Business des voitures volees a moris. - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 25/10/2008, 13h11
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Business des voitures volees a moris.

Le tôlier, pièce-maîtresse du gang de voleurs de voitures


Les responsables de la CID de Piton conjuguent actuellement leurs efforts avec leurs collègues d'autres régions de l'île, dont ceux de Port-Louis, de Quatre-Bornes et de Flic-en-Flac en vue d'établir le nombre de cas de vols de voitures qui pourrait être attribué au gang qui a été démantelé jeudi. C'est ce qu'a appris Le Mauricien de sources policières autorisées hier après-midi. De ce fait, l'interrogatoire des trois premiers suspects appréhendés lors de la Crackdown Operation de jeudi a été reporté à lundi prochain en vue de permettre aux enquêteurs de boucler cet exercice préliminaire.


Par ailleurs, une escouade de limiers de la CID a été constituée en vue de procéder à l'arrestation du tôlier, considéré comme étant la pièce-maîtresse dans cette affaire. Le rôle de ce tôlier, dont les rémunérations tourneraient autour de Rs 45 000 par voiture trafiquée après vol, est considéré comme étant significatif. Dans les milieux des enquêteurs, l'on indiquait dans la journée d'hier que ce suspect recherché est fiché à la police pour d'autres délits et se trouve actuellement en liberté provisoire.
Ce tôlier serait le spécialiste du groupe avec pour mission principale de modifier les numéros de moteur et de châssis des voitures volées et de les remplacer avant de les revendre pour des sommes variant entre Rs 250 000 et Rs 300 000 à des particuliers.
Un autre sujet d'intérêt dans cette enquête policière sur les opérations de ce réseau de voitures volées, en particulier de la marque Nissan, est que des véhicules volés avaient été utilisés dans des cas de "Larceny with Violence" ou autres agressions dans différentes régions de l'île. " À ce stade de l'enquête, il est quelque peu prématuré d'avancer un chiffre sur le nombre de cas qui pourraient être élucidés. Mais les suspects, qui ont été interpellés et qui seront appréhendés à un stade ultérieur, pourraient difficilement nier toute connexion avec ce gang de voleurs de voitures. La preuve formelle est ce trousseau de clés d'au moins une diziane de voitures volées, dont l'une déjà saisie par la police lors de l'opération de jeudi ", indique-t-on de sources proches des enquêteurs.


Entre-temps, une cellule de coordination des multiples cas de vol de voitures depuis ces derniers mois a été constituée. Les limiers de la CID de Port-Louis, de Quatre-Bornes et de Flic-en-Flac ont déjà signifié leur intérêt dans cette enquête vu que des vols de voitures Nissan ont été rapportés dans ces régions. Jusqu'ici Saikat Ally Sayed Hossen, 49, menuisier de son état, et ses deux fils, Nawsheadly Sayed-Hossen, 27 ans et Sheirkhan Sayed Hossen, 25 ans, sont en détention policière alors que trois voitures, soit deux de la marque Nissan et une Mitsubishi, soupçonnée d'avoir été utilisée par des auteurs de cas de vol avec violence, ont été récupérées.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 29/10/2008, 10h55
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
La police démantèle un réseau de voleurs de voitures

La police démantèle un réseau de voleurs de voitures
Un ébéniste et ses deux fils, ainsi qu’un quatrième suspect, ont été interrogés. Ils sont soupçonnés d’avoir volé des voitures, qu’ils auraient modifiées avant de les revendre.

Trois voitures volées ont été retrouvées par les policiers à Plaine-Lauzun. En attendant les conclusions de l’enquête, elles sont garées dans la cour de la «Central Investigation Division» de Piton.La police est sur le point de boucler l’enquête sur les trois voitures volées retrouvées chez un habitant de Plaine-Lauzun jeudi. Ce dernier, qui est le présumé cerveau de l’affaire, et ses deux fils avaient été arrêtés le même jour. Un quatrième suspect a été interrogé hier en présence de son homme de loi. Il avait été arrêté lundi par les hommes du sergent Kailash Derochoonee de la Delta Squad, sous la supervision du surintendant Devanand Reekoye.

