éducation sexuelle à l'école - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 10h59
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
éducation sexuelle à l'école

Dans le sillage de la décision d'introduire l'éducation sexuelle à l'école, nos intervenants disent comment ils souhaitent que cette éducation soit dispensée. La pudibonderie de la société mauricienne est aussi évoquée. Et pour changer, un petit mot est adressé cette semaine au patron de l'IVTB House.

Sexualité et société

Robert Comarmond, 24 ans. Je ne pense pas que l'ensemble des Mauriciens soit prêt à accepter l'éducation sexuelle à l'école. Pourtant, la sexualité rendue taboue cause une frustration qui se manifeste notamment par de nombreux viols.

Frederic Pierre-Louis, 19 ans. Les tabous pourraient être un frein à une vraie éducation sexuelle. Or, il est important de faire comprendre aux jeunes que la réalité n'est pas dans les films pornos.

Céline Coulon, 19 ans. Il faudrait que les parents commencent à changer leur mentalité pour que les choses évoluent. Mais, la société est bien trop fermée et se refuse à s'ouvrir pour regarder la réalité en face.

Preena Naggea, 20 ans. Les parents conservateurs n'évoquent pas la sexualité à la maison. Ce serait peut-être un soulagement pour eux de savoir que d'autres se chargent d'informer leurs enfants. Il n'est pas rare que ces parents n'aient pas, eux-mêmes, l'expérience voulue pour répondre aux questions de leurs enfants.

Raj Ramdany, 21 ans. Il est grand temps d'introduire l'éducation sexuelle à l'école. La société manifeste des signes clairs d'un manque d'éducation à ce sujet. Mais, je doute que les Mauriciens soient unanimes à accepter une telle démarche.

Hannaa Darbarry, 20 ans. Tout dépend de la tranche d'âge des étudiants. L'adolescence est la période idéale pour éduquer à la sexualité. Les écoliers ne sont pas prêts à recevoir de telles informations. L'absence d'un personnel formé à cet effet se ferait d'autant plus ressentir dans le cas d'écoliers.

Éducation préventive

Frederic. Une éducation sexuelle adéquate changera la manière de percevoir la sexualité. Il est clair que cela aura une incidence à long terme sur la diminution des cas d'agressions sexuelles.

Raj. Dans une large mesure, cela pourrait en effet réduire le taux d'abus sexuels. La conception des jeunes quant à la sexualité est faussée. Cette éducation les aidera à mieux appréhender la sexualité. L'approche demeure un aspect important.

Hannaa. Ceux chargés d'animer ces classes devraient être formés, notamment, pour canaliser les jeunes victimes de violence sexuelle.

Preena. Certains enfants ignorent que l'inceste n'est pas une pratique admissible. L'éducation sexuelle dans ce cas sera un outil précieux pour différencier entre ce qui est permis et ce qui ne l'est pas.

Robert. Dispensée depuis l'enfance, elle contribuera à canaliser les pulsions. À force de censurer le sexe à la télé comme dans la société, certains finissent par sentir leur sexualité censurée. En parler à travers une éducation ne peut-être que positif.

Céline. La gent masculine pourrait être amenée à prendre conscience de l'importance du respect de la femme. Mais, je pense que la nature humaine est bestiale. Il faudrait avant tout essayer de contenir cette bestialité. L'éducation sexuelle à elle seule ne suffit pas. Un apport psychologique est souhaitable.

Écueils à éviter

Robert. L'éducation sexuelle devrait se faire de manière pédagogique. Elle devrait s'ouvrir sur la psychologie de l'humain. La sexualité ne se résume pas à l'acte sexuel. Cette éducation devrait aussi se fonder sur la connaissance anatomique et l'aspect relationnel.

Raj. Il faut éviter que les jeunes prennent l'éducation sexuelle à la légère. Un cadre structuré doit être défini pour que cette matière soit considérée sérieusement. Au lieu de défendre telle ou telle chose, il faudrait expliquer pourquoi il vaudrait mieux l'éviter.

Hannaa. Il importe de ne pas présenter une image faussée de la sexualité, encore moins d'avoir recours à la langue de bois. La franchise est un élément capital. Il faut savoir comment amener la chose de façon appropriée pour que le message soit clairement compris.

Céline. Évitons de tourner autour du pot. Plus le langage est direct, plus grand sera l'impact. Il est vrai que l'approche devra être adaptée. Des termes explicites peuvent être préconisés dès l'adolescence.

