Combien de Mauriciens de 25 à 35 ans se fixent à l’étranger ? - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 08/01/2008, 16h55
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Combien de Mauriciens de 25 à 35 ans se fixent à l’étranger ?

Combien de Mauriciens de 25 à 35 ans se fixent à l’étranger ?

Dr Sam Lingayah dans son article du 3 janvier «Reflections on overseas Mauritians» analyse objectivement les difficultés inhérentes au retour dans le pays natal des Mauriciens qui ont fait carrière en Europe et en Australie. Il souligne les problèmes concrets et les désillusions qu’ont pu rencontrer certains de ceux qui ont tenté l’aventure de revenir après une absence de quelque 20 à 30 ans. Je me faisais la réflexion, à la lecture de son analyse, que les villas IRS (Integrated Resorts Scheme) ou celles plus modestes des Real Estate Scheme (RES) dont 50 projets vont commencer en 2008, pourraient à l’avenir cibler ces amoureux du pays natal qui veulent se retrouver assurés de convivialité, de confort et de sécurité. Les Mauriciens de la diaspora pourraient constituer une partie de la clientèle visée par ces projets.

Il y a un autre volet d’une émigration mauricienne plus récente qui est largement passé sous silence. Il s’agit de cette hémorragie continue de nos jeunes qui ont obtenu de si bons résultats à l’issue de leurs études secondaires qu’ils se qualifient pour des études à l’étranger, grâce à des bourses ou au prix des multiples sacrifices financiers de leurs parents.

La cible la plus exposée à l’émigration et qui sera constamment la plus sollicitée est cette élite intellectuelle du pays qui a eu accès aux études à l’étranger.

Trop nombreux sont ces jeunes entre 25 et 35 ans qui s’établissent à l’étranger alors que le pays manque de cadres et doit trouver sur le marché international les compétences dont nos firmes ont besoin. Dans la conjoncture actuelle avec les nouveaux chantiers qui s’ouvrent dans divers domaines de pointe, la demande pour un personnel hautement qualifié ira grandissante. Si le climat actuel d’accueil, de motivation et de salaires n’est pas activement amélioré, notre république continuera à subir un drain accéléré de ses forces vives et un exode des cerveaux dont elle aura à subir les conséquences.

Voici quelques pistes de réflexion qui nécessitent d’être creusées.

Quand on possède son pays «dans ses tripes», il est plus difficile de le quitter définitivement. En amont, qu’est-ce qui est fait pour construire le mauricianisme dans le cœur des jeunes du primaire et du secondaire ? C’est en s’activant eux-mêmes autour de projets concrets (recherches et réalisations), que les semences de civisme et de fierté du pays s’enracinent dans leurs cœurs. Qu’est-ce qui se fera dans le cadre du 40ème anniversaire du pays le 12 mars 2008 pour éveiller chez eux plus de patriotisme ?

Le millier de jeunes qui «s’exilent» chaque année pour des études dures et exigeantes ont-ils une plateforme de rencontres et d’échanges afin de pouvoir créer des liens et vivre une certaine solidarité entre Mauriciens ? Y aurait-il déjà un site internet qui leur serait dédié et qu’ils pourraient alimenter ?

La demande des pays développés pour une élite professionnelle va en augmentant. Nos diplômés deviennent des candidats de premier choix pour une immigration sélective dans les pays développés. Quelle stratégie et quelles incitations des secteurs publics et gouvernementaux pour faciliter le retour de nos universitaires en les informant des possibilités d’emploi et en leur permettant une insertion positive dans le monde du travail ?

Quelles motivations (exemption fiscale, primes sur un ou deux ans) leur offrir pour encourager leur rentrée au pays ? Il est certain que les étrangers employés pour travailler à Maurice reçoivent des allocations spéciales qui ne sont, en aucune façon, octroyées aux candidats mauriciens ayant les mêmes compétences.

Une fois rentrés au pays, la famille ne suffit plus. Il n’est pas toujours facile de compter sur les amis de collège qui ont évolué de leur côté. Le retour peut s’avérer plus difficile que prévu sur le plan des relations humaines. Quelles structures de rencontres en dehors des discothèques mettre en train afin que les nouveaux arrivés puissent se rencontrer pour échanger, se lier d’amitié ou envisager quelque service social ou sportif en commun ? Cela peut aider, car certains repartent déçus de n’avoir pas réussi une réinsertion positive dans le contexte mauricien

Quelle est la mentalité de ceux qui ont gravi les échelons dans leur profession sans quitter le pays ? Quelle qualité d’accueil réservent-ils à ces nouveaux venus ? Pour certains, il y a une part inavouée de jalousie et une volonté bien nette de les laisser se débrouiller seuls. Quand le chacun pour soi prime, l’ambiance au travail peut décourager ceux qui font face à des murs d’indifférence. Certains de ceux qui étaient revenus s’installer au pays repartent découragés, n’ayant pas trouvé les facilités pour une bonne réadaptation.