Selon la police, le cerveau présumé, Saikat Ally Sayed Hossen, 49 ans, n’en serait pas à sa première arrestation. Il serait d’ailleurs en liberté provisoire pour avoir commis d’autres délits. Les enquêteurs ont identifié une des voitures retrouvées chez les suspects comme ayant été utilisée pour commettre des vols à l’arraché. Les deux autres véhicules retrouvés, d’origine japonaise, avaient fait l’objet d’une déposition pour vol aux postes de police de Piton et de Pope Hennessy, les 5 et 18 octobre respectivement.

Selon une source proche des enquêteurs, les suspects remplaceraient les moteurs et les châssis des voitures avant de modifier leur numéro de série. Ces autos sont ensuite revendues à des clients à environ Rs 300 000 chacune. Une vérification effectuée par des enquêteurs auprès de la salle de transmission, au quartier général de la police, a révélé que les plaques d’immatriculation des véhicules avaient aussi été falsifiées.


A toute vitesse

C’est jeudi, vers 16 h 45, que la Delta Squad, munie d’un mandat de perquisition, fait une descente à Plaine-Lauzun dans une réserve appartenant à Saikat Ally Sayed Hossen, un ébéniste. Lors de la fouille, les enquêteurs découvrent deux voitures. Soupçonnant que les deux véhicules proviennent d’un vol, les enquêteurs emmènent le suspect au poste de police de Triolet pour lui faire subir un interrogatoire. Alors qu’ils sont en route, Saikat Ally Sayed Hossen demande la permission aux policiers d’aller fermer son atelier à la rue Trou-aux-Biches. Arrivés sur place, les enquêteurs voient une voiture noire qui quitte l’atelier à toute vitesse.

Les policiers du poste de police de Terre-Rouge sont tout de suite alertés. Après une course-poursuite, ils appréhendent le véhicule à la station-service Caltex de Terre-Rouge. Deux passagers parviennent à prendre la fuite de justesse. Le chauffeur et le passager qui était assis sur le siège avant sont, quant à eux, arrêtés. Ce sont Nawshedly Syed Hossen et Sheirkhan Ally Syed Hossen, les fils du présumé cerveau. Ils sont conduits au poste de police de Terre-Rouge. Un trousseau de clés, dont celle d’une des voitures volées retrouvées plus tôt, est découvert en leur possession. Les deux individus ne peuvent pas donner d’explication plausible quant à la provenance de ces clés. Et il s’avère que la voiture noire à bord de laquelle ils avaient pris la fuite était aussi un véhicule volé.

Les trois hommes ont été longuement interrogés en présence de leurs avocats respectifs. Les voitures ont été garées dans la cour de la Central Investigation Division de Piton en attendant la fin de l’enquête.




STATISTIQUES

De nombreux cas mais peu de poursuites

■ Lorsqu’un véhicule est déclaré volé, la police vérifie méthodiquement les véhicules en circulation, essentiellement dans les endroits où le délit a été commis. De janvier 2006 à juin 2008, plus de 1 817 cas de vols de voiture ont été rapportés, selon les statistiques de la police. En raison du manque de preuves, seules 860 plaintes ont connu une suite. Durant la même période, une quinzaine de cas ont été soumis au tribunal, parmi les 25 suspects qui ont été poursuivis.






Jonathan RAJARAM
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 14/11/2008, 14h05
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Un gang de voleurs de motos dans le Nord démantelé

Un gang de voleurs de motos dans le Nord démantelé
Plusieurs villages ont subi les frasques d’une bande de «spécialistes» de vol de deux roues. Le cerveau présumé a été arrêté. Ses complices révèlent leur mode de fonctionnement.

Des mobylettes volées avaient été récupérées et ramenées au poste de police d’Abercrombie en 2004. Dans le Nord, les policiers ont depuis peu lancé une vaste enquête. Une enquête de terrain, menée depuis quelque temps sur une série de vols de cyclomoteurs et de motocyclettes dans la région Nord du pays, a abouti cette semaine au démantèlement d’un gang de voleurs. Cette enquête a ainsi mené à quatre arrestations. Mais les enquêteurs prévoient une série d’autres d’arrestations bientôt.

La police recherche actuellement une douzaine d’engins à deux roues dont les suspects arrêtés seraient les voleurs. Cette affaire, dit-on, n’est que le sommet de l’iceberg. Ce gang pourrait avoir sévi dans tout le pays depuis un an et demi.

