Pigeon des mares en danger d'extinction - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 26/09/2006, 08h34
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Pigeon des mares en danger d'extinction

CIEL s’ouvre au pigeon des mares
Le pigeon des mares, espèce unique et en danger d’extinction, a un nouveau parrain. Il s’agit du groupe CIEL qui est le partenaire de la Mauritius Wildlife Foundation (MWF) pour l’année en cours. Une visite dans les réserves naturelles de Pétrin, où ont démarré les efforts en vue de sauver l’oiseau, a été organisée hier dans cette optique.

Les efforts de la MWF pour sauver le pigeon des mares ont été couronnés d’un succès certain. La fondation a pu augmenter la population de cet oiseau, d’une vingtaine dans les années 70, à quelque 380 aujourd’hui. Le soutien de CIEL vient à point nommé pour lui permettre de poursuivre sur cette voie. Montant de la participation : Rs 3, 7 millions sur trois ans. CIEL est un conglomérat présent dans l’agro-industrie, le textile, le sucre et les services financiers. C’est un acteur régional, opérant à Madagascar et en Tanzanie. Le groupe emploie quelque 17 000 personnes.

Autrefois, la MWF dépendait essentiellement des dons internationaux pour financer ses programmes de conservation de la flore et de la faune endémiques. Les données ont changé à présent. Les sponsors étrangers exigent que la communauté locale participe à égalité au financement des projets. Ce, dans le but de responsabiliser les Mauriciens sur leur devoir envers l’environnement.

Même si le pigeon des mares a pu être sauvé de l’extinction, il reste encore beaucoup à faire avant que sa population n’atteigne un seuil confortable. Le rétrécissement de la forêt endémique et la prolifération de prédateurs font que l’oiseau reste très vulnérable.

La MWF poursuivra ses efforts pour identifier, protéger et encourager la reproduction des pigeons des mares. Elle a déjà transféré plusieurs paires de cet oiseau à la réserve de l’Ile-aux-Aigrettes pour multiplier ses chances de survie à une éventuelle catastrophe naturelle ou épidémique affligeant Maurice. La réserve offre un habitat de choix à l’oiseau puisqu’elle abrite un pan de forêt côtière d’origine. Une tentative similaire d’implantation sera faite dans la vallée de Ferney, qui possède un environnement tout aussi propice.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 26/09/2006, 14h39
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
ECOLOGIE: Mauritian Wildlife Foundation


Lone Raffray : " Nous avons besoin de soutien financier "


Lone Raffray, Fundraising Coordinator de la Mauritian Wildlife Foundation, hier, à Plaine-Lièvre, Pétrin, lors de la présentation du "Pink Pigeon Project" - que le groupe CIEL parraine pour un montant de Rs 3, 7 M - a lancé un appel aux entreprises mauriciennes pour soutenir financièrement l'association.
" Que d'autres firmes nous aident dans notre démarche. Nous avons besoin d'un budget de Rs 4 M pour la sauvegarde du pigeon des mares ", a déclaré Mme Raffray.
" Il est indispensable qu'un pays comme Maurice défende la biodiversité sur son territoire. Nous avons avec le dodo l'exemple le plus connu internationalement de la disparition d'une espèce. Avec la maturité que nous avons aujourd'hui et le recul de l'histoire, nous avons la responsabilité de ne pas commettre les mêmes erreurs que dans le passé et de protéger l'incroyable richesse de notre patrimoine naturel ", a déclaré, de son côté, Jean-Pierre Dalais, de CIEL Investment.
Ce dernier précise que ce financement - allant de janvier 2006 à décembre 2008 - sera accompagné d'une série d'actions visant à conscientiser le public mauricien sur les enjeux écologiques liés à la sauvegarde de la population du Pink Pigeon. Des documents pédagogiques, des campagnes de sensibilisation, des publications ainsi que des jeux concours pour le grand public et les employés du groupe, pendant les trois ans de parrainage, aideront l'association à médiatiser les graves enjeux liés à la survie de cette espèce. À noter que les trois clusters du groupe CIEL - CIEL Agro-Industrie ; CIEL Textile et CIEL Investment - ont contribué à parts égales à cet important programme de parrainage et participeront dans les mois avenir aux différentes phases de sensibilisation.
Pour sa part, M. Tatayah, a indiqué qu'à travers les Field Stations de la MWF, un travail a été entrepris visant à consolider la population des pigeons à Maurice et cela en partenariat avec la National Parks and Conservation Services du ministère de l'Agro-Industrie ainsi que les Institutions internationales telles que le Durel Wildlife Conservation Trust. Il annonce, par ailleurs, des lâchers de pigeons dans les Gorges de Rivière-Noire. Est aussi envisagée sa réintroduction dans d'autres régions de la côte Est. " La sauvegarde du pigeon des mares implique des lâchers dans des grandes parcelles de forets existantes, lesquelles peuvent subvenir aux besoins alimentaires des oiseaux. Les pigeons des mares doivent être suivis de très près ", dit-il. Et de souligner que l'association souhaite que le public mauricien, principalement les jeunes, puissent admirer cette espèce en toute liberté et " développer un sentiment de fierté pour les trésors naturels de notre île ". " Nous pensons que le pigeon des mares peut contribuer à une bonne prise de conscience écologique et encourager les efforts de restauration des écosystèmes de Maurice. " Selon la MWF, Maurice est le troisième pays au monde avec la biodiversité la plus menacée. Notons qu'il ne reste plus que 5% des forêts d'origine sur le territoire mauricien.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 28/09/2006, 09h38
Avatar de Bisoulili
Fan RM
 
