Le Morne ( patrimoine national?) - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Nouvelles de l'Ile Maurice

 
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 22/09/2006, 13h52
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Le Morne ( patrimoine national?)



CULTURE : PATRIMOINE

Sur le rebord du Morne…






Maurice est en passe d'envoyer le dossier du Morne au World Heritage Commitee, afin que le symbole de la résistance contre l'esclavage soit reconnu au titre de patrimoine mondial. Le dossier a été avalisé par le Conseil des ministres. Quelques zones d'ombre planent sur le Morne tandis que les travaux semblent peiner à avancer à l'Aapravasi Ghat.
Le dossier d'inscription du Morne au Patrimoine Mondial de l'Unesco a été approuvé le vendredi 15 septembre par le Conseil des ministres. Le document sera soumis à l'Unesco dès ce vendredi, laisse-t-on entendre. Soit, avant la date butoir fixée du 30 septembre. Le dossier devrait être considéré par le World Heritage Commitee le 1er février. Entre temps, un management plan sera également soumis aux instances concernées.
Réalisation. Le ministre des Arts et de la Culture se montre des plus confiants quant à l'accession du Morne Brabant au statut de patrimoine mondial. Mahen Gowreesoo explique que certains de ses collègues ministres et lui-même ont planché sur le dossier de l'Aapravasi Ghat pendant quelque deux semaines. Un temps plus important fut toutefois imparti au dossier du Morne. Mis sur le métier depuis la mi-août avec la participation de l'expert de l'Unesco FrançoisOdendhal.
Ossements. "Je suis confiant à 101% que le dossier sera accepté", concède M. Gowreesoo. Quelque 47 points ont été dégagés pour étayer le dossier. Dont celui des ossements retrouvés et en cours d'expertise en Afrique du Sud. Il est rappelé que Maurice fut un pays à forte densité d'esclaves. En ce point, réside l'un des piliers de la nomination du Morne.
Humanité. Mahen Gowreesoo désapprouve toutefois qu'une certaine "section de la population veuille s'approprier le Morne", ce qui, selon lui, "n'est pas une bonne chose, car ce patrimoine devrait bientôt appartenir à l'humanité et à la nation entière." L'idée que le Morne représente le fondement de l'identité créole, tout en faisant partie du passé de Maurice, est soutenue par la Plateforme pour le Morne. Regroupement nouvellement constitué d'associations socio-culturelles.
Crainte. Selon une chargée de la communication de la Plateforme, il aurait été souhaité que ce soit l'équipe de l'Aapravasi Ghat Trust Fund qui se soit occupée du dossier du Morne. Il est craint que celui-ci n'aboutisse pas pour diverses raisons. Le cas échéant, le regroupement prendra contact avec l'Unesco pour démêler l'écheveau.
Discorde. Un des points de discorde soulevé par Gaëtan Jaquette, membre de la Plateforme, est la présence d'un collaborateur à un projet de téléphérique sur la montagne du Morne dans l'équipe ayant préparé le dossier. D'autres personnes qui, dans le passé, ont été favorables au développement hôtelier dans la région, auraient été identifiées. Gaëtan Jaquette dit ne pas comprendre comment des personnes ayant eu des ambitions aussi clairement affichées peuvent siéger à un comité qui a pour but l'accession du même site au rang de patrimoine mondial.
Symbole. Aussi, est-il affirmé que, selon un rapport de l'Unesco, "certaines structures existantes devraient être enlevées" pour que le Morne puisse être éligible. Sans être contre le développement, notre interlocuteur espère que tout projet sera soumis à l'approbation de l'Unesco pour ne pas nuire à ce symbole de la résistance contre l'esclavage.
Tourisme. Le développement touristique dans la région du Morne n'est pas perçu comme une menace pour le site. Ce, tant que le développement hôtelier ne dérange pas le cœur de la zone, soutient le ministre des Arts et de la Culture. Qui est d'avis que rien n'empêche le développement aux alentours, dans le respect d'une ligne directrice à être définie. La proximité du site avec les hôtels ne peut qu'être bénéfique à l'épanouissement du tourisme culturel, estime Mahen Gowreesoo.
Restauration. Pendant ce temps, un plan d'aménagement est dressé à l'Aapravasi Ghat - classé Patrimoine Mondial le 12 juillet dernier -, afin de rendre le site plus accessible aux visiteurs et le protéger de la pollution sonore émanant du port et de l'autoroute limitrophe. La restauration du bâtiment, dont le toit fuit, devient aussi une priorité, au même titre que les bâtiments historiques environnants, tel l'hôpital Mahé de Labourdonnais.
Fonds. Des fonds sont attendus notamment du World Monument Fund pour démarrer les travaux sur le site, concède Vijaya Teelock. La chairperson de l'Aapravasi Ghat Trust Fund souligne que cinq millions de roupies ont été pour l'heure débloquées par des instances internationales. Le ministère des Finances fut vainement approché pour la mise en place d'un centre d'interprétation : sorte de musée reconstituant l'historique des lieux.
Quelque 20 millions de roupies devraient être nécessaires pour achever entièrement les travaux à l'Aapravasi Ghat. Un site unique en son genre pour avoir marqué la transition de l'esclavagisme à l'engagisme. Un atout non négligeable pour le cinquième pilier de l'économie… en devenir.


Commémoration


Le président du World Heritage Centre devrait probablement être à Maurice pour dévoiler une plaque à l'Aapravasi Ghat. Il est attendu pour la commémoration de l'arrivée des travailleurs engagés, soit, le 2 novembre, congé public. Une partie des travaux devrait être enclenchée d'ici là sur le site. À noter, d'autre part, que l'Aapravasi Ghat Trust Fund est à la recherche de fonds pour mettre en place un centre d'interprétation.


Coolie ou Aapravasi Ghat ?


L'Aapravasi Ghat s'appelait autrefois Coolie Ghat. Il fut rebaptisé en 1987 car il était estimé que le mot coolie comportait une forte connotation péjorative. Un conseiller du ministère des Arts et de la Culture de l'époque souligne que Coolie Ghat fut le terme utilisé par Indira Gandhi pour désigner ce lieu, lors de sa première visite à Maurice en 1970. Le sens étymologique de coolie est "famille, génération, dynastie ou encore assemblée de marchands." Au fil du temps, le sens a évolué pour donner "laboureur ou laboureur engagé." Le mot ghat est traduit par "lieu d'arrivée" ou "quai." S'il est question d'une infrastructure construite par l'homme, un sens religieux y est aussi associé. Selon notre intervenant, on ne peut faire une entorse à l'Histoire en éludant ce terme. Le mot hindi aapravasi (immigrant) est relativement récent ; il s'inscrirait en opposition à parvasi (émigrant).

Réponse avec citation
Google
 

Tags
morne, national, patrimoine

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : oui
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Are you for or against creole being in the National Curriculum? _phi_ In English 80 21/01/2007 11h01
Fete National Ubyen Fete Régional Lewis Nadal Discussions Générales 0 13/03/2005 12h41
Paroles de l'hymne national StevenfromParis Paroles de Chansons. Song Lyrics. 11 11/03/2005 19h42


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 10h04.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com