Violences xénophobes en Afrique du sud - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 09/06/2008, 12h32
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Violences xénophobes en Afrique du sud

« Je préfère rentrer au Congo et y mourir. » La formule de Deo est sans appel. « Pourquoi rester ? Ils ont saccagé ma maison. » Ils, ce sont des Sud-Africains. Des voisins peut-être, des collègues. Le quinquagénaire n'en revient pas : « Tout ça parce que je ne suis pas né ici ! »
Ici, c'est l'Afrique du Sud, la nation Arc-en-ciel. Celle qui a aboli le système de ségrégation raciale de l'apartheid en 1991. Pourtant depuis le 11 mai, les violences xénophobes ont fait 62 victimes. Comme Deo, 35 000 travailleurs immigrés (100 000 selon les ONG) venus de Somalie, du Zimbabwe ou de la République démocratique du Congo, ont fui les bidonvilles. Comme Deo, ils ont perdu leurs biens, leur vie. Celle qu'ils tentaient de mener au Cap, loin de l'insécurité de leur pays d'origine.
Deo campe maintenant en face du commissariat du centre-ville. « Nos frères sud-africains sont en train de nous tuer, l'ONU doit nous rapatrier. » Bijou, elle aussi congolaise, ne veut pas rentrer dans un pays « en guerre ». Elle s'est installée avec son mari et sa fille de 6 mois dans l'un des cinq camps du Cap. Situé à 40 km de la ville, l'endroit compte 3 100 réfugiés. « Je sentais les choses venir, confie Bijou. On nous disait : "On te tuera si tu ne pars pas, Kwere-kwere » - terme dégradant qui désigne les étrangers africains.
La communauté somalienne demande aussi une aide internationale. « Cela fait des années que nous sommes harcelés. On veut rentrer chez nous », s'insurge Abdi. Pourtant, depuis plus de quinze ans, la guerre civile ravage le pays. Au Mozambique, pas de guerre. Mais la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. Il y a deux mois, Alex, 22 ans, a quitté Maputo, la capitale. « Je pensais pouvoir trouver du travail et plus tard rentrer au pays. » Son rêve a tourné court. Le regard fatigué, Alex semble perdu dans l'eldorado qu'on lui avait promis.
A ses côtés, Carlen, zimbabwéen. S'il est choqué de la violence des attaques, l'humour semble le faire tenir. L'oppression, il y est habitué depuis que le président Mugabe a plongé son pays dans la dictature, provoquant l'exil de trois millions de ses compatriotes. « C'est marrant, enchaîne Carlen. Le week-end dernier, c'était la Journée de l'Afrique. » Elle devait célébrer l'unité de l'Afrique et la lutte contre l'oppression. Cette lutte, l'Afrique du Sud pensait l'avoir gagnée il y a quatorze ans en mettant fin à l'apartheid.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 09/06/2008, 12h39
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Violences xénophobes en Afrique du sud: 62 morts et 670 blessés, selon un nouveau bilan

Gianluigi Guercia AFP/Archives¦ Manifestation contre les violences xénophobes, le 24 mai 2008 à Johannesburg


Soixante-deux personnes ont été tuées et 670 blessées en Afrique du Sud au cours de la récente vague de violences xénophobes, a indiqué samedi la police révisant à la hausse un précédent bilan de 56 morts.
"A 6H00 jeudi matin (04H00 GMT), nous avions 62 morts et 670 blessés", a déclaré à l'AFP Sally de Beer, porte-parole nationale de la police, en assurant que la situation restait toutefois sous contrôle.
Selon elle, le bilan s'est alourdi car "certains des blessés sont décédés à l'hôpital". Mais "aucun incident majeur ne m'a été rapporté dernièrement", a-t-elle dit.
La plupart des victimes ont été recensées dans la province du Gauteng, où se situent la capitale économique Johannesburg et la capitale politique Pretoria. Cinquante deux personnes y sont mortes, a précisé Mme de Beer.
La police a procédé à 1.433 arrestations et la grande majorité des personnes interpellées restaient en détention samedi, a-t-elle ajouté.
Le gouvernement avait indiqué jeudi que des tribunaux spéciaux seraient organisés pour juger les auteurs des violences xénophobes.
Des violences xénophobes ont débuté le 11 mai dans un quartier pauvre de Johannesburg avant de se répandre dans toutes les provinces du pays. La situation s'est calmée progressivement depuis la fin de la semaine dernière.
Mais des dizaines de miliers de personnes -- 35.000 selon le gouvernement, 100.000 selon les ONG -- ont fui les bidonvilles par peur de ces attaques.
Une partie des immigrés sont rentrés dans leur pays, le Mozambique ayant ainsi rapatrié plus de 30.000 ressortissants. Les autres se sont réfugiés dans des commissariats ou des centres sociaux, dans des conditions souvent précaires.
Les violences ont été imputées notamment à la frustration des Sud-Africains pauvres, qui attendent toujours 14 ans après la chute de l'apartheid l'amélioration de leurs conditions de vie.
L'Afrique du Sud a beau être la première puissance économique du continent, 43% de sa population vit avec moins de deux dollars par jour et deux adultes sur cinq sont au chômage.
Dans ce contexte les immigrés, en majorité Zimbabwéens et Mozambicains, sont accusés de voler les emplois et de participer à la criminalité.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
afrique, sud, violences, xénophobes

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Navin Ramgoolam, a assisté à la conférence Europe-Afrique MorisPress Nouvelles de l'Ile Maurice 1 10/12/2007 16h27
Ardé, No 1 en Afrique du Sud ZahoOL Discussions Musicales 0 08/04/2007 10h40
Afrique 2015 pour une génération sans sida DJ El-Syd Discussions Générales 0 03/04/2005 15h46


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 12h47.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com