L'accord franco-mauricien présenté en modèle - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 02/12/2008, 15h07
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
L'accord franco-mauricien présenté en modèle

L'accord franco-mauricien présenté en modèle



L'accord bilatéral conclu entre la France et Maurice sur la migration circulaire a été présenté comme un modèle en matière de coopération nord/sud, par le ministre français de l'Immigration, Brice Hortefeux, lors de la deuxième conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement, tenue à Paris le 25 novembre. Maurice, représentée par le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, a participé à cette réunion avec un statut d'observateur.
L'accord franco-mauricien est conforme à l'objectif de la conférence ministérielle, a dit M. Hortefeux. Vingt-sept pays européens et vingt-sept pays de la région de l'Afrique occidentale et centrale et de l'Afrique du Nord avaient participé à cette conférence.
Dans son discours prononcé à cette occasion, Arvin Boolell a brossé les grandes lignes de l'accord de migration circulaire conclu entre la France et Maurice le 23 septembre 2008. " Ce projet, qui porte sur une durée indéterminée, se situe dans le cadre de la politique du gouvernement mauricien d'intégrer la migration au développement économique du pays. Il a le mérite d'être évolutif pour s'adapter aux besoins des deux pays ", a souligné Arvin Boolell.
M. Boolell a expliqué que sous l'égide de cet accord de migration circulaire, un visa temporaire de migration et de développement permettra, dans un premier temps, à quelque 500 ressortissants mauriciens peu qualifiés de travailler en France dans des secteurs spécifiques pour une durée déterminée. En outre, l'accord prévoit des échanges de jeunes professionnels français et mauriciens afin que ces derniers puissent améliorer leurs perspectives de carrière, ainsi qu'un visa long séjour temporaire qui s'adressera tant à des étudiants qu'à de jeunes salariés d'entreprises françaises ou mauriciennes souhaitant faire un stage de formation.
Cet accord entre la France et Maurice comprend aussi un volet relatif au développement solidaire pour les ressortissants mauriciens établis en France qui souhaitent mettre en œuvre, à leur retour à Maurice, un projet économique. Ces personnes peuvent ainsi bénéficier du dispositif français d'aide à la réinsertion sociale et professionnelle.
Par ailleurs, la France et Maurice se sont engagés à mettre en œuvre à Maurice des projets de formation professionnelle répondant aux besoins communs de leur marché du travail. " Nous comptons aussi sur l'assistance de l'Office de Migration Internationale pour la mise en œuvre effective de cet accord ", a dit M. Boolell.
L'accord sur l'immigration circulaire fut présenté lors d'un atelier de travail sur la migration circulaire qui s'est tenu à Maurice en septembre 2008 sous l'égide du gouvernement mauricien et de l'Union européenne. Selon M. Boolell, l'atelier de travail a permis de développer des échanges entre des pays divers tels que les Philippines, la Suède et le Maroc sur les différents aspects de la migration. Il a débouché sur le constat suivant : la migration circulaire peut aider à éviter les fuites de cerveaux des pays en voie de développement ; de bonnes pratiques sont requises pour une meilleure gestion des flux migratoires et qu'il est nécessaire de créer une banque de données et un cadre juridique efficace et de poursuivre la recherche sur le thème de la migration et l'évaluation de projets.
Les résultats de cet atelier ont été présentés au Forum de Manille, qui a eu lieu en octobre 2008. Ils ont reçu un chaleureux accueil de part et d'autre. M. Boolell a souligné qu'au vu de ce constat, la tenue d'autres ateliers de ce genre doit être encouragée afin de permettre des échanges concrets entre pays divers. Dans cette perspective, a-t-il poursuivi, Maurice est actuellement impliquée dans l'élaboration d'une stratégie pour les migrations circulaires et d'une étude concernant la diaspora mauricienne, en particulier leur participation au développement du pays.

Le Mauricien 02/12/2008
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 18/01/2009, 10h29
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
MIGRATION CIRCULAIRE La France presque à portée de main

MIGRATION CIRCULAIRE La France presque à portée de main
« Définir les modalités de l' accord relatif au séjour et à la migration circulaire de professionnels. Tels étaient les objectifs d'une délégation française qui était à Maurice.
Seul hic : la ratification de l'accord par le Parlement français se fait attendre.