Preena. La teneur de l'information disséminée doit être relative à l'âge des enfants. On ne peut aller directement dans le vif du sujet avec des étudiants qui ne sont pas suffisamment mûrs. Une vraie pédagogie devrait être dégagée.

Frederic. Il faudrait éviter d'aborder cette éducation sur un plan trop technique au détriment de l'aspect relationnel. Tout dépend de la tranche d'âge à laquelle on s'adresse.

Aspects incontournables

Céline. Une personne qui se contenterait de délivrer un cours sur la sexualité ne suffit pas. Elle doit avoir une approche directe et fondée sur la franchise pour que le message ait un réel impact.

Hannaa. Une initiation à l'utilisation de contraceptifs est primordiale. Cela limiterait le recours à l'avortement. Et pourquoi ne pas donner des astuces pour vivre une sexualité épanouie ?

Raj. L'accent doit impérativement être mis sur les méthodes de prévention existantes. Car les jeunes tendent à avoir des relations sexuelles plus tôt, d'où la nécessité de leur donner les moyens de se protéger.

Frederic. Il ne faudrait pas hésiter de parler de l'utilisation du préservatif et des pilules contraceptives. Il est aussi important d'évoquer la question du sida ainsi que le respect de soi et de l'autre.

Robert. Beaucoup ne connaissent pas leur propre anatomie. Il faudrait commencer par cet aspect. La perception de la femme comme un objet est une idée reçue contre laquelle il faudra lutter.

Preena. L'éducation sexuelle ne devrait pas capitaliser sur l'aspect safe sex ou encore sur : comment se prémunir du viol. La base doit être le respect de son corps et le choix du bon partenaire et du moment approprié pour passer à l'acte.





--------------------------------------------------------------------------------

Petit mot à Dharam



Céline. Au moins une bonne chose que vous projetez de faire ! Mais, il existe un monde de différence entre théorie et pratique. Autant que vous fassiez vos preuves.

Raj. J'espère que vous ne tarderez pas à mettre cette décision en pratique. C'est une initiative positive qui contraste avec votre formule A+, à laquelle je m'opposais foncièrement.

Robert. Il est plus que temps d'introduire une éducation sexuelle digne de ce nom dans le cursus scolaire. Cela aidera à casser la frustration que ressentent plus d'un.

Hannaa. Les tabous autour du sexe s'écroulent. Éduquer à la sexualité est une bonne initiative. Ça devrait aussi être un moyen pour que cesse la stigmatisation des femmes victimes de viol.

Frederic. Il faudrait définir des quartiers à risques pour sensibiliser prioritairement les enfants potentiellement victimes d'abus sexuels.

Preena. L'introduction de l'éducation sexuelle à l'école est très importante. Il est nécessaire d'avoir un personnel compétent pour la mettre en place et avoir recours à l'expertise de sexologues pour établir un cursus adapté aux groupes d'âge. Des personnes qualifiées devraient dispenser ce cours de façon continue et non pas des profs traditionnels.
Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 11h23
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Merci pou ca lartik la Monica, oui, l'heure fine arriver pou commence introduire ca sujet la dans les ecoles.
Si mo besoin retourne lor banc l'ecole, mo pret a ca et si mo capave trace ene ti lecon particulier, mo va payer.

Rocco
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 12h09
Avatar de Magel
Fan RM
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: D'Ici et d'Ailleurs (Maurice/FRANCE)
Messages: 1 144
Envoyer un message via MSN à Magel Envoyer un message via Yahoo à Magel
Sa lartik là Bien intéressant,Et franchement mo truve sa bien enfin zot commence rattrappe zot bann retard
Réponse avec citation
  #4 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 12h16
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Education sexuelle à l'école

Certes cela serait un moyen de présenter le mieux possible aux jeunes leurs responsabilités pour le futur dans leurs rapports entre eux.Mais cela doit déja commencer par une libération dans le contexte familiale des sujets tabous.
Réponse avec citation
  #5 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 12h24
Avatar de Magel
Fan RM
 
Date d'inscription: mai 2006
Localisation: D'Ici et d'Ailleurs (Maurice/FRANCE)
Messages: 1 144
Envoyer un message via MSN à Magel Envoyer un message via Yahoo à Magel
Smile

