Kiki Joseph - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Musicales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 29/08/2008, 20h29
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Kiki Joseph



MUSIQUE : KIKI JOSEPH

Jazzer en Chine



</B>



Figure connue dans le milieu hôtelier avec sa voix à la fois jazzy et groovy, Kiki Joseph est une chanteuse émérite. D'elle, on retient aussi, cet album, Fam Sensib que lui a concocté son mari Johnny, bassiste. Album au tempo mélangeant essentiellement le traditionnel, le jazz et le séga. Depuis un an, Kiki Joseph a décidé de changer d'horizons. Avec son mari Johnny et sa fille Ella, elle a posé ses bagages en Chine, histoire de s'abreuver d'autres influences musicales. En vacances dans l'île, l'artiste raconte…
Elle n'en fait jamais trop. L'image qu'elle offre est simple, souriante et chaleureuse. Pourtant, au fond d'elle, Kiki Joseph, née Cerdor, semble panser une profonde blessure. L'artiste ne cache pas sa déception face à son pays, qui dit-elle ne reconnaît pas vraiment la valeur d'un artiste. "C'est difficile de vivre uniquement de la musique à Maurice. Alors qu'ailleurs, on vous accueille à bras ouverts." Cet ailleurs, c'est la Chine, plus précisément à Shanghai qui lui a redonné le sourire. Ce changement d'air lui a fait que du bien. Kiki Joseph avoue avoir été la première surprise. "Je ne m'attendais pas à un tel accueil de la part des Chinois. Ce qui m'a le plus étonné est de voir que les gens de ce pays aiment la musique. Il n'y a absolument pas de barrière de langue." Sa venue dans ce pays, elle le doit à Samuel Appapoulay, un ami de son mari, Johnny. "C'est Johnny qui est parti en repérages en 2006, avec Samuel et le bassiste Damien Banzigou. Les trois se sont produits dans une boîte Blues & Jazz, très renommée de Shanghai, et le déclic s'est opéré. L'an dernier, Samuel qui a épousé une chanteuse australienne Charlotte Lloker a dit à Johnny qu'il y a avait une opportunité pour nous de faire une carrière musicale en Chine avec le Jazz Lounge music qui prenait de l'ampleur. Une sorte de mélange acoustique électronique. C'est de là que tout est parti…"
Passionnée.On la sent heureuse Kiki Joseph lorsqu'elle parle de son parcours musical dans ce pays, en seulement une année. Déjà au mois de juin 2008, le magazine More Hangzhou, lui a consacré quelques lignes qui se lit comme suit : "Originally from Mauritius, Marie Michele Joseph, alias kiki, is well-known in the music scene of her country and beyond. She has been spreading her love and talent for music and has been able to seduce an exigent audience. She is now doing a beautiful and original mixture of jazz and the traditional rythm of her country which is the famous 6/8."Kiki Cerdor d'expliquer que dans la boîte Jazz-In de Shanghai, où elle se produit elle a su insuffler à la fois le style jazzy qui l'habite et notre séga qu'elle a décrit aux Chinois comme étant "le famous 6/8. Le séga évolue sur un rythme. Certains m'ont demandé de leur enseigner la mesure."
Influences. Kiki Joseph est aussi une bonne observatrice qui aime se laisser imprégner des influences des autres."L'idée m'est venue avec Johnny de travailler sur notre prochain album avec différents musiciens d'origine à la fois chinoise, cubaine, américaine, française. On veut regrouper tout ce petit monde pour donner une seule couleur à notre maquette. Ce sera une fusion entre différents pays. Comme un deuxième souffle de vie… Mon métier, c'est la musique, elle me nourrit tout en me procurant des émotions très fortes."
Plaisir. Le répertoire de jazz de Kiki Joseph est variée avec dans son programme toujours deux à trois morceaux de son artiste préférée, Ella Fitzgerald. Ce qui la fait doublement plaisir : "C'est lorsque Johnny m'accompagne en tant que batteur lors de mes tours de chants. Notre mission à nous deux est avant tout de promouvoir la musique mauricienne en Chine. Souvent, les Chinois et même des étrangers de passage me demandent s'il y a une école de musique à Maurice. D'où m'est venue ma formation de chanteuse ? Cela me motive à donner encore le maximum." Ajoutant : "Ce ne sont pas les compliments qui nourrissent un artiste, mais le plaisir de voir qu'on fait plaisir aux gens." Ce qui fait d'autant plus plaisir à Kiki l'artiste : "On est libre de s'exprimer musicalement parlant comme on le souhaite, sans aucune restriction. Il y a un bon acoustique, les endroits où on se produit sont plaisants et le travail est bien rémunéré." Avec, en filigrane, le désir croissant de se découvrir et de se forger dans les années à venir une solide carrière internationale. En attendant, Kiki Joseph a choisi de venir se ressourcer avec sa fille Ella, chez son père qui fêtera prochainement ses 70 ans. Avant de repartir en Chine, où l'attend Johnny pour d'autres jamming dans les pubs branchés Jazz-In, de Shanghai.



Melting-Pot


Kiki Joseph reconnaît qu'ils sont aussi nombreux les artistes d'outre-mer à venir se ressourcer en Chine. "Ici, c'est vraiment un melting-pot. Le 6 septembre, Al Jarreau et Georges Benson seront en concert. Dans deux mois, Bluey Maunick, un compatriote mauricien du groupe Incognito organise un grand Festival à Hangzou qui réunira tous les artistes mauriciens. Il y a aussi d'autres Mauriciens comme Gilbert Kuppusami qui est le grand rassembleur des artistes mauriciens ici à Shanghai. Il nous aide beaucoup, nous encadre ainsi que d'autres amis musiciens comme Alain Couronne, Frédéric Grenade, Mac Leen, Giovanni."



Témoignage

De Chine, où il est actuellement, Johnny Joseph évoque sa venue dans ce pays, "comme une bouffée d'air frais." Entre les répétitions et sa prestation dans les pubs, Johnny Joseph, batteur et aussi auteur-compositeur a trouvé ses marques. Confiant : "J'ai quitté Maurice pour la Chine dans le but de savoir où j'étais vraiment avec ma musique. Je ne suis pas déçu. Les artistes mauriciens n'ont rien à envier aux étrangers. On a même droit à une certaine reconnaissance." Ajoutant : "C'est dommage qu'il fasse partir pour trouver ses repères. Eric Triton a osé le faire, aujourd'hui son talent est reconnu. Aurait-il eu le même accueil s'il était resté à Maurice ? Je considère également Linley Marthe comme un des meilleurs bassistes au monde. Lui, aussi a dû partir pour la France pour exercer son talent. Mon seul regret est que c'est triste pour nous artistes de devoir partir, alors qu'on aurait très bien pu bénéficier du même encadrement à Maurice. C'est vraiment dommage !" De la Chine, il aura ses mots : "C'est devenu comme la Nouvelle Orléans. On côtoie des artistes confirmés étrangers qui viennent souvent se ressourcer. Avec Gilbert Kuppusami, Frédéric Grenade, Alain Couronne, on est comme une vraie famille. Le niveau de vie est très accessible. Le seul hic, c'est qu'il manque la chaleur d'un vrai foyer mauricien avec la famille et les amis autour. Ici, c'est plus centré chacun pour soi." Comme projets : "Travailler avec Laura Fuji, une chanteuse de jazz très talentueuse et la préparation d'une nouvelle maquette avec Kiki réunissant des musiciens de différents pays."
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
joseph, kiki

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Kiki Cerdor LeChef Discographie des Artistes 1 23/10/2004 05h07


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 04h50.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com