L'anarchie a la prison de Beau Bassin - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 03/03/2007, 08h34
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
L'anarchie a la prison de Beau Bassin

Si aujourd'hui tous banne institutions dans beze et dimounes faire ceki zote envie, C parceki nous ene ene system politique ENFANTIN, na pena continuation dans okenne projets.
Apres chaque election, tou dimounes dehors et lote regime mette so propre dimounes.
Rocco

L’enfer continue en prison
Les rôles s’inversent. Ce sont les détenus qui exercent un contrôle sur les gardiens. Mauvais fonctionnement dans l’administration, instabilité à la direction, ingérence politique et prisonniers plus violents sont les maux des prisons.

Prisonniers ou gardiens, tous se disent victimes. par Deepa BHOOKHUN & Bernard SAMINADEN

Cela fait plus d’un mois qu’un gardien affecté à la prison de Beau-Bassin a fait un rapport sur un détenu car il le soupçonnait d’avoir de la drogue en sa possession. L’ordre de fouiller sa cellule se fait toujours attendre. «L’ordre ne vient pas et ne viendra probablement pas. Que voulez-vous que je fasse ?» demande-t-il, désabusé.

On croyait que la situation dans les prisons s’était arrangée, mais force est de constater que le problème reste entier. Drogue, violence, sexe, indiscipline, révolte. Depuis l’agression du surintendant des prisons, Hemindralall Bhunjun, revendiquée hier par un groupe de 35 anciens détenus qui se font appeler Groupement d’intervention des prisonniers mauriciens, les gardiens vivent dans l’angoisse. Ils sont de plus en plus nombreux à prendre des congés de maladie.

Ceux qui revendiquent l’agression de Hemindralall Bhunjun se justifient en disant qu’ils ont réglé son compte au chef de la Prison Supporting Squad (PSS) parce que ses membres «bat nou, sodomiz nou ek met matrak ar nou».

Qui sont donc les vraies victimes, les gardiens ou les détenus ? «PSS bate», disent les prisonniers. Par réaction, ils s’en prennent à leurs gardiens, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la prison.

Les gardes-chiourmes répliquent «bizin bate» parce que le comportement des détenus «est insupportable. Ils sont trop conscients de leurs droits et n’obéissent plus». Qui tranche entre ces deux groupes ? En temps normal, c’est l’administration. Mais il y a un problème de fonctionnement au sein de cette dernière. Ses hommes ne voient pas le commissaire des prisons et ne l’entendent pas. Les détenus si. Résultat ? Les rôles sont inversés et le contrôle psychologique est exercé par les prisonniers. La réponse à ce problème est de faire appel à la PSS. Et les détenus répondent à la violence par la violence. Cela devient un cercle vicieux.

S’y ajoute l’instabilité à la tête des prisons. Roody Lutchmaya, nommé commissaire des prisons en 1967, restera à son poste pendant 22 ans jusqu’à sa mort en 1989 malgré la mutinerie de 1979. Il est remplacé par son adjoint Deepak Bhookhun qui y restera dix ans avant d’être invité à prendre une retraite anticipée à la suite de l’évasion de Rajen Sabapathee en 1999. Ramakrishna Brojmohun sera lui en poste quatre ans mais prendra la porte de sortie à la suite d’incidents violents. Après lui, arrive Bill Duff. Cette instabilité a forcément des répercussions dans le fonctionnement de la prison. «Il n’y a pas de politique cohérente concernant la gestion. En sus de cela, il y a beaucoup d’ingérences politiques», confie un haut gradé.

Il a peut-être mis le doigt sur le problème. Le centre de désintoxication Lotus a été rouvert pour aider à la réhabilitation des drogués. Paradoxalement, ceux condamnés pour des délits de drogue n’ont pas droit à la remise de peine. Ils ne travaillent plus, ne pratiquent plus le sport et sont oisifs. Ils s’adonnent donc à la drogue, la sodomie et se sont donnés pour mission de rendre la vie dure à ces gardiens qu’ils ne respectent plus. L’enfer continue donc.






Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 03/03/2007, 08h36
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
BLESSÉ À L’ACIDE
Un «groupement» revendique l’agression du SP Bhunjun
Le Groupement d’intervention des prisonniers mauriciens affirme qu’il veut faire payer à ceux qui le «méritent» les problèmes que les détenus connaissent en prison.

Le Groupement d’intervention des prisonniers mauriciens a également menacé Prem Raddhoa. par Nicolas ATCHIANE

«Bizin enn dimoun ki pey sa kalite linzistis ki nou pe pase la.» La voix de l’homme qui résonne sur l’enregistrement parvenu au Central Criminal Investigation Department hier matin serait celle d’un membre du Groupement d’intervention des prisonniers mauriciens (GIPM). Et ce groupement, fait-il ressortir, veut faire payer à ceux qui le «méritent» les problèmes que rencontreraient les détenus en prison. Le surintendant des prisons (SP) Hemindralall Bhunjun aurait fait partie de ces «cibles». C’est pour cela qu’il aurait été agressé à l’acide mardi, à Pont-Fer, Phœnix.

