Eski sabres besoin etre ene zarme controller a moris? - Page 6 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #51 (permalink)  
Vieux 03/03/2008, 04h30
Avatar de Noodle
Enflé
 
Date d'inscription: décembre 2007
Localisation: China Town
Messages: 103
Tout le temps mofin penser qui ene jour dimoume a Maurice

pou la guerre a cause de lau. Li parett qui nou pey developer

sans develop ban infrastruture a meme vitesse. Nou commence

ena big problem certain jour a l'aeroport, bientot nou pou ena

problem ek provision electriciter, traffic jam chronic dans Port

Louis etc etc. Et ban touriste continuer augumenter tou les ans!

Ena en projet "Tianli" qui pou comment ene town et probalement

pou employe 34,000 personnes...peutetre chinois! Nou blier

qui chaque etranger qui visite Maurice bisin boire, manger,

baigner etc etc. Nou bizin con nou LIMITE sinon nou pas pou

ena la paix dans nou pays.


Li vrai. Dimoune bizin commence employ bodyguards a Maurice.

Nou pey vin comma Iraq! Bondier, qui pey arrive nou pays. Nou

pas capav vive coumsa. Qui pey arrive nou? Nou ban dirigeant

reste tranquil comment dire qui tou normal. Li etonnant qui larticle

pas mentione qui la police in 'get involved".
Réponse avec citation
Google
  #52 (permalink)  
Vieux 04/03/2008, 10h15
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Fodrer ene fou alle lor ene rampage et touille ene douzaine dimounes are sabres pou ki lotoriter agir.

Rocco


Un sexagénaire agresse son neveu au sabre

Il s’est assis sur une chaise, à l’ombre d’un arbre, à l’entrée d’une petite allée. Maçon de son état, Sardanand Sewram, 36 ans, vient de rentrer de son travail vers midi dimanche. C’est dans un état comateux qu’il quittera les lieux ; son voisin lui a asséné plusieurs coups de sabre.

Le présumé agresseur n’est autre que son oncle, Jugdev Juglall, âgé de 68 ans. Pourquoi en est-il arrivé là ? Il en aurait eu assez de voir Sardanand s’asseoir devant sa porte.

Cela fait trois ans que la victime et sa famille, dont son épouse, Kavita, 33 ans, et ses trois enfants, habitent la même cour que Jugdev Juglall. La maison des Sewram est en tôle et se situe à l’arrière de celle de l’oncle, à Dagotière. Pour y accéder, il n’y a qu’une allée qui passe à côté de la maison des Juglall.

C’est cette allée qui aurait été la source de conflits entre neveu et oncle en février, expliquent d’une même voix, Kavita et la sœur de l’accusé. Kavita ajoute que l’oncle n’appréciait pas non plus qu’ils aient emménagé à côté de sa maison. Elle explique que Jugdev Juglall avait déjà menacé son époux dans le passé. Elle ajoute que l’oncle avait même affirmé qu’il n’avait rien à craindre de la police s’il en venait à agresser Sardanand ayant des problèmes d’ordre mental.

Les larmes aux yeux, Kavita, lâche que son époux est dans un état grave à l’hôpital Jeetoo, Port-Louis. Depuis l’agression, ce dernier est dans le coma. «Dokter pa kone ki pou dir mwa», confie-t-elle en poussant un soupir de désespoir. Elle est entourée de ses proches, devant la maison de sa mère qui se trouve à côté de la sienne.

Kavita prend quelques secondes avant de revenir sur les événements de la veille. Elle raconte que dimanche, son époux Sardanand, qui est maçon, est rentré du travail vers midi. Après une douche et un repas, le jeune homme est sorti prendre l’air et est allé jouer au ballon avec son fils de neuf ans. Après quoi, il s’est assis à l’entrée de la petite allée pour se reposer.


«Mo nek inn trouv li pe bate»

A côté de lui, Sardanand avait une bouteille d’eau, pour se rafraîchir. Kavita se retourne pour regarder en direction de l’arbre : la bouteille d’eau s’y trouve toujours. Alors que son époux se repose, Kavita, elle, discute avec une de ses voisines.

«Mo nek ine trouv li pe bate», se rappelle Kavita, retenant à peine ses émotions. Elle s’est retournée et a vu son oncle, Jugdev Juglall, frappant Sardanand, qui est toujours assis. Elle a alors crié pour que son oncle s’arrête.