La grande rencontre du GOPIO, – Global Organisation of People of Indian Origin – honorée de la présence du Premier ministre de notre pays, réunit cette semaine dans l’Inde des délégués du grand sous-continent indien répartis à travers le monde. Ce sommet annuel révèle la richesse que représente une diaspora qui n’oublie pas son pays d’origine. Pourquoi n’aurions-nous pas en cours d’année un symposium sur la diaspora de nos jeunes universitaires. Où sont-ils ? Que font-ils ? Etablir un répertoire de leurs diverses compétences. S’interroger sur les possibilités qui pourraient leur être offertes pour faciliter leur retour et leur réinsertion.

Notre république a besoin de l’apport de tous, fils et filles du terroir nés sur son sol, qu’ils soient dans le pays ou à l’étranger. Que faire pour que notre diaspora garde des liens de cœur qui vont au-delà de la famille restée à l’île Maurice ? Nos frontières s’en trouveront considérablement élargies, si nos liens d’appartenance et de fidélité sont entretenus avec uneune diaspora qui n’oublie pas ses racines.

Par Monique DINAN


L'express 07/01/2008
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 09/01/2008, 07h04
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Article bien intérressant qui reflète ce qui se passe partout.Combien de personnes quittent leur pays pour faire des études supérieures et dés qu'ils reçoivent leur diplome,préfèrent rester et trouver du travail sur place.Ce n'est pas une question de famille mais plutôt de gain financier.C'est encore ,au gouvernement des pays concernés de faire en sorte que leurs compatriotes soient modivés pour un retour chez eux.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 12/01/2008, 12h42
Labourer
 
Date d'inscription: novembre 2007
Localisation: paris
Messages: 36
Envoyer un message via MSN à difédancité
Citation:
Posté par fergeo Voir le message
Article bien intérressant qui reflète ce qui se passe partout.Combien de personnes quittent leur pays pour faire des études supérieures et dés qu'ils reçoivent leur diplome,préfèrent rester et trouver du travail sur place.Ce n'est pas une question de famille mais plutôt de gain financier.C'est encore ,au gouvernement des pays concernés de faire en sorte que leurs compatriotes soient modivés pour un retour chez eux.
c'est vrai qu'il y a un peude ca ! mais si l'on regarde bien la plupart des persnnes ont une envie d'aller "voir ailleur" : que ce soit pour le manque de travail, les facilités qu'il y a dans certans pays ou tout simplement pour découvrir de nouvelles choses. Mais c'est vrai que la plupart du temps c'est pour le gain financier.
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 13/01/2008, 14h14
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Citation:
Posté par difédancité Voir le message
c'est vrai qu'il y a un peude ca ! mais si l'on regarde bien la plupart des persnnes ont une envie d'aller "voir ailleur" : que ce soit pour le manque de travail, les facilités qu'il y a dans certans pays ou tout simplement pour découvrir de nouvelles choses. Mais c'est vrai que la plupart du temps c'est pour le gain financier.
Je ne donne pas tort à celui qui recherche un emploi dans de meilleures conditions telles quelles soient ;humaines ou financieres.C'est pour cela que j'ai appuyé sur le fait qu'un gouvernement qu'il soit mauricien ou autre doit faire en sorte que les personnes ayant étudié à l'étranger reviennent au pays pour partager leurs connaissances et en faire profiter les autres restés sur place!!!!!
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 13/01/2008, 16h41
Avatar de SISTA
Super Fan RM
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: paris
Messages: 1 742
Envoyer un message via Yahoo à SISTA
Citation:
Posté par fergeo Voir le message
Je ne donne pas tort à celui qui recherche un emploi dans de meilleures conditions telles quelles soient ;humaines ou financieres.C'est pour cela que j'ai appuyé sur le fait qu'un gouvernement qu'il soit mauricien ou autre doit faire en sorte que les personnes ayant étudié à l'étranger reviennent au pays pour partager leurs connaissances et en faire profiter les autres restés sur place!!!!!
Sauf erreur de ma part, ceux qui obtiennent une bourse du gourvenement mauriçien sont engagés à retourner travailler au pays pendant au moins 5 ans !
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 13/01/2008, 20h06
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Citation:
Posté par SISTA Voir le message
Sauf erreur de ma part, ceux qui obtiennent une bourse du gourvenement mauriçien sont engagés à retourner travailler au pays pendant au moins 5 ans !
Merci pour cette précision et il est plus normal que les personnes,ayant profité de tels avantages,contribuent au bien-être de leur pays.
Réponse avec citation
  #7 (permalink)  
Vieux 13/01/2008, 20h17
Labourer
 
