Connaissance de l'histoire du pays - Page 11 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #101 (permalink)  
Vieux 06/08/2008, 10h01
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Voici un lien interessant sur Maurice
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/maurice.htm
Réponse avec citation
Google
  #102 (permalink)  
Vieux 06/08/2008, 10h59
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Voici un lien interessant sur Maurice
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/maurice.htm
Merci Dev pour ce lien sur l'ile Maurice et qui permet aussi de prolonger d'autres horizons.
Réponse avec citation
  #103 (permalink)  
Vieux 06/08/2008, 11h07
Avatar de brunoyaka
Sirdar
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: Paris
Messages: 282
Le lien est bien intéressant et très complet, merci Dev.
Réponse avec citation
  #104 (permalink)  
Vieux 06/08/2008, 12h50
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
De rien Fergeo et Bruno , ce qui est bien avec ce lien c'est qu'il est mis a jour de temps en temps
Réponse avec citation
  #105 (permalink)  
Vieux 06/08/2008, 14h38
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
PATRIMOINE Musée Postal


Visite dans le passé de la Poste


Il y a 236 ans, en 1772, Pierre Nicolas Lambert, directeur de l'Imprimerie Royale, créa les premiers services postaux à Maurice. Depuis, le pays, de même que le service postal ont beaucoup évolué. Cette histoire de la poste, qui débuta avec un service rudimentaire pour se transformer deux siècles plus tard en un service moderne et dynamique nous est contée au Musée Postal, situé dans l'ancien bâtiment de la General Post Office à Port-Louis.
Tableaux illustrés de photos, timbres-poste, boîtes à lettres, tampons, coupons réponse international, enveloppes du premier jour, vieux mobilier, sacs et autres objets utilisés dans le passé par les postiers, une galerie d'expositions et une boutique : tout y est pour permettre aux visiteurs de découvrir l'histoire philatélique de Maurice, et en même temps, celle du pays, qui lui est intimement liée.
C'est Sam le facteur, mascotte figurant sur un petit tableau qui accueille les visiteurs à l'entrée du musée, où ils sont immédiatement pris en charge par l'une des trois guides pour une visite qui va durer près d'une heure. Devi Issory explique que les tableaux sont classés par époque. La visite commence par celle des Hollandais. En ces temps de la colonisation primitive, les lettres étaient placées dans un pot accroché à un arbre et que l'on vidait plus tard. Il n'y avait ni timbre ni messager : la Poste était née.
Arriva ensuite la période française où la Poste se développa en parallèle avec la presse à Maurice. Le Bureau général des Postes et Gazettes ouvrit ses portes le 21 décembre 1772 dans les locaux de l'Imprimerie Royale, située à la rue de l'Hôpital (aujourd'hui rue Louis Pasteur), à Port-Louis. Dès janvier 1773, le service des postes assurait la distribution du journal imprimé localement et des lettres à destination des particuliers arrivées de l'étranger à bord des vaisseaux. Pour la première fois, le courrier était acheminé et collecté à domicile grâce à cette initiative privée. Les déplacements pour la distribution du courrier et des journaux se faisaient à pied et étaient des tâches dures. " Ce sont des esclaves, appelés "Noirs facteurs", qui furent alors sollicités pour assurer la distribution du journal et du courrier à domicile ", indique notre guide. Il n'y avait toujours pas de timbres-poste et on faisait payer le service aux destinataires. Deux ans plus tard, un directeur fut nommé pour prendre en charge les activités postales indépendamment des services de l'imprimerie.
L'arrivée des Britanniques en 1810 aida au développement des services postaux dans l'île, avec l'inauguration en 1834 d'un service postal hebdomadaire entre Port-Louis et Mahébourg grâce au développement routier facilitant la circulation en diligence. C'est à cette époque même, indique Mme Issory, que l'histoire philatélique de Maurice prendra une dimension internationale avec l'impression des premiers timbres mais aussi avec les fameuses Blue et Red Penny, dont seulement 27 exemplaires originaux existent encore et deux seulement à Maurice. Notre guide conte ici à l'intention des visiteurs les circonstances qui présidèrent à l'émission de ces célèbres timbres-poste, soit le bal donné par Lady Gomm, épouse du Gouverneur William Gomm. " Elle avait commandé 500 timbres pour affranchir ses invitations et par la suite 500 autres. C'est dans la deuxième série que l'erreur, si elle en est une, a été commise. Au lieu d'imprimer " Post Paid ", l'on trouve " Post Office " sur les timbres ", dit-elle, avant de préciser aussitôt qu'il existe plusieurs écoles de pensée au sujet de cette "erreur". Dont l'une insistant qu'il n'y avait pas d'erreur puisque l'imprimeur connaissait bien les rouages et les fonctionnements de la Poste. N'empêche que ces timbres devaient devenir la pièce convoitée par les collectionneurs à travers le monde. L'on croît savoir qu'un de ces timbres a été vendu, il y a quelque temps, à un philatéliste japonais pour une somme d'environ Rs 80M.
L'histoire de la Poste se poursuit avec l'installation des premières boîtes à lettres de forme octagonale et de couleur rouge, qu'on en trouve encore dans quelques endroits. Un grand développement survint le 14 novembre 1933 avec l'arrivée du premier colis aéropostal venant de La Réunion grâce au premier avion qui atterrit sur la plaine de Mon-Choisy. Le wagon postal arriva vers 1950, de même que la livraison du courrier par les facteurs. La Poste commence alors à se moderniser. D'autres services tels que celui de l'état-civil, la vente de tickets de trains, la vente des timbres par des machines automatiques et autres sont introduits à la Poste.
Cette visite ne se termine pas sans passer par la boutique du musée où sont vendus des articles et autres objets concernant le service postal qui compte aujourd'hui 1200 employés et 100 bureaux de poste.
Galerie Le musée abrite également une galerie où les artistes sont invités à exposer leurs œuvres - timbres, tableaux, peintures et autres. L'objectif, selon Giandev Moteea, Chief Executive Officer de Mauritius Posts, est d'encourager l'art et la culture. Cet espace sera également offert aux auteurs mauriciens qui souhaitent exposer et vendre leurs livres sur place. Les timbres des autres pays membres de l'Union Postale Universelle (UPU) y sont aussi exposés. Un Junior Philatelic Club est également en voie de création. " Nous léguons, avec ce musée, un héritage philatélique et culturel du pays aux générations futures ", déclare M. Moteea.