Elle croyait qu’il frappait son mari avec un morceau de bois. Mais, en arrivant à côté de lui, elle comprend que c’est avec un sabre que son oncle aurait battu Sardanand. C’est alors qu’elle prend la pleine mesure de l’horreur de la situation. Le fils du sexagénaire est alors arrivé et aurait ramené son père à l’intérieur de la maison. Sans rien dire.

La mère de la victime, Bidwantee Sewram raconte : «Mo ti zenfan inn vinn krie mwa.» Elle habite à une rue de là, dans le même village. Elle explique que dimanche, elle était sortie pour cueillir des brèdes et ramasser du bois et qu’elle était chez elle vers 15 h 45, lorsque son petit-fils, âgé de neuf ans, est entré en trombe dans sa maison. L’enfant, paniqué, aurait annoncé à sa grand-mère que son papa était blessé, sans donner de détails.

«Monn sakouy li pou li leve», explique Bidwantee, l’émotion palpable dans sa voix. Mais son fils ne répondait pas à ses appels, raconte Bidwantee.

Le principal accusé, Jugdev Juglall, a été arrêté par la police. Il a comparu devant la cour de Moka
Réponse avec citation
  #53 (permalink)  
Vieux 04/03/2008, 14h42
Fan RM
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: finlande
Messages: 595
Citation:
Posté par Noodle Voir le message
Tout le temps mofin penser qui ene jour dimoume a Maurice

pou la guerre a cause de lau. Li parett qui nou pey developer

sans develop ban infrastruture a meme vitesse. Nou commence

ena big problem certain jour a l'aeroport, bientot nou pou ena

problem ek provision electriciter, traffic jam chronic dans Port

Louis etc etc. Et ban touriste continuer augumenter tou les ans!

Ena en projet "Tianli" qui pou comment ene town et probalement

pou employe 34,000 personnes...peutetre chinois! Nou blier

qui chaque etranger qui visite Maurice bisin boire, manger,

baigner etc etc. Nou bizin con nou LIMITE sinon nou pas pou

ena la paix dans nou pays.


Li vrai. Dimoune bizin commence employ bodyguards a Maurice.

Nou pey vin comma Iraq! Bondier, qui pey arrive nou pays. Nou

pas capav vive coumsa. Qui pey arrive nou? Nou ban dirigeant

reste tranquil comment dire qui tou normal. Li etonnant qui larticle

pas mentione qui la police in 'get involved".
Exact noodle. Mwa osi sa amerde moi zot nek ziss koz lor nombre tourist ki fine vini é ki zot envie ogmenté encore.
Oken plan pa fer a long terme nek ziss get ban statistik ki saytisfer lizié certain.
Zot kontinié dire twa ki lekonomi p korek.Pourtan pouvoir d'achats nou ban dimoune p ziss béssé,la drogue p ronze nou,la police fine perdi confiance lepep.Delo pa ena assé pou lepep é zot envie encore tourist.
Koma zot croire zot kapav encore cassiette sa la miser la devan lizié tourist.
Ena politicien tou ki pou gagne coute sabre bientot é pa mwa ki pou sorry.
Réponse avec citation
  #54 (permalink)  
Vieux 04/03/2008, 22h09
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par danny Voir le message
Exact noodle. Mwa osi sa amerde moi zot nek ziss koz lor nombre tourist ki fine vini é ki zot envie ogmenté encore.
Oken plan pa fer a long terme nek ziss get ban statistik ki saytisfer lizié certain.
Zot kontinié dire twa ki lekonomi p korek.Pourtan pouvoir d'achats nou ban dimoune p ziss béssé,la drogue p ronze nou,la police fine perdi confiance lepep.Delo pa ena assé pou lepep é zot envie encore tourist.
Koma zot croire zot kapav encore cassiette sa la miser la devan lizié tourist.
Ena politicien tou ki pou gagne coute sabre bientot é pa mwa ki pou sorry.
Daccord ar toi Danny ,mo pas contre le fait qui ena beaucoup touristes moris,mais GM besoin zoué so role la dans ,besoin faire donnant donnant,oui accueillir touristes oui aussi besoin aide ban morisiens lors tous niveaux que ce soit de l'eau ,la mizere et aussi arrete fer hypocrisie avec zarme qui circulé ,qui sanne la pena ene sabre dans so loto azordi pour li protege li contre ban brigands armé de sabres?
Réponse avec citation
  #55 (permalink)  
Vieux 14/03/2008, 12h53
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco


