Arche de Zoé - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 30/10/2007, 08h22
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Arche de Zoé

Que penser dans la situation que certaines personnes se sont mises au Tchad.Y a-t-il eu un manque de communications entre les deux parties concernées,plus de transparence aurait elle arrangé car le pays n'autorise pas l'adoption?Peut-on jouer avec lavie d'enfants à ce point?Peut-on déraciner ceux-ci sans réfléchir aux conséquences sur leur bien et leur identité car ils ne sont pas à même de comprendre cet évènement qu'ils subissent?
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 30/10/2007, 09h44
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Entre le fait de protéger les enfants surtout dans la région du Darfour, et essayer de faire une adoption non déclarée, il y a un monde de différence. Certaines personnes sont sincères alors que d'autres ont fait un "business" pour de l'argent.Affaire à suivre???
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 30/10/2007, 10h56
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Darfour-arche De Zoé

Je suis du même avis que Dev,encore une fois c'est des enfants... des innocents qui subissent.....



Le Darfour, l'enfer sur Terre.....4 années de guerre civile. Les enfants sont particulièrement touchés , un enfant y meurt toutes les 5 minutes. Une association l'Arche de Zoé a décidé de réagir et prévoit d'évacuer en tout 10 000 enfants sur l'europe et l'Amérique du Nord.La permière évacuation concernera la France qui devrait accueillir au moins 1000 enfants avant le 30 octobre.Les enfants qui seront évacués auront moins de 5 ans et seront orphelins de père et de mère.Ces enfants ne seront évacués que si une solution viable à long terme est mise en place et en l'occurence, en France, il s'agit de familles d'accueil .
http://archedezoe.free.fr/

http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-971925,0.html
http://www.sauverledarfour.org/
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 30/10/2007, 11h28
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Cinq questions sur l'Arche de Zoé

Cinq questions sur l'Arche de Zoé 1 Quelle est l'origine de l'Arche de Zoé ? Zoé, c'est le prénom d'une orpheline du tsunami. Pompier volontaire dans le Val-d'Oise, Eric Breteau crée une association au lendemain du raz-de-marée de décembre 2004. Ses statuts, déposés en préfecture de Paris le 13 juin 2005 et que « le Parisien » et « Aujourd'hui en France » se sont procurés, ne mentionnent que deux responsables. Lui, présenté comme « cadre dirigeant », et Stéphanie Lefebvre, « directrice adjointe » d'une association loi de 1901 dont le nom n'est pas précisé. Sur son site, l'Arche de Zoé revendique être « un refuge pour les enfants », mobilise « des volontaires de tous horizons » et use des subventions et dons recueillis dans les zones sinistrées d'Indonésie : mise en place de « camps temporaires » à Banda Aceh puis d'un village pour enfants, organisation de l'accueil et de l'opération en France d'un petit garçon estropié... En 2006, Eric Breteau évalue ses besoins annuels à 658 000 . Il en a réuni alors 70 000, via un système de parrainage. A l'époque, les soutiens à l'Arche de Zoé sont nombreux, de l'hôpital d'Eaubonne, où l'enfant est opéré, à la caserne d'Argenteuil, où travaille Breteau, en passant par des amateurs de 4 x 4 ou des employés d'Air France. L'ancienne championne de ski Carole Montillet et le pilote Hubert Auriol répondent à l'appel.

2 Qui en sont les membres ? « Aujourd'hui, l'Arche de Zoé, c'est deux responsables, un président et une secrétaire générale et une cinquantaine de bénévoles actifs », détaillait Stéphanie Lefebvre, secrétaire générale et trésorière (voir nos éditions du 26 octobre). Les mêmes sentiments soudent les deux « piliers » de l'association et leur entourage : la conviction qu'une « petite » ONG a autant de légitimité à intervenir qu'une « grande » et qu'ils ont fait leurs preuves ; l'indignation face à ce qu'ils qualifient « d'incapacité » de « la communauté internationale » à agir au Darfour, où l'association décide d'orienter son action après « un voyage de repérage » d'Eric Breteau. Le 28 avril, un communiqué annonce une « opération d'évacuation des orphelins du Darfour ». Il est y question de 10 000 enfants, orphelins de moins de 5 ans, « au statut de réfugié de guerre » - puis de 1 000 enfants. L'Arche de Zoé assure qu'elle peut disposer sur place d'équipes « composées de médecins, d'infirmières, de sapeurs-pompiers ».