L’officier aurait donc été victime d’un règlement de comptes. Il se serait, en effet, fait des ennemis, notamment en découvrant le stratagème de Roger de Boucherville et en y mettant un terme. Selon les renseignements obtenus par l’express, au niveau du centre pénitentiaire, le SP Hemindralall Bhunjun serait parvenu, à partir de la fouille dans la cellule de ce détenu de 67 ans, le 9 janvier, à «kas bann nik (NdLR : clans de dealers) dan prizon». Une certaine quantité de psychotropes, de semences de gandia, de l’héroïne, ainsi que de l’argent et des cartes SIM avaient été découverts.

Cette mesure, ainsi que l’installation de jammers (appareils servant à brouiller les ondes téléphoniques), en décembre dernier, aurait accru la colère des barons de la drogue, ceux à l’intérieur des prisons étant, dès lors, dans l’incapacité de communiquer avec leurs fournisseurs. «A cause de ces appareils, les barons de la drogue avaient du mal à communiquer avec leur fournisseur, à partir de leur téléphone portable», explique un gardien.


Un obstacle à éliminer

«Certains prisonniers ne pouvaient plus se procurer de l’héroïne. Même certains gardes-chiourmes, soupçonnés de faire passer de la drogue, étaient fouillés dès leur arrivée à la prison», poursuit le garde-chiourme. Le SP Bhunjun était donc devenu un véritable obstacle. Il fallait l’éliminer.

Depuis l’agression dont a été victime ce dernier, les enquêteurs de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) essaient de confirmer ou d’infirmer, après enquête, la plausibilité de cette thèse. Ils se penchent actuellement sur l’enregistrement qu’ils ont reçu hier et qui fait mention d’une bande organisée composée d’ex-détenus et de personnes voulant aider les prisonniers.

«Nou finn fer grupman intervension pou bann prizonie morisien (GIPM). Nu ena kontak en deor prizon ek dan prizon… Zot kone ki kalite bate prizonier gagne? Li vre nou finn fer kouyonad se pou sa ki anvoy nou dan prizon. Me pa anvoy nou laba pou bat nou ek sodomiz nou. Met matrak ar nou. Bizin enn dimun ki paye sa kalite linzistis ki nou pe pase la. Bann ex prizonie ek bann dimoun ki anvi donn koudme. Nou anviron a 35 mamb. Finansierman ousi nou bien for. Nou finn viktim ladrog. Nou finn vir boukou avek baron ladrog. Se bann la ki finans nou», explique l’homme qui s’exprime, sur la bande, sous le couvert de l’anonymat.

Il affirme que l’agression du SP Bhunjun est un règlement de comptes car c’est le chef de la Prison Security Squad. L’agression, dit-il, a été exécutée par des membres du GIPM. Avant de terminer, il a aussi mis en garde le chef de la MCIT, Prem Raddhoa. «Ou kapav fer Raddhoa kone ki dan dis zour, so rapor pou pase ousi…»

Interrogé quant à cette menace, le surintendant Prem Raddhoa a préféré ne pas faire de commentaire. Nous apprenons toutefois qu’un «informateur» était dans les locaux de la Criminal Investigation Division de Curepipe, hier.





Des détenues prennent quatre gardiennes en otages

Une douzaine de détenues de la prison des femmes ont séquestré quatre gardiennes de la prison, jeudi soir. Cette révolte était due au fait que les détenues croyaient qu’il y avait parmi elles une policière affectée au National Security Service en civil, venue les espionner. La prise d’otages a duré une heure avant que la Prison Supporting Squad n’intervienne. Un informateur de l’extérieur a prévenu les détenues que la police était présente dans l’enceinte de la prison, jeudi, en raison de l’enquête sur l’agression du surintendant Bhunjun. Malgré les brouilleurs de portables installés, les prisonnières arrivent toujours à utiliser leurs mobiles, car elles ont réussi à mettre ces brouilleurs hors service.

Des sources à la prison affirment également que beaucoup de ces détenues souffrent de problèmes gynécologiques. Elles cachent leurs portables dans leurs vagins pour éviter qu’ils ne soient confisqués lors des fouilles.

Ces prisonnières, dont des étrangères, ont été transférées au Correctional Youth Centre à Barkly, hier, en attendant qu’une solution à leur sujet soit trouvée.