Date d'inscription: novembre 2007
Localisation: paris
Messages: 36
Envoyer un message via MSN à difédancité
Citation:
Posté par SISTA Voir le message
Sauf erreur de ma part, ceux qui obtiennent une bourse du gourvenement mauriçien sont engagés à retourner travailler au pays pendant au moins 5 ans !
a oui c vré javé pa pensé a ca !
Réponse avec citation
  #8 (permalink)  
Vieux 07/02/2008, 21h35
Avatar de chassman
Manev
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: FRANCE
Messages: 9
Salut,
Moi ca fait 9 ans que je suis parti. Pourquoi : y avait pas de place pour moi à l'université de maurice et je voulais poursuiver mes études.
Grace à dieu aujourd'hui je suis titulaire d'un bac+3, je suis cadre dans une entreprise et j'ai un bon salaire...
Je ne renie pas mes origines moi qui vient d'un petit village qui fût par un temps considéré comme défavorisée et je me moque de ce que les autres pensent de moi, ce qui m'importe c'est que mes parents soient fier de leurs fils et que je puisse les aider si besoin.
Pourquoi tant de jeunes ne reviennet pas; à mon sens c'est parce qu'ils trouvent dans un pays qui n'est pas le leur des entreprises qui les jugent pour leur compétences et pas pour leur origines...
Réponse avec citation
  #9 (permalink)  
Vieux 08/02/2008, 16h33
Fan RM
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: finlande
Messages: 595
Citation:
Posté par chassman Voir le message
Salut,
Moi ca fait 9 ans que je suis parti. Pourquoi : y avait pas de place pour moi à l'université de maurice et je voulais poursuiver mes études.
Grace à dieu aujourd'hui je suis titulaire d'un bac+3, je suis cadre dans une entreprise et j'ai un bon salaire...
Je ne renie pas mes origines moi qui vient d'un petit village qui fût par un temps considéré comme défavorisée et je me moque de ce que les autres pensent de moi, ce qui m'importe c'est que mes parents soient fier de leurs fils et que je puisse les aider si besoin.
Pourquoi tant de jeunes ne reviennet pas; à mon sens c'est parce qu'ils trouvent dans un pays qui n'est pas le leur des entreprises qui les jugent pour leur compétences et pas pour leur origines...
Chassman telman bokou RM koma twa é bien compran seki to fine resenti é fine fer twa kit tizil
Kan moris pou reussi compran ki dan so larc en ciel pa tou couler p senti li a laise.
Dernier visite dan tizil ine fer mwa compran
ki sa pa p ale pour le mieu.
Réponse avec citation
  #10 (permalink)  
Vieux 14/02/2008, 15h30
Avatar de tipailleenqueue
Manev
 
Date d'inscription: janvier 2008
Messages: 3
1984 A ZORDI : FER COMPTE 24 ANS KI mo fine kitte moris mo pays , mo tizil. Raison familiale principalement.Mo fini mo SC mo arrive ici dans ène pays ki mo pa conné. Mo mama remette moi l'école (lycée). 2 années scolarité. Mentalité pas pareil mais mo fine bien intégré,avec parci parla ène ti racisme mais mo envoye promener. Mo faire apprenti boulangerie patisserie pendant 2 1/2 ans. Diplome en poche mo travaille. bien payé. mo marié . mo faire 16 ans dans boulangerie artisanale(mo pas content industriel).la boutique fermée. avant licenciement , mo passe concours administratifs. Mo réussi. astère mo fonctionnaire depuis 8 ans et mo bien . pendant ce temps mo écoute RM on net . Mo envoie sms mo famille qui fine reste moris. mo mama ki fine faire moi vini , fine retourne moris pou retraite. pou mo retraite mo pou retourné oussi mais pas capave parceki mo ène fonctionnaire francais et govt mtian dire moi choisir mo camp. pou regagne carte mtian, mo bizin renonce nationalité française et mo perdi mo travail.mo n choix est fait a contre coeur mais MO RESSE ENE CREOLE MAURICIEN
cela dit mo pas interesse moi a la politique. c'est pas ma tasse de thé.

EN TOUT CAS SAINT VALENTIN N'A PAS DE FRONTIERE. BONNE FETE A TOUS ET TOUTES
Réponse avec citation
Réponse

Tags
ans, combien, fixent, l’étranger, mauriciens

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
investissemnt étranger en hausse à Moris Dev Nouvelles de l'Ile Maurice 0 18/10/2006 08h41
Internet : téléphoner de Maurice à l’étranger pour zéro sou Dev Discussions Générales 0 28/09/2006 13h18
Doit-on accorder le droit de vote aux Mauriciens vivant à l’étranger ? ZahoOL Discussions Générales 23 25/09/2006 17h53
combien membres éna radiomoris eddytamby Discussions Générales 3 11/11/2005 13h02
Combien ca pése mirella Discussions Générales 17 06/10/2005 21h12


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 04h26.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com