Réponse avec citation
  #106 (permalink)  
Vieux 15/09/2008, 14h13
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Il y aura 293 ans samedi prochain



Histoire

Il y aura 293 ans samedi prochain


Décidément septembre est un mois d'anniversaires historiques à Maurice. Entre la célébration de la naissance du père Laval et celle du père de l'indépendance et l'inscription de statue vieille de huit ans au patrimoine national, un autre anniversaire, réellement historique celui-là, risque de passer inaperçu. Mais, fort heureusement, les Amis de 1715 ont pris l'initiative de le célébrer. Samedi prochain, en effet, cela fera exactement 293 ans que la France prenait possession de l'île Maurice par l'entremise du capitaine Guillaume Dufresne d'Arsel.
Mais qui était donc ce capitaine à qui aucune statue n'a été élevée et aucun portrait fait pour perpétuer sa mémoire? Il naît le 31 juillet 1682 dans une famille de marins connue de la ville de St- Malo. Quatrième des quinze enfants, Dufresne Guillaume, qui portera, plus tard, le surnom de sieur d'Arsel, entre dans la marine dès son jeune âge en se faisant engager comme mousse et se fait remarquer pour son intrépidité, ce qui lui fera gravir rapidement les échelons au fil des voyages qu'il effectue dans l'océan Indien. A la fin du 16ème siècle, le contrôle de cet océan était devenu d'une nécessité fondamentale pour l'Angleterre, le Portugal, la Hollande, l'Espagne et la France, qui s'étaient lancés dans la colonisation, le commerce des épices et l'esclavage. Située au milieu de l'océan indien, l'île Maurice était devenue un point stratégique incontournable sur la route des Indes dont les puissances coloniales se disputaient la possession. Après le court séjour des Portugais, les Hollandais avaient pris possession de l'île, lui avaient donné le nom de Mauritius et avaient entrepris une tentative de colonisation qui était surtout une exploitation de ses forêts endémiques. Une fois les forêts épuisés, les Hollandais décidèrent d'abandonner l'île, ce qu'ils firent en 1710. Ayant eu vent de cet abandon, la France, qui était déjà présente à la Réunion, Rodrigues et Madagascar, décida d'annexer Mauritius pour barrer la route aux Britanniques qui consolidaient leur empire. C'est ainsi que le comte de Ponchartrain, ministre de la Marine du roi Louis XIV, donne, le 31 octobre 1714, l'ordre formel de prendre possession de l'île au nom du roi et de lui donner le nom d'Isle de France. Cet ordre fut transmis en mai de l'année suivante, dans le port de Moka (au Yémen), au capitaine Guillaume Dufresne d'Arsel. Alors âgé de 32 ans, ce dernier avait continué sa carrière dans la marine et avait, l'année précédente, eu le commandement du Chasseur, un navire jaugeant 350 tonneaux avec un équipage de 90 hommes pour faire le commerce des épices, et, plus particulièrement, celui du café, avec Moka et l'Inde. Après avoir quitté St-Malo en mars 1712, Le Chasseur avait effectué, après un voyage sans histoire, une longue escale à Pondichéry avant de gagner Moka. C'est dans ce port du Yémen où il devait prendre possession d'un chargement de café que l'ordre du ministre de la Marine parvint au capitaine du Chasseur. Ce n'est que le 29 juin, après avoir rempli ses cales de graines et de plantes de café, alors en grande demande en Europe, que Le Chasseur prit la route du retour pour St-Malo. Avec un détour dans l'océan Indien pour exécuter les instructions royales.