Depuis quelque temps, il est constaté dans diverses localités du nord du pays, que des cyclomoteurs et motocyclettes sont volés dans des lieux publics. La situation était devenue alarmante, au point que le surintendant de police Megnath Sahai, qui assume actuellement les fonctions de Divisional Commander de la Northern Division, a mis sur pied une équipe spéciale pour traquer ces voleurs.


Le nom du cerveau mentionné deux fois

Cette escouade spéciale de la Northern Divisional Supporting Unit (NDSU), avec à sa tête le sergent Kailash Derochoonee et des Field Intelligence Officers’ menés par le caporal Diva Murday, a réuni des éléments d’information qui lui a permis d’agir.

Elle a débarqué mardi matin au domicile de Juan Donovan Dastrelle Fuvio Gontran, un électricien de 19 ans habitant à Roche-Bois. Ce suspect, longuement interrogé à propos du vol d’une motocyclette à Rivière-du-Rempart, a fini par avouer. Il devait également reconnaître sa participation dans d’autres cas, dans différents villages du Nord et dans la capitale.

Au cours de son interrogatoire, il a incriminé Shezad Ismaël, un électricien de 22 ans habitant la rue Beaugeard, à Port-Louis. Il a dénoncé ce dernier comme étant le cerveau de cette série de vols. Un deuxième suspect, Dinesh Kumar Neermaul, 31 ans, résidant à Roches-Noires, a aussi été arrêté le même jour. Confronté aux diverses accusations, il n’a pas tardé, lui aussi, à passer aux aveux. Le nom de Shezad Ismaël est mentionné une deuxième fois.

Plusieurs opérations policières sont alors montées en vue d’appréhender le suspect Ismaël. Mais ce dernier restait introuvable. Entre-temps, l’équipe de policiers débarque à la cité Ilois, Baie-du-Tombeau. Beesley Jerry Pierre, un électricien de 28 ans, qui ferait partie du gang, est également arrêté.

Beesley Pierre est conduit dans les locaux de l’équipe à Piton pour un long interrogatoire. Cet électricien a avoué avoir «travaillé» avec Shezad Ismaël pour voler plusieurs cyclomoteurs et motocyclettes dans le secteur couvert par la division de Metropolitan Police de la division sud. Il a toutefois nié toute participation dans les cas rapportés pour la région nord.


Déverrouiller avec dextérité

Ce n’est que mercredi matin que le cerveau présumé a été arrêté. Il a accepté sa participation dans seulement un cas à Roches-Noires. Juan Gontran, Dinesh Kumar Neermul et Beesley Pierre ont expliqué en détail le mode de fonctionnement de Shezad Ismaël pour le vol de ces deux roues. Ils le décrivent comme un as de vols de moto. Ses trois complices présumés font ressortir qu’il déverrouillait avec une très grande dextérité les engins à deux roues à l’aide d’une barre de fer et qu’il les faisait démarrer en manipulant les fils de contact.

Leur mission à eux, font ressortir les trois autres suspects, était de repérer les motos pour lesquels Shezad Ismaël avait «passé commande». Le cerveau présumé débarquait alors sur les lieux tandis que ses complices montaient la garde.

Cette enquête est menée sous la supervision du surintendant de police Devanand Reekoye, responsable de la Criminal Investigation Division dans le Nord, et du chef inspecteur Lilram Deeal de la NDSU. La démarche est maintenant de bien cerner l’ampleur de l’affaire.




Vinesen ABEL
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 14/11/2008, 19h25
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Je suis étonné du vol imposant de véhicules .Faut-il croire qu'il y complicité pour une tel envergure!!!!
Réponse avec citation
Réponse

Tags
business, des, moris, voitures, volees

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Ala coma business passer dans moris, ca meme ki touille to fami lor chemin ca. Rocco Discussions Générales 0 13/10/2008 11h20
Exportation de singes : Le business prend de l?essor MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 0 16/07/2007 09h52
Le parcours du combattant pour monte ene business à moris Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 08/06/2007 13h09
L’Oncle Sam ouvre ses portes au business mauricien Dev Discussions Générales 0 21/09/2006 08h10


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 07h19.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com