3 Comment l'ONG trouve-t-elle soutiens et argent ? Au printemps, l'association multiplie les annonces de l'opération sur les forums de discussion sur Internet. Elle utilise ceux d'ONG reconnues, notamment en matière d'adoption. L'ambiguïté est alors totale. Ainsi, début mai, la mission adoption de Médecins du monde et plusieurs antennes d'Enfance et familles d'adoption (EFA) sont interrogées par des familles sur le projet. La première saisit la justice pour faire retirer son logo, utilisé sans son accord. La seconde ferme l'accès de l'Arche de Zoé à ses groupes de discussion. En août, France Terre d'asile met en garde à son tour contre « les dangers d'une initiative fantaisiste ». Malgré cela, plus de 300 familles, dont certaines disposent d'un agrément d'adoption, répondent aux sollicitations. Leur participation à l'opération est fixée à 2 400 €, le budget total de « l'évacuation » à 550 000 €. Des réunions à Paris et en province sont organisées, avec le soutien d'avocats et de juristes, chargés de « préparer le statut juridique » des enfants à leur arrivée en France. Le 17 juillet, une autre association loi 1901, le Collectif des familles pour les orphelins du Darfour (Cofod), voit le jour. La date de « l'évacuation » des enfants est fixée au 25 octobre. Les familles « d'accueil » ne sont prévenues de l'opération que quarante-huit heures à l'avance.

4 Comment l'opération s'est-elle organisée au Tchad ? Arrivés à Abéché à partir du 9 septembre, les membres de l'association se donnent d'abord « deux mois pour rassembler les enfants et les évacuer ». Sur place, sous le nom de Children Rescue, ils équipent une grande bâtisse dans le centre-ville comme « centre de soins ». Ils multiplient les déplacements par avion dans la zone. D'abord avec ceux de l'armée française à au moins trois reprises. Ensuite avec un appareil acheté sur place 50 000 €. Le pilote belge arrêté dimanche les conduit notamment à Adré, où les enfants sont sélectionnés. Les « attestations fournies par les chefs des villages darfouris » sont censées certifier qu'il s'agit bien d'orphelins. Pour le retour en France, l'Arche fait appel à la compagnie espagnole Cargoleasing, qui affrète le Boeing, loué 165 000 € pour une « évacuation médicale ». Le 22 octobre, l'aviation civile tchadienne délivre une autorisation de survol et d'atterrissage à cet avion en vue d'une « évacuation sanitaire ».

5 Comment les autorités ont-elles été alertées ? En France, la première mise en garde lancée par le ministère des Affaires étrangères date du 25 mai. L'inquiétude porte alors sur « l'action d'intermédiaire qu'elle entendait jouer en matière d'adoption sans être habilitée ». C'est d'ailleurs sur cet aspect que la justice est saisie une première fois, le 9 juillet, puis le 24 octobre, soit vingt-quatre heures avant l'arrestation de l'équipe sur le tarmac d'Abéché. En revanche, on ignore toujours comment les informations ont circulé entre la France et les autorités tchadiennes.


Pascale Egré, avec Daniel Pestel et Olivier Sureau

Le Parisien , mardi 30 octobre 2007
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 30/10/2007, 12h13
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Merci Dev pour ces compléments d'information sur l'arche de Zoe .Ceux-ci nous font connaitre un peu mieux cet association.Malheureusement,la sitution au Tchad reste d'actualité et se complique davantage.C'est triste de voir la cupidité de certaines personnes au détriment d'enfants innocents.De tels agissements doitvent être pour le bien de ceux-ci et non pour soi même.
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 30/10/2007, 14h58
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
16 Européens inculpés au Tchad en attente de transfert

