Ki li meriter ca sadik la? - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 22/06/2008, 13h25
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Ki li meriter ca sadik la?


ATTOUCHEMENTS SEXUELS
À 17 ans, il s’en prend à un enfant de 4 ans

Sa mère lui avait confié la garde des enfants en bas âge de son école pré-primaire. Mais cet adolescent en aurait profité pour abuser de l’un d’entre eux. Il a comparu vendredi au tribunal de Port-Louis sous une accusation provisoire d’attentat à la pudeur.

L’école pré-primaire Happy Kids où les faits se seraient déroulés. Chargé par sa mère de veiller sur des enfants en bas âge, un adolescent aurait abusé de l’un d’entre eux. La victime, âgée de quatre ans, s’est prêtée à un exercice de reconstitution des faits jeudi. Les attouchements auraient eu lieu dans l’enceinte de l’école pré-primaire Happy Kids. Sous le coup d’une accusation provisoire d’attouchements, l’adolescent devrait être de nouveau entendu par la police dans le courant de la semaine.

Les faits se seraient déroulés lorsque la directrice de l’établissement a demandé à son fils de surveiller les enfants durant son absence. Selon les dires de la présumée victime, il se trouvait au premier étage de l’école lorsque l’adolescent s’est approché de lui. Ils auraient échangé quelques mots, avant que celui-ci ne commence à lui faire des attouchements. Celui-ci lui aurait, par la suite, demandé de ne rien dire à personne, en échange de quelques sucreries. « Selon les informations dont nous disposons, il y avait, au moment des faits, plusieurs autres enfants dans l’école, qui attendaient que leurs parents viennent les récupérer. Mais il semblerait qu’aucun d’entre eux n’ait entendu quelque chose », affirme un enquêteur, proche du dossier.

C’est le comportement inhabituel du garçonnet qui aurait attiré l’attention des parents. Interrogé, l’enfant est alors revenu sur les abus sexuels dont il aurait été victime. Le père de l’adolescent aurait immédiatement demandé des comptes à la directrice de l’établissement pré-primaire, avant de consigner une déposition à la police. Selon les dires des parents, craignant pour la réputation de son école, la directrice aurait à plusieurs reprises tenté de les dissuader d’aller de l’avant. Le père du garçonnet de quatre ans a ainsi produit aux enquêteurs des messages que la directrice leur aurait fait parvenir à l’aide de son téléphone portable.

Accompagné de son père, l’enfant a participé à une reconstitution des faits jeudi à l’école. Il a expliqué en détail le déroulement de cet après-midi et a affirmé, une fois encore, avoir été victime d’attouchements sexuels. « L’enfant paraît visiblement très choqué par les récents événements. Il était, lors de la reconstitution des faits, très chétif. Il a fallu que son père lui demande à plusieurs reprises de raconter ce qui lui est arrivé », se souvient un témoin de la scène. Le père et l’enfant ont par la suite été raccompagnés chez eux dans une voiture de police.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 22/06/2008, 21h33
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Comment ouvrir une école maternelle ?

Comment ouvrir une école maternelle ?

Le cadre légal est bien défini en ce qu’il s’agit de l’ouverture d’une école maternelle. Pour l’enregistrement d’un établissement préscolaire les normes à respecter se trouvent dans l’Education Act de 2001.

Elles portent surtout sur le bâtiment, les sanitaires, les meubles et les équipements. Il revient aux inspecteurs du ministère de la Santé de vérifier si ces normes sont respectées. L’inspecteur du ministère de la Santé a aussi pour charge d’évaluer combien d’enfants peuvent occuper le bâtiment.

Si l’inspection se révèle concluante, l’enregistrement est accepté. Le manager doit alors produire son curriculum vitae (CV) et son certificat médical en vue de s’assurer qu’il n’a pas de maladies contagieuses. Mais aucune qualification spécifique n’est exigée.

Les enseignants doivent pour leur part produire leur CV et un certificat médical. Ils doivent obligatoirement être enregistrés au ministère de l’Education et avoir suivi un cours au Mauritius Institute of Education (MIE).

«Une école maternelle reçoit au moins une fois par mois la visite d’un inspecteur», assure Shyam Reedha, senior supervisor de la Pre-school Trust Fund.


Michel CHUI CHUN LAM
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 22/06/2008, 22h06
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Citation:
Les faits se seraient déroulés lorsque la directrice de l’établissement a demandé à son fils de surveiller les enfants durant son absence.
Citation:
Le cadre légal est bien défini en ce qu’il s’agit de l’ouverture d’une école maternelle. Pour l’enregistrement d’un établissement préscolaire les normes à respecter se trouvent dans l’Education Act de 2001.

Elles portent surtout sur le bâtiment, les sanitaires, les meubles et les équipements. Il revient aux inspecteurs du ministère de la Santé de vérifier si ces normes sont respectées. L’inspecteur du ministère de la Santé a aussi pour charge d’évaluer combien d’enfants peuvent occuper le bâtiment.