« C’ est un accord conclu pour l’avenir. On souhaite qu’il y ait une circulation entre Maurice et la France. Que la France se mauricianise et que Maurice se francise » , a souligné Jacques Maillard, ambassadeur de France à Maurice. Voilà qui reflètent bien les objectifs de l’accord relatif au séjour et à la migration circulaire de professionnels conclu le 23 septembre 2008 par le ministre des Finances, Rama Sithanen, et Brice Hortefeux, ministre français de l’Immigration.
Un accord qui, lors de sa présentation, fut érigé comme « modèle en matière de coopération Nord- Sud » , par le ministre français. Si ce dernier n’est pas encore entré en vigueur en France, on procède actuellement à la mise en place de modalités.
« L’accord est signé depuis septembre 2008, et il reste à définir les détails. Ensuite, on pourra lancer le programme » , explique un cadre du ministère des Affaires étrangères.
Un grand nombre de métiers répertoriés
L’objectif de l’accord est d’assurer une plus grande circulation des compétences entre la France et Maurice.
Pour ce faire, il prévoit, par exemple, la possibilité pour les Mauriciens de se voir attribuer 500 visas long séjour par an maximum, d’une durée de quinze mois renouvelable.
Ce qui permettra exercer l’un des 61 métiers dont la liste a été dressée par les deux pays. « Les secteurs d’activités sont très variables, on retrouve des emplois dans le bâtiment, l’hôtellerie, l’agriculture, l’aquaculture, ou encore le service particulier » , indique- t- on au ministère des Affaires étrangères.
D’ouvrier d’isolation et d’étanchéité, en passant par électricien, menuisier, chef de chantier, cuisinier, serveur, boulanger, bûcheron, éleveur de chevaux, et laveur de vitres, un grand nombre de métiers sont répertoriés. « Les deux pays ont tenu à se mettre d’accord sur des secteurs d’activités. Pour que ça fonctionne, il faut que l’offre française corresponde à la demande mauricienne » , soutient Jean Blattes, conseiller à l’ambassade de France.
Un souhait qui pourrait se concrétiser dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration, mais aussi de la mécanique.
Si le bâtiment avait des chances de réunir ces critères lors de la signature


L'express.mu
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 03/09/2009, 09h32
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Migration circulaire:
une question de retour

Depuis 2008, quelque 200 Mauriciens se sont envolés vers le Canada dans le cadre de programmes de migration circulaire.
« Ce genre de projet permet aux participants d’apprendre un métier, d’épargner de l’argent et d’avoir une ouverture sur une autre culture » , résume Lalini Veerassamy, représentante de l’Organisation internationale des migrations ( OIM) – agence qui chapeaute des programmes de migration circulaire. Ceux- ci permettent à des ressortissants d’un pays d’aller travailler dans un autre pour une période donnée et d’y acquérir une certaine expérience professionnelle.
Les Mauriciens qui sont au Canada travaillent en majorité dans des entreprises agroalimentaires pour l’instant. Cependant, une entreprise de nettoyage industrielle, la « Canadian Contract Cleaning Services Incorporation » , dont le vice- président est d’origine mauricienne, s’est aussi jointe au programme. « La migration circulaire veut aussi dire que des gens de la diaspora retournent au pays d’origine pour y apporter une contribution et qui aide » , souligne Lalini Veerassamy.
C’est de maniére continue que l’OIM, une organisation intergouvernementale, aide des Mauriciens à se rendre au Canada pour y travailler. Ainsi, de maniére sporadique, des groupes, souvent de trois à cinq personnes, y sont envoyés. Il arrive aussi que de grands groupes – une vingtaine de participants -– partent pour des programmes de migration circulaire.
Les 200 Mauriciens actuellement au Canada ont un contrat de deux ans. Leurs salaires différent selon les entreprises et provinces dans lesquelles ils sont employés. Dans l’une des entreprises, le salaire de base, avant la taxe, tourne autour de $ 17 l’heure.
Lalini Veerassamy précise aussi, que de maniére générale, les salaires sont supérieurs aux taux minimaux en vigueur.
Bien que les possibilités de renouvellement de contrat ou de demande de statut de résidents ne soient pas écartées, le but de la migration circulaire est un retour au pays d’origine. « L’objectif de ce programme est que les gens essaient d’accumuler du capital financier et une expérience professionnelle, entre autres. L’objectif n’est pas de les aider à rester dans le pays où ils vont travailler » , rappelle Lalini Veerassamy.
L’OIM a aussi participé à la mise sur pied d’un programme de migration circulaire avec des Mauriciens qui iraient travailler en France.
Annoncé en septembre dernier, il est en attente de ratification par le Parlement français. Il est prévu qu’il permette à 500 Mauriciens non qualifiés de travailler sur contrat en France pendant quinze mois dans plusieurs catégories, ainsi qu’à 200 jeunes professionnels de travailler en France pendant un an. 200 Français pourront aussi venir travailler ici pendant la même période.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
francomauricien, laccord, modele, présente

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Je me présente... karukera Discussions Générales 6 15/11/2008 10h45
Je me présente sur le forum TonyCLA Discussions Générales 8 30/01/2008 10h55
nou modele morisien copié à l'étranger Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 20 18/10/2006 13h13
reforme l'accord ACP/EU zilion Discussions Générales 1 20/07/2005 07h46


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 03h32.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com