Deux frères arrêtés pour le hold-up du CEB

Louis Clency Beauger et Louis Beauger, deux frères habitant Ste-Croix, sont derrière les barreaux depuis lundi. Ils sont accusés provisoirement de vol avec violence. Le délit a été commis le lundi 10 mars au sub-office du Central Electricity Board (CEB) à la rue Trotter, Beau- Bassin. Ce jour-là, une somme de Rs 192 000 avait été emportée.

C’est sur la base de certaines informations que ces deux suspects ont été arrêtés par des hommes de la Criminal Investigation Division de Beau-Bassin. Le jour du braquage, les malfrats avaient attendu l’heure de fermeture pour passer à l’acte. Sous la menace d’un sabre, les deux caissiers avaient été contraints de leur remettre les Rs 192 000. Cela avant qu’ils ne repartent en direction de Coromandel sur une Honda 100.
Réponse avec citation
  #56 (permalink)  
Vieux 14/03/2008, 16h00
Avatar de vanemillie
Sirdar
 
Date d'inscription: mars 2008
Localisation: France
Messages: 239
Azordi zot tous morisien ena un ti zarme dans zot transport! line vine un necessité car a tout moment kapav ena un panik!
Personne pas senti zot en securité asterla et le pep pas p oze dibouté pou kozé ek agir contre sa ban fléo ki p atak tou ban morisien!!
Réponse avec citation
  #57 (permalink)  
Vieux 14/03/2008, 23h14
Avatar de Noodle
Enflé
 
Date d'inscription: décembre 2007
Localisation: China Town
Messages: 103
Mo ti ecoute ban speech lors fete independence. Nou cause seulement lors

progrer ecomonique durant 40 ans mais nou pas mentione deterioration

'Law & Order' durant sa periode la. Li pena aucun sense si nou ena la

monaie mais pou peur pou mette ene la chaine en or autour nou licou

quand nou marche dans simain especialement a soir. Quand nou tou ine

vine millionaire alors nou pou capav ena bodyguards (preferablement

ban etranger!)
Réponse avec citation
  #58 (permalink)  
Vieux 08/04/2008, 09h34
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
A NEW-GROVE
Quinze individus encagoulés saccagent une maison et blessent une famille
Les agresseurs ont tout brisé à l’intérieur de la maison. Jean Alex Calou, en compagnie d’une proche, ne peut que constater les dégâts causés par cette violence dont la cause n’est pas nette. «Noun zis trouv kinz dimoun pe vini ek sab. Zot inn kraz vit zot inn rant dan lakaz», raconte Sornon Calou, 55 ans, après que sa maison a été saccagée par quinze individus. Ces derniers, encagoulés, étaient armés de sabres et de pistolets, affirme cette femme. Linda Antonio et Sheila Torul, ses deux filles, habitent sous le même toit, avec leur mari. La famille Calou fêtait le baptême de la fille de Sheila quand ces hommes armés ont fait irruption dans leur maison.

Bilan : trois personnes ont été grièvement blessées au sabre et quasiment tous les meubles des Calou ont été détruits. Les quinze hommes en voulaient principalement aux deux femmes. Selon les victimes, ce sont leurs voisins, dont le fils fréquente souvent leur maison, qui aurait envoyé ces hommes pour saccager leur maison.

Linda Antonio dit qu’elle serait déjà morte si elle n’avait pas trouvé refuge dans une chambre. Cette femme de 26 ans a reçu un coup de sabre à la main droite. Le bras gauche de Sheila, 27 ans, sa sœur, a été frôlé par l’arme tranchante. Un jeune homme, ami de la famille a, lui, des traces de coups de sabre au visage. Sa main droite porte de profondes coupures.

Linda Antonio dit que son voisin serait déjà entré chez elle pour chercher à coucher avec elle. La femme dit qu’elle avait refusé toutes ses propositions et c’est pour cela qu’il se serait vengé. Sa sœur, Sheila Torul, donne une tout autre version :la famille Calou aurait prêté Rs 75 000 au présumé commanditaire de l’agression. Elle raconte que le voisin se serait rebellé quand l’heure de rendre l’argent était arrivée.