Quand Le Chasseur arriva à Maurice en juillet 1715, il découvrit à l'embouchure de la Grande-Rivière Nord-Ouest, Le Succès, un autre navire français venant de l'Inde, commandé par le capitaine Grangement. Les deux navires firent le tour de l'île, y envoyèrent des éclaireurs et firent tirer des coups de canon pour s'assurer qu'elle n'était pas habitée. Après cet exercice, le capitaine Dufresne fit effectuer des réparations à son navire qui souffrait de graves avaries. Ce n'est que quand le Chasseur fut prêt à reprendre la mer qu'il effectua la prise officielle de l'île au nom du Roi de France. L'historien Amédée Nagapen la décrit ainsi: "La cérémonie se déroula le 20 septembre 1715. Les équipages du Chasseur et du Succès y participaient. L'aumônier, l'abée Jean Thébault, célébra la messe. L'écrivain de bord, Pierre Litan, rédigea le procès-verbal de la prise de possession. L'acte d'annexion fut signé par Dufresne d'Arsel, capitaine du Chasseur, Grangement, capitaine du Succès, les deux lieutenants Chapdelaine et Jean-Baptiste Garnier du Fougeray, et, enfin, par l'écrivain Pierre Littan." Sa mission royale accomplie, Le Chasseur quitta Maurice pour St-Malo où il arriva le 26 février 1716. Après cette prise de possession, Guillaume Dufresne d'Arsel continua à naviguer pendant plusieurs années encore et aurait, selon certains historiens, occupé les fonctions de représentant de la France au Yémen. Ce capitaine, qui demeura célibataire, mourut le 27 juillet 1738 à l'âge de 56 ans, à St Servan-sur-Mer, en Bretagne. Il fut inhumé dans l'église de St-Servan en présence de deux capitaines de navire : Bertrand Dufresne de Demaine, son frère, et Colin de la Briselaine, qui avaient tous deux fait escale à l'Isle de France.
(Sources : Il y a 250 ans, mourait Guillaume Dufresne d'Arsel, par Amédée Nagapen, dans le numéro 23 de la Gazette des Iles)
Ce tableau de Max Boullé représentant la prise de l'île repose sur un faux renseignement historique. Il est en effet basée sur une fausse déclaration du capitaine Garnier du Fougeray, qui avait pourtant participé à la seule et unique possession de l'île en 1715. Huit ans plus tard, en 1729, Jean-Baptiste Garnier du Fougeray s'attribua la paternité de l'annexion de l'île en octobre 1721 dans un faux procès-verbal. Ce faux document fut, pendant un peu plus de deux siècles, considéré comme vérité historique au point où l'on considéra qu'il y eut deux prises de possession de Maurice par la France. Cette "erreur" figurera dans les ouvrages historiques jusqu'aux années 1980. C'est en se fondant sur cette légende que Max Boullé peindra son tableau qui se trouve aujourd'hui à l'ambassade de France, à Port-Louis.
Commémoration
Pour célébrer l'événement, les Amis de 1715, une association de passionnés d'histoire, qui regroupe également des membres de SOS Patrimoine, organise un dépôt de gerbes. Il aura lieu samedi prochain, 20 septembre 2008, à 10 h, au monument érigé au Jardin Robert Edward Hart à Port-Louis, pour commémorer le 250ème anniversaire de l'arrivée des Français à Maurice.
Réponse avec citation
  #107 (permalink)  
Vieux 15/09/2008, 18h25
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Merci Dev pour cette leçon d'histoire relatant les débuts de l'ile et j'espére pouvoir lire la suite par l'occupation de celle-ci par les anglais jusqu'à son indépendance.
Réponse avec citation
  #108 (permalink)  
Vieux 19/09/2008, 09h23
Labourer
 