à la une ABÉCHÉ (AFP) - 30/10/07 15:20
Arche de Zoé: 16 Européens inculpés au Tchad en attente de transfert

Seize Européens inculpés à Abéché, dans l'est du Tchad, d'"enlèvement de mineurs", "escroquerie" ou "complicité" dans l'enquête sur la tentative controversée de transport de 103 enfants en France par l'Arche de Zoé, devaient être transférés mardi, probablement à N'Djamena. Evènement

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué mardi à Paris qu'il n'y avait pas à sa connaissance de "décision prise sur l'inculpation" des Français accusés d'enlèvement d'enfants par la justice tchadienne mais seulement des "incriminations" signifiées par le procureur.

"Nous comprenons qu'il y a eu des incriminations qui ont été signifiées par le procureur" mais "actuellement il n'y a pas de décision prise sur l'inculpation, et c'est au juge d'instruction qui sera chargé de l'affaire qu'il appartiendra de retenir les chefs d'inculpation", a déclaré la porte-parole du ministère Pascale Andréani lors d'un point de presse. Le ministère tchadien de la Justice avait auparavant affirmé que 16 Européens avaient été inculpés à Abéché, dans l'est du Tchad, d'"enlèvement de mineurs", "escroquerie" ou "complicité" dans l'enquête sur la tentative controversée de transport de 103 enfants en France par l'asociation l'Arche de Zoé.

Parmi eux figurent neuf Français, des membres de l'association française Arche de Zoé et trois journalistes.

Plusieurs dizaines de personnes se sont réunies mardi matin devant le palais de justice d'Abéché, gardé par les forces de l'ordre, pour manifester leur colère à l'égard des 16 Européens et des deux Tchadiens également inculpés. "Ce sont des voleurs, des tueurs", a dit un manifestant. "La France est complice, la colonisation c'est fini", a lancé un autre.

Neuf Français - des membres de l'association française Arche de Zoé et trois journalistes - ont été inculpés lundi soir d'"enlèvement de mineurs en vue de compromettre leur état civil"et d '
"escroquerie", a confirmé mardi le procureur d'Abéché Ahmat Daoud.

Les sept Espagnols de l'équipage de l'avion qui devait transporter jeudi les enfants en France, ainsi qu'un sous-préfet et un chef de quartier tchadiens, sont poursuivis pour "complicité". Une journaliste de l'AFP a pu voir les Européens, abattus, dans une pièce du palais de justice où ils ont passé la nuit. On ignorait dans l'immédiat où se trouvaient les deux Tchadiens.

Les membres de l'association portaient des t-shirts "Children Rescue", du nom de l'opération controversée d'"évacuation" des enfants montée par l'Arche de Zoé, et des pantalons de sapeurs-pompiers français. Les hôtesses de l'air espagnoles étaient au bord des larmes.

Ces personnes attendaient mardi leur probable transfèrement à N'Djamena, à 700 km plus à l'ouest. Le Conseil supérieur de la magistrature tchadien avait décidé lundi de les transférer dans la capitale "pour des raisons de sécurité", selon une source judiciaire.

Un pilote belge, qui a acheminé une partie des enfants à Abéché depuis la frontière tchado-soudanaise, est pour sa part en garde à vue depuis dimanche à N'Djamena dans l'attente lui aussi d'une éventuelle inculpation.

Dès mardi matin, l'Espagne a manifesté son "désaccord" avec l'inculpation de ses ressortissants et demandé leur libération.

Paris, qui s'était vivement désolidarisé dès jeudi de l'opération de l'Arche de Zoé, n'a pas réagi depuis l'inculpation. La France a annoncé que ses ressortissants impliqués répondraient "de leurs actes au Tchad", suscitant les protestations de l'opposition socialiste qui a réclamé qu'ils soient jugés sur le sol français.

Depuis jeudi,N'Djamena a accusé les responsables de l'opération d'"enlèvement" et "trafic" d'enfants. Le président tchadien Idriss Deby Itno s'est même demandé s'ils entendaient "vendre" les enfants "aux ONG pédophiles", ou bien "les tuer et enlever leurs organes".