Baptême des enfants

Interrogé, le jeune homme blessé au visage dit que le voisin s’en serait pris à eux parce qu’il ne voulait pas que son fils fréquente la famille Calou. Il aurait dit à son fils, âgé d’une vingtaine d’années, de ne pas aller chez les Calou. Ce dernier n’aurait pas écouté son père.

La raison exacte de cette agression est, du coup, encore inconnue. La police poursuit son enquête. D’après Linda Antonio, un de ses agresseurs aurait prononcé le nom de son voisin lorsqu’il la frappait au sabre.

Dimanche, aux alentours de 22 heures, la famille Calou est réunie pour fêter le baptême des enfants. Ils sont tous assis dans le salon quand un des leurs aperçoit les individus encagoulés et armés qui se dirigent vers la maison. La porte du salon est fermée. Tous ceux à l’intérieur de la maison cherchent secours. Ils prennent la porte de derrière, ils savent déjà que ces hommes vont venir chez eux.

Ces derniers brisent les vitres de la maison et y pénètrent. Linda Antonio n’a pas le temps d’aller se cacher. Elle voit venir les hommes encagoulés avec leurs sabres à la main. Elle glisse et tombe. Sheila lui vient en aide. Linda reçoit un coup de sabre à la main droite. Sa sœur parvient à la glisser dans une chambre. En ce faisant, un sabre frôle sa main. Une fois dans la chambre, les deux femmes placent un meuble devant la porte pour faire obstacle à leurs agresseurs. Elles placent ensuite une armoire devant la fenêtre pour s’assurer qu’ils n’entrent par là.

Les hommes armés saccagent la maison. Tous les meubles sont démolis. A partir d’un téléphone portable, Linda appelle la police mais les agresseurs ont le temps de s’enfuir. A l’arrivée des policiers, les 15 hommes sont déjà partis. Les blessés sont conduits à l’hôpital.

Avant de venir chez les Calou, ces hommes armés ont frappé le jeune homme, ami de cette famille, dans une croisée. Ce dernier s’apprêtait à aller au baptême. Après ces événements, le voisin qui serait le commanditaire de cette agression, sa femme et sa fille ont quitté leur maison : ils sont introuvables. Leur fils a décidé de rester. Il est du côté des Calou. Il était d’ailleurs chez eux hier.
Réponse avec citation
  #59 (permalink)  
Vieux 18/04/2008, 11h51
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Une dispute conjugale dégénère en bagarre sanglante
Un mari met sa femme à la porte. Elle se réfugie chez ses parents, habitant non loin. Le mari lui demande de revenir mais aurait, avec des complices, agressé le père qui raccompagnait sa fille.

Issa Aumeer Ragoonautsing montre le lieu où les trois assaillants ont asséné plusieurs coups à son frère. Il a fallu l’intervention d’un groupe de voisins pour faire fuir les agresseurs armés. «Letan mo get mo papa, mo ti krwar ki linn fini mor», dit Mehenaz Soojeewon. Son mari, Imran Soojeewon, 25 ans, aurait agressé son père, Muslim Maudarun, au sabre. Gravement atteint au genou, le blessé a été transporté à l’hôpital. Le premier diagnostic du médecin de service fait craindre une paralysie provoquée par la blessure.

Imran Soojeewon aurait mis sa femme Mehenaz à la porte mardi. Cette dernière a trouvé refuge chez ses parents qui habitent à quelques mètres de sa maison conjugale. Mais Imran Soojeewon n’aimait pas que son beau-père, Muslim Maudarun, ait accueilli sa femme. Il soupçonnait ses beaux-parents de s’engager dans la sorcellerie contre lui.

Mercredi, le lendemain du renvoi de sa femme, vers 19 h 30, Imran demande à Mehenaz de revenir chez eux. Muslim Maudarun décide d’accompagner sa fille chez son gendre. Il veut que tout rentre dans l’ordre. Mais, raconte Mehenaz, Imran menace son beau-père dès son arrivée chez lui. La mère d’Imran, son frère et ses deux cousins sont présents.

