Operation Dodo - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 30/12/2008, 13h44
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Operation Dodo

SUBVENTIONS BUDGETAIRES
Chauffe-eau solaire : la DBM débordée


La DBM se trouve face à des milliers de demandes de subvention pour le chauffe- eau solaire.
Mais avec le contrôle strict avant l’approbation du dossier, la bureaucratie agace plus d’un.
PATIENCE. Tel doit être le maître mot des ménages qui veulent acquérir un chauffe- eau solaire. Et qui veulent bénéficier de la subvention du gouvernement.
Surtout avec les milliers de demandes, la bureaucratie et la lenteur administrative... La Development Bank of Mauritius ( DBM) chargée d’octroyer la subvention de Rs 10 000 s’en trouve surchargée.
Ram, un employé de bureau habitant Quatre- Bornes, fait partie de ceux qu récriminent contre cette lenteur administrative.
« J’ai voulu saisir l’opportunité que le ministre des Finances a offerte en juin lors de son discours du budget, en achetant un chauffe- eau solaire » , explique- t- il. Ce dernier s’est ainsi rendu « chez Skyrays, un fournisseur dans ma localité.
J’ai choisi un appareil coûtant Rs 11 500. Selon ce qui avait été expliqué auparavant, je n’avais qu’à remettre une pièce d’identité, des factures d’électricité et d’eau, suivies dans mon cas d’une somme de Rs 1 500 correspondant à la différence entre le prix de vente et la subvention de Rs 10 000 de l’Etat.
La DBM devait se charger de verser directement au vendeur la somme en question. » Mais chez le fournisseur, on lui apprend que la procédure est tout autre. L’acheteur doit faire une demande pour la subvention directement auprès de l’institution bancaire. « Alors, depuis trois mois, maintenant que j’ai déposé mon dossier à la DBM, j’attends toujours qu’elle me fasse parvenir la lettre d’approbation, à présenter au fournisseur pour acheter le chauffe- eau solaire. » Ram n’est pas le seul sur la longue liste d’attente de la DBM. C’est ce que nous explique une employée de Skyrays , l’une des entreprises agréées pour la vente des appareils, sur un total de 32 enregistrées.
« La liste est longue au niveau de la DBM. Je crois qu’ils ont un problème de personnel. Certains de nos clients le comprennent. Mais d’autres se plaignent vivement. Car après avoir attendu deux ou trois mois pour avoir enfin la lettre d’approbation de la banque, il leur faut encore patienter environ 15 à 21 jours avant que la banque ne remette le chèque enregistré au nom du fournisseur, en main propre à l’acheteur. Sans ce chèque, évidemment, nous ne pouvons pas livrer l’appareil au client. Mais depuis novembre, le processus a été plus accéléré. On peut maintenant avoir, rien que la lettre écrite de la DBM après … 45 jours d’attente. » La banque aurait pu se passer de cet encombrement en prenant de meilleures dispositions, estiment certains demandeurs.
Ils auraient souhaité que la question de la subvention soit traitée, non avec l’acheteur, mais directement avec le fournisseur, comme évoqué au départ.
Du côté de la DBM, le discours est différent. Bennyram Chooramun, son directeur, estime que rien n’est décidé par la DBM, sans que le MID Fund Committee n’ait donné son aval.
« Nous avons l’obligation de rendre des comptes. Depuis 1991, la DBM octroie des crédits pour l’achat de chauffe- eau solaires.
Mais, en 17 ans, nous n’avons approuvé que 10 000 demandes contre 7 000 depuis que le nouveau plan est entré en vigueur il y a seulement six mois. Rs 28,9 millions ont été déjà accordées durant cette période sous forme de subventions » , soutient- il. Il ajoute que ce n’est pas possible d’accorder les Rs 10 000 de grant sans un minimum de contrôle. « La demande est si forte que la banque a été obligée d’engager des stagiaires et de renforcer l’équipe avec des agents du MID pour réussir sa mission . » Ainsi, les personnes dont les noms figurent sur une liste rouge pour trafic de stupéfiants, par exemple, ne peuvent pas bénéficier de cette subvention. « Tous les jours, nous devons faire preuve de vigilance pour détecter les cas de fraude. Mais nous continuons à améliorer le système. Sans les retards à rattraper, cela ne prendrait que 15 à 20 jours, mais nous arrivons à réduire, chaque fois, les délais. » Eric Ng, le nouveau président de la DBM, rassure les demandeurs : « S’il s’agit vraiment d’un problème de bureaucratie, nous améliorerons la procédure. »
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
dodo, operation

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
The Ministers Broadcasting Co-operation Rocco Discussions Générales 3 24/12/2008 23h27
Flacq : Opération police dans deux discothèques MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 22/07/2007 21h11
Operation Rudolf the red Nose 2007 yowyyz Discussions Générales 8 12/01/2007 01h32
Le Dodo Rocco Discussions Générales 0 06/02/2006 17h32
Operation eddytamby Divers. Miscellaneous. 0 25/04/2005 18h08


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 18h37.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com