Mo conne bocoup fosse bourgeois. - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 27/10/2008, 11h52
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Mo conne bocoup fosse bourgeois.

JOURNEE INTERNATIONALE CREOLE
Koz enn bon koze.
Nous besoin l'unite entre nous, ena trop bocou de division, ca 2-3 creoles dans parlment la declarent blanc et jamais aident zote propre race.

Visible au quotidien. Invisible de l’Assemblée nationale et d’autres institutions. Alors que nous célébrerons demain la Journée internationale créole, quatre intervenants s’expriment sur la place de la langue et de la culture créoles à Maurice.

> Jean Jacques Arjoon
auteur-compositeur-interprète


«Dans la communauté, c’est pratiqué et même plus qu’on ne le pense. Mais il y a une hypocrisie d’Etat. Quand il faut injurier des gens au Parlement, on le fait en créole, mais pour les enjeux importants, exemple, l’éducation, on hésite au nom du communautarisme. Ce qui est à mon avis un faux enjeux car tout le monde veut que son enfant réussisse. S’il y a un semblant de pression contre la langue créole cela vient de la classe bourgeoise, qui veut rester à proximité du pouvoir. Imaginez une société où tout le monde serait alphabétisé, cala aurait été une menace pour la bourgeoisie, cela aurait remis en question l’ordre social .»
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 27/10/2008, 11h58
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco

FCM Rassemblement hier au Champ de Mars


Jocelyn Grégoire : " Byen inportan ki sak kreol ena so prop rev "

`








Le président de la FCM encourageant la communauté des créoles à se prendre en main



" Li byen inportan ki sak kreol ena so prop rev ", a clamé le père Jocelyn Grégoire, président de la Fédération Créoles mauriciens (FCM), au Champ de Mars, hier. C'était à l'occasion d'un rassemblement organisé dans le contexte du Festival international créole mais aussi dans le cadre du premier anniversaire de la fédération. Il a invité les Créoles à avoir des ambitions professionnelles accrues et cela, dit-il, passe par l'éducation. L'abbé Grégoire s'est par ailleurs excusé si ses propos " ont pu donner l'impression que j'apporte la division dans le pays ".
Lorsque Jocelyn Grégoire fait son entrée hier sur l'estrade, après l'intervention d'autres orateurs dont Jean-Maurice Labour, vicaire général du Diocèse de Port-Louis, Jimmy Harmon, pédagogue militant en faveur de la langue créole à l'école, et Malika Achille, enseignante, c'est par une chanson qu'il commence à s'adresser à la foule. " Komye letan to pou someye, finn ler pou to leve… ". Des paroles qui fixent d'emblée le ton de son message. Et, ce à quoi, la foule, tel un cantique qui lui est bien familier, répond " Oyoyoyoyoyo… ". Le prêtre, dans son complet beige précise le motif du rassemblement. " Notre présence n'est pas pour simplement démontrer notre force vis-à-vis des autres forces politiques ou de montrer la foule que l'on a. Nous ne sommes pas là que pour lancer des critiques et faire des revendications mais notre présence a une signification bien plus profonde. Nou la parski nou anvi montre ki konsians kreol, li nepli enn lyon ki pe dormi ". Et de poursuivre : " Nous sommes là pour dire que la conscience créole n'est plus là pour être ensablée mais pour se tenir debout sur la terre ferme de l'empowerment. C'est l'avenir qui est devenu notre priorité ". Jocelyn Grégoire interpelle sa foule comme pour s'assurer qu'elle ait bien reçu son message ; " Konsians kreol fin reveye. Li vre li pa vre sa ? ". Depuis la formation de la FCM l'an dernier, dit-il, nombre d'actions ont été prises dont la mise sur pied de cellules FCM dans plusieurs régions, l'ouverture d'un bureau à Port-Louis pour recevoir les personnes en difficulté, le lancement de plusieurs mouvements de femmes, et le soutien de la fédération aux éleveurs de porc, aux locataires de la NHDC et aux victimes des inondations. Le président de la FCM s'est réjoui de constater que les Créoles à Maurice " deviennent de plus en plus conscients qu'ils sont en train de lutter pour une cause légitime et que la génération future en récoltera les fruits. Zot pou kapav pran sertifika pou gagn plas dan gouvernman. Le Créole a pris conscience qu'il a une identité propre à lui. Nous sommes fiers d'être créoles ", a-t-il clamé.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 27/10/2008, 12h00
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Jean-Maurice Labour : " C'est pour la dignité des Créoles qu'on doit lutter "


