Examination Fee SC & HSC - Page 6 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #51 (permalink)  
Vieux 09/02/2007, 15h40
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par .::K::. Voir le message
enfin mo penser ene famille bizin prepare li d'avance pou paye les frais d'examens

pa kve complain abt low income akoz ena famile dan morice supposerment o ba de l'echelle ekonomik mais ena canal satellite kot zot (kot mwa pena)



kan ene famille konner piti pu compoz hsc ou sc dan 2 ou 3 ans mo kroire li bizin kumance prepare li pu paye sa fees la d'avance.... c le prix a payer pu ene meilleur avenir...
K to capave dire mo vieux jeux, mais mo lepok mo famille même si zis mo papa ti pé travaille, zamais ti pé besoin prévoir 2, 3 ans à l'avance pour paye fees.....
Réponse avec citation
Google
  #52 (permalink)  
Vieux 09/02/2007, 16h00
Avatar de .::K::.
Enflé
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 127
mo dakor dev mais kuman dir karriver kve ben situations in changer un peu depi kan to ti zenfan ek aster la ...seki mo ti p rode dir c simplement si ene famille envi investi dan leducation so zenfan sa hausse la pa pu ene ossi big problem ...... c ki avant ti ena la pauvrete kot dimun pa ti kve ramasse kasse la

aster la dan la societer moriciene ministere lodgenment p donne lakaz kado(enfin zot payer mais lor ene long term) ek situation pauvreter pa ossi pareille aster la ena famille pauvre mais kve fair ene zefor eduk zot zenfane ek ena famille pauvre ki pa pense a leduc zot zenfan mais plutot zot rode ben plaisir materiel kuman hifi ek chaine par satelite.....

dan morice ena la pauvrete mo accepter sa fait la
mais situtation pa pareille kuman li ti eter 30-50 ans avant......

pa konner si zot pu dakor r sa mais c kumsa ki mo truv situtation moricienne mwa
Réponse avec citation
  #53 (permalink)  
Vieux 09/02/2007, 16h06
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par .::K::. Voir le message
mo dakor dev mais kuman dir karriver kve ben situations in changer un peu depi kan to ti zenfan ek aster la ...seki mo ti p rode dir c simplement si ene famille envi investi dan leducation so zenfan sa hausse la pa pu ene ossi big problem ...... c ki avant ti ena la pauvrete kot dimun pa ti kve ramasse kasse la

aster la dan la societer moriciene ministere lodgenment p donne lakaz kado(enfin zot payer mais lor ene long term) ek situation pauvreter pa ossi pareille aster la ena famille pauvre mais kve fair ene zefor eduk zot zenfane ek ena famille pauvre ki pa pense a leduc zot zenfan mais plutot zot rode ben plaisir materiel kuman hifi ek chaine par satelite.....

dan morice ena la pauvrete mo accepter sa fait la
mais situtation pa pareille kuman li ti eter 30-50 ans avant......

pa konner si zot pu dakor r sa mais c kumsa ki mo truv situtation moricienne mwa
Oui K moi aussi mo daccord avec toi car mo ene vieux chicot , sa fer 24 ans ki mo en France mais mo conne probleme nous compatriotes moris , mo fine besoin aider pour paye examination fees et pour paye etudes à l'étranger.
En tout cas mo redire toi bienvenue sur nous forum , amene to la sauce couma to envie
Réponse avec citation
  #54 (permalink)  
Vieux 09/02/2007, 16h11
Avatar de .::K::.
Enflé
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 127
waa merci dev ..ben yep mo ti deja poster lor forum la avant mais mo fine blier mo old acc ti morichien or sth such enfin mo pa ossi nuvo lor forum la ...
Réponse avec citation
  #55 (permalink)  
Vieux 09/02/2007, 16h15
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev


ÉDUCATION : FRAIS

La discrimination sociale s'installe




</B>

L'abolition des subventions de l'État sur les frais d'examens de SC et de HSC a permis de lancer le débat sur l'accès à l'éducation. En dépit des différentes initiatives visant à faciliter le droit au savoir, beaucoup de familles mauriciennes rencontrent de plus en plus de difficultés à envoyer leurs enfants à l'école. Problèmes économiques, manque d'encadrement, autant d'obstacles qui se présentent, même si les familles font de l'éducation une priorité.
"L'éducation devient de moins en moins accessible en raison du coût élevé de la vie." C'est l'avis de la syndicaliste Jane Ragoo qui milite au sein de la Plateforme syndicale pour dénoncer certaines mesures du budget 2006-2007. Elle cite son propre exemple : "Mon fils est entré en Lower six cette année. Rien que ses livres m'ont coûté Rs 3 000. Faites le compte si on doit y ajouter son uniforme, ses chaussures, la nourriture et les leçons particulières. Comment les gens vont faire pour continuer à envoyer leurs enfants à l'école même si elle est gratuite ?"
Travailleuse sociale dans la région de Tranquebar, Gilberte Hauradhur est aussi confrontée à cette dure réalité. "Dans la région, il y a beaucoup de familles de squatters. Des enfants ne vont pas à l'école parce qu'ils n'ont pas à manger. Nous faisons de notre mieux pour encourager les familles à envoyer les enfants à l'école, mais parfois, il faut être réaliste. Comment demander à un enfant d'aller à l'école quand il n'a pas dîné la veille ou pris de petit-déjeuner le matin ?" Le Service d'Écoute de Caritas enregistre également beaucoup de demandes d'aide pour les uniformes et matériels scolaires. De même, il a été noté que beaucoup d'enfants ne fréquentent pas les maternelles dans des régions défavorisées car les parents n'ont pas les moyens de payer les frais.
Obstacle. Lindsey Collen de Lalit fait ressortir que l'accès au savoir n'a pas uniquement des contraintes économiques. "Quand la langue de l'enfant n'est pas reconnue. Quand l'enfant se voit contraint d'apprendre dans une langue qu'il ne maîtrise pas, c'est déjà un obstacle dès le départ." Dans le même esprit, elle rappelle la demande de Lalit pour régionaliser les bourses universitaires, afin de donner la chance aux enfants venant de milieux différents. "Aujourd'hui, nous savons que nous ne sommes pas seuls à penser dans ce sens. L'UPSEE et le BEC, entre autres, se sont prononcés en faveur d'une telle mesure. Aux autorités, maintenant, de prendre leur décision."
Jane Ragoo ajoute que dans un pays où l'on parle d'Equal Opportunity, la discrimination sociale s'installe de plus en plus. "Prenons le simple exemple de l'abolition des subventions sur les frais d'examens. Ce sont les plus pauvres qui seront les plus affectés par cette mesure. Le barème de Rs 7 500 pour avoir droit aux subventions est loin de la réalité. Il y a beaucoup de familles qui ont un salaire combiné de Rs 10 000. Cela ne veut pas dire qu'ils ont les moyens de payer les frais d'examens pour autant. Surtout que cette mesure était inattendue."
La syndicaliste fait référence au manifeste électorale de l'Alliance sociale en 2005, où il était stipulé que les frais d'examens seraient pris en charge à 100%. "Cela démontre à quel point ils ne sont pas sérieux." Jane Ragoo rappelle aussi que c'est le gouvernement travailliste qui, en 1996, avait introduit la subvention de 50% des frais d'examens.
Droit. Lindsey Collen dit, elle aussi, non à la discrimination. Si tous les enfants sont les citoyens de ce pays, ils ont tous droit à la subvention, avance-t-elle. "La question d'abolition de la subvention avait déjà été évoquée sous l'ancien régime. À l'époque, cela concernait les familles touchant plus de Rs 30 000. L'actuel gouvernement a ramené le plafond bien plus bas. Mais là n'est pas la question. Tous les enfants de ce pays ont des droits égaux. Si le gouvernement veut prendre plus d'argent avec les riches, qu'il trouve d'autres moyens. À travers la taxe, par exemple."
S'agissant de l'appel au secteur privé pour introduire des soft loans, Lindsey Collen dit craindre une pente dangereuse. "C'est comme si nous retournions à l'époque de l'esclavage. L'employeur paye les études de votre enfant et vous êtes contraint de travailler pour lui pour un certain nombre d'années afin de le rembourser. L'aide sociale relève plus du devoir de l'État que du secteur privé."
Jane Ragoo dit elle aussi ses réserves sur cette mesure. "Pour la compensation salariale, par exemple, le gouvernement avait demandé aux entreprises d'accorder une somme supplémentaire. Très peu l'ont fait et de manière très minime. Je crois que c'est au gouvernement de prendre soins de ses citoyens." Pour étayer ses propos, Jane Ragoo cite une fois de plus le coût élevé de la vie. "Depuis l'année dernière, tous les prix flambent. Le gouvernement en profite à travers la TVA. Donc, il a les moyens de continuer à accorder les subsides, contrairement aux parents, dont les salaires sont restés les mêmes."



