News de France - Page 7 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #61 (permalink)  
Vieux 14/01/2009, 09h15
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Bilan d'un an de Sarkozy: révolution silencieuse autour de l'immigration

Créé le 24.12.08 | Mis à jour le 26.12.08 à 13h08



POLITIQUE - L'année 2007 a été marquée par la naissance d'un ministère de l'Immigration. En 2008, Brice Hortefeux est parvenu à imposer des mesures sujettes à polémique...

S'il est bien un domaine dans lequel Nicolas Sarkozy a innové, c'est celui de l'immigration. Pour la première fois de son histoire, en 2007, un gouvernement français s'est en effet vu doté d'un ministère de l'Immigration et de l'identité nationale. L'année 2008 restera comme celle de la révolution tranquille, avec le rythme qu'ont pris les reconduites à la frontière d'immigrés en situation irrégulière et ce qui ressemble à un ancrage dans les mentalités de la notion d'immigration choisie.

Au cœur du dispositif, un homme: le ministre Brice Hortefeux, «qui, par son style, a contribué à apaiser le débat sur l'immigration», commente Thierry Mariani. Contacté par 20minutes.fr, le député UMP qui fut rapporteur de la loi relative à la maîtrise de l'immigration estime que «cette politique a pris son rythme de croisière, avec des résultats certains».

Les quotas et l'immigration choisie


En juillet dernier, pourtant, un rapport de la commission Mazeaud mettait à mal la «politique des quotas». Faouzi Lamdaoui, alors secrétaire national du PS à l’égalité la diversité et promotion sociale, estimait de son côté qu'il fallait substituer «à la vision défensive et répressive de la droite» une approche positive basée sur «la relance du co-développement» et une «fermeté accrue envers les filières et les employeurs de clandestins».

En réalité, les
quotas existent de fait. Thierry Mariani explique que «des accords sont signés avec les pays émetteurs, qui définissent un plafond de cartes de travail attribuées». Dans un même temps, avec la définition des secteurs professionnels à pourvoir en priorité, le député annonce que «l'immigration choisie» est en marche.

Une «politique du chiffre» décriée par Stéphane Le Foll, eurodéputé socialiste, estimant que les «centres de rétention sont surpeuplés avec tous les risques que cela comporte», en référence notamment à l'
incendie du centre de Vincennes, en juin dernier.


Une politique exportée en Europe


Qu'importe, pour Thierry Mariani, l'approche française, «tant décriée à l'époque, est aujourd'hui reprise dans toute l'Europe.» Et quand on lui demande s'il ne s'agit pas d'une reprise des préconisations de l'extrême droite d'il y a quelques années, il s'agace: «Mais si ça c'est la politique du FN, alors Zapatero c'est un nazi!» Une façon de dire que «l'Espagne s'apprête à durcir significativement sa politique d'immigration».

C'est l'Espagne, cependant, qui a été la plus dure à convaincre lors de la signature du
pacte européen sur l'immigration. Le pays avait alors fait modifier ou supprimer plusieurs points, notamment le contrat d'intégration et ses obligations imposées aux candidats. Des obligations qui, côté français, passent désormais par l'apprentissage de la langue de Molière et des «valeurs de la République».

L'appel d'offres sur les centre de rétention

Mais le débat reste vif sur bien des points sur le territoire national. Si Thierry Mariani se félicite que le gouvernement ait fait adopter la
directive retour par le parlement européen, la gauche et les ONG restent mobilisées sur les centres de rétention. C'est d'ailleurs sur ce point que Brice Hortefeux a connu son seul vrai camouflet en 2008.

Sous couvert de «briser une scandaleuse situation de monopole de la Cimade», selon Thierry Mariani, le ministre a en effet, en août dernier, lancé un
appel d'offres afin que d'autres associations puissent intervenir dans les centres et dispenser leurs conseils aux «retenus» quant à leurs droits. Un appel annulé par le tribunal administratif de Paris le 30 octobre, devant l'inquiétude des organisations face à la «stricte neutralité» réclamée et devant le risque de mise en concurrence nuisible à leur action.

Des inquiétudes aujourd'hui de nouveau de mise, puisque le ministère a relancé le
même appel d'offre, dénoncé par la Cimade comme un «simulacre», proposé «sans concertation» et dans les mêmes termes que le précédent. Thierry Mariani, lui, prévient: «en 2009, et face à la crise mondiale, la France, comme tous les autres pays, n'aura pas d'autres choix que de durcir ses positions en matière d'immigration.»
Julien Ménielle


Réponse avec citation
Google
  #62 (permalink)  
Vieux 14/01/2009, 09h16
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Brice Hortefeux tire sa révérence, les associations ne le regretteront pas

Créé le 13.01.09 | Mis à jour le 13.01.09 à 15h50



Le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux, le 18 décembre 2008 à l'aéroport du Bourget/Mehdi Fedouach AFP/Archives






IMMIGRATION - Le ministre a dressé son bilan, marqué par un record d'expulsions dénoncé par les organisations...
Brice Hortefeux serait en passe de quitter le ministère de l'Immigration. L'occasion pour lui de dresser son bilan. Celui de l'année 2008, mais aussi de ses vingt mois à la tête d'un ministère dont il a essuyé les plâtres. Premier chiffre: 45.000, comme le nombre d'étrangers en situation irrégulière reconduits à la frontière sous son mandat.

Pour la seule année 2008, le ministre a
dépassé ses objectifs avec 29.796 «éloignements» sur les 26.000 prévus. Une performance qui permet au ministre de se voir décerner le titre de «Stakhanov de l'expulsion» par l'association RESF, qui rappelle au passage que le «ministre de la peur» est le «recordman du nombre d'enfants placés en rétention (242 en 2007 dont 80 % de moins de 10 ans)».