Imran dit à Muslim qu’il n’aime pas sa présence dans sa maison. La mère d’Imran, dit encore Mehenaz, se saisit d’un bâton et frappe Muslim. Imran, son frère et son cousin se précipitent alors sur Muslim, armés de sabres et de bâtons. Muslim tente de fuir mais, souffrant des reins, il peine. Essayant de sortir précipitamment de la maison des Soojeewon, il atterrit dans un canal. Ses trois poursuivants le rattrapent et le frappent, à coups de sabre, au genou et à la tête.


Colère des habitants

Mehenaz dit avoir supplié Imran, de s’être agrippée à sa jambe, de lui avoir demandé de ne pas faire de mal à son père à la santé fragile. Mais rien n’y a fait, Imran n’a pas cessé son agression, dit-elle. Les frères de Muslim Maudarun, et même des femmes de sa famille, habitant tous à proximité, lui viennent en aide. Abdulhah Maudarun, frère de Muslim, reçoit un coup de sabre au visage et un coup de fer à la tête. Mushirah, la sœur de Mehenaz, est blessée à la main. Yousreen, la femme d’Abdulhah reçoit, elle, un coup violent à la main gauche.

Les voisins se rassemblent aussi, pour tenter de venir en aide à Muslim et à ses proches. Voyant ce grand groupe, les trois individus armés prennent la fuite. Mehenaz découvre son père couvert de sang. Imran se réfugie chez lui, avec ses deux complices présumés. Des volontaires transportent les blessés à l’hôpital Jeetoo.

La police arrive quelques minutes plus tard et arrête Imran et son frère Faraz, connu comme Goulo. Dans un premier temps, Imteeaz Oosir, un cousin d’Imran, n’est pas arrêté. Ce qui provoque la colère des habitants de Vallée-Pitot. La police l’a cependant arrêté un peu plus tard. Tous trois ont comparu devant la cour hier.

Mehenaz raconte que son époux et sa belle-mère la battent fréquemment. Imran est menuisier mais ne travaille plus depuis quelque temps : «Mo misye pa travay. Se mwa ki travay pou soign li. Li rest lakaz li dormi.» Lundi, il avait bien proposé à sa femme de rester à la maison, qu’il irait désormais travailler pour s’occuper d’elle. Mais le lendemain, mardi, il la mettait à la porte.


Sorcellerie

Imran aurait renvoyé sa femme parce qu’elle ne lui a pas donné d’enfant après quatre ans de mariage. Il croyait également que ses beaux-parents pratiquaient la sorcellerie contre lui. Mushirah, la sœur de Mehenaz, se dit persuadée que les trois hommes étaient venus dans le but de tuer leur père. Imteeaz Oosir, le cousin d’Imran, habite Deux-Frères. Mushirah affirme qu’il aurait fait le long trajet jusqu’à Vallée-Pitot pour aider Imran à attaquer son beau-père.

Quand Mehenaz avait rencontré Imran, il était un «autre homme», dit-elle. «Linn bien sanze. Avan, kan mo belmer ti an koler ar mwa, Imran ti pran mo par. Aster, linn sanze. Li nek bat mwa ek fer dominer», raconte cette femme meurtrie.
Réponse avec citation
  #60 (permalink)  
Vieux 19/04/2008, 10h18
Avatar de Noodle
Enflé
 
Date d'inscription: décembre 2007
Localisation: China Town
Messages: 103
Qui gouvernment pey atan? Qui faire dimoune pas leve la voix,

pas protester. Zotte nek amene lopital sans exige qui bizin

ena ene la loi pou control sabres pareil comma ena la loi pou

control ban armes a feu, Li incroyable qui mauriciens accepter

ban attaque horrible coumsa.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
besoin, controller, ene, eski, etre, moris, sabres, zarme

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Eski le vrai Mauricianisme existe a Moris??? Rocco Divers. Miscellaneous. 10 15/09/2008 08h47
Besoin d'aide pour écouter Radio Moris? RadioMoris Divers. Miscellaneous. 62 23/09/2007 15h38
moris besoin main d'oeuvre étrangere pour construction Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 13/10/2006 13h41
besoin d'info sur moris geordie Discussions Générales 0 22/04/2006 15h19
ETRE VOUS FIER D"ETRE MAURICIEN COMME MOI??? Rocco Discussions Générales 20 01/05/2005 10h16


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 12h44.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com