Mais de premières voix se sont élevées pour mettre en garde contre toute tentative de récupération politique de cette affaire par le régime de N'Djamena, alors que le déploiement d'une force européenne est attendu prochainement dans l'est du Tchad, frontalier du Darfour (ouest du Soudan) en proie à une guerre civile.

Les responsables de l'Arche de Zoé assurent que les autorités françaises ne leur ont jamais clairement interdit de mener leur opération. Ils ajoutent avoir voulu "sauver de la mort" des "orphelins" du Darfour. Après avoir estimé que la plupart des 103 enfants étaient originaires du Tchad, l'Unicef, qui les interroge avec d'autres agences humanitaires à l'orphelinat d'Abéché, a finalement déclaré mardi ignorer s'ils "sont ou non orphelins et d'où ils viennent".

La justice française soupçonne l'Arche de Zoé d'avoir tenté de servir d'intermédiaire illégal dans le domaine de l'adoption et a ouvert la semaine dernière une information judiciaire.
Réponse avec citation
  #7 (permalink)  
Vieux 01/11/2007, 09h16
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
De femmes tchadiennes manifestent à Abéché contre le "trafic d'enfants"

De femmes tchadiennes manifestent à Abéché contre le "trafic d'enfants"

Plusieurs centaines de femmes ont manifesté mercredi matin à Abé-ché, dans l'est du Tchad, contre le "trafic d'enfants" et la France, pointée du doigt dans l'affaire de l'Arche de Zoé, selon une journaliste de l'AFP. "Non à la traite négrière! Non au trafic d'enfants!", ont scandé ces manifestantes dans l'enceinte du gouvernorat de la ville.
"Nous voulons que les responsables soient jugés à Abéché", a expliqué l'une d'elles. "C'est à cause de la France qu'on manifeste".
Le gouverneur d'Abéché Touka Ramadan a pris la parole, en présence du ministre de l'Intérieur Ahmat Mahamat Bachir, pour assurer que les autorités françaises n'avaient "rien à voir" avec la tentative de l'association française Arche de Zoé de transporter en France 103 enfants de la région. "Le gouvernement fran-çais et le gouvernement tchadien sont solidaires dans cette affaire", a-t-il lancé à la foule.
"Ce sont les membres de Children Rescue et leurs complices qui sont les seuls respon-sables", a ajouté le gouverneur.
La manifestation était encadrée par la police et les participantes se sont ensuite dispersées à sa demande.
Certaines ont lancé des pierres contre des journalistes étrangers. Neuf Français des membres de l'association et trois journalistes, les sept Espagnols de l'équipage de l'avion qui devaient transporter le 25 octobre les enfants en France et que deux Tchadiens sont poursuivis. - AFP
Réponse avec citation
  #8 (permalink)  
Vieux 01/11/2007, 09h21
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Citation:
Posté par fergeo Voir le message
Merci Dev pour ces compléments d'information sur l'arche de Zoe .Ceux-ci nous font connaitre un peu mieux cet association.Malheureusement,la sitution au Tchad reste d'actualité et se complique davantage.C'est triste de voir la cupidité de certaines personnes au détriment d'enfants innocents.De tels agissements doitvent être pour le bien de ceux-ci et non pour soi même.
Qui croire dans cette histoire "les médias" "les politiciens" ou l' association, j'écoute les infos a ce sujet et jessaye de comprendre, il y a la famille de ce medecin membre de l'association pére de famille qui ce pose des questions sur le sort de leurs fils qui risque la prison et 20 ans de travaux forcer s'il est juger au Tcad.....cette famille adoptive qui a verser 2000 euros pour aider l'association et veut comprendre et avoir des explications et qui ne croit pas avoir été abuser par l'association l'arche de Zoé !!!

à la une Paris (AFP) - 01/11/07 13:47

Arche de Zoé: presque tous les enfants disent avoir au moins un parent
La quasi-totalité des 103 enfants que l'association Arche de Zoé a tenté d'emmener en France le 25 octobre disent avoir au moins un parent et venir de la "région frontalière entre le Tchad et le Soudan", selon un communiqué d'organisations humanitaires internationales publié jeudi.