Citation:
Posté par fergeo
Certes cela serait un moyen de présenter le mieux possible aux jeunes leurs responsabilités pour le futur dans leurs rapports entre eux.Mais cela doit déja commencer par une libération dans le contexte familiale des sujets tabous.
Je Suis toute à fait D'accord avec toi Fergéo,Surtout de nos jours aprés tout ce qu'on entend,Moi je dis c'est mieux d'expliquer à nos enfants ce que c'est,le précaution à prendre cela le servira un jour
Réponse avec citation
  #6 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 14h05
Avatar de bomli
Fan RM
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: FR
Messages: 1 276
Merci momo pou ca l'article là !!
Réponse avec citation
  #7 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 20h15
Avatar de SISTA
Super Fan RM
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: paris
Messages: 1 742
Envoyer un message via Yahoo à SISTA
Citation:
Posté par fergeo
Certes cela serait un moyen de présenter le mieux possible aux jeunes leurs responsabilités pour le futur dans leurs rapports entre eux.Mais cela doit déja commencer par une libération dans le contexte familiale des sujets tabous.
c'est effectivement des sujets tabous ! des sujets difficilement abordables ! il y a un grand pas à faire dans ce sens ! J'espére que çà se fera petit à petit !
Réponse avec citation
  #8 (permalink)  
Vieux 18/11/2006, 21h08
Avatar de Ticia
Fan RM
 
Date d'inscription: janvier 2005
Localisation: Montpellier, France
Messages: 812
Aster la ki bann lékole gouvernement p commence pense pou donne cours éducation sexuelle? baaaaaaaaaaap les baaaaaaaaaaaaps!!!
Dans le privé dépi primaire koumence explik tout! Mwa kan mo ti lékole primaire ek secondaire (et ça fé enn mari tchiak maintenant) ti enna déja cours sur la sexualité, en plus de ça ct bann masoeurs ki ti p explik nous ça!
Réponse avec citation
  #9 (permalink)  
Vieux 19/11/2006, 10h43
Avatar de bomli
Fan RM
 
Date d'inscription: septembre 2005
Localisation: FR
Messages: 1 276

Education sexuelle à l'école

SOS éducateurs spécialisés !


