentation du coût de la vie. Je lui dirais ma désapprobation du transport gratuit pour les étudiants, alors que cet argent aurait pu être utilisé pour payer la totalité des frais d'examens et améliorer les infrastructures des écoles.
Ce que vous détestez le plus ?
Me réveiller tôt le matin… je suis du genre couche-tard.
Votre défaut ?
La paresse.
Votre devise ?

Quelle trace voudriez-vous laisser derrière vous ?
Je ne voudrais pas que mon passage sur la terre soit oublié quand je ne serai plus là. Que l'on parle de moi, même après ma mort.
Si vous rencontrez Dieu, qu'aimeriez-vous Lui dire ?
Je Lui dirais s'il serait possible de me renvoyer sur Terre. J'aime trop la vie pour ne pas faire cette demande. Et puis, je Lui demanderais comment a-t-Il fait pour être Dieu ?


Be kestionned too


À travers la nouvelle formule de cette rubrique, Scope se propose d'aller à la rencontre de ses lecteurs pour les amener à se présenter et leur offrir une plate-forme d'expression. Nos pages vous sont donc ouvertes. Si vous aussi souhaitez être kestionné, ou que vous voulez recommander une personne désireuse de se frotter au Kestionnaire… c'est désormais possible ! Il vous suffit de faire parvenir vos coordonnées à Scope, 8 rue Saint Georges, Port-Louis (BP7) en mentionnant Ze Kestionnaire sur l'enveloppe. Si vous êtes du genre adepte de l'informatique : wes@lemauricien.com. Mais, si vous n'aimez pas vous compliquer la vie, appelez au 207 8301… une douce voix vous répondra.


Une vie de banlieusard


À travers sa fenêtre s'étalent les noms de fleur que portent les bâtiments de sa cité. Cédric Kistohurry vit au milieu des blocs d'habitations de Camp-Levieux. Souvent, sa bande d'amis et lui-même se filent rancard au parking pour se faire une partie de foot ou tuer le temps autour d'une discussion que l'on devine croustillante d'anecdotes.
Les feuilletons de la vie quotidienne ne suffisent pas toujours pour tromper l'ennui. Cédric et ses potes se racontent alors le dernier film loué. Entre horreur et action, il se mate parfois une larmoyante romance. Jamais Cédric ne pleura-t-il devant son petit écran. Néanmoins, Armageddon lui tira "quelques gouttes." Mais, ce n'est pas vraiment le moment de parler d'aventure tragique. Les examens sont en train de se ramener à vive allure ! Faudrait peut-être penser à réviser un peu ses cours. Passons.
Dans ces habitations aux noms fleuris, tout n'est cependant pas rose ! Le gazon est, par endroits, déséché, mais l'herbe reste bien grasse à Camp-Levieux. Les dealers ne se font pas trop de soucis. Beaucoup d'habitants de la région s'en mettent plein les poumons, tandis que d'autres se laissent aller au brown sugar. La jeunesse, elle, se laisse influencer par la trop grande proximité.
Quant à Cédric, il dépense son énergie dans le sport. Il est d'avis que la liberté résultant du manque d'encadrement parental reste en large partie responsable de la dérive des jeunes. Cela promet !

Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 30/09/2006, 10h53
Fan RM
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: suisse
Messages: 1 171
Envoyer un message via Yahoo à soleil62
ene ti zeness ki ena so la tete bien lor so zepole ca fait plaisir et en meme temps..reflechir...il est jeune et resonne comme quelqu'un qui en a trente....
Réponse avec citation
Réponse

Tags
ghetto, jeune

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Une jeune Mauricienne meurt en Australie ZahoOL Discussions Générales 6 29/07/2006 18h11
Enterrement vie de jeune fille! Ticia Discussions Générales 54 05/06/2006 13h25
Paroles de "Ti frer" de D.Larose ft. Turbulent mamzelle_crapo Paroles. Classées 0 16/02/2006 22h13
Ramadan 2005 Mubarak ZahoOL Divers. Miscellaneous. 50 04/11/2005 12h25
un jeune moricien en belgique jean_eee Discussions Générales 10 26/02/2005 06h21


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 13h38.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com