La mobilisation en faveur des 3 journalistes détenus au Tchad dans l'affaire de l'Arche de Zoé a reçu l'appui du Président Sarkozy mercredi soir, avant la visite samedi sur place d'une délégation de Reporters sans Frontière et de l'agence Capa.

"Le coup de téléphone de Nicolas Sarkozy au président tchadien change la donne", a indiqué jeudi à l'AFP Robert Ménard, président de Reporters sans frontières. "S'il demande leur libération, c'est sans doute qu'il se dit qu'il va avoir un écho favorable", espère-t-il.

"Les entretiens menés pendant plusieurs jours avec ces 21 filles et 82 garçons âgés de 1 à 10 ans (...) suggéreraient que 85 d'entre eux proviennent de villages de la région frontalière entre le Tchad et le Soudan, situés dans les zones de Adré et Tiné (localités frontalières)", affirment le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l'Unicef.

"Au cours des conversations que les travailleurs humanitaires ont eu avec eux, 91 des enfants se sont référés à un environnement familial constitué d'au moins une personne adulte qu'ils considèrent comme un parent", ajoutent les organisations dans ce communiqué publié à Abéché (est du Tchad). "Les entretiens se poursuivent avec les douze autres" enfants, précisent-elles.

L'association française Arche de Zoé, dontdes responsables sont inculpés et écroués au Tchad, affirme que les enfants sont des "orphelins" du Darfour, région de l'ouest du Soudan frontalière du Tchad, en proie à une guerre civile.

Nicolas Sarkozy a demandé mercredi soir, lors d'un entretien téléphonique avec le chef de l'Etat tchadien Idriss Déby Itno, "la libération dans les meilleurs délais des journalistes français détenus à Abéché" aux côtés des membres de l'Arche de Zoé, a annoncé l'Elysée. "Le président Déby lui a indiqué qu'il ferait tout son possible pour les libérer", a précisé le porte-parole de la présidence David Martinon dans un communiqué.

Lors de cet entretien téléphonique, le président de la République a demandé à son homologue tchadien "la libération dans les meilleurs délais des journalistes français détenus à Abéché (est du Tchad), dans le respect de la législation tchadienne", a précisé M. Martinon.


Dix-neuf personnes (neuf Français, sept Espagnols, deux Tchadiens et un Belge) sont inculpées et écrouées au Tchad pour avoir tenté d'emmener en France 103 enfants de la région frontalière Tchad-Soudan. L'association française Arche de Zoé les présente comme des orphelins de la province soudanaise du Darfour.

Parmi les neuf Français arrêtés figurent trois journalistes : Marc Garmirian, reporter de l'agence Capa, qui a fait un reportage critique sur les activités de l'Arche de Zoé dont une partie a été diffusée lundi, Jean-Daniel Guillou, photographe de l'agence Synchro X, et Marie-Agnès Peleran, journaliste à France 3 Méditerranée, qui était en "congé humanitaire de solidarité", selon sa chaîne.

Le Quai d'Orsay avait annoncé mardi avoir saisi le président tchadien du cas des journalistes arrêtés. Le directeur de cabinet de M. Déby, Mahamat Hissène, a laissé entendre sur RFI que les journalistes pourraient être élargis s'ils prouvaient qu'ils agissaient dans le cadre de leur activité professionnelle et non en tant que membres de l'association.

La polémique a enflé ces derniers jours en France. Paris a affirmé que les inculpés français répondraient de leurs actes au Tchad. Des accords judiciaires entre les deux pays ouvrent la possibilité d'un procès en France.
Réponse avec citation
  #9 (permalink)  
Vieux 01/11/2007, 15h12
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Qui croire est la question que chacun de nous se pose car dans une telle situation chaque personne donne une version favorable pour soulager sa conscience.Espérons que cette malencontreuse affaire trouve une solution car cela retombe sur la confiance pour d'autres associations qui militent pour le bien-être des personnes dans le besoin.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
arche, zoé

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 16h05.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com