Rétablir les subsides


La Union Of Private Secondary Education Employees (UPSEE) a pris les devants dans l'organisation de la résistance contre la décision du gouvernement d'abolir les subsides sur les examens de SC et de HSC. Une plateforme nationale a ainsi vu le jour et se réunira pour la première fois ce mercredi. Différentes organisations syndicales, des partis politiques, ainsi que des mouvements d'étudiants ont répondu à l'appel du président de l'UPSEE pour unir leurs forces. La plateforme nationale veut faire pression sur le gouvernement pour réintroduire les subsides à hauteur de 50% pour les frais d'examens du SC et du HSC, tout en maintenant la subvention à 100% pour ceux au bas de l'échelle.



Tifi 2e lot ?


Nous retrouverons-nous à la situation où les parents vont devoir choisir entre les filles et les garçons pour continuer l'école ? C'est la question que se pose Jane Ragoo. Elle se demande si les Mauriciens ont suffisamment de maturité sur la question de gender et comment vont faire les parents s'ils doivent choisir entre deux enfants pour prendre part aux examens. On le sait, dans le passé, en cas de difficultés financières, les familles choisissaient d'envoyer les garçons à l'école pour "faire leur avenir", alors que les filles, destinées au mariage, restaient à la maison.



Cambridge reste le partenaire

L'augmentation des frais aux examens de SC et du HSC a donné lieu à beaucoup de réflexions sur une éventuelle autonomie par rapport à Cambridge International Examinations. Après avoir travaillé sur toutes les options possibles, la direction du Mauritius Examination Syndicate a fait savoir sa position : Cambridge demeure l'option la moins coûteuse. Toutefois, une appropriation graduelle d'un certain nombre de syllabus visant à en faire des programmes à fort contenu mauricien et la correction d'un plus grand nombre d'épreuves localement sont envisagés. De même, des discussions se poursuivent sur l'éventualité d'émettre dans quelque temps, un Joint Mauritius-Cambridge School Certificate.


Réponse avec citation
  #56 (permalink)  
Vieux 09/02/2007, 19h22
Avatar de zazaluv
Fan RM
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 816
Citation:
Posté par .::K::. Voir le message
enfin mo penser ene famille bizin prepare li d'avance pou paye les frais d'examens

pa kve complain abt low income akoz ena famile dan morice supposerment o ba de l'echelle ekonomik mais ena canal satellite kot zot (kot mwa pena)



kan ene famille konner piti pu compoz hsc ou sc dan 2 ou 3 ans mo kroire li bizin kumance prepare li pu paye sa fees la d'avance.... c le prix a payer pu ene meilleur avenir...
Mo dakor are toi K, mais éna différence entre payé et rode tire la vie.

Ki to pou alle dire ça bann famille qui fet apprane ki zot éna ene tel somme pou payé? Alle vanne zot canal sat? Là fine met mauricien devant fait accompli pas fine donne coup de semmonce dé ou trois ans avant...
Réponse avec citation
  #57 (permalink)  
Vieux 12/02/2007, 07h26
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Dire moi ene cout, ki la porte ca fami la pou alle tapper pou aide zote?
Si ca banne zenfants la ti trainent les rues, attack et cokin dimoune, dans la prostitution ou dans la drogues. L'etat ti pou depense 10 fois plus lor zote ki lor zote fees d'examins.
SOUVENT CHEMIN COURTE TOMME PLU LONGUE>

Rocco


SC & HSC : trois candidats dans une famille Danielle (à gauche) sera soulagée si sa famille se qualifie pour la subvention. Elle l’échappera belle ou pas ? La famille Rigobert de Cité Mangalkhan vit dans le suspense. «Cette situation me stresse», déclare Elodie, 16 ans, étudiante en Form V au SSS de Forest-Side. «On dit partout que l’éducation est gratuite et ce n’est pas vrai», ajoute-t-elle, d’un ton vif. Sa soeur Helena, 19 ans, en HSC au collège BPS, est plus calme. Vincent, 17 ans, en SC au collège St-Helena, n’est pas encore rentré.