Si l’inspection se révèle concluante, l’enregistrement est accepté. Le manager doit alors produire son curriculum vitae (CV) et son certificat médical en vue de s’assurer qu’il n’a pas de maladies contagieuses. Mais aucune qualification spécifique n’est exigée.


C'est enn sujet grave et delicat ,c enn faute grave de la directrice de laisser son ecole et c éléves sous la surveillance d'un mineur de 17 ans c'est tres dangereux et n'importe quoi peut arriver ,mo trouver ki a Maurice perna assez d'infrastructure pou bann zenfant tel que des creches municipales comme en Europe avec des assistantes maternelles qualifié nimporte ki capave ouvert enn lecole maternelle sans qualification mo finn deja visite enn lecole maternelle aucun norme pas respecter dans la salle kot bann zenfants eté ti ena enn aquarium electrique mal brancher et medicament beaupére de la directrice sur enn table basse enn visite par mois de l'inspection pas suffisant
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 23/06/2008, 12h53
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par monica__95 Voir le message
C'est enn sujet grave et delicat ,c enn faute grave de la directrice de laisser son ecole et c éléves sous la surveillance d'un mineur de 17 ans c'est tres dangereux et n'importe quoi peut arriver ,mo trouver ki a Maurice perna assez structure pou bann zenfant tel que des creches municipales comme en Europe avec des assistantes maternelles qualifié nimporte ki capave ouvert enn lecole maternelle sans qualification mo finn deja visite enn lecole maternelle aucun norme pas respecter dans la salle kot bann zenfants eté ti ena enn aquarium electrique mal brancher et medicament beaupére de la directrice sur enn table basse enn visite par mois de l'inspection pas suffisant
Mo d'accord avec toi que à Maurice n'importe qui capave faire ene
l'école pré primare sans aucun infrastructures ou connaissance. Dans ca cas du jeune de 17 ans , mo mo ti pou severe avec Directrice l'école , mo ti pou réclame la fermeture définitive de son établissement.
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 23/06/2008, 12h57
Avatar de vanemillie
Sirdar
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: France
Messages: 239
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Mo d'accord avec toi que à Maurice n'importe qui capave faire ene
l'école pré primare sans aucun infrastructures ou connaissance. Dans ca cas du jeune de 17 ans , mo mo ti pou severe avec Directrice l'école , mo ti pou réclame la fermeture définitive de son établissement.
Oui li vrai ki perna un bon infrastructures, lor sa nous pas strict ditou ek li mari sagrinan ek dommaz!
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 23/06/2008, 13h53
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Mais eske CT so premier offence? mo dire non, mais fine decouvert li a temps et mo sure kikenne dans l'environement ti O courant ceki ti pe traversser, mais comme la mere est la diretrice, zote fine electer pou reste trankil pou pa perdu zote boulot.
Na pena la fumee sans difer.
Pauvre Les Happy Kids!!
Rocco
Réponse avec citation
  #7 (permalink)  
Vieux 25/06/2008, 06h54
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Citation:
Posté par Dev Voir le message
Mo d'accord avec toi que à Maurice n'importe qui capave faire ene
l'école pré primare sans aucun infrastructures ou connaissance. Dans ca cas du jeune de 17 ans , mo mo ti pou severe avec Directrice l'école , mo ti pou réclame la fermeture définitive de son établissement.
Bien d'accord avec ta façon de voir cette situation malheureuse car je crois que les responsables d'établissements scolaires pour le pré primaire
n'ont pas suivi de formation qui permet à ceux-ci une gérance parfaite pour le bien des enfants.
Réponse avec citation
  #8 (permalink)  
Vieux 11/08/2008, 13h35
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
DUBREUIL
Un homme nu kidnappe une fillette de 5 ans

Grande agitation dans le village de Dubreuil samedi. De nombreuses personnes étaient dans les rues, cherchant partout une fillette de cinq ans qui avait disparu.

22 h 30 samedi. La grand-mère de la fillette s’aperçoit, en se rendant dans la chambre de celle-ci, qu’elle n’est pas là. Elle alerte tout de suite les voisins. La police est également sollicitée.

En attendant l’arrivée des policiers, des villageois ayant commencé les recherches devaient apercevoir un homme nu qui courait avec la fillette dans les bras. Celle-ci a, par la suite, été retrouvée dans un buisson. Elle a été examinée par le Chief Medical Officer de la police, le Dr Satish Boolell, qui a affirmé qu’elle n’a pas été victime d’agression. Cet incident l’a toutefois traumatisée et elle a été admise à l’hôpital Victoria, à Candos.