Avec la nouvelle orientation que le programme scolaire est appelé à connaître, l'éducation sexuelle aura sa place en classe, au primaire comme au secondaire. Réclamée depuis longtemps, on s'attend à ce que l'éducation sexuelle vienne rétablir la notion erronée de la sexualité chez de nombreux enfants et adolescents, une fausse perception encouragée par l'accès facile à de mauvaises informations. Cependant, pour des enseignants, la formation et l'expérience faisant défaut, des éducateurs spécialisés sont, disent-ils les mieux placés pour intervenir dans les écoles…
Lorsque le nouveau curriculum sera implémenté, l'éducation sexuelle sera, alors, au programme à l'école. Longtemps réclamée tant par des enseignants, pédagogues et autres spécialistes de l'enfance, l'éducation sexuelle, comme le prévoit le rapport: Towards a quality curriculum, fera son entrée en Stds V et VI, au primaire. Des élèves des Stds III et IV, seront quant à eux, initiés au Body Awareness. Au secondaire, l'éducation sexuelle sera inscrite dès la Form I. L'introduction de celle-ci dans les salles de classe était plus qu'attendue ! Et si jusqu'ici les établissements confessionnels et privés ont été les seuls à ouvrir régulièrement leurs portes à des éducateurs spécialisés pour animer des classes sur ce sujet, pour leur part, les collèges d'Etat ont rarement fait de même. Maintenant que le ministère de l'Education affiche officiellement l'intention d'implémenter l'éducation sexuelle à l'école, il reste à déterminer qui sont ceux qui aborderont le sujet aux élèves, quelle sera la pédagogie appliquée… Quant aux enseignants, ceux interrogés se disent d'emblée satisfaits d'une telle initiative. Cependant, ils confient ne pas être en mesure d'inculquer des valeurs sur la sexualité à leurs élèves. C'est dans ce sens, qu'ils estiment que le ministère devrait dans un premier temps "faire appel à des éducateurs spécialisés" qui eux, disposent des outils appropriés pour parler de sexualité en classe. Pour connaître la pédagogie envisagée en classe, il faudra attendre encore avant d'être fixé sur les modalités concernant l'implémentation tant de l'éducation sexuelle que le nouveau programme scolaire dans son ensemble.
Education sexuelle pour une formation globale
Lorsque le clip, amateur, pornographique The Show, impliquant des collégiens avait secoué le monde éducatif en février dernier, toute cette affaire avait rappelé combien il était urgent que le ministère de l'Education songe à une stratégie d'éducation sexuelle dans les écoles. La polémique suscitée avait aussi été un moyen pour bon nombre d'enseignants du secondaire de cerner la notion erronée de la sexualité chez les adolescents scolarisés. Ils sont de plus en plus nombreux à avoir des relations sexuelles tôt. Cette liberté sexuelle est favorisée par l'absence d'éducation et l'accès facile aux fausses informations sur l'amour. D'ailleurs, aux dires de certains jeunes rencontrés, c'est à travers les films à caractère pornographique qu'ils font leur premier apprentissage de… l'amour ! L'éducation sexuelle à l'école cadre avec le concept de la formation globale de l'apprenant et s'impose comme une mesure préventive contre divers risques. Car, avec l'évolution des moeurs, dans une société en constante mutation, les jeunes scolarisés sont exposés aux changements et leurs répercussions. Pour amener les enfants et adolescents à prendre conscience de la place de la sexualité dans un tel contexte, ce sont des spécialistes de l'éducation sexuelle qui seraient les mieux placés, disent des enseignants.
Quand le role model fait obstacle
Le directeur Hervé de St Pern, du Bureau de l'Education Catholique, explique que ce sont des éducateurs extérieurs des collèges qui sont chargés d'aborder le sujet aux élèves des établissements confessionnels. Et si Vinod Seegum, représentant des enseignants du primaire d'État, est d'avis que cette même pratique devrait être appliquée dans les écoles, c'est a priori "parce que la tâche des enseignants n'a pas été pour autant allégée par le nouveau curriculum." Reconnaissant l'expérience des éducateurs spécialisés, il pense aussi que l'enseignant étant un role model pour ses élèves, aura du mal à franchir l'image qu'il projette pour aborder la sexualité avec les enfants. Abondant dans le même sens que Vinod Seegum, une enseignante explique: "pour beaucoup de nos élèves nous représentons le père ou la mère. Et il n'est pas toujours évident pour des parents de parler sexualité à leurs enfants. J'ai essayé une fois et ça n'avait pas bien marché, j'ai constaté que les élèves étaient devenus pudiques. Pourtant, chaque jour en écoutant ce que me rapportent les enfants à l'école, je prends conscience qu'ils savent beaucoup sur la sexualité. D'autant que les filles sont de plus en plus précoces en primaire !"
Dans l'immédiat, ajoute Haris Bachwa, recteur du collège Friendship, si l'enseignant n'ayant pas reçu de formation à l'institut pédagogique, ne dispose pas d'outils appropriés pour animer des cours d'éducation sexuelle, il est toutefois apte à prendre le relais aux éducateurs formés. Et cela dans un deuxième temps. Dans ce cas la formation des enseignants, devrait se faire assez rapidement. Car, ces mêmes éducateurs spécialisés, ne sont pas nombreux. D'ailleurs, faute de ressources les organisations non-gouvernementales telles la Mauritius Family Planning Association et le centre Eveil à la Vie et l'Amour ne peuvent répondre présents dans tous les collèges qui voudraient bien les accueillir.
Réponse avec citation
  #10 (permalink)  
Vieux 19/11/2006, 18h35
Avatar de zotsaaa
Fan RM
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 580
Mo lépok oussi ti éna bane fam qui vine dan lékole xpres pou donne cour lors sexualité... pas qui coné si ça fine aboli aster....
Citation:
Posté par Ticia
Aster la ki bann lékole gouvernement p commence pense pou donne cours éducation sexuelle? baaaaaaaaaaap les baaaaaaaaaaaaps!!!
Dans le privé dépi primaire koumence explik tout! Mwa kan mo ti lékole primaire ek secondaire (et ça fé enn mari tchiak maintenant) ti enna déja cours sur la sexualité, en plus de ça ct bann masoeurs ki ti p explik nous ça!
Réponse avec citation
Réponse

Tags
education, lécole, sexuelle

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Deuxieme agression Sexuelle de Marie Linley Savriacooty ZahoOL Discussions Générales 44 30/05/2008 15h34
Education à Moris :Calcul mental Dev Discussions Générales 0 16/09/2006 08h01
Censure Sur Rm A/s Education Dan Moris sevysh Discussions Générales 5 28/01/2006 01h07
Ki sujet zot pas ti kontan l'école?! tipima Discussions Générales 22 12/06/2005 20h28
Raconter ki bane dezord to ti fer lekol...........anou rier Jaz Discussions Générales 28 11/06/2005 18h25


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 05h56.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com