Un des 7 pêchés capitaux : la gourmandise :) - Recettes - Page 2 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #11 (permalink)  
Vieux 06/11/2007, 22h20
Supervisor
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: England
Messages: 423
Citation:
Posté par nicomauricien Voir le message
mo laisse toi faire rémarque alors sa pa pou servi moi grand choses ptdrrrr lol
Ptdr allez on arrête on s'éloigne du topic c'est pas bien lol.

Parler pour ne rien dire, et ne rien dire traduit des pensées, des paroles imprononcées...
Réponse avec citation
Google
  #12 (permalink)  
Vieux 06/11/2007, 22h21
Couper Cannes
 
Date d'inscription: décembre 2006
Messages: 83
Citation:
Posté par Scheherazadex Voir le message
Ptdr allez on arrête on s'éloigne du topic c'est pas bien lol.

Parler pour ne rien dire, et ne rien dire traduit des pensées, des paroles imprononcées...
ouai c vrai lol bon on arret
allé
Réponse avec citation
  #13 (permalink)  
Vieux 06/11/2007, 23h01
Supervisor
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: England
Messages: 423
Riz fricassé

Préparation : 10 mn
Cuisson : 20 mn + cuisson du riz

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 3 volumes de riz basmati de préférence
- 1 c à s de graines de cumin
- 1 bâton de cannelle
- 3 clous de girofle
- 3 capsules de cardamome
- 1 oignon coupé pas trop fin
- 2 c à s d'huile

  • Lavez le riz et mettez le dans une casserole ou le rice cooker avec 4volumes d'eau. Attention, ne le mettez pas sur le feu tout de suite.
  • Mettez l'huile à chauffer dans une casserole ou une poêle. Une fois bien chaude, jetez-y l'oignon. Juste avant que l'oignon ne commence à bien dorer, ajoutez tout le cumin, cardamome, clous de girofle et cannelle et laissez cuire en remuant très fréquement pendant 5 mn à feu vif.
  • Retirez du feu et ajoutez ce mélange au riz qui attend patiemment depuis tout à l'heure. Mélangez bien ces épices au riz : l'eau prendra une belle couleur marron très claire.
  • Mettez le riz à cuire comme vous avez l'habitude de procéder !
Et après tout ça, le meilleur accomagnement c'est le Tan Doori Voilà voilà, c'était la recette sagement piquée à Maman
Réponse avec citation
  #14 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 09h21
Avatar de zotsaaa
Fan RM
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 580
“ki ti kui lontan” ?

Recettes oubliées. Malika Kallichurn est allée à la chasse de ces saveurs qui ont déserté nos cuisines. Du “chatini dal” au “tossé” en passant par le “kat kat manioc”, c’est notre patrimoine culinaire qu’elle a consigné dans “Manzé Lontan”.
Un jean qui pend. Une silhouette camouflée sous une blouse ample. Si Malika Kallichurn est une gourmande, cela ne se voit pas du tout.

Rien chez elle de la caricature des personnes qui ont un rapport intime avec la cuisine. Ni embonpoint. Ni rire gras. Ni un petit quelque chose qu’elle grignoterait de temps en temps.

Elle n’a pas non plus le débit onctueux de certains convaincus de la gastronomie, qui parlent de recettes comme d’une société pour initiés. Ceux qui n’admettent pas que l’on dévie d’un iota d’une prescription culinaire. Ceux qui calibrent les dosages à la goutte près, tellement ils ont peur de tout rater.

Malika Kallichurn, c’est dans les vye caraille qu’elle est allée retrouver de quoi nous faire saliver. Celles couvertes de suie, de l’époque où le feu marchait au poukni. Où le frigo était un luxe. Où les enfants s’usaient les dents sur des sucres d’orge.

Trois ans à interroger des gens, à se faire un réseau de délices. Pour aboutir à la publication de son troisième opus : Manze Lontan, incursion dans la mémoire gustative des Mauriciens. Un livre tout en couleurs et en saveurs, relevées par les photos de Christian Bossu-Picat.

C’est en le feuilletant que nous écoutons l’auteur tourner les pages de sa vie. Raconter comment, quand elle a fait un bon petit plat, du genre de ceux qu’il faut mariner la veille, et laisser mitonner longtemps, elle n’a plus envie de manger. Qu’elle a l’estomac noué par l’anticipation des commentaires, voire des grimaces des convives. Un plaisir qui, s’il est partagé à table, est très exclusif dans son étape de préparation.



“Il y a des
recettes qui
étaient en train
de s’effacer de la
mémoire des
gens parce que
cela faisait
longtemps qu’ils
n’avaient pas
mangé ces plats”.




Propreté frisant la maniaquerie. Il lui faut un plan de travail nickel. En cuisine, Malika ne tolère aucune présence. Gare à celui ou celle qui s’aventurerait à lui glisser ne serait-ce qu’une suggestion. Il serait vite prié de quitter les lieux.

On la sent entière et exclusive, cette célibataire qui précise trois fois en deux phrases qu’il ne faut surtout pas lui demander son âge. A tel point qu’après trois rappels, on commence sérieusement à s’intéresser à la question.

Est-ce là une blessure à vif qu’elle veut faire oublier ? Une appréhension du temps qui passe ? Peu d’éléments de réponses filtreront dans le décor formel de la réception de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) à Curepipe.