Mais pour Brice Hortefeux, la «véritable rupture» est à chercher ailleurs. Ce qu'il faut retenir, selon lui, c'est qu'un tiers de ces retours étaient volontaires. Une affirmation sujette à caution, les détracteurs du ministre affirmant qu'un très grand nombre de ces retours volontaires concerne des Roumains et des Bulgares, motivés par les aides financières à l'éloignement, mais reviennent plus tard en France.

Ce à quoi Brice Hortefeux répond qu'«il n'y a pas de bonnes et de mauvaises reconduites» et que «la loi s'applique à chacun, qu'il soit Européen ou Africain». Et que, depuis juin 2007, 29.472 migrants illégaux ont également été refoulés avant leur entrée sur le territoire français. Depuis la création du ministère de l'Immigration, c'est donc au total 45.500 personnes qui ont été empêchées de pénétrer sur le territoire français.

Basse besogne et pression politique

Pour
France terre d’asile, le ministre s'est ainsi «acquitté (...) d'une mission très idéologique» visant à rassurer la partie de l'opinion publique «la plus frileuse, la plus proche de l'extrême droite, la plus hostile à la diversité et la convaincre que l'immigration était sous contrôle».

La
Cimade déplore de son côté que les principes d'«humanité, dialogue, équilibre» mis en avant par le ministre n'aient pas été mis en œuvre. L'organisation rappelle par ailleurs que «le ministre a exercé une pression considérable pour obtenir la signature d'accords entre la France et plusieurs Etats africains afin que ceux-ci acceptent plus facilement l'expulsion de leurs propres ressortissants».

L'intégration en panne

Concernant le volet intégration de sa politique, Brice Hortefeux a concédé un bilan moins flatteur. Mais pour sa défense, il a plaidé que «19 mois n'ont pas suffi à solder 30 ans d'échec». Et il assure que la machine est désormais en marche avec notamment 104.000 contrats d'accueil et d'intégration signés pour 2009.

Charge à son successeur, dont les associations attendent unanimement un «changement de politique», de reprendre le flambeau. Pour le Parti communiste français, «peu importe le ministre, le ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale doit disparaître». C'est cependant bien Eric Besson, transfuge de la maison socialiste, qui devrait remplacer Brice Hortefeux lors du
prochain remaniement. Ce dernier prenant du galon, avec une promotion aux Affaires sociales.
Julien Ménielle avec agence


Réponse avec citation
  #63 (permalink)  
Vieux 07/05/2009, 10h11
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Une Française poursuivie pour avoir aidé son concubin sans papiers

Une Française poursuivie pour avoir aidé son concubin sans papiers

Créé le 06.05.09 à 19h13 | Mis à jour le 06.05.09 à 19h23
JUSTICE - Son concubin n'avait plus de papiers depuis plus de deux ans. Parce qu'elle l'a aidé, Jennifer Chary encourt jusqu'à cinq ans de prison...
Elle devait se marier le 11 avril à Dijon, il sera expulsé vers le Maroc le 2 avril. Elle, c'est Jennifer Chary, une dijonnaise de 23 ans qui a aidé un réfugié marocain, son concubin, sans en avoir le droit. La jeune française comparaîtra lundi 9 mai pour «aide au séjour irrégulier» de l'homme avec qui elle partageait sa vie depuis 10 mois, M'Hamed Naïmi. L'association Les Amoureux au ban public dénonce une «criminalisation de la vie amoureuse» tandis que de leur côté, la Cimade et Réseau Education sans frontières en appellent ce mercredi à l'opinion publique. Les deux associations organiseront une manifestation devant le tribunal correctionnel de Dijon le jour où Jennifer Chary comparaîtra. Elle encourt jusqu'à cinq ans de prison et 30.000 euros d'amendes.

M'Hamed Naïmi est arrivé en France en 2006. Depuis, il n'a jamais renouvelé son titre de séjour de six mois. Le jeune homme âgé de 24 ans a été interpellé le 16 mars dernier, puis placé en centre de rétention de Lyon jusqu'à son expulsion le 2 avril.

144 personnalités reprennent le flambeau


Très vite, l'histoire de Jennifer Chary est devenue un symbole de l'aide aux migrants sans papiers. Cité en exemple par le collectif Les Amoureux au ban public lors d'une conférence de presse de presse fin avril, qui avait alors parlé de "criminalisation de la vie amoureuse" par les pouvoirs publics, le cas de Jennifer Chary a permis de médiatiser ce que l'on connaît maintenant sous le nom d'«entraide humaine». Ce mercredi, une liste de 144 personnalités ayant aidé un réfugié ou prêtes à le faire, reprenait le flambeau dans les pages du journal satirique «Siné Hebdo».

Le 7 avril, Eric Besson soutenait qu'en «65 années d'application de la loi, personne en France n'a jamais été condamné pour avoir seulement accueilli, accompagné ou hébergé un étranger en situation irrégulière.» Sur son site, le Gisti (Groupe d'information et de soutien des immigrés) affirme le contraire et produit une liste de 29 condamnations ou poursuites de «délinquants solidaires» ayant apporté leur aide aux sans-papiers. L'association Les Amoureux au ban public assure elle avoir été contactée par quelques 2000 couples rien qu'en 2008.

R.G avec agence


Réponse avec citation
Réponse

Tags
france, news

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Ki News? christian1 Discussions Musicales 0 05/06/2007 12h57
News de Vikash... Ticia Divers. Miscellaneous. 5 30/03/2007 19h18
Good news, mosafu Discussions Générales 9 13/01/2006 14h11
News du Séga Ramaye Discussions Générales 1 28/08/2004 17h12
Good News,Good news Lewis Nadal Divers. Miscellaneous. 2 12/08/2004 19h42


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 20h01.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com