Overpopulation will be solved...naturally! - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > In English

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 23/01/2006, 09h01
b52 b52 est déconnecté
Manev
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 29
Overpopulation will be solved...naturally!

I stumbled across this article published in the paper. I do not know if I can mention
its name. The statistics it contains are extraordinary and should be of great concern
to the government. Imagine the amount of money which will have to be spent
to treat so many people! Anyway, I have pasted here in case members of RM
miss it. It is time to invest in the health sector in Mauritius assuming the people
can afford to pay for its services!



L’hypertension gagne plus de la moitié de la population.

Mauvaises habitudes alimentaires, manque d’activités sportives et diabète… Les résultats d’une étude réalisée par l’OMS et le ministère de la Santé sont inquiétants

C’est un véritable record au niveau planétaire que détient le pays. Selon les normes internationales et médicales, uniquement 10 % d’une population devrait être concerné par des problèmes d’hypertension. Mais voilà qu’une étude du ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la santé en 2004 révèle que plus de la moitié de la population souffre de cette maladie. En 1997, l’hypertension concernait seulement 30 % de Mauriciens de plus de 30 ans selon une étude effectuée sur 600 personnes.

La présente étude a été cette fois réalisée sur un échantillon de 3 000 personnes. Et plusieurs constatations sont accablantes pour nos mœurs. L’étude OMS -ministère de la Santé démontre qu’un Mauricien sur cinq consomme abusivement de l’alcool, surtout les jeunes. Cela, sachant que l’alcool est un autre fléau qui contribue à l’apparition de maladies non transmissibles telles que le diabète, l’hypertension, les problèmes rénaux, cardiovasculaires et même des formes de cécité.

Pour enfoncer le clou, le rapport conclut que les Mauriciens sont en général paresseux. Un peu moins de 30 % de la population âgée entre 35 à 54 ans exerce un sport. Alors que le taux aurait dû être de 60 % de la population.

Et puis, il suffit de se rendre à la mer un dimanche pour se rendre compte que nous avons des habitudes alimentaires qui devraient être remises en question. A Flic-en-Flac, par exemple, le sport favori des Mauriciens, c’est la bouffe et des boissons alcoolisées sous un filao. Le pique-nique prend fin dans l’après-midi sans que personne n’ait nagé ou effectué une marche à pied. Ils sont en effet peu nombreux parmi les Mauriciens, et beaucoup plus chez les touristes, à avoir pleinement profité de la mer, pour au moins45 minutes.


Plan d’action

L’étude a aussi comparé la progression et la régression des maladies non transmissibles ces 17 dernières années. Les résultats ont été compilés et sont en voie d’être finalisés à travers un volumineux document qui sera remis au gouvernement d’ici le début du mois de mars. D’ores et déjà, il est question d’un plan d’action qui devrait cibler quelque 600 000 Mauriciens concernés par les maladies non transmissibles.

D’ici là, d’autres chiffres évoqués par cette étude donnent la chair de poule. En 1987, 14,3 % de la population était diabétique et en 2004, on avoisine les 20 %, soit un Mauricien sur cinq, âgé de plus de 30 ans, souffre de diabète.

Un taux élevé de triglycérides, provoqué par un excès de consommation de fritures, de margarine dite 0 % en teneur de cholestérol et autres, touche 29 % d’hommes et 14 % de femmes. Ce chiffre n’a cependant pas évolué ni reculé depuis 1987.

Le cholestérol a, lui, considérablement diminué. Au-delà des 55 % de la population en 1987 en était atteinte contre environ 45 % de la population désormais. Ce taux demeure cependant très élevé. Il devrait tourner autour des 10 % de la population, car c’est l’excès de cholestérol qui va obstruer les artères coronaires et provoquer des infarctus ou encore des maladies cardiovasculaires.

Le plus inquiétant dans cette étude c’est que plus de 125 000 Mauriciens savent qu’ils sont diabétiques mais sont négligents. Ils continuent à avoir une mauvaise hygiène alimentaire et ne font aucune activité physique. Leurs médicaments, ils ne les prennent presque jamais mais ils se ruent vers les hôpitaux quand la situation a soudainement empiré…

La consommation du tabac, un des facteurs contribuant aux maladies cardiovasculaires et au cancer du poumon, est heureusement en chute libre. Ces dernières 17 années, ce taux est passé de 57,9 % de la population pour atteindre en 2004, 35, 9%.

Le facteur génétique est aussi une des causes principales de ce taux élevé de maladies non transmissibles. Mais une mauvaise alimentation des Mauriciens y est aussi pour quelque chose. Au cours de ces 17 dernières années, avec l’industrialisation du pays, les Mauriciens ont changé leurs habitudes alimentaires, précise un haut responsable du ministère de la Santé.