Date d'inscription: mai 2005
Messages: 928
Je déteste les pigeons, c'est dégueu. C'est comme des rats volants. Beuuuuurk !
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 29/09/2006, 15h05
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev


ÉCOLOGIE : PIGEON DES MARES

Le rescapé du ciel






Le Pigeon des Mares fait partie des rares espèces d'oiseaux endémiques existant encore sur le territoire mauricien. Outre prédateurs et maladies, la disparition progressive de son habitat naturel a failli sonner le glas pour cet oiseau. Mais, grâce aux efforts de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), le Pigeon des Mares survit. Et le soutien de Rs 3,7 m de Ciel à l'Ong assure la continuité du projet de sauvegarde pour trois années supplémentaires.
Pour trois ans, donc, la MWF bénéficie de l'aide du groupe Ciel pour le financement du Pink Pigeon Project servant à consolider la population du Pigeon des Mares. Ce soutien tombe à pic puisque jusqu'à présent, le projet était financé exclusivement par des instances internationales. Lesquelles, désormais, ne continueront à intervenir sur les projets à Maurice que si l'équivalent de la somme nécessaire est trouvé localement. "Grâce au groupe Ciel, le projet pour le Pigeon des Mares pourra se poursuivre", dit Lone Raffray, Fundraising Coordinator à la MWF.
Consolidation. Le projet lui-même vise à consolider la population du Pigeon des Mares. À cette fin, la MWF - en partenariat avec le National Parks and Conservation Services et des institutions internationales, à l'instar du Durell Wildlife Conservation Trust, - entreprend un travail continu. Ainsi, un close monitoring des oiseaux est effectué dans son habitat naturel. De même, la protection des nids et l'aide des scientifiques quant à la reproduction et à la protection contre les prédateurs et les maladies, sont essentielles pour la survie du Pigeon des Mares. "À l'île aux Aigrettes, où quelques Pigeons des Mares ont été lâchés, on a prévu un système d'abreuvage de flowing water qui aide à empêcher la contraction des maladies par ceux déjà infectés", souligne Shoma Ramdhany, Pink Pigeon Field Biologist.
Qualité. De plus, l'amélioration de la qualité de la forêt autour des sites de réintroduction contribue favorablement à l'accroissement de la population. Ainsi, à Brisefer, dans le parc national, un travail de nettoyage colossal a été entrepris pour éliminer les goyaves de Chine et autres plantes envahissantes à travers un système de weeding. Lequel a été entrepris dans neuf sites bien précis appelés Conservation Management Areas (CMA) et localisés dans les forêts mauriciennes. Cerfs et sangliers n'ont pas accès à ces sites, un grillage y étant installé. Les rats, prédateurs de l'oiseau, sont aussi contrôlés par la MWF. "Il est clair que le Pigeon des Mares choisit les CMA. On a remarqué que le taux de reproduction a augmenté", souligne Vikash Tatayah, Conservation Manager de la MWF.
Réintroduction. Le Pink Pigeon Management Plan a initialement été mis en place pour l'accroissement de la population de l'espèce, qui repose sur "l'optimisation de la gestion des sous-populations d'oiseaux et la réintroduction au sein des Gorges de la Grande Rivière Noire", apprend-on. De surcroît, la réintroduction dans des régions favorables de la côte est ou autres lieux propices est également envisagée. "La restauration du Pigeon des Mares implique des lâchers dans des grandes parcelles de forêts existantes, lesquelles peuvent subvenir aux besoins alimentaires des oiseaux. Les Pigeons des Mares doivent être suivis de très près. Un plus grand nombre de sous-populations réduit les impacts des maladies, de co-sanguinité et d'éventuelles catastrophes naturelles", précise le Conservation Manager de l'Ong de Vacoas.
Écologie. Vikash Tatayah dit le souhait de la MWF que le public mauricien - surtout les jeunes - puisse admirer les Pigeons des Mares en toute liberté et développer un sentiment de fierté pour les trésors naturels de notre île. "Nous pensons que le Pigeon des Mares peut contribuer à une bonne prise de conscience écologique et encourager les efforts de restauration des écosystèmes de Maurice."


Chiffres


Il reste quelques 380 spécimens de Pigeon des Mares pour 5% de forêts d'origine restant sur le territoire mauricien. 1.3% de forêt indigène est de bonne qualité. Mis à part le Pigeon des Mares, 8 autres oiseaux endémiques de Maurice ont survécu à la déforestation, au développement humain et aux prédateurs. Il s'agit de la Grosse Cateau Verte, de la Crécerelle de Maurice, du Merle Cuisinier, du Merle, du Coq des Bois, du Cardinal de Maurice, de l'Oiseau à Lunettes et du Pic Pic.


Population


La dernière population des Pigeon des Mares, à Plaine-Paul (Pigeon Wood), s'élevait à une vingtaine de spécimens avant les lâchers effectués par la MWF. Les lâchers ont eu lieu à Brisefer (Macchabée), là où se trouve le camp des scientifiques ; à Combo, au sud est du Parc National ; à Bel-Ombre et à l'île aux Aigrettes. La population des Pigeons des Mares est estimée à 128 à Brisefer, une 60aine à Combo, 54 à Bel-Ombre, une 60aine à Plaine-Paul et 90 à l'île aux Aigrettes. D'autres lâchers sont prévus à l'avenir dans les Gorges de la Rivière-Noire, à Pétrin et sur la côte ouest, incluant les montagnes.

Réponse avec citation
Réponse

Tags
danger, des, dextinction, mares, pigeon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 16h03.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com