Danielle, machiniste, et Eddie, peintre en bâtiment, tous deux la quarantaine, ont quatre enfants. Les trois premiers se préparent aux examens de Cambridge. Warren est en Forme III. La famille obtiendra-t-elle la subvention de 50 % ? Ses revenus ne semblent pas dépasser la barre des Rs 7 500. Mais, si la mère reçoit un salaire inférieur à ce seuil, le salaire du père n'est pas fixe.
Le ministère de la Sécurité sociale devra trancher après enquête. Même si les Rigobert ont économisé, ils ont entamé des démarches : "On savait que les enfants allaient prendre part aux examens. Mais, si on ne paye pas, ce sera un énorme soulagement.". Les enfants partagent cet avis : "C'est une situation difficile pour nos parents. On ne prend pas de leçons et on veut continuer nos études." Elodie a même pensé à passer l'épreuve l'an prochain : "Je ne veux pas décevoir mes parents s'ils doivent débourser autant d'argent."
Helena a travaillé pendant les vacances pour gagner un peu d'argent : "J'ai continué, la rentrée venue, mais c'était trop dur."
À la maison, les trois jeunes comprennent la situation et sont solidaires. Les parents leur rappellent toutefois que c'est peut-être leur première et dernière chance, car, s'ils échouent, la famille n'aura probablement pas les moyens pour une deuxième tentative. Eddie Rigobert estime que sa situation devrait être prise en considération : "Quand mon aînée a pris part au SC, j'ai dû emprunter environ Rs 3 000 de l'école." Le couple ne veut pas s'endetter. Espérons que la chance sera de son côté.
Réponse avec citation
  #58 (permalink)  
Vieux 12/02/2007, 11h37
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Citation:
Posté par Rocco Voir le message
Dire moi ene cout, ki la porte ca fami la pou alle tapper pou aide zote?
Si ca banne zenfants la ti trainent les rues, attack et cokin dimoune, dans la prostitution ou dans la drogues. L'etat ti pou depense 10 fois plus lor zote ki lor zote fees d'examins.
SOUVENT CHEMIN COURTE TOMME PLU LONGUE>

Rocco


Danielle, machiniste, et Eddie, peintre en bâtiment, tous deux la quarantaine, ont quatre enfants. Les trois premiers se préparent aux examens de Cambridge. Warren est en Forme III. La famille obtiendra-t-elle la subvention de 50 % ? Ses revenus ne semblent pas dépasser la barre des Rs 7 500. Mais, si la mère reçoit un salaire inférieur à ce seuil, le salaire du père n'est pas fixe.

Le ministère de la Sécurité sociale devra trancher après enquête.
. Les parents leur rappellent toutefois que c'est peut-être leur première et dernière chance, car, s'ils échouent, la famille n'aura probablement pas les moyens pour une deuxième tentative. Eddie Rigobert estime que sa situation devrait être prise en considération : "Quand mon aînée a pris part au SC, j'ai dû emprunter environ Rs 3 000 de l'école." Le couple ne veut pas s'endetter. Espérons que la chance sera de son côté.
C'est vrai couma to capve juge ene cas kan dimoune la so travaille pas fixe;
Pour banne ti zene la , couperet lors zot la tête car si malheureusement zot pas réussi , fami pas pour facile reprend l'argent pour paye zot fees.
Réponse avec citation
  #59 (permalink)  
Vieux 12/02/2007, 13h59
Avatar de zazaluv
Fan RM
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 816
Eski zenfant bizin porte charge ou responsabilité zot l'éducation couma ça gouvernement là pé rode faire zot faire!

Piti là né pli capav concentré lors so lédication, li senti li coupable li pé alle l'école et li pou passe ene l'examen! Li senti li coupab ki li pé rode ene pli bon l'avenir ki so parents! Ene la vie ça??? Dire moi ene coute?!
Réponse avec citation
  #60 (permalink)  
Vieux 12/02/2007, 14h50
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Citation:
Posté par zazaluv Voir le message
Eski zenfant bizin porte charge ou responsabilité zot l'éducation couma ça gouvernement là pé rode faire zot faire!

Piti là né pli capav concentré lors so lédication, li senti li coupable li pé alle l'école et li pou passe ene l'examen! Li senti li coupab ki li pé rode ene pli bon l'avenir ki so parents! Ene la vie ça??? Dire moi ene coute?!
Non bann zenfant pas ti bisin ena pou porte charge ou responsabilté c'est encore plus de stress pou zot et zot parent c pas enn la vie sa , pendant ki l'autre li dormi lors so dé zoreille fini coné ki la fin l'année li pou vinn manz so christmas pudding Londres
Réponse avec citation
Réponse

Tags
examination, fee, hsc

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 07h25.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com