Les restaurants spécialisés dans le fast-food, mais aussi les marchands de dholl puri, briyani, mines et amuse-gueule de toutes sortes ont proliféré. Les Mauriciens frappés par les maladies non transmissibles ne sont en outre pas friands de poisson, de légumes et de fruits.

Ne serait-il pas temps d’introduire, comme c’est le cas dans certains pays européens, une fat tax ? Histoire de faire réfléchir à deux fois une entreprise qui écoulera sur le marché un produit avec un taux élevé de matière grasse ?

Mais il faudrait sans doute que les Mauriciens se montrent plus responsables dans leurs habitudes alimentaires. Ceux-là même qui lorsqu’ils se trouvent face à des complications de santé n’hésitent pas à râler. C’est la faute au médecin, c’est la faute au boulot…
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 24/01/2006, 21h30
Avatar de jonno99
Sirdar
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: Mauritius
Messages: 258
I think that the real problem is the costs to treat these people. Illnesses like diabetes are 100% preventable yet many do nothing to control their intake of sugar. So yes, our problems of overpopulation may be solved by natural selection, but at great costs to our health care system (doctors and hospitals) to treat the ill. This is like burning money.

The only winners are marchand dholl puri + gato frire, but they end up losing as the health of their most loyal clients begins to disappear.

Fat tax is an interesting idea...

Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 25/01/2006, 00h29
b52 b52 est déconnecté
Manev
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 29
As Mauritius grows sugarcane it is inevitable that
we eat a lot of sugar. It is a cheap source of energy
especially for the poor. By the time one reaches
adulthood one's pancreas is probably exhausted by
the amount of glucose it has processed since one's
childhood. It is well known that to eat a lot of sugar
is to invite disaster as far as one's health is concerned.
As Mauritius started to develop and the money rolling in,
the mauritians have adopted a sedentary lifestyle. This is
compounded by the fact that Mauritius aspires to be a
cyber island. This means most jobs will be sedentary ones,
sitting in front of a monitor all day. This lifestyle is now
set in concrete and it will be extremely hard for Mauritius
to tackle this diabetes problem.
Ask any doctor and he/she will say that hypertension, diabetes
and high cholesterol is a deadly trio. Yet Mauritius holds the
record in all three! I do not think that Mauritius will have
the means to cope as it is already struggling economically.
As mentioned it will be a case of 'natural selection'. Those who
read about these diseases and look after themselves will
survive. Life expectancy in Mauritius will decrease. The
funeral directors will be laughing all the way to the bank!
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 25/01/2006, 02h23
Avatar de jonno99
Sirdar
 
Date d'inscription: décembre 2003
Localisation: Mauritius
Messages: 258
Is the solution to hope that the children learn from the mistakes of their parents and adopt healthier lifestyles? Or maybe the "Atkins" diet will make its way to Mauritius and teach everybody proper eating habits.

I don't think that it is too late to make changes. Education is of utmost importance -- people have to know how to control their intake of rich foods. But as you mentioned, there will be an economic cost, regardless of the outcome.
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 25/01/2006, 03h31
b52 b52 est déconnecté
Manev
 
Date d'inscription: juin 2005
Messages: 29
My parents took great delight in telling me about
'letan longtemp'. That was years before television.
The means of transport for most women was walking
and the odd bus ride. The men had bicycles. They
had plenty of exercise and unconsciously they were
shielding themselves from these chronic diseases.
Today amost all our spare time is spent either in
front of the TV or the computer. Most have cars
and walking is no longer favoured. The children
watch TV all day and eat as if they are training for
a marathon!!!The above statistics are not a surprise.
I do not know much about the 'Atkins' diet. I believe
it is about eating more protein than carbohydrate. If
one has these diseases it is better to listen to one's
doctor who will no doubt refer one to a nutritionist.
And it will cost a packet because chronic diseases
have to be monitored closely and entail not missing one's
medications which will also cost another packet. And
this is only for one person! Mauritians will pay dearly
for their bad habits. Recently the PM declared a 'state
of emergency' as far as diabetes is concerned. Now
it looks like there are also emergencies for hypertension
and cholesterol level.
If the parents do not look after their own health
they will approach the health of their children in a
casual way, feeding them the wrong food, no discipline,
allowing the TV or computer babysit for them etc.
There is plenty health information on the net. But first
one must be interested in avoiding diseases and the
resulting pain and disruption of family life. If one is not
interested then one will surely be 'naturally selected'
to die early! I feel that changes in one's lifestyle can be
made at any age. Even old people these days are
encouraged to exercise. But they have to be monitored
and supervised in order to avoid falling over.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
overpopulation, solvednaturally

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 06h08.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com