Yam Yam - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice
  #1 (permalink)  
Vieux 18/11/2008, 10h34
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Yam Yam

Fruits : la quantité sans la qualité
Les chauve-souris ont eu raison des mangues cette année ; celles-ci se vendent plus cher au marché. Les letchis sont et seront abondants cette année. Les vendeurs du marché central, à Port-Louis, en veulent pour preuve le fait que le demi-kilo de letchis «premier grade» se vend à Rs 75 en ce début de saison alors que l’an denier à pareille époque, il fallait débourser Rs 150. Mais pour Ravi, qui ne vend que des letchis au marché central, «bon letchis, pena sa kantite la». Du moins, «actuellement», précise-t-il.

Pour ce marchand, passé décembre, les gourmands devront… se passer de letchis. Ou alors mettre la main au porte-monnaie. Rajoo Govindasamy confirme. Ce vendeur de «fruits locaux», melon d’eau, ananas, papayes et mangues souligne que «kan lane vini, kantite diminyer et fri pli ser». C’est la loi de l’offre et de la demande. C’est ainsi que le prix des melons d’eau qui «fek sorti» est encore relativement élevé. Ce fruit gorgé d’eau et si désaltérant lors des grosses chaleurs d’été se vend à Rs 100 le «petit» et Rs 200 le «gros».


«Ena bien moins zanana sa lane la»

Paramasiven Govinden, qui vend également des fruits locaux, est d’avis que le prix ne devrait pas baisser davantage, les melons d’eau n’étant pas abondants. Idem pour les ananas. «Ena bien moins zanana sa lane la. So pri cher.» Par «cher», Paramasiven Govinden entend entre Rs 15 et Rs 20 pour un «petit ananas». La faute revient peut-être au climat, dit-il. «Kapav li pa ti favorab.»

Là par contre où il n’incrimine pas le climat, c’est pour «diminisyon», voire la disparition de certains fruits tels que les «vavang», le «sapot» ou le «cœur de bœuf». Si ces fruits «disparaissent», dit-il, c’est à cause des voleurs. «Troi kar dimoune inn coup zot pie akoz bann voler. Fri enkor tane, zot fini vol li.» Paramasiven Govinden est d’avis que ces voleurs sont plus «dévastateurs» que les chauves-souris. Ces dernières ont d’ailleurs eu raison des mangues. Elles sont moins abondantes et donc moins abordables côté prix cette saison.

Il n’y a pas que les fruits locaux qui sont chers en ce moment. Certains fruits importés tels que les raisins le sont également. Mais là encore, c’est une question de saison. Si le demi-kilo de raisins se vend à Rs 80/Rs 100, c’est tout simplement qu’ils viennent de Californie. Cela devrait toutefois changer bientôt car «saison pe comenser lafrik du sud».
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
yam

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 13h46.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com