D. B.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 05/03/2007, 15h37
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Mutinerie 1979 en prison, mo ti ena ene camarade so papa qui ti dans SMF, li raconté couma ban la fine bat ban fouteur désordre
enfin trop dure pour raconte zot ki zot fine fer.
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 05/03/2007, 19h27
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Kand ou roule ene institution avec baton, souvent li rebondi contre oumeme, tine mette Bill Duff dehor pou infiltrer ene proteger, voila le resultat.
Ena ene mot ki appel re-habilitation, C domage banne responsables pencore tanne ca mot la.

Rocco
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 07/03/2007, 08h06
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Ala ene lote victime encore, na pena okene system humanitaire dans prison, to traite zote ene facon, zote reagir pareil.
Mo deplore Tit for Tat.
Rocco


Un deuxième membre de la Prison Security Squad agressé

“Mo pou touy twa ek tou bann gard PSS.” Ce sont les menaces proférées par un ex-détenu à un membre de la Prison Security Squad (PSS) avant de l’agresser en plein centre de Port-Louis, hier. Cette scène s’est déroulée tout près de la Mauritius Housing Company (MHC), vers 14 h 30, devant plusieurs témoins.

C’est grâce à l’intervention d’un policier que l’un des agresseurs a été maîtrisé avant d’être conduit au poste de police. Gowtam Ramtohul, le membre de la PSS, s’est rendu par la suite à l’hôpital Jeetoo pour recevoir les premiers soins.

Il raconte sa terrible mésaventure. “J’étais à Port-Louis en compagnie de mon épouse lorsque cette agression a eu lieu.” Avant de poursuivre son récit, il confie que ses collègues et lui ont déjà fait, il y a quelque temps, l’objet de menaces de la part de certains prisonniers.

Le jour de l’agression, dit-il, il s’était rendu à la MHC pendant que son épouse faisait du lèche-vitrines. “Lorsque je suis sorti du bâtiment pour aller la rejoindre, je me suis retrouvé face aux deux hommes.” Tous deux sont, selon Gowtam, des ex-détenus de la prison centrale de Beau-Bassin. L’un d’entre eux, dit-il, s’est emparé d’un cutter qu’il avait dissimulé dans la poche de son pantalon et a proféré des menaces à son encontre.

Pendant ce temps, le deux-ième homme s’est mis derrière lui et l’a tiré par son T-shirt. “C’est à ce moment-là que je suis tombé”, poursuit Gowtam. Alors que son agresseur lui infligeait des coups de poing au visage, Gowtam, à l’aide de son casque intégral, essayait de se défendre. “Letan boug la ti pe donn mwa coudpoin, so kamouad ti pe ris mo t-shirt.” Pendant ce temps, raconte-t-il, les passants s’étaient massés autour d’eux sans réagir. “Letan mo fam finn truv sa, li finn ale rod led avek enn lapolis ki ti dan le paraz. Letan gard la ti pe vini, mo finn reissi tini boug la. Lerla, so complis finn gagn letan sove. Sa lager la finn deroule pendan 5 minit.”

Ce qui semblait, à première vue, être une simple bagarre, s’est révélé être un règlement de comptes, accréditant ainsi l’existence d’un gang se faisant appeler le groupement d’intervention des prisonniers mauricien. Ce “groupement” aurait déjà revendiqué publiquement l’agression d’un autre officier de la prison, en l’occurrence l’assistant surintendant des prisons et responsable de la PSS, Hemindralall Bhunjun. Ce dernier a été agressé à bord de sa voiture, sur l’autoroute de Phœnix, le lundi 26 février.

La police n’a pas tardé à réagir face à cette deuxième agression. D’autant plus que ce “groupement” a déjà annoncé que leur prochaine cible n’est autre que le surintendant Prem Raddhoa, chef de la Major Crimes Investigation Team. Ce dernier bénéficie, depuis peu, d’une protection rapprochée.


Nicolas ATCHIANE

Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 07/03/2007, 11h32
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Frero couma to oulé qui ban déténu pas déclare mari dans prison , surtout qui zot prend rendez vous avec l'honorable Rama Valayden minis de la justice et droits de l'homme et qui zot gagne l'assurance qui zot pas pour gagne narien dans zonpri.
yes Bomlaye , REPUBLIC BANANA ca
Réponse avec citation
Réponse

Tags
bassin, beau, lanarchie, prison

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Double suicide a Beau Champ Rocco Discussions Générales 10 06/02/2007 09h32
Bagarre a Beau Bassin Rocco Discussions Générales 0 11/09/2006 07h37
Secousse sismique à Port-Louis et à Beau-Bassin Dev Discussions Générales 9 30/08/2006 16h10
L' incompétence a la prison de Beau Bassin. Rocco Discussions Générales 7 08/04/2006 08h35
BEAU PLAN sur l'ILE MAURICE NetRunner Discussions Générales 10 23/09/2004 13h03


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 05h58.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com