Entre deux coups de fil – Malika est assistante à la réalisation à la station nationale – c’est à petites cuillérées qu’elle se livre. Avec des soupirs quand on prononce les mots fast food. Ceux auxquels “il faut bien avoir recours quand on n’a pas le temps. Vous savez, ce sont ceux qui donnent des conseils, ceux qui disent de manger moins sucré, moins salé, qui appliquent le moins ce qu’ils disent”.

A mots couverts, la jeune femme esquisse une existence relativement linéaire. A la limite aussi fade que ses recettes semblent sur papier, délicieuses et parfumées. Ingrédients de base de sa vie : sa famille. Elle, quatrième de cinq enfants, cite sa mère, ses deux frères et ses deux sœurs. “tout le monde met la main à la pâte chez moi, même mes frères”. Elle dévoile à peine une enfance passée d’abord à Riche -en Eau, avant de se poser à New-Grove, où elle réside toujours.

Malika ajoute à cela une once généreuse des années d’adolescence passées au Collège de Lorette de Curepipe. Là où elle optera pour Food & Nutrition en HSC. “Je m’y sentais à l’aise”. La cuisine devient l’espace d’expression rêvé de cette nature calme et taciturne. “C’est l’époque où tout était si simple. La journée était planifiée d’avance”.

Non, on ne l’a pas particulièrement poussée. Non, elle n’aidait pas spécialement sa mère à cuisiner pour la maisonnée. C’est véritablement quand elle doit pratiquer ses plats en prévision des examens, que Malika découvre cet universde sensations.

Depuis, elle se dit portée vers la fusion. “Bien sûr, pas n’importe quel mélange”. mais de ceux qui font saliver. Petit test : avez-vous testé la cinquantaine de recettes qui se trouvent dans votre livre. “Presque toutes”, répond-t-elle avec honnêteté. C’est que notre regard est tombé en arrêt devant la friture de larves de guêpes. Commentaire spontané de l’auteur : “c’est désagréable”. Ce qui n’est pas contraire à sa démarche. Celle de consigner par écrit des recettes oubliées, avant qu’elles ne se perdent complètement. “Il y a certaines qui étaient en train de s’effacer de la mémoire des gens parce que cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas mangé ces plats”.

Patiemment, Malika a jeté des ponts dans ces mémoires. Elle qui dans la vie jette des ponts entre l’événement et le téléspectateur. Quand on lui demande comment elle est arrivée à la MBC, la jeune femme parle de hasard. Celle d’une petite annonce à laquelle elle a répondu. Cela fait onze ans maintenant que Malika court les plateaux, assistant le réalisateur des dossiers télé du mercredi, les retransmissions de cérémonies religieuses ou de spectacles. “Dan sa travay la ena ler komanse pena ler fini”.








Aline GROËME-HARMON
Réponse avec citation
  #15 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 11h20
Supervisor
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: England
Messages: 423
Citation:
Posté par zotsaaa Voir le message
Depuis, elle se dit portée vers la fusion. “Bien sûr, pas n’importe quel mélange”. mais de ceux qui font saliver. Petit test : avez-vous testé la cinquantaine de recettes qui se trouvent dans votre livre. “Presque toutes”, répond-t-elle avec honnêteté. C’est que notre regard est tombé en arrêt devant la friture de larves de guêpes. Commentaire spontané de l’auteur : “c’est désagréable”. Ce qui n’est pas contraire à sa démarche. Celle de consigner par écrit des recettes oubliées, avant qu’elles ne se perdent complètement. “Il y a certaines qui étaient en train de s’effacer de la mémoire des gens parce que cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas mangé ces plats”.
La friture de larves de guêpes ? C'est du vocabulaire de journaliste en rapport avec le contexte ou soit c'est vrai ?! Ö
Réponse avec citation
  #16 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 11h59
Avatar de brunoyaka
Sirdar
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: Paris
Messages: 282
nik mouss zonn
Réponse avec citation
  #17 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 13h41
Supervisor
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: England
Messages: 423
Citation:
Posté par brunoyaka Voir le message
nik mouss zonn
huh? Wot do u mean?
Réponse avec citation
  #18 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 14h16
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Citation:
Posté par Scheherazadex Voir le message
La friture de larves de guêpes ? C'est du vocabulaire de journaliste en rapport avec le contexte ou soit c'est vrai ?! Ö
Non c'est pas du vocabulaire de journaliste,c'est vraie,j'ai la recette quelques part dans un livre de recette.
Réponse avec citation
  #19 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 15h00
Supervisor
 
Date d'inscription: octobre 2007
Localisation: England
Messages: 423
Red face

Citation:
Posté par monica__95 Voir le message
Non c'est pas du vocabulaire de journaliste,c'est vraie,j'ai la recette quelques part dans un livre de recette.
Hmmmh... Appétissant xD
Réponse avec citation
  #20 (permalink)  
Vieux 07/11/2007, 17h12
Couper Cannes
 
Date d'inscription: décembre 2006
Messages: 83
mo j'aurai aimer mangé mine frire qu'est ce que c'est bon sa miame miame
Réponse avec citation
Réponse

Tags
capitaux, des, gourmandise, péchés, recettes

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
RECETTES DE MAURICE !!!! kinsou Discussions Générales 354 30/09/2013 23h32
La gourmandise pou coute toi tres cher mon cher! Rocco Discussions Générales 4 13/01/2007 12h21
Les 7 péchés de la capitale Dev Discussions Générales 2 24/09/2006 20h28
Recettes de Gato Manioc DJ El-Syd Discussions Générales 3 07/09/2005 10h27
LES RECETTES DE MAURICE CLASSEES kinsou Discussions Générales 34 20/01/2005 16h03


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 11h40.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com