Date d'inscription: mai 2004
Localisation: Paris, France
Messages: 49
Post très interessant!

Dev, tu m'as l'air d'avoir beaucoup de renseignements/documents sur l'histoire de Maurice.

Je fais des recherches ces derniers temps sur les habitants des gorges de la Rivière Noire mais aussi sur les anciens villages du Morne Brabant dont beaucoup ignorent l'existence: Trou Chenille, L'Embrasure ou encore Macaque.
Les populations ont été ensuite "délocalisées" plus loin vers l'actuel Morne Village. Ma famille habitait Trou Chenille et L'Embrasure..

Aurais tu par hasard des infos sur ces anciens villages?

Par ailleurs, je suis à la recherche du livre de Benjamain Moutou: "La rivière Noire, 400 ans d'Histoire" mais je ne le trouve pas en France...
Réponse avec citation
  #109 (permalink)  
Vieux 19/09/2008, 11h34
Avatar de brunoyaka
Sirdar
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: Paris
Messages: 282
Salut Yola,

Le livre de Benjamin Moutou est dispo à la bib des langues O, je sais pas trop si c'est dans le 7e ou vers Dauphine. Il y a possibilité de faire du prêt entre bibliothèques.
Si tu veux l'acheter, il est vendu sur le site de la librairie Le Cygne (http://www.lecygne.com/), j'y ai retrouvé les références et je pense qu'ils peuvent faire des envois à l'étranger.
Bonnes recherches.
Réponse avec citation
  #110 (permalink)  
Vieux 19/09/2008, 11h39
Labourer
 
Date d'inscription: mai 2004
Localisation: Paris, France
Messages: 49
coucou bruno!
oui j'avais vu qu'il était aux langues o (dans le 7e), je vais voir avec dauphine s'ils peuvent l'avoir grâce au prêt entre biblio, ça m'arrangerait!

Je voulais l'acheter surtout donc je vais voir avec la librairie Le cygne ou bien je me le ferai envoyé
Réponse avec citation
Réponse

Tags
connaissance, lhistoire, pays

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Ki pays zot Révé ale visiter mirella Discussions Générales 31 07/03/2007 11h22
Ki faire nou pays éna problème faits divers? Dev Discussions Générales 23 10/09/2006 07h10
Maurice stagne à la 32e place des pays propices au business Dev Discussions Générales 0 08/09/2006 08h10
L'histoire du "Coupé Décalé" DJ El-Syd Discussions Musicales 2 07/01/2006 14h12
L"ILE MAURICE PAYS DE PINOCHIO Lewis Nadal Discussions Générales 9 14/03/2005 01h43


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 17h13.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com