L’homme aperçu par les voisins a, pour sa part, été arrêté. La police enquête.
Réponse avec citation
  #9 (permalink)  
Vieux 12/08/2008, 09h14
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Un kidnappeur qui sort de... l’ordinaire

Un kidnappeur qui sort de... l’ordinaire
Il a une soeur de neuf ans et il sera bientôt père... Qu’est-ce qui l’a poussé à enlever une gamine avant d’aller prendre un bain dans une rivière ? Sa mère parle de «move zer»...

Après sa comparution en cour de Moka, ce matin, Beekash Baboolall a été reconduit en cellule policière car il n’a pu verser la caution de Rs 25 000 pour sa remise en liberté.Il a enlevé une fillette de cinq ans, dans la nuit de samedi. Ce sont des voisins qui l’ont découvert, nu, la tenant dans ses bras près d’une rivière.

La mère de l’accusé, employée dans un centre médical, n’arrive pas à croire que son fils a pu commettre cet enlèvement. Elle était au travail à l’heure du kidnapping. Elle se dit convaincue que son fils a été victime d’un «move zer». «Mo garson so latet pa ti la kan linn fer sa. Pa li kinn fer sa. Lespri larivyer ki ti pe apel li.»

Beekash Baboolall est marié depuis deux ans et sa femme devrait accoucher dans deux semaines. Employé comme garde de sécurité dans une compagnie privée, il est issu d’une famille de deux garçons et d’une fille âgée de neuf ans. «Komye fwa monn kit so ser avek li, dit sa mère, e zame li pann fer sa. Mo pa kone kinn rant dan li.»

Arrêté par la police, Beekash Baboolall, 26 ans et habitant Dubreuil, a comparu en cour de Moka sous une accusation provisoire de kidnapping. Dans sa déposition, il a affirmé ne pas avoir conscience de ce qu’il aurait fait dans la nuit de samedi mais l n’a pas encore été examiné par un psychologue. La magistrate a demandé une caution de Rs 25 000 pour sa remise en liberté mais il a été reconduit en cellule policière, faute d’argent.


Soulagement

La victime, «traumatisée», a été admise à l’hôpital de Victoria à Candos la nuit même de son enlèvement. Elle a été examinée par le Chief Medical Officer de la police, le Dr Satish Boolell. Elle n’a pas été agressée sexuellement mais elle aurait reçu des gifles de la part de Beekash Baboolall.

Si elle a été autorisée à regagner sa maison hier, le médecin n’a pas encore décidé quand elle pourra reprendre sa classe de Standard I. Ses proches se disent soulagés qu’elle soit encore en vie. Ils sont reconnaissants du soutien psychologique prodigué à leur fille par le personnel hospitalier. Mais la grand-mère est toujours sous le choc. «Mo pa kone ki sa misye la ti pou al fer ek mo ti zanfan»

Samedi 23 h 30 : la gamine est couchée à côté de sa grand-mère, Kairoun Seerathun, 68 ans, dans la maison de celle-ci. Elle a été confiée à sa grand-mère car sa maman est à Rodrigues et son père est retenu à son travail. Vers minuit, la grand-mère se réveille et constate que sa petite-fille n’est pas dans le lit.

Elle la cherche dans la maison mais en vain. Paniquée, elle sort dans la rue et appelle ses voisins à l’aide. Une trentaine d’habitants du village se réunissent pour chercher l’enfant. Après trois-quarts d’heure, certains d’entre eux aperçoivent la fillette dans une croisée et dans les bras d’un homme nu.

Il s’agit d’un habitant du village, Beekash Baboolall, et la gamine a l’air effrayé. En voyant arriver d’autres personnes, l’homme tente de s’enfuir avec la fillette mais ne pouvant pas courir vite, il la dépose sur le bord de la route avant de prendre ses jambes à son cou.

Encerclé par ses poursuivants, le kidnappeur entre dans la première cour qu’il aperçoit pour se cacher. Mais les villageois ont vite fait de le débusquer. La police, sollicitée, arrive sur place. Entre-temps l’habitant, chez lequel le kidnappeur s’est réfugié, lui prête un pantalon pour cacher sa nudité. Les policiers le conduisent au poste. Ce n’est que le lendemain que ses parents lui ont apporté des vêtements.


«Il était habillé...»

Selon les dires de la fillette, Beekash Baboolall était habillé lorsqu’il l’a enlevée. Puis il l’a emmenée et déposée sur le bord de la rivière Bambous. Ensuite, il s’est dévêtu pour prendre un bain. Après sa baignade, laissant ses vêtements et son portable, il l’a prise dans ses bras pour regagner la route. C’est là que des villageois les ont aperçus.





Jonathan RAJARAM
Réponse avec citation
  #10 (permalink)  
Vieux 12/08/2008, 14h18
Avatar de SISTA
Super Fan RM
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: paris
Messages: 1 742
Envoyer un message via Yahoo à SISTA
Pou bann pervers coumçà ena ne sel sanction !!!!!
Réponse avec citation
Réponse

Tags
meriter, sadik

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 09h48.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com