Le vicaire-général du Diocèse de Port-Louis, Jean-Maurice Labour a été invité, hier, à transmettre le message de l'évêque de Port-Louis (actuellement à l'étranger) sur la cause créole. L'abbé Labour devait souligner que " c'est pour la dignité des Créoles qu'on doit lutter ". Parlant au nom de l'évêque, il devait dire que selon celui-ci, " il y a une vraie pauvreté qui frappe les Créoles et que tout vrai Mauricien ne peut y rester indifférent ". Alors que certains possèdent des réserves financières, les plus pauvres souffriront de la crise financière et alimentaire. " La majorité des pauvres sont des Créoles ", estime-t-il. La discrimination est " un mot qui se cache, qui rampe comme un serpent. Ou pa trouv li me li veritab. La discrimination existe tant dans le privé que le public. La majorité des victimes de discrimination sont créoles ". Il y a par ailleurs la dévalorisation et le mépris de la culture créole qui blesse la dignité de la communauté, selon l'abbé Labour. " Nou pa pe defann kreol parski zot kreol me parski zot dignite atint ". Cette cause créole comporte aussi une dimension politique, ajoute l'intervenant. " On accuse le père Grégoire de faire de la politique. Mais, mes amis, on doit savoir distinguer. Pour avoir une dimension sérieuse, il doit y avoir un poids politique pour transformer la situation. Toutefois, il faut rester indépendant de la politique ". Par ailleurs, " levek dir ki pou tir dimounn dan pins, se ledikasion ". Il faut ensuite savoir " s'auto-critiquer, voir quelles sont les choses qui dans la culture créole, doivent être remises en question "
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 27/10/2008, 12h03
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
" Depo fix "
Selon le prêtre, " enn nouvo "ras" kreol finn leve dan Moris, pa kouma sa kreol ki nou ti kone avan, li nepli kapav trete kouma payason. Li nepli pou enn depo fix ki pou servi zis kan ena eleksyon, nepli pou maryonet dan la min politik. Elle ne se laissera plus sombrer dans une mentalité de défaitiste ". Cette nouvelle " race ", comme l'appelle le père Grégoire, a réalisé que l'éducation est essentielle pour l'avancement de ses enfants et qu'il " ne faut plus continuer à se croiser les bras en attente d'une aide du gouvernement, de l'Église pour la sortir de ses problèmes. Mais, avec ses frères hindous, musulmans, chinois et blancs, elle avancera ". Même s'il n'est pas possible, dit-il, de changer le cours de l'Histoire, l'on peut l'orienter vers plus de justice et de respect.
Il est essentiel " que chaque créole ait son propre rêve pour lui, sa famille et ses enfants. Maurice est l'héritage que nous ont laissé nos ancêtres ayant lutté comme des coolies, des engagés. C'est aussi l'héritage laissé par les Bissoondoyal, Duval, Anquetil, Ah-Chuen etc. ". Il a invité la foule à rêver d'un " héritage que nous laisserons comme une Maurice arc-en-ciel où communalisme et racisme seront effacés, où nous serons jugés non sur notre race, caste ou classe mais d'après notre caractère. Où tous les Créoles auront accès à tous les emplois au même titre que les autres communautés ".
" Punition politique "
S'agissant des " critiques " à son encontre suite à ses propos sur le travail le dimanche et suite au remaniement ministériel, Jocelyn Grégoire a présenté ses excuses " à tous ceux que j'ai pu blesser ". Et de soutenir : " J'ai toujours favorisé l'unité et la solidarité. Je n'ai pas dévié de ce principe. Malgré certaines maladresses, mon rêve pour un pays arc-en-ciel est encore très cher à mon cœur ".
Selon le père Grégoire, la communauté créole a un important retard académique et politique à rattraper. Il poursuit : " Nous avons le sentiment de subir une punition politique parce qu'en 1967 nous étions contre l'indépendance du pays. Ce même sentiment a fait surface quand il y a eu un autre argument selon lequel les Créoles n'ont pas voté l'Alliance sociale lors des dernières élections. Il y a eu des Créoles qui ont soutenu l'AS. Nous ne devrions pas subir de punition pour avoir choisi de manière démocratique un parti. On doit pouvoir voter sans avoir peur d'une punition. Maurice perdrait de sa valeur si un parti politique punit des gens pour ne pas avoir voté pour lui ". Il a dit espérer que le Equal Opportunity Act ne serve pas d'arme que contre le secteur privé au niveau de l'emploi mais aussi au sein de la fonction publique et dans des corps para-étatiques. " J'ose espérer qu'à Maurice, ce n'est pas seulement le privé mais aussi le gouvernement qui soutient les Créoles ".
D'ici fin novembre, indique Jocelyn Grégoire, un petit livret sera publié comme document de réflexion " pour sortir les Créoles de leurs problèmes ". Par ailleurs, fin juillet 2009, est prévu un congrès où seront annoncées des stratégies en ce sens. Le président de la FCM en appelle au gouvernement, à l'Église et au secteur privé pour qu'ils donnent " un coup de pouce ". Et d'arguer : " Nou pa dimann sarite, nou pa le faver, me donn nou enn koud pous ". Il sollicite le soutien des professionnels (avocats, anciens fonctionnaires à la retraite) pour qu'ils accordent une heure ou deux par semaine aux personnes qui ont des difficultés à faire des démarches diverses dans la capitale.
Ensuite, il a lu à la foule les diverses visions figurant sur un tract distribué à l'occasion. Parmi, l'on relève la lutte contre la pauvreté, la reconnaissance de ses valeurs, la participation de la communauté dans le pays, la reconnaissance comme une communauté nationale, un toit pour soi ; l'importance d'épargner, d'être entrepreneurs et de préparer l'avenir des jeunes entre autres.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
bocoup, bourgeois, conne, fosse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Besoin Conne La Loi Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 30/03/2007 09h06
gaga to conné ki été sa? Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 7 12/02/2007 16h33
Enn ti dialg... Pa Conné... DJ El-Syd Divers. Miscellaneous. 9 29/10/2005 13h35
Santer la mo pas p conne so titre SheHzaD555 Discussions Musicales 7 25/02/2005 14h59
Comment zot ine conne Radio Moris???? MC Fab Discussions Générales 14 12/01/2005